Shisana Uragira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Shisana Uragira Mer 1 Juin - 22:34



 
NOM Ϟ Uragira
PRENOM Ϟ Shisana.

AGE Ϟ Quatorze ans.
NATIONALITE Ϟ Thailandaise.
ORIENTATION Ϟ Hétéro.

Situation amoureuse Ϟ Célibataire.
Groupe Ϟ Ange Déchu.
 
Penchant Ϟ C'est un petit ange physiquement mais au fond elle a un petit penchant pour les démons, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences.

Raison de la venue Ϟ Si vous demandez à Shisana ce qu'elle vient faire ici, elle pourrait vous répondre quelque chose du genre : « Je suis venue faire des courses y'a plus rien dans le frigo. » et ce, d'un air totalement blasé.
Shisana a beau avoir une petite bouille d'ange, il n'en est pas moins qu'au fond c'est un véritable démon. C'est une petite fille très intelligente et manipulatrice, qui fait tout pour parvenir à ses fins. Elle aime s'attirer des faveurs grâce à cela. Elle est très têtue. Elle est froide et se méfie de quiconque l'approche, du fait que ces cinq dernières années ses parents passèrent son temps à la punir. Elle n'accorde pas facilement sa confiance, et elle est très jalouse surtout quand cela concerne son frère. Elle est gentille, mais moins naïve et beaucoup plus vicieuse que celui-ci. Elle ne s'énerve pas facilement et n'est pas vraiment rancunière mais n'hésitera tout de même pas à vous le faire sentir passer à l'aide d'un de ses petits stratagèmes. Elle est très solitaire et silencieuse, très attentive et très à l'écoute. C'est une petite chipie qui enregistrera la moindre information sur vous au cas où elle pourrait lui être utile pour plus tard.
 

TAILLE : Un mètre cinquante neuf et demi.
POIDS : Quarante kilos.
CHEVEUX : Blancs.
YEUX : Rouges.
APPARENCE DIVINE : Les ailes de Shisana sont blanches et proportionnelles à la taille de son corps. Elles sont assez longues et elles brillent quelque peu, comme si vous alliez êtres éblouies par toute cette blancheur. Ses cheveux quant à eux ne diffèrent presque pas, si ce n'est qu'ils prennent quelques légers reflets rosés, ou cendrés par endroits.
APPARENCE : Shisana porte de longues robes lui arrivant un peu au dessus des chevilles. Elles sont pour la plupart du temps rouges ou de couleurs foncées comme le marron, le noir ou le pourpre. Cela ne lui arrive quasiment jamais de porter une autre couleur. Elle porte des chaussures toutes simples également de couleur rouges ou autres, mais toujours assorties à sa robe. Ses cheveux sont blancs et lui arrivent jusqu'en bas du dos. Elle porte souvent un chapeau ou une coiffe, voire même juste un ruban ou un serre-tête. Ces derniers sont souvent rouges également. Shisana a aussi les yeux rouges, ce qui est assez étrange pour un ange, et lui attirait parfois quelques moqueries de ses camarades, qu'elle ignorait.

AUTRES : Shisana garde secret tout ce qui concerne son passé. Si jamais vous osez lui poser des questions, elle pourrait de braquer, vous ignorer et vous jouer un mauvais tour. Prenez garde à ce que vous lui dites. Et plus de cela, elle n'en dira que les grandes lignes à son frère, omettant de lui dire à quel point cela fut difficile pour elle.
 

 
La jeune fille releva les yeux sur la personne qui venait de pénétrer dans la pièce. Elle ne prit pas la peine de se lever, elle n'aimait pas cet endroit. Elle avait l'impression d'avoir été envoyée chez la psychologue. Cette étape était-elle véritablement importante? La femme qui venait d'entrer s'assit sur le siège en face d'elle et l'invita d'un simple mouvement de la tête à lui raconter son histoire. Elle avait au moins compris que Shisana préférait le silence.

Elle resta deux minutes sans mot dire, les yeux fixés sur l'extérieur, tandis que la femme patientait et restait attentive. Après cela, elle osa commencer sans même détourner les yeux de la fenêtre.

-Il me semble si lointain, le temps ou j'étais heureuse avec mon frère. C'est comme si ce n'était plus qu'un simple rêve, tant les autres se sont amusés à détruire notre vie. Mais je n'oublierai jamais rien de tout ce que j'ai vécu, que je fusse jeune à cette époque ou non. J'étais déjà une petite manipulatrice qui parvenait à retourner la moindre situation à son avantage si tant est que j'avais de bons arguments. Mais je perdais rarement contre mes adversaires. Shisoka était un merveilleux grand frère, il tenait à moi plus que tout, je le sais. Il me défendait si besoin il y avait, et c'est souvent cela qui lui attirait des problèmes. Le fait qu'il s'emporte très vite n'aidait pas non plus, en effet. Il se battait régulièrement parce que les personnes de notre entourage se plaisaient à le provoquer ne serait-ce que pour des futilités. Mais mon frère ne savait pas vraiment retenir ses nerfs. Si bien que cela dérapait et lorsqu'il rentrait à la maison, il se faisait réprimander comme jamais. Moi, je ne supportais pas que l'on traite mon grand frère de la sorte. Je connaissais la vérité, je savais que ces idiots prenaient un malin plaisir à lui faire du mal. Alors comme lui le faisait si bien avec moi, j'allais le défendre auprès de mes parents. Je ramenais la vérité et je me débrouillais pour en trouver des avantages pour qu'il puisse être épargné au moins par nos parents. Malheureusement, cela ne dura pas bien longtemps. Un soir après l'école alors que j 'étais sur le chemin de la maison, j'ai été interceptée par trois garçons de l'âge de Shisoka. Ils avaient été envoyés par leurs sœurs qui étaient dans ma classe. Je fais souvent l'objet de jalousie chez les autres filles. Après tout je suis très jolie, j'ai un vrai physique d'ange. Et ma capacité à obtenir tout ce que je souhaite a du susciter encore plus leur jalousie. Ils m'ont emmenée dans un endroit plutôt sombre et m'ont poussée sans aucune considération. Je sais qu'ils voulaient me faire peur et c'était le cas, j'étais complètement effrayée, j'ai bien cru que je ne m'en sortirai pas indemne. Fort heureusement, mon frère est intervenu. Il a sacrément amoché deux des trois garçons après que l'un d'entre eux ne m'ait envoyé un coup de pied dans le ventre pour le provoquer. Je savais que cette histoire allait une fois encore, nous apporter de nombreux ennuis. Si le troisième garçon s'en est allé en courant comme une fillette, il ne s'est pas gardé pour autant d'aller se plaindre aux adultes juste après. Bien au contraire il a arrangé l'histoire à sa sauce et les deux autres garçons pouvaient en témoigner. Évidemment, avec trois voix contre deux, on sait qui a fait le poids ou non. A cette époque je ne devais avoir que sept ou huit ans, mais je me souviendrai toujours de ce qui s'en est suivi. Non seulement mes parents ont du payer les frais médicaux de ces trois ordures, mais en plus mon frère s'est fait réprimander comme jamais. Mais cette fois encore, il était innocent. Je pouvais en témoigner, je sentais encore le coup de pied de l'autre. Je suis donc allée négocier avec mon père, essayant de lui faire comprendre qu'ils punissaient injustement Shisoka et qu'il n'avait fait que me protéger, qu'il était le meilleur de tous les frères.

Shisana reposa les yeux sur la femme en face d'elle qui l'écoutait attentivement depuis un moment déjà. Elle n'avait décidément aucune envie de se souvenir de tous ces passages de sa vie. Ça la répugnait. Elle réfléchit à ce qu'elle pourrait dire pour couper court, cette partie était l'une des plus importante mais aussi l'une des plus douloureuse. La femme l'encouragea à continuer d'un regard compréhensif, mais la jeune fille reporta son regard sur la fenêtre, ses yeux ne laissant rien transparaître.

-Tout s'est enchaîné rapidement. Beaucoup trop. Alors que je négociais avec mon père, il s'est levé et m'a brusquement poussée contre le mur. Il était complètement saoul à ce moment là. Maman était choquée et ne savait que faire. Shisoka est immédiatement descendu alerté par le bruit et il a suffit qu'il me regarde pour comprendre. Personne n'eut le temps de réagir que notre père s'était à nouveau emporté et avait balancé sa bouteille dans le feu pas loin. Inutile de vous dire que la maison à tout de suite pris feu. Nous sommes sortis tous les quatre, mes parents étaient effondrés, et moi aussi. Seul mon frère semblait absorbé et fasciné par le spectacle qui se déroulait sous nos yeux. Je ne me souviens pas bien de ce qui s'est passé ensuite, mais ce dont je suis certaine c'est que la passion de Shisoka pour le feu a fait fuir tout le monde autour de nous. Notre réputation n'était pas des meilleures mais cette révélation effrayait tout le monde, même nos parents. Moi non, je savais que que mon frère n'était pas dangereux, il était tout simplement différent pour une raison qui m'échappait. Mais plus le temps passait, et plus les autres faisaient circuler des rumeurs à son sujet, si bien que nos parents nous interdirent de nous fréquenter. Empêcher un frère de voir sa sœur et ce, durant trois ans... Vous trouvez ça normal vous?

La jeune fille eut un petit rictus moqueur l'espace d'une seconde alors qu'elle avait daigné regarder la femme en face d'elle, mais se reprit bien vite et détourna à nouveau le regard.

-Durant ces trois années, j'ai compris que la vie ne nous ferait pas de cadeau. Shisoka devait se débrouiller par lui même, vivre dans la rue parce que même nos propres parents le reniaient. Et ils m'interdisaient formellement de lui venir en aide. Pendant tout ce temps, j'ai souffert comme jamais, non seulement parce que désormais mes parents me reportaient la faute dessus et me faisaient du mal, mais parce que tous ces ignobles gens m'éloignaient de mon frère, le seul qui ne m'ait véritablement aimée. C'était un pur calvaire, je pensais que jamais cela ne finirait. Et puis un jour après trois ans, j'ai eu l'occasion de pouvoir m'échapper, ce que je n'avais pas eu l'occasion de faire depuis longtemps. Je suis sortie sans réfléchir davantage, je savais que quoique je fasse ou même si je ne faisais absolument rien, je me ferai tout de même punir. J'ai couru comme jamais, j'ai cherché la touffe de cheveux rouges appartenant à mon frère, et je m'étais promis de ne rentrer qu'une fois que je l'aurai retrouvé, que je lui aurais parlé, que je l'aurai serré contre moi et que je me serais assurée qu'il irait bien par la suite. Je l'ai retrouvé, il avait bien changé, moi aussi je suppose. Nous avons discuté, et j'ai bien compris qu'il voulait me dire quelque chose mais qu'il n'osait pas. Je lui ai offert mon pendentif et il m'a dit qu'il voulait tuer nos parents, pour que lui comme moi soyons libres... De toute façon, ils n'avaient même pas cru leurs propres enfants, ils n'étaient même pas dignes d'être appelés parents. J'ai réfléchi, et je me suis dit que je ne pouvais pas les laisser continuer à détruire ma vie comme cela. Je savais que je ne reverrai probablement plus Shisoka après cela, mais je voulais prendre le risque. Alors nous n'avons pas hésité et il est allé mettre le feu à la maison. Cette fois encore, il l'admirait, tandis que moi, j'étais plus soulagée qu'autre chose. Je l'ai serré fort contre moi, et je suis partie, persuadée que désormais j'aurai une vie meilleure. Mais j'étais à nouveau bien loin du compte.

L'ange allait devoir attaquer la partie la plus douloureuse de sa vie et même si elle n'avait aucune envie de la raconter, elle devait le faire. Cela la soulagerait peut-être d'un poids de tout raconter à quelqu'un. Quelqu'un qui au moins, l'écoutait attentivement sans même la juger. Finalement, c'était tout ce qu'elle demandait.

-Lorsque je suis arrivée dans ma nouvelle famille, j'étais assez méfiante. Je n'avais plus l'habitude de faire confiance aux autres. Si mes nouveaux parents étaient plutôt gentils, leur fille elle, ne m'appréciait pas du tout. Loin de là. Toutes deux avions senti dès le début que la communication ne passerait pas entre nous. Et ça s'est fait immédiatement. Elle a commencé par se moquer de moi, et honnêtement cela ne m'importait guère. Je ne faisais que les ignorer, elle et ses amies. S'en est suivi des petites attaques, croches-pieds et ce genre de choses. Elles s'amusaient à faire tomber mes affaires en classe ou à vider mon sac dans la cour, à renverser ma nourriture à la cantine... Évidemment personne ne disait rien, ils devaient certainement tous penser que c'était bien fait pour moi, que je l'avais mérité. Je n'étais pas apprécié des professeurs ni de mes camarades de classe. Une fois de plus j'étais toute seule. Et je n'avais même plus mon frère avec moi. Alors, comme tout cela ne suffisait pas, il a fallut que ces ordures s'en prennent à mon frère. Tous ont commencé à me dire que mon frère avait tué nos parents, que c'était un monstre. Que j'étais certainement pareille et que c'était pour ça que personne ne m'aimait. Que je n'étais qu'une manipulatrice sans cœur qui passait son temps à obtenir ce qu'elle voulait par n'importe quel moyen. Et peut-être même que je manipulais des personnes pour que mon frère les tabasse ou les tue juste après. J'ai essayé de me retenir, de contenir ma colère et ma haine, ma rancœur envers toutes ces horribles personnes. J'ai tout fait pour ne pas les écouter, pour glacer mon cœur et me dire que tout était faux, que moi aussi je m'en irai un jour et que je retrouverai mon frère à ce moment là, qu'on vivrait heureux ensemble. Je voulais croire que ce n'était qu'un horrible cauchemar et que moi aussi, je pourrai enfin m'en sortir. Seulement, plus les jours passaient et plus ils disaient du mal de Shisoka. Ils inventaient des rumeurs toutes plus invraisemblables les unes que les autres, juste pour le plaisir de me voir souffrir. Je passais mon temps à pleurer en rentrant le soir ou à passer mes nerfs sur mes quelques affaires ce qui alertait mes « nouveaux » parents. Mais leur fille faisait passer ça pour une crise, en disant que je n'étais pas habituée à mon nouvel environnement. Et qu'en plus de ça j'étais plutôt injuste avec elle, qui voulait m'aider et que je la repoussais. Bien sûr, elle m'avait interdit de me plaindre à ses parents ou de la dénoncer. Et c'est l'une des rares fois ou je n'ai pas réussi à manipuler quelqu'un à mon aise. Elle a entièrement retourné la situation à son avantage et disait que si j'allais dire un seul mot aux parents, elle me le ferait amèrement regretter, et qu'elle s'en prendrait directement à mon frère. Shisoka avait déjà une réputation ignoble alors qu'il ne le méritait aucunement, et cette fille continuait de gâcher ma vie. Je n'avais pas envie qu'elle parvienne à ancrer d'autres monstruosités dans la tête des gens, celles qui circulaient suffisaient déjà amplement.

Évidemment lorsqu'elle se plaignait que j'étais trop dure avec elle alors qu'elle voulait m'aider, je me faisais réprimander une fois de plus. Même si je venais d'arriver, ils ne pouvaient pas tout me passer sous prétexte que j'avais eu une vie difficile. Et puis entre elle et moi, forcément ils croyaient leur fille. Eux au moins, ils étaient du côté de leur fille, contrairement à mes parents. D'un côté, ça me remettait presque du baume au cœur, elle avait eu la chance d'avoir de merveilleux parents qui ne la fassent pas souffrir et elle se permettait de jouer la garce et de leur mentir. Je l'enviais, et je la détestais d'autant plus à cause de ça. Je crois qu'elle l'avait compris, et qu'elle en tirait avantage. De toute façon elle prenait tout tant qu'elle pouvait m'en faire voir de toutes les couleurs. Cette fille... Ce n'était qu'une peste. Mais tous les autres ne valaient pas mieux qu'elle. Je n'ai côtoyé que des gens immondes... J'en arrive à me demander si l'on habitait véritablement au paradis et si l'on était vraiment des anges.

Tandis que ce calvaire continuait, j'essayais de m'évader et de me couper un maximum du monde. Je ne prenais même plus la peine de travailler et je tentais d'imposer des barrières à mon cœur, plus solides encore que celles que j'avais déjà pu bâtir. Et alors que j'y parvenais plus ou moins, ma pire ennemie n'était pas satisfaite. Elle me faisait bien moins souffrir. Alors un soir, elle est venue dans ma chambre pendant que les parents étaient en bas en train de préparer à dîner. A la seconde ou je l'ai aperçue sur le pas de la porte, j'ai senti que ça allait très mal se passer. Comme toujours mais... je ne sais pas. Je redoutais cette discussion avant même que je ne sache ce qu'elle voulait me dire. Elle m'a sourit, de ce sourire moqueur et mauvais qu'elle m'adressait à chaque fois et j'en ai eu des frissons de dégoûts. Je n'ai rien laissé paraître, je ne voulais pas qu'elle se croit supérieure à moi. Cependant, elle m'a rapidement provoqué. Encore une fois elle a misé sur mon point faible, en disant les pires atrocités qui soit sur Shisoka. Je ne voulais pas lui faire le plaisir de m'énerver, d'élever la voix, pour qu'elle aille pleurnicher auprès de ses parents que leur nouvelle recrue était une petite manipulatrice méchante avec elle. J'ai tenté de ne pas écouter ses sottises, de me concentrer sur autre chose, mais plus je détournais les yeux et mettais mes mains sur mes oreilles pour ne rien entendre, et plus elle se rapprochait, plus elle balançait des horreurs. Je tremblais, de rage, de fureur et les larmes qui me montaient aux yeux n'étaient que des larmes de dégoût. Cette fille ne risquait pas de comprendre quoique ce soit, elle n'avait ni frère ni sœur et passait son temps à martyriser les gens qui ne lui plaisaient pas. Et puis, ce fut la goutte d'eau. Il a suffit qu'elle prononce cette phrase, l'ultime: « De toute façon, tu es exactement comme ton frère. Toi et lui n'êtes que des démons. » J'ai réagit au quart de tour. Je l'ai poussée dans l'idée qu'elle ne s'éloigne de moi, j'aurai voulu qu'elle retourne dans sa chambre, qu'elle me laisse tranquille. Seulement, elle ne l'entendait pas de cette oreille. Les fesses au sol, outrée que j'aie osée la bousculer pour l'éloigner de moi, elle s'est relevée et s'est jetée sur moi. Elle m'a attrapée par le col et m'a dit quelque chose du genre « Pour qui te prends-tu ? Ce n'est pas parce que tu as une véritable gueule d'ange que tu peux te croire tout permis. A ta place je me ferai toute petite, surtout en ayant un frère comme le tiens, un vrai démon. » Une fois de plus, je l'ai repoussée mais elle a resserrée sa prise. Elle a voulu se défendre et nous nous sommes battues durant quelques secondes. Mais c'était plus de la résistance face aux attaques de l'autre qu'une véritable bataille comme lorsque Shisoka allait démonter la tête à toutes ces ordures. Cette bataille me venait du cœur, je ne pouvais pas la laisser dire du mal de mon frère. Plusieurs fois elle m'a plaquée contre le mur et la toute dernière ce fut dans le mur du couloir qui reliait nos chambres et la salle de bain. Et puis, elle appuyait fortement ses mains autour de ma nuque, si bien que j'en avais du mal à respirer. Je me suis débattue comme j'ai pu et lorsque ses mains ont relâchées leur prise c'est parce que j'étais enfin parvenue à la pousser assez fort pour qu'elle me lâche. Cependant, ce n'était pas le mur qui se trouvait derrière... Je me suis écroulée au sol, en même temps que je la voyais tomber dans les escaliers.

Shisana ferma les yeux et se tut. Elle se souvenait très bien de ce moment, de chaque détail. Dieu qu'elle préférerait ne pas s'en souvenir tant c'était douloureux. La jeune fille déglutit, rouvrit les yeux et les planta enfin dans ceux de la femme en face d'elle.

-Ça a fait un bruit étrange. Mais affreusement atroce. J'ai immédiatement compris qu'elle n'était pas uniquement tombée, c'était plus que ça... Elle... Elle était tellement mal tombée... Qu'elle en était morte sur le coup. Je ne sais plus très bien, mais je crois qu'elle est tombée sur le cou, et qu'il a pris une forme bizarre... Je n'ai pas su réagir sur le moment, je tremblais, et je peinais à réaliser ce qui se passait. Je n'arrivais pas à y croire. J'ai fini par me lever très lentement, en me tenant au mur. Les parents avaient déjà rappliqué, ils étaient aux pieds de leur fille. Arrivée à la rambarde, ils m'ont regardée avec dégoût. J'ai bien compris qu'eux aussi, me prenaient pour un démon. Seulement, je n'ai pas fait exprès... Je voulais juste... Je... Je voulais juste qu'elle me laisse tranquille, qu'elle desserre son emprise autour de mon cou. Je ne voulais pas la tuer. J'aurai donné n'importe quoi pour qu'on ne soit pas pile en face de l'escalier mais qu'elle se tape contre le mur, peut-être qu'elle aurait juste pris un sale coup sur la tête, mais au moins elle serait encore vivante... … Ses parents m'ont ensuite jeté dehors... Immédiatement. Ils ne voulaient plus de moi dans leur maison. J'ai vu sa mère pleurer sa mort comme jamais. J'ai vu son père dans le même état, mais haineux à mon égard. J'ai tenté de leur expliquer, mais ils ne voulaient rien entendre et c'était compréhensible. Et même, ils ne m'auraient sûrement pas crue... Alors je me suis piteusement excusée, même si ça ne changera jamais le cours des choses. Et je suis partie en courant, en me promettant de ne plus jamais revenir.

La femme en face de Shisana hocha la tête mais ne dit rien. Cette dernière se leva et inspira un grand coup pour reprendre contenance. Elle planta ses yeux dans la femme et puis lui demanda:

-Puis-je y aller? Ce fut assez difficile pour moi.

D'un hochement de tête la femme le lui accorda. La jeune fille n'attendit pas plus longtemps pour sortir de la pièce et refermer la porte derrière elle. Elle s'adossa deux minutes contre celle-ci et garda les yeux dans le vide. Ça lui avait fait du bien de parler de tout cela à quelqu'un sans qu'on ne la juge. Maintenant, elle laissait tout ça dans une partie de sa mémoire pour ne plus jamais l'en sortir. Tout cela faisait partie du passé, elle pouvait commencer une nouvelle vie. Et sans plus attendre, il lui fallait retrouver son frère, parce qu'ils pourraient peut-être enfin vivre heureux ensemble.
PSEUDO Ϟ Lili
AGE Ϟ Seize ans.

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ Grâce à Shun et Shishi ♥

AVATAR Ϟ Anna Kushina. K Project.

NOTE Ϟ 90/10.
AVIS Ϟ JE VOUS AIME.

AMÉLIORATIONS ? Ϟ Heu, j'ai rien à dire et même si c'était le cas je serai mal placée pour parler xD

LE MOT DE LA FIN Ϟ Je suis trop contente d'être ici x3 J'adore déjà le fow !*^*

CODE Ϟ Le code est bon c: même à l'envers xD
Kei ~ ☾

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Jeu 2 Juin - 12:00


congratulations


Tout d'abord, bienvenue à toi ♪
Je suis heureux de voir que tu te plais déjà ici, c'est vraiment cool c:

Je n'ai pas grand chose à redire, si ce n'est que Shisana sera un personnage intéressant, et difficile à supporter également xD. Je pense que Shisoka sera content de voir sa sœurette adorée débarquer ici, d'ailleurs j'ai bien ri face à la raison de ta venue ici (la blague, pas la vrai hein xD).
Ton histoire est longue, très longue, et j'apprécie de voir que tu t'es donnée beaucoup de mal à l'écrire. Elle est assez triste et tragique, c'est vrai, mais il en est ainsi pour la pauvre petite Shisana...

Sinon, puisque ta fiche est déjà fini (à peine postée, déjà terminée, déjà validée xD) je te souhaite beaucoup de courage lors de tes RPs ici, à Damned Town ♪
Pancake pour toi ♥

PS : je te laisse juste le temps de t'occuper des images, avant de valider officiellement ton inscription ♪

Tu es validé(e), yay !
Maintenant tu peux aller, recenser ton avatar, demander un logement (beh oui, c'est mieux que de dormir à la rue, copiner avec les autres, te trouver un métier, ouvrir un journal (pour toujours rester à jour au niveau des rps) et, ce pourquoi tu es ici, rp.
Amuse-toi bien sur Damned Town !


____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 578
Âmes : 377
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Jeu 2 Juin - 14:50

Bienvenue parmi nous ! x3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Jeu 2 Juin - 15:36

Hey! Bienvenue à toi :3

____________________________________________________________

avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 246
Âmes : 126
Date d'inscription : 15/05/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Jeu 2 Juin - 16:38

Keithan: Merciii! Ouiii Le forum me plaît déjà x3 Héhé oui, Shisa n'est pas un cadeau xD Son frère sera content aussi je pense ahah xD
xDDD Content que ma phrase t'ait fait rire je n'ai pas pu m'en empêcher :')
C'est gentil x3 Oui, c'est tragique, à croire que c'est une malédiction sans la famille... x) Je me suis bien amusée à l'écrire, ça faisait longtemps que je n'avais été aussi inspirée!

Gnehe, j'aime pas trop poster quand elle est pas complète alors je le fais quand au moins plus de la moitié est terminé comme ça je n'ai plus qu'à modifier quelques petites choses xD
Merci beaucouuuup!

PS: Laisse tomber, aujourd'hui l'électronique veut ma peau, alors les images fonctionnent pas, j'abandonne xDD J'en ai marre de mon ordi x)

Merci beaucoup pour la validation en tout cas!^^ Je vais de ce pas m'occuper du reste!x3

Keichi: Merci beaucoup!:)

Alec: Merciii! x3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Jeu 2 Juin - 19:11

Une autre femme vile et manipulatrice, on va s'amuser, on va lui apprendre comment on joue à Damned Town tire la langue

____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
Âmes : 347
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira Dim 5 Juin - 6:26

Bienvenue à toi ma chère Shisa' en espérant que tu va t'y plaire Plein d'amour !

____________________________________________________________


Itsuke & Avalon ♥:
 
Tao & Ivy ♥:
 
Avalon parle en #CD5C5C et pense en #FFB6C1.
Ivy parle en #BC8F8F et pense en #8B0000
avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 590
Âmes : 117
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 20

Localisation : Damned Town
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Shisana Uragira

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Shisana Uragira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» » Shisana Akaboshi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Le personnage :: Présentations :: Présentations Refusées-
Sauter vers: