Crazy in love {feat. Tao Shin}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Crazy in love {feat. Tao Shin} Sam 31 Mar - 1:00

Acte 1 : All I want for Christmas is you.Tao Shin & Ivy White
(co-écriture en accord avec les deux protagonistes)

Noël. Une belle célébration à fêter avec la famille n’est-ce pas ? Pourtant Avalon n’y croyait plus du tout à cette magie hivernal. Elle a tant prié à mainte reprise pour être avec son éternel amour, qui est Itsuke. Qu’il sorte du coma pour qu’il fête cette fête supposément magique. Ivy ne voyait pas cette fête du même oeil qu’Avalon. Elle prit soin d’endormir son yang et partait rejoindre son amant : Tao. Ils allaient passer un noël rien que tous les deux et personne pour interféré dans leur soirée. Elle quittait son appartement pour le rejoindre chez lui sachant qu’il aurait fini plus tôt pour cette fête. Avaient-ils organisés quelque chose de spécial ? Pas spécialement. Après quelques minutes de marche et au froid, elle arrivait à destination et toquait à la porte de Tao entendant une réponse de sa part. Elle soufflait sur ses doigts gelés tandis qu’elle essayait de se réchauffer en même temps.

«Tao...Mère noël ne va pas attendre longtemps !»

On frappe à la porte. Tao est presque prêt. Oui, presque... il manque un détail dans ses plans, ce petit quelque chose qui fera toute la différence mais qui, à son grand regret, n'est pas encore arrivé. Qu'importe ! Habillé en Père Noël, la chemise ouverte laissant entrevoir sa musculature, le moine s'approche de la porte et entend la douce voix de son amante.

«Quel plaisir de vous savoir ici, sublime Mère Noël !»

Il ouvre en grand et laisse sa belle blonde pénétré les lieux, se jetant sur ses lèvres teintées de rouge. Il observe son accoutrement avec envie. Cette couleur lui va si bien.

«Je t'en prie, installe-toi dans le salon.»

Il referme derrière elle, laissant s'échapper un filet de vapeur dû au froid hivernal. Il ne voudrait pas que Ivy rattrape un rhume ! Elle se dirigeait vers le salon venant poser son fessier sur le canapé en ayant un léger sourire collé à ses lèvres. Avant même qu’elle s’assoit, elle retirait son manteau qu’elle posait non-loin d’elle. Elle ajustait ses gants qu’elle avait mit un peu plus tôt avant de glisser une jambe par dessus l’autre en attendant Tao qui la rejoignait. Elle dévorait sa musculature des yeux.

«Il te va bien ce costume, beaucoup bien même»

Elle le déshabillait du regard sans se priver. Elle avait le droit, non ? Elle était sûr qu’il faisait de même de son côté, alors… Pourquoi pas elle aussi, hein ? Elle glissait une main dans la poche de son manteau pour y sortir une branche de gui.

«Est-ce que ça t’intéresse un baiser sous cette branche de gui ?»

Tao éclate de rires. Cette fille a décidément l'art de le surprendre... Bien décidé à répondre à sa requête, il avance vers Ivy, l'agrippe par sa main valide et la relève du canapé. Elle profite de ce laps de temps opportun pour lever son autre main avec le gui, tentant le baiser au plus haut point. Le moine ne se fait pas prier et l'embrasse sensuellement.

«Garde-la sur toi, on ne sait jamais.»

À peine le temps de reprendre son souffle qu'un son de cloche retentit dans la rue. Tao jette un coup d'œil par la fenêtre et constate avec joie que le dernier rouage de son plan si parfait vient d'arriver. Sans attendre, il part à la cuisine et récupère un panier en osier, rempli de petits délices de Noël puis, il revient dans le hall et prend son manteau.

«Chérie ? Ton carrosse est avancé. Navré de devoir te demander de te rhabiller... Je t'emmène en balade.»

Le moine se pare de son manteau, prend ses clefs et sort immédiatement, Ivy à ses talons. Il barre la porte, prend la main de son amante et l'entraîne sur quelques mètres, rejoignant la rue principale.Là, une calèche attend, tirée par quatre chevaux blancs, surmontées d'une corne à bout pointu. La Magie de Noël !

«Après vous, ma chère...»

Il se dirige vers la petite porte, l'ouvre et l'aide à monter dedans, déposant le panier en osier à ses côtés. Tao donne ses instructions au conducteur et grimpe à son tour. La calèche bouge et se laisse guider à travers la ville, direction... les sources chaudes. Ivy ne connaît pas la destination, mais il espère l'entendre lui poser la question sous peu.Elle regardait à travers la petite fenêtre de la calèche ignorant où ils allaient. Elle tournait sa tête vers son amant esquissant un sourire penchant légèrement la tête.

«Où allons-nous ainsi, mon tendre père noël ?»

Elle était épatée par les efforts qu’à émit Tao pour préparer son plan derrière le dos de cette dernière. Elle ignorait tout ce qu’il avait manigancer et pourtant elle appréciait cette attention de sa part.  

«Je dois avouée que je ne m’attendais pas à ça, alors pas du tout… J’ai hâte de voir la suite»

Oui, elle avait grand hâte de voir la suite de cette aventure magique. Ce noël ne sera pas des plus ordinaires, elle le savait au plus profond d’elle-même. Elle espérait qu’Avalon dormirait encore et encore jusqu’à ce qu’elle décide de la réveiller. Elle avait du pouvoir sur son yang tout comme son yang a du pouvoir sur son ying. Rien et personne n’allait gâcher ce moment. Elle peut être épatée la demoiselle. Tao n'aura pas ménagé ses efforts pour lui préparer cette surprise. Il est vrai que depuis Halloween, ils avaient pris une certaine habitude, un certain train de vie à se fréquenter régulièrement chez lui. Bien évidemment, pour s'envoyer en l'air plus que pour discuter mais au moins, ils continuaient ce petit jeu avec brio, sans se soucier des habitants et de tout le reste.

«La surprise chérie... Il s'avère que j'ai développé cette faculté.»

Le moine fait exprès de ne pas répondre à sa question initiale. Ivy reste subjuguée par ces drôles de chevaux à cornes... Lui-même n'en avait jamais vu de sa vie ! En attendant que la calèche finisse son petit tour, il s'empare du panier et dévoile son contenu, désignant une étoile en pain d'épices à sa belle.

«Je t'en prie ! Tu vas te régaler, j'en suis certain !»

Tao ne sait pas cuisiner de cette manière. C'était plus simple pour lui de trouver un traiteur en ces temps de fête. Lui aussi en prend une et la mange d'une traite, comblé.Elle arquait un sourcil voyant le biscuit en forme d’étoile et qu’en plus c’était en pain d’épices. Il est rare qu’elle en mange, mais la grand-mère à Avalon en préparait à noël. Ahhh les noël avec grand-maman White. Plein de nourriture pour sa petite fille chérie. C’était délicieux et Ivy s’était régaler, mais jamais elle n’a connu son existence. Avalon n’aurait pas risqué que sa grand-maman la traite de folle et de psychopathe, mais avec ce qu’elle a enduré avec un père abusif.

Elle secouait doucement la tête pour chasser cette idée en tête avant de croquer dans ce fameux biscuits. Il était délicieux ! Elle le terminait dans deux bouchés avant d’en prendre un autre. Elle n’avait pas beaucoup mangé cette Avalon, elle se privait et Ivy détestait ça, car après elle avait faim presque tout le temps ! Du coin de l’oeil elle aperçue d’autre pâtisserie des fêtes et également une bouteille de champagne. Elle allait réellement apprécier cette soirée.

«C’est délicieux ! Je ne veux pas me faire passer pour une gourmande non plus. Il faut dire que la maître du corps ne mange pas comme il se doit. À chaque fois j’ai faim quand je prend le contrôle... Passons à un sujet des plus joyeux...»

Certes. Ivy ne voulait pas gâcher ce moment parlant de nourriture et qu’Avalon se nourrissait mal.

«Où que tu t’es procurés de tel pâtisseries ? Je t’imagine mal de faire des pâtisseries… Enfin… Peut-être si en fin de compte.»

Elle ricanait face à cette idée imaginant bien Tao entrant de cuisiner des desserts. Une riche idée oui. Le moine en rigole calmement. Lui ? Cuisiner ? Et puis quoi encore ?!

«Le traiteur est mon ami le plus fidèle dans cette ville...»

Tao se décale de long de sa banquette, attrape Ivy et l'amène dans ses bras. Il se jette sur ses lèvres et l'embrasse avec passion. Ses doigts se baladent sur la jolie robe, se retenant d'aller trop loin. Ça sera pour plus tard. Dehors, la neige tombe à gros flocons alors que la calèche, tirée par ces chevaux blancs particuliers, quitte enfin la ville pour les sources chaudes. Il libère sa belle et la mate ouvertement.

«J'aime cette robe tu sais ? Je me demande ce qui se cache en dessous...»

Ivy regardait Tao d’un air joueur face à sa question, si ça en était une. Elle glissait son index sur les lèvres de ce dernier le regardant dans les yeux. Énigmatique cette demoiselle.

«Tu le verras en temps et lieu, mon chéri. Sinon ça va gâcher la surprise !»

Elle retirait son index pour l’embrasser en douceur venant mordiller sa lèvre inférieur au passage. Elle s’était donnée du mal pour cette tenue ça serait dommage de tout lui dévoiler en un seul coup, n’est-ce pas ? Elle n’était pas idiote à ce point. Tant de mystères... Et si peu de temps avant de les découvrir un à un ! Profitant des quelques minutes restantes à parcourir en calèche, Tao reprend une étoile en pain d'épices et observe au loin le Temple, impérial. Une moue dépitée se lit sur son visage. Que font donc les vieux en ces temps de fête ? Un feu de joie immense ? Pour se jeter dedans en vue de côtoyer leur Seigneur et Maître ? L'idée lui procurerait presque un orgasme tient ! Ivy regarde aussi par la fenêtre, avec ce petit air malicieux au plus profond de ses yeux. Elle ne sait pas où ils vont ! Et elle ne semble pas vouloir le deviner. Quand enfin, la calèche s'arrête. Le cocher descend de sa hauteur et ouvre la porte.

«Merci mon brave ! Nous nous reverrons tout à l'heure.»

Tao sort en premier, panier en osier au bras, puis se tourne vers sa belle et lui tend sa main. La galanterie avant tout ! Autour d'eux, un tapis blanc s'est formé sur le sentier, tandis qu'au loin se dessinent des volutes de vapeur, s'envolant vers le ciel étoilé.

«Nous y voilà chérie ! J'ai fait privatiser l'endroit juste pour toi et moi. Alors, qu'en penses-tu ?»

Derrière eux, les chevaux blancs à corne repartent au galop, abandonnant nos protagonistes aux sources chaudes. Ivy regardait autour d’elle voyant qu’ils étaient aux sources chaudes. Elle n’avait jamais mit les pieds à cet endroit unique en son genre. Il faut bien une première fois à tout, n’est-ce pas ? Elle se tournait vers Tao, le sourire aux lèvres et elle lui prenait par les mains.

«Tu m’étonneras toujours Tao Shin.»

Elle reculait l'entrainant vers la première source qu’elle trouvait et s’arrêtait tout en regardant Tao droit dans les yeux. Elle s’approchait de lui glissant une main sur son bras, se levant sur le bout de ses pieds pour lui susurrer quelques mots à son oreille :

«Tu peux désormais voir ce qu’il se cache en dessous de cette robe.»

Elle se reculait doucement commençant à retirer son manteau qui était dans le chemin. Elle le retirait le jetant au sol. Il faisait un peu frisquet, mais grâce à la vapeur chaude des sources, il faisait moins froid. Elle glissait ses mains sur sa robe tandis qu’elle regardait Tao et retirait lentement cette robe. En dessous elle portait un sous-vêtements rouge en dentelle. Elle jetait la robe sur le manteau et observait toujours son amant.

«Est-ce que ça te plaît ?»

Question idiote. Bien évidemment ! Que demander de mieux en ce réveillon de Noël ? Si ce n'est l'avoir nue dans la source la plus proche ? Tao ne voudrait pas la voir enrhumée à nouveau. Oui, encore cette réflexion, mais c'est pour son bien à elle à défaut du sien.

«Attends, nous ne sommes pas à égalité.»

Le moine n'attend pas une seconde de plus et procède comme elle, suffisamment lentement pour la faire saliver devant son corps d'athlète. La situation pourrait être ridicule, mais il adore jouer avec elle, comme s'il cherchait à provoquer le désir chez Ivy, et alimenter le fantasme qui en découle. Il se rapproche donc et balance ses vêtements avec les siens. La jeune femme aura pris soin de mettre son manteau et sa robe sur ces quelques cailloux secs. Merci la source ! La neige ne les atteint pas, dissoute par la chaleur ambiante. Tao empoigne sa belle par la hanche et la tire vers la source.

«Alors ma beauté ? Prête à faire un plongeon ?»

Ivy n’attendit pas et sautait avec Tao dans la source presque en rigolant. La source n’était pas très profonde heureusement, ils avaient gardés sur eux leurs survêtements, tout de même. Peut-être pour pas très longtemps cela dit. Ivy glissait ses doigts dans sa chevelure blonde et vint s’approcher de son amant pour l’embrasser sur le bout des lèvres.

«Dois-je conclure que tu es déjà venu ici ?»

Avec qui aussi, mais ça elle ne le posera pas. Au risque qu’il la prenne pour une possessive ou même être jalouse. Elle l’était un peu, mais pas à ce point. Cette soirée allait être parfaite.

«Oui, je suis déjà venu. Je voulais me détendre après une de ces sales journées mais j'ai été... interrompu.»

Alizée. Cette garce qui avait osé le frapper au visage. Il s'était fait passer pour mort ou seulement inconscient, juste pour ne plus avoir à faire à son jeu de provocation. Sa main effleure sa joue, comme si le mal rejaillissait tout à coup.

«Ne t'en fait pas ! Je n'ai rien fait de répréhensible dans ces eaux. Je te le promets.»

Un sourire ravageur, puis un clin d’œil furtif. Laissant Ivy barboter, il sort un instant et récupère la panier si sauvagement posé un peu plus loin. Il attrape la bouteille de champagne, deux flutes et revient se réchauffer, se dépêchant de servir les bulles. Un si bon souvenir, elle et lui dans cette baignoire... champagne et chocolat à volonté…

«N'oublions pas de trinquer ! Tu vas peut-être me prendre pour un nul, mais c'est mon tout premier Noël...»


Oui. Il n'avait pas coutume de célébrer ce genre de fête dans son village isolé. Tout est nouveau pour lui, d'où sa volonté de bien faire. Le service effectué, il s'approche de Ivy et lui tend une flûte. Elle prenait la flûte dans sa main et vint trinquer avec Tao.

«Pour ton premier noël et notre premier noël ensemble.»

Ivy regardait Tao dans les yeux venant boire une gorgée de ce fameux champagne. Il était délicieux. Avalon fêtait rarement noël, mais elle le faisait avec sa grand-mère lorsqu’elle a quitté son père pour habiter avec cette dernière. Elle ne se souvenait plus de son premier noël. Ces souvenirs étaient si lointain.

«Je ne me souviens même pas de mon premier noël, pas même celui d’Avalon… C’est étrange…»

Ivy ne voulait pas s’attarder davantage puisqu’elle prit une autre gorgée du champagne. Elle appréciait les bulles qui lui montait en tête.

«C’est pas ce genre de souvenir qui va gâcher notre noël»
«N'y compte pas. Rien ne viendra gâcher quoi que ce soit ce soir.»

Tao boit une gorgée, prend la flûte des mains de Ivy et dépose le tout sur les petits cailloux avoisinants. Puis, il nage vers elle et la presse contre son torse musclé, la poussant contre le bord.

«Tu es à moi Ivy White.»

Elle le regardait plissant quelque peu son regard tandis qu’elle enroulait ses bras autour de lui.

«Oui, je suis toute à toi et tu es à moi Tao Shin.»

Ivy vint l’embrasser avec passion, tendresse et ils passaient une agréable soirée dans la source chaude. Un joyeux noël, dirait-on.
©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

Avalon Ivy White
I'm Gonna Show You Crazy Ft. Bebe Rexha

« I'm tired of trying to be normal»

Avalon parle en #CD5C5C et pense en #FFB6C1.
Ivy parle en #BC8F8F et pense en #8B0000
avatar
Artiste
Artiste
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 656
Âmes : 215
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 21

Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Crazy in love {feat. Tao Shin} Lun 9 Avr - 4:01

As bubbly as a Shooting StarIvy White & Tao ShinDehors, le froid de l'hiver transperce la végétation et dépose un tapis blanc. La neige ne cesse de tomber depuis ce Noël inoubliable. Tao n'en a pas fini avec sa Ivy, ô ça non ! Affublé d'un costard chic, ce dernier compte bien l'emmener quelque part ailleurs en ville, un endroit insoupçonnable tellement il est bien caché. Le moine en a la certitude ! Personne ne viendra les déranger. Parce que les sources chaudes c'est bien joli, mais elles sont à la vue de tous. Bien qu'aucun autre petit malin n'ait eu la même idée que lui, Tao aimerait pouvoir réitérer l'effet de surprise sur sa belle.

Ce soir, c'est le 31 décembre et l'homme approche des bâtiments résidentiels, sur le point de rejoindre l'appartement de la demoiselle. Ses souvenirs des sources le percutent de plein fouet. Le dénouement est toujours le même, comme à chaque fois qu'ils se voient... Cet amour passionnel qui le consume le pousse corps et âme à la revoir de plus en plus, comme possédé par son corps et son besoin viril de lui prouver ce qu'il ressent, même si ça reste bien enfoui. Car personne ne doit le savoir. Tant que Itsuke restera dans le coma, il n'y aura pas d'autre alternative que de jouer ce jeu dangereux.

Le moine regarde sa montre. Presque 20h... il monte les escaliers, rejoint le palier des "filles" et frappe à la porte, discret. Ivy n’avait pas grand chose à mettre en cette veille du jour de l’an, c’est pour cette raison qu’au début de la journée elle a fait une tournée de toutes les boutiques pour trouver la robe idéale pour cette soirée. Une robe qui plairait bien évidemment à son amant, bien entendu. Elle terminait de se préparer tandis qu’elle se dirige vers la porte d’entrée, là où Tao avait frappé. Ivy l’ouvrait voyant que son chéri portait un costard plutôt chic.

« Bonsoir bel inconnu. »

Elle esquissait un sourire se poussant quelque peu pour le laisser entrer. Elle attendit qu’il entre pour fermer derrière lui et vint l’embrasser le bout de ses lèvres.

« Ce costard te va bien. »

« Ne m'en parle pas ! J'ai passé la matinée à faire les boutiques pour le trouver ! »

Le moine observe la robe ultra sexy de Ivy, littéralement sous le charme de ses atouts ravageurs. Encore une fois, elle aura mis les moyens pour le séduire. Tao l'attrape par les mains et la presse contre son torse, la provoquant de ses yeux noirs.

« J'ai de nouveau prévu quelque chose pour ce soir. Es-tu prête à me suivre ? »

Elle le regardait droit dans les yeux, puis elle plisse quelque peu ses paupières face à sa provocation. Il avait le don de la provoquer ainsi, mais ça ne lui déplaisait pas. Au contraire, elle adorait ça.

« Je suis toujours prête pour toi. »

Ivy penchait légèrement la tête sur le côté se demandant où il allait l’emmener cette fois-ci se souvenant que la dernière fois était magique grâce à la magie de noël. Tao sourit à la jeune femme. Son regard espiègle ne trompe personne. Ce qu'il a prévu pour elle sera à nouveau inscrit sur la liste des premières fois.

« Alors prends ton manteau et suis-moi. Il fait froid ce soir. »

Le moine rouvre la porte et l'attends sur le palier, aux aguets. Il serait dommage qu'un voisin trop curieux ne les observe... Elle allait chercher son manteau et enfilait des bottes tout de même chaude pour l’occasion et vint rejoindre son amant. Elle glissait son bras par-dessous le siens et quittait le bloc d’appartement. Ivy suivait Tao sans se poser davantage de question ayant hâte à la suite des évènements. Où allaient-ils comme ça ? Telle est la question.

Dans le couloir, nos amants quittent son bloc d'appartements et regagnent la rue enneigée. Cette dernière tombe à gros flocons maintenant, mais ça ne fait rien. Pour la seconde fois, Tao s'est occupé de tout. À quelques pas d'eux, la calèche affublée de ces chevaux bizarres est de nouveau là, prête à les recevoir pour une petite traversée. Il faudrait se renseigner sur leurs origines à ces machins-là ! Le moine demandera à Ivy, elle doit surement savoir. Avec la même galanterie, la jeune femme s'installera la première sur la banquette, suivi de son homme baraqué. Deux coups contre la carlingue et les voilà partis. La demoiselle s'interroge... Il n'a pas pris de panier en osier cette fois-ci !

« Je te rassure tout de suite. Il n'est pas question de se baigner. Mais je pense que tu vas apprécier ce qui va suivre. »

Il sourit, s'allongeant de tout son long sur le cuir confortable de la calèche. Ne serait-ce pas une idée de génie de l'acheter à cet homme ? Pour un usage personnel ? Pourquoi pas... Mais Tao a autre chose à penser, reluquant les jolies jambes de sa belle. Elle lâchait un ricanement face à ce qu’il venait de dire. La baignade nocturne à Noël a été formidable, mais ce n’était pas à reproduire, surtout à cette période. Elle a été très chanceuse de ne pas avoir attraper froid cette nuit-là. Non, c’est faux, elle a sentit que sa gorge lui faisait mal qu’elle a tout de suite pris des pastilles et des médocs, le lendemain elle n’avait plus rien. Elle sait prendre soin d’elle tout de même. Ivy penchait légèrement la tête sur le côté enroulant une mèche autour de son index regardant son amant qui était allongé, à son aise.

« J’ai bien hâte de voir cela, mais je te fais confiance sur ce coup… Tu as le don me surprendre après tout. »

Dit-elle suivit d’un clin d’oeil. Elle croisait ses jambes lâchant sa mèche au passage. Elle arrangeait sa frange glissant ses doigts dans sa chevelure. Ses cheveux avaient allongés depuis, plus jamais elle laisserait Avalon les couper. Devant pareil provocation, intentionnelle ou non, Tao la dévore des yeux, prenant soin de n'épargner aucune parcelle de son corps de rêve.

« Je compte bien te prouver que mon imagination est loin d'être à sa limite ! »

Il laisse ainsi sa main baladeuse caresser la peau si claire de ses jambes, laissant entendre un léger bruissement émaner de ses lèvres à elle. Un frisson peut-être ?

« Tu as bien fait de mettre cette tenue, même si nous n'aurons pas froid là où nous allons... »

Le moine adore jouer sur les mots, laissant ainsi libre le champ des possibilités multiples. Il se relève juste un peu et regarde furtivement au carreau. Ils sortent à peine de la ville. Le chemin vers les montagnes sera plus long que celui des sources chaudes... Elle le regardait esquissant un bref sourire.

« Je l’ai choisi rien que pour toi, dommage qu’elle n’était pas en rouge… »

Ivy fit une moue tout en baissant son regard. Elle adorait cette couleur, elle ne pouvait pas s’en passer. Elle se souvenait de sa première robe qu’un certain blondinet lui avait offert ou plutôt à Avalon. C’était du passé, mais cette robe se trouvait toujours dans le garde-robe.

« Tant de mystère mon taoïste, mais j’apprécie bien cette calèche ainsi que ces chevaux muni d’une corne…C’est drôle on dirait des licornes, mais c’est une créature mystique. »

« Des licornes tu dis ? Tient, je n'avais jamais entendu ce nom. »

Tao retient ce mot et passe à autre chose, surveillant à nouveau du coin de l’œil le trajet emprunté par la calèche. Ils passent la forêt, direction le chemin grimpant vers le Temple. Foutu lieu ! Fort heureusement, ils ne s'y rendent pas. La montagne est très belle à cette période, recouverte de son long manteau blanc. Le moine se souvient du spectacle visuel de sa Chine natale, l'air mélancolique.

« Dis-moi, as-tu déjà pratiqué des sports extrêmes dans ta vie ? »

Elle arquait un sourcil, elle ne pouvait pas se l’empêcher. Elle ? Du sport extrême ? Pas à connaissance. On devrait remercier Avalon de ne pas avoir fait de sport…

« Au risque de te décevoir, non, je n’ai jamais fait de sport extrême. D’ailleurs quand Avalon étant en Angleterre, elle ne faisait pas les cours comme tout le monde… Elle avait honte et des bleus qu’elle avait sur le corps et les vêtements de sport ne cachent pas bien ce genre de truc… »

Elle penchait légèrement la tête sur le côté mordant à l’intérieur de sa joue. Heureusement qu’Avalon a su prendre sa vie en main en courant de son côté.

« Mais il y a quelques mois de ça, Avalon a sauté de toit en toit pour échapper de quelqu’un… Tout un sport je dois dire, mais elle n’était pas elle même... Berserk... Mais pourquoi cette question Tao ? »

Il sourit, satisfait de sa réponse et ce malgré les nombreuses explications. Elle ne sera pas contre la balade de santé qu'il lui propose, dans le fin fond neigeux en approche.

« Alors, tu seras ravie de savoir... que nous nous dirigeons vers une embarcation... avec des chiens de traineau. »

Tao reluque encore les jambes élancées de sa belle, sentant son excitation face à ses propres dires. Elle glissait ses doigts sur sa jambe qui était tout de même froide. A-t-elle bien fait de mettre cette robe ? Mais elle n’était pas contre cette idée puisqu’elle n’a jamais fait du traineau à chien, une toute première fois.

« Crois-tu que ma tenue est appropriée pour ce genre de sport ? Je dois avouer que je n’en ai jamais fait… Ça doit être amusant. »

Elle se souvenait d’un film qu’Avalon a regardé lorsqu’elle était jeune. Un excellent film avec des chiens. Avalon tout comme Ivy, aiment les animaux, surtout ceux qui n’existent pas.

« Ne t'en fais pas ! Nous serons assis, et bien couverts. Et aucun de nous ne conduira. Un spécialiste sera avec nous. »

Évidemment ! Tao n'y connait strictement rien en chien, et encore moins au domaine animalier. La solitude est son quotidien, il n'a pas le temps de prendre en charge une bête, peu importe laquelle. Même un poisson rouge dans son bocal ne lui serait d'aucune utilité... Peu importe. Laissant un petit silence s'installer entre eux, nos deux amants profitent de la vue pour les quelques minutes restantes. La calèche roule à une vitesse...! Le moine pense de plus en plus à se procurer cette coque de noix.

Quand enfin le cocher parvient au lieu de rendez-vous suivant, ce dernier s'arrête brutalement, manquant de glisser plus loin. Puis, il descend de son siège et vient ouvrir à Ivy, comme la première fois. Chacun remonte le col de son manteau et quitte la carlingue. Devant eux, leur guide de montagne les attend de pied ferme, leur faisant signe de venir le rejoindre et de se loger bien confortablement dans le traineau.

Tao attrape Ivy par la main et l'entraine en vitesse vers l'homme barbu, qui lui ne semble pas subit le froid de l'hiver. Il est plutôt chanceux celui-là ! Ivy saluait l’homme barbu et s'installe sur le traîneau ainsi que Tao et s'emmitoufle dans les couvertures très chaude pour cette balade. Une fois que les tourtereaux installé, l’homme donnait l’ordre à ses chiens de décoller. Ivy regardait autour ainsi que Tao en esquissant un sourire.

« D’où est venue ton idée ? »

« N'y comptes pas chérie ! Je ne dévoile jamais mes sources. »

Tao explose de rire et serre sa belle dans ses bras, profitant de leurs chaleurs corporelles tout le long de la traversée. Mais ce que la jeune femme ignore, c'est qu'à la fin de ce petit périple, ils iront diner en tête à tête dans un chalet typique, flute de champagne à la main, tous deux allongés devant la cheminée, où ils pourront pour la énième fois se donner l'un à l'autre et ainsi jouir de ce faux-semblant de liberté que cette ville maudite semble vouloir leur accorder...
©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 119
Âmes : 211
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Temple
Revenir en haut Aller en bas
Crazy in love {feat. Tao Shin}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» Nouvel élève ? Nouveau départ ! [Feat Samui Shin]
» ASHAZEL - Babe, I'm so crazy in love (flashback)
» hazel // crazy stupid love
» Absolarion Love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: L'extérieur :: Wonderland-
Sauter vers: