You've got a message ! {feat. Julian Carter}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Dim 30 Avr - 3:05


You've got a message !
feat. Julian Carter


Sucre d'orge ne me rassurait point lorsqu'il me disait que Max aurait de quoi m'occuper pour les deux prochaines semaines... Je ne voudrais pas avoir la réputation d'aguicheuse et celle qui drague n'importe qui, car ce n'était pas le cas même si ça pouvait ressembler à ça. Tout ce que je voulais était d'obtenir Max dans mes fils pour qu'il succombe à mes charmes et puis c'est tout, pas à draguer son amie face à lui tandis qu'il se demande toujours comment j'ai fait pour qu'elle accepte aussi facilement. Ô ne tant fait pas mon chaton, lorsque tu seras dans mes fils je te ferais subir le même supplice.

Pour tout te dire, je n'ai pas pu faire tout ce que je voulais. Je me retrouve avec un léger retard sur mes prévisions. Les empotés... Mais ne t'inquiète pas, tu seras ravie du résultat final.   

Il me lançait un regard complice et je lui souriais en coin en restant dans la même position que j'étais. C'était très confortable comme position. Je me roulais finalement sur le ventre tout en me soutenant à l'aide de mes coudes ainsi que mes avant-bras. La chaleur sur mes ailes me faisait un bien fou, si seulement ça pouvait perdurer.  

Bon, je me suis assez prélassé. Si nous rentrions à mon appartement ? Une tasse de thé serait la bienvenue, et il doit me rester quelques petits gâteaux. Qu'en dis-tu ?

Hm, déjà ? pensais-je en appréciant la chaleur sur mes plumes. C'est bien dommage, j'aurais bien aimé rester plus longtemps dans ce coin tout tranquille. Je restais dans cette position tout en regardant Julian.     

Sucre d'orge, rien ne me ferait plus plaisir de prendre une tasse de thé ainsi qu'un petit gâteau à tes côtés.Allons-y, mais puis-je te demander quelque chose d'assez étrange de ma part de te demander ça, mais en étant à ma formation je n'ai pas cessé d'y songer, alors...

Je pris une petite pause en mettant tout en ordre dans ma tête en même temps que je faisais ça, je me redressais tout en tendant la main à mon partenaire lui souriant doucement. Une fois qu'il fût debout, je glissais mes mains dans les poches de ma veste.

Une fois chez toi, est-ce que je pourrais te faire une petit coiffure ? Rien d'extravagant, c'est tout simple et je suis sûr que cette coiffure te va mieux qu'à moi... J'ai tenté de le faire à mes cheveux, mais ce n'est pas très joli, mais je suis sûr qu'avec les tiens ça serait fabuleux, qu'en dis-tu ? Si tu n'aimes pas que l'on joue dans tes cheveux je comprendrais parfaitement,c'était juste une demande assez... particulière surtout venant de ma part...

Je regardais toujours Julian souriant sans cesse avant de détourner mon regard pour regarder aux alentours. Rien. Il n'y avait personne dans les environs, c'était plutôt calme et surtout que le moine de la dernière fois ne semble pas être ici. C'est drôle en atterrissant je ne savais même pas si il serait ici ou non, fort heureusement que ce ne fût pas le cas. Sans perdre une seconde de plus, je déployais mes ailes tout en attrapant Julian enroulant mes bras autour de lui avant de m'envoler vers les cieux en me donnant une poussée. J'aimais avoir de la puissance et de la vitesse lorsque je voulais, comme si le temps était compter. En un instant plus tard j'arrivais à l'appartement de Julian nous posant dans un coin sombre où que personne nous verrait et nous nous dirigeons vers son bloc appartement pour ainsi grimper dans l'escalier. Je pris mon temps à les monter, ne voulant pas m'épuiser trop rapidement et je laissais même Julian prendre les devants, puisque c'était lui qui détenait la clé.



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Dim 30 Avr - 4:12



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


▬ « Sucre d'orge, rien ne me ferait plus plaisir de prendre une tasse de thé ainsi qu'un petit gâteau à tes côtés. Allons-y, mais puis-je te demander quelque chose d'assez étrange de ma part de te demander ça, mais en étant à ma formation je n'ai pas cessé d'y songer, alors... »

Red l'observa, intrigué. Que pouvait-elle avoir à lui demander ? Il est vrai qu'il lui en devait une bonne, rien que par son dévouement pour suivre Ichigo, mais était-ce vraiment ça ? Alors qu'elle se relevait, lui tendant la main pour l'aider à se mettre sur pied, elle prit le temps nécessaire avant de lui faire sa demande.

▬ « Une fois chez toi, est-ce que je pourrais te faire une petit coiffure ? Rien d'extravagant, c'est tout simple et je suis sûr que cette coiffure te va mieux qu'à moi... J'ai tenté de le faire à mes cheveux, mais ce n'est pas très joli, mais je suis sûr qu'avec les tiens ça serait fabuleux, qu'en dis-tu ? Si tu n'aimes pas que l'on joue dans tes cheveux je comprendrais parfaitement, c'était juste une demande assez... particulière surtout venant de ma part... »

L'ange déchu souriait à pleine dents, tandis que sa partenaire s'assurait qu'ils étaient seuls. Une demande très soudaine, il fallait l'avouer, mais qui ne manquait pas de charme. Après sa première journée, elle voulait s'occuper de ses longs cheveux. Alors qu'il réfléchissait à ce qu'il voudrait comme coiffure, elle l'agrippa et s'envola vers les cieux à toute allure. Elle était manifestement pressée de rentrer. Red se voyait déjà avec une série de tresses françaises, ou avec deux beaux chignons de chaque côté de sa tête. Sa réflexion dura tout le trajet, au point qu'il ne remarqua pas tout de suite que la démone le déposait juste à côté de son immeuble. Il l'observa ranger ses ailes, et lui répondit enfin.

▬ « J'aimerai que tu me coiffes, ma douce. Mais il y a un impératif avant toute chose ! J'ai une huile spéciale pour mes longs cheveux dans la salle de bain, j'irai te la chercher avant de commencer. Pour le reste, tu es libre. Montre-moi tes nouveaux talents ! »

Red prit les devants, grimpant les escaliers comme un bolide, tandis que Vaermina prenait tout son temps. Il laissa la porte ouverte et déposa ses affaires, avant de lancer sa théière en cuisine. Profitant du laps de temps pendant lequel le thé devait se faire, il monta chercher sa fameuse huile et la déposa sur la table basse. La démone était déjà installée sur le canapé, attendant son partenaire de crime en silence. Il avait hâte de voir sa coiffure. Jamais personne ne s'était attaqué à sa chevelure, pas même Max, de peur qu'il ne les abime. Pour cette fois, il ferait une exception. Quelques minutes plus tard, l'ange déchu revint vers elle avec le thé et quelques madeleines au chocolat. De quoi se régaler après ce lundi éreintant. Ils profitèrent du calme qui régnait pour savourer leur collation, sans dire un mot. De simples regards entre eux suffisaient pour se comprendre. Red en profita même pour se saisir d'une mèche de Vaermina et l'entortilla, avant de la replacer derrière son oreille. Il voulait la provoquer un peu tout de même ! Quand enfin, ils eurent terminé de se ravitailler, Red tendit le flacon à la démone.

▬ « Voilà mon huile. Je te laisse m'en imprégner mes cheveux, après quoi tu pourras commencer à travailler. Si tu as besoin de matériel, n'hésites pas à te servir là-haut. »


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Mer 3 Mai - 5:45


You've got a message !
feat. Julian Carter


Julian répondit à ma question sur le chemin vers son appartement. Il était rare que je demande ce genre de chose, disons que c'était la première fois que je demandais quelque chose à quelqu'un qui n'était pas en rapport avec mon métier. Je fus notamment surprise par sa réponse.  

J'aimerai que tu me coiffes, ma douce. Mais il y a un impératif avant toute chose ! J'ai une huile spéciale pour mes longs cheveux dans la salle de bain, j'irai te la chercher avant de commencer. Pour le reste, tu es libre. Montre-moi tes nouveaux talents !   

Une huile spéciale pour ses cheveux longs ? Hm, cette huile doit sentir bon déjà quand je prend Julian dans mes bras pour s'envoler, je sens cette odeur particulière au niveau de ces cheveux. J'apprécie vraiment cette odeur si c'est la même, ou du moins si c'est son parfum... J'ignorais, mais j'aimais globalement son odeur... Il ne faudrait pas que je lui dise ça, ce n'est pas dans mon vocabulaire, peut-être dans un futur proche, qui sait ? Mais présentement je me vois mal de lui dire ça... Quand arrive mes vrais sentiments je me repousse rapidement et ce n'est jamais bon signe que ça soit le cas. Je préfère de ne pas m'embarquer dans ce genre d'histoire. Il est vrai que je tente d'attirer Max dans mes fils, mais c'est uniquement pour mon plaisir personnel, il n'y a pas de réel sentiment en ce que je fais, juste du plaisir.

Je regardais Julian monter rapidement l'escalier tandis que je prenais mon temps, à mon arriver il avait laissé la porte ouverte et je la fermais quand j'entrais dans l'appartement. Je me rendis dans le salon et prit place sur le canapé en m'installant confortablement laissant de la place pour Julian, qui revenait quelque minutes après avec son huile pour cheveux ainsi que le thé et de quoi grignoter. À voir ce qu'il emportait c'était des madeleines aux chocolats. Du chocolat, mon péché mignon. Silencieusement nous buvons notre thé tout en savourant les madeleines, c'était nettement mieux que le fish and chips que j'avais mangé ce midi. Nous disions aucun mot, on échangeait uniquement des regards avec parfois des sourires contagieux. Red se saisissait d'une de mes mèches, l'enroulait autour de son doigt avant de la glisser derrière mon oreille. Je le regardais en souriant davantage tandis que je terminais ma tasse de thé la déposant sur la table basse. Une fois qu'il eut également terminé, il me tendit le flacon pour ces cheveux.  

Voilà mon huile. Je te laisse m'en imprégner mes cheveux, après quoi tu pourras commencer à travailler. Si tu as besoin de matériel, n'hésites pas à te servir là-haut

Je pris le flacon dans ma main avant de la déposer doucement sur la table basse et de me lever pour aller chercher une brosse, car je ne ferais pas cette coiffure sans brosse ou peigne et mes doigts n'était pas une solution. Je montais à l'étage cherchant une brosse, en même temps je retirais mon veston parce que je commençais à avoir chaud avec. Une fois fait je pris la brosse et rejoignais Red qui m'attendait patiemment dans le salon. Je prenais au passage son huile et je le fis tourner pour que je puisse le coiffer convenablement. Au creux de ma main je mis un peu d'huile et frictionnais mes mains ensemble pour qu'il y en ait assez pour ses cheveux en juger par sa longueur. Je glissais mes doigts dans ses longs cheveux, ils étaient aussi long que les miens et presque mieux entretenu également, j'en étais presque jalouse. Une fois l'huile bien appliquée dans ces cheveux, je pris la brosse et brossais soigneusement ses cheveux sans tirer pour ne pas lui faire du mal au cuir chevelu. Ma coiffure n'était pas compliqué à faire, mais je suis sûr que ça lui ferait bien. Une fois bien brossé, je séparais ses cheveux en trois parties pour lui faire une splendide tresse laissant avec sa frange ses deux longues mèches de chaque côté de sa tête, ce qui fera tout le charme de cette coiffure. En peu de temps je terminais la tresse en l'attachant avec une élastique qui se trouvait à mon poignet, en priori c'était le miens et c'était le seul que j'avais sous la main, alors. Surtout que ça ne me dérangeait pas du tout de la lui donner par la suite si il désire. L'odeur de l'huile sentait très fort dans le salon, ce n'était pas une odeur désagréable, je l'adorais. En souriant je fis le tour du canapé pour venir en face de Julian pour voir le résultat. Il était milles fois plus charmant comme ça, pas que je n'aime pas que ces cheveux soient détachés, mais là ça lui donnait un certain style, je pouvais presque rougir rien qu'en le regardant.     

Et voilà mon sucre d'orge, en espérant que ça te plaira... Et il faudrait un miroir pour que tu te vois...

Rapidement j'allais chercher un miroir et je revenais vers lui pour lui tendre l'objet en souriant toujours pour qu'il s'admire. J'ignorais ce qu'il en pensait, mais j'espérais quelque chose de positif.  

Qu'en penses-tu ?

Coiffure de Julian ♥ :
 



Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Mer 3 Mai - 16:19



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Red se laissait coiffer par sa partenaire. Comme il lui avait spécifié plus tôt, elle était montée à l'étage pour s'emparer d'une brosse. Entre temps, elle avait envel. son veston, se mettant à l'aise pour travailler. En à peine une journée de formation, il constata qu'elle savait y faire plus que prévu. Lui-même avait fait des prouesses avec Max, qui n'avait pas pu s'empêcher de lui donner plus de travail et bien plus de difficultés pour garder le contrôle sur son élève. Bien évidemment, sa mission avait échouée... et avec Vaermina, il risquait de se planter à nouveau. Souriant rien qu'à cette idée alléchante, il ferma les yeux et se laissa bercer par le passage de la brosse dans ses longs cheveux. Il sentait ses doigts lui emprunter des mèches... une tresse ? Il le verrait bien à la fin. Il ne fallut que quelques minutes à la démone pour terminer son œuvre. Elle monta en vitesse et revint avec un miroir, qu'elle disposa dans son dos pour qu'il puisse voir. La satisfaction illuminait le visage des deux partenaires.

▬ « Et voilà mon sucre d'orge, en espérant que ça te plaira... Il faudrait un miroir pour que tu te vois. Qu'en penses-tu ? »

▬ « Ô ! C'est très original, vraiment ! Je suis fier de toi ma douce, j'aime beaucoup cette coiffure. »

Red se retourna et lui laissa une bise sur la joue, puis se leva du canapé pour refaire du thé. Il se mouvait comme une algue, son côté diva à nouveau exposé. Vaermina semblait contente que ça lui plaise. Quelques heures plus tard... Le reste de la soirée se passait dans les éclats de rire. Red était parti dans des histoires drôles qu'il avait eu dans son ancienne vie, au Paradis. La démone appréciait ces moments de complicité. Les partenaires en avaient mal au ventre tellement c'était hilarant. Au final, ils s'étaient couchés un peu tard, mais ça ne faisait rien.


Accélération du rp


La première semaine de formation de Vaermina se passa plutôt bien. Max était sidéré de jour en jour par sa vitesse d'apprentissage. Chaque jour, il lui donnait une complexité de plus, et à chaque fois elle réussissait à le surprendre. Au deuxième jour cependant, la démone avait préféré rester au salon pour en apprendre davantage sur une coiffure particulière, tandis que Red s'était évertué jusqu'à tard le soir pour vider son appartement. Au final, lui qui souhaitait profiter de la soirée en solitaire, il avait dû jouer le guide touristique avec un nouveau venu : Un démon pure souche, assez robuste et insensible à ses charmes de diva. Il n'en avait pas touché un mot à sa partenaire, il préférait garder ça secret pour le moment. -> Ici le rp

Jusqu'au vendredi, les deux partenaires travaillaient sans relâche, du matin jusqu'au soir. La démone faisait un rapport au jardin japonais, montrant sa frustration face à Max qui en rajoutait. Pour elle, ce n'était que de la provocation, pure et simple. Elle n'aimait vraiment pas qu'il la traite comme une débutante, mais elle n'avait pas le choix. Alors elle continuait d'user ses charmes à la fois sur lui, comme sur les autres... de piètres victimes qu'elle rendait docile à souhait. Et Max qui ne se doutait de rien... Seule Vaermina savait quoi faire de lui. Red ne voulait pas interférer dans ses plans. La décoration de son appartement était trop importante pour avoir à se soucier d'un vulgaire humain. La confiance entre ces deux êtres se consolidait au fil des jours. L'ange déchu appréciait vraiment sa démone. Elle n'en avait que faire de la pureté de ce monde, et ça lui convenait amplement.

Mais alors que cette première semaine s'achevait, les deux partenaires ne purent pas profiter de leur week-end pour se reposer. Quelques temps auparavant, ils avaient postulé pour aider dans une enquête de vol, et celle-ci venait de commencer officiellement. Passer toutes ces heures à la mer de nuages les avait éreinté... A la fin de leur enquête, ils étaient incapables de faire autre chose que de boire du thé. Red avait un thé noir spécial "coup dur" comme il aimait l'appeler, et c'était le moment de le sortir. -> Ici le rp


Reprise du rp


Nouvelle semaine, lundi matin. Vaermina se préparait pour le second round de sa formation. Red regardait par la fenêtre, déprimé. La pluie tombait à torrent. Il n'y avait rien de plus maussade et triste que cette vilaine pluie. Il avait mis à disposition un parapluie pour sa démone ainsi qu'une veste imperméable, au cas où elle devrait choisir. L'ange déchu avait un planning chargé aujourd'hui. Il devait se renseigner pour de l'habillage de fenêtre, et il ne pouvait pas se permettre de prendre n'importe quoi. Alors qu'il remarqua du coin de l’œil que sa partenaire squattait la cuisine pour prendre un déjeuné, il se dirigea vers elle et lui esquissa un doux sourire.

▬ « Bien. Le travail m'appelle... Inutile de s'attendre au jardin ce soir, la météo ne nous l'autorise pas. En cas de soucis, je suis toujours disponible sur mon cellulaire. Bye ma douce. »

Red quitta les lieux à la hâte. Il ne voulait pas se retrouver complètement trempé. Alors qu'il courrait sous la pluie, il repensait la la semaine précédente. Logan... Pourrait-il un jour lui demander un service ? Il n'en était pas sûr. Secouant la tête et pestant dans son coin, il arrivait sur son lieu de travail. Il remit ses cheveux en place, enleva ses bottines et manteau humides et se remit au boulot chez Vaermina.


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Ven 5 Mai - 5:46


You've got a message !
feat. Julian Carter


La semaine semblait être des mois ! Non, mais jamais je ne vais me plaindre, mais l'humain qui se charge à faire ma formation exagère royalement. À chaque jour, il m'apprend une nouvelle technique, mais ne songe jamais que je fais plus rapidement que lui tout en étant professionnel en passant des clients. Un seul client par jour. C'était une blague. Je perdais mon après-midi à me balader dans la ville ainsi qu'au jardin japonais accompagné d'un thé aux bulles, c'était devenu mon rituel. J'espérais vivement que la deuxième s'annonçait plus mouvementé que l'autre semaine. J'espérais également qu'il allait comprendre qu'il me faudrait deux clientes par jours et non une pour l'après-midi.

Heureusement que j'avais terminé cette semaine à apprendre des techniques ainsi comment faire les choses comme il se doit. J'avais resté rien qu'un soir pour me pratiquer, mais les autres jours je finissais toujours d'avance. Et comme si ce n'était pas assez, Julian et moi-même n'avions pas pu nous reposer entièrement à cause d'une enquête d'un objet voler dans des ruines dont j'ignorais totalement que ces ruines existaient dans la forêt. Le témoin fut difficile à cerner, mais au fils des questions ça été un peu plus fluide. Je comprenais sa quiétude, mais tout de même, il fallu que je garde mon sang froid et un magnifique sourire sur mes lèvres. Tout ça était du passé désormais et je pouvais finalement me concentrer sur mon futur emplois.

Nous étions le lundi matin pluvieux, pas très encourageant à sortir du lit et aller faire ma formation. Je m'étais réveillée plus tôt que d'habitude pour ne pas arriver en retard. Je pris une douche rapide, m'habillais et allait finalement dans la cuisine pour me faire à déjeuner accompagné d'une bonne tasse de thé. Je gardais la tasse dans mes mains, j'observais à travers la fenêtre qui se donnait à l'extérieur, il n'y avait rien d'intéressant à voir. Dommage. Je pris quelque bouchés de mes tranches de pains tartiner aux beurre d'arachides et une touche de confiture aux fraises. Julian s'approchait de moi, il semblait être prêt à quitter l'appartement pour la journée.

Bien. Le travail m'appelle... Inutile de s'attendre au jardin ce soir, la météo ne nous l'autorise pas. En cas de soucis, je suis toujours disponible sur mon cellulaire. Bye ma douce.   

Bonne journée, sucre d'orge !

Julian quittait les lieux à la hâte, j'espérais au moins qu'il m'ait entendu. Je gonflais mes joues avant de me concentrer sur mon déjeuné m'abreuvant du thé fraîchement infusé. Il était bientôt l'heure d'y aller et me préparer mentalement pour les leçons du jours si il y a. J'ignorais le planning de Max pour aujourd'hui, mais j'espérais nettement quelque chose de léger vu à la température qu'il y avait à l'extérieur... La pluie avait un effet contraire envers moi, j'avais envie de ne rien faire et j'avais bien peur de ne pas être à la hauteur de ses attentes... J'étais disons déprimé par cette journée. Je terminais de manger et boire mon thé et je fis la vaisselle tout en la rangeant à sa place. Il était temps d'y aller également ! Je pris mon sac et enfilait mon veston prenant le parapluie que m'avais laissé Red et quittait l'appartement prenant soin de verrouiller la porte. Pied devant l'autre je me dirigeais vers le salon de coiffure assez rapidement je dois dire. Je détestais la pluie, ce n'était pas mon élément préféré, c'était froid et surtout mouillé... J'arrivais sur les lieux et ouvrais la porte qui était déverrouillée, Max était donc arrivé d'avance aujourd'hui. En entrant, je fermais mon parapluie en le secouant à l'extérieur avant de le déposer à l'endroit propice pour le parapluie. Je retirais mon veston et le déposais à la salle des "employés" si je pouvais le dire ainsi. Je vis que Max était dans la pièce, je lui adressais un sourire en replaçant mes cheveux.

Arrivé tôt aujourd'hui ? Est-ce à cause du mauvais temps ?

Doucement je m'approchais de celui-ci, mais pas trop près pour ne pas qu'il se sente étouffé par ma présence. Je glissais mes mains derrière mon dos continuant d'esquisser un sourire penchant légèrement ma tête sur le côté. Il fallait que j'aborde le sujet qui restait toujours dans ma tête, si je voulais continuer de le charmer, il fallait que je connaisse son point de vue. Timidement j'enroulais une mèche autour de mon doigt détournant légèrement mon regard.

J'ai l'impression que m'évite depuis que je t'ai dis que j'avais un faible pour toi, puisque nous avons jamais eu le temps d'en parler... J'aimerais savoir quel est ton point de vue là-dessus et sois honnête... À quoi bon d'apprécier quelqu'un si ce n'est pas réciproque, n'est-ce pas ?... J'ai toujours eu ce genre de problème et je ne voudrais pas que ce même genre de problème se reproduise... Alors dit moi et ne te défile surtout pas en évitant la question je ne le prendrais pas du tout.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Ven 5 Mai - 21:03



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Vaermina ne tarda pas à quitter l'appartement de Julian. Elle s'était munie de son parapluie et n'avait pas traîné dans les rues. Une fois arrivée au salon, elle déposa ses affaires et rejoignit Max, qui s'était levé tôt. Pour cette nouvelle semaine, il envisageait une autre stratégie pour son élève, en espérant qu'elle soit à la hauteur... sans être trop rapide comme la semaine précédente. Il ne fit pas attention qu'elle lui avait posé une question. Il avait le nez dans son cahier de rendez-vous de la matinée, et se demandait comment il allait gérer tout ce petit monde. Vaermina n'apprécia pas ce silence, et vint se poster proche de lui, les mains derrière le dos. Il la dévisagea, refermant son cahier. Que lui voulait-elle de si bonne heure ?

▬ « J'ai l'impression que m'évite depuis que je t'ai dis que j'avais un faible pour toi, puisque nous avons jamais eu le temps d'en parler... J'aimerais savoir quel est ton point de vue là-dessus et sois honnête... À quoi bon d'apprécier quelqu'un si ce n'est pas réciproque, n'est-ce pas ?... J'ai toujours eu ce genre de problème et je ne voudrais pas que ce même genre de problème se reproduise... Alors dit moi et ne te défile pas en évitant la question je ne le prendrais pas du tout. »

▬ « Ta déclaration ne me laisse pas indifférent. C'est juste que... Je ne peux pas me permettre de mélanger le travail avec le privé. Ne crois pas que je m'en fiche, bien au contraire. J'y pense constamment. Mais je me suis mis en tête de te former. Si je commence à te courtiser en même temps, rien n'avancera. J'espère que tu me comprends ? »

Max se rapprocha de son élève et déposa ses mains sur son visage, ancrant son regard dans le sien. Il ne pouvait pas faire autrement de rester professionnel, du moins e temps de la formation, après quoi il pourrait lâcher du lest et laisser parler ses sentiments pour elle. Il lui sourit et lui tendit le cahier des rendez-vous du matin.

▬ « L'assistant de Red ne sera pas là ce matin. Je te propose de prendre ses clientes jusqu'au midi. Elles ne sont pas difficiles, et elles ont entendu parler de toi. Je serai pas loin en cas de soucis. Je compte te laisser un peu plus de libertés. Tu en es largement capable. Tu démarres dans trente minutes. Prépares-toi... et fais bonne impression. »

Max récupéra les clefs du salon et se rendit dans l'arrière boutique. Il avait de la paperasse à faire. Dieu sait qu'il détestait ça, mais faire les comptes devenait urgent. Esquissant un léger sourire à Vaermina, il quitta la pièce et la laissa seule. Il ne pensait pas être dérangé de la matinée. Son élève se surpassait à tout point de vue, il avait confiance en elle à présent.


Pendant ce temps...


Red s'entretenait avec une autre femme, spécialement venue pour prendre les tailles de toutes les fenêtres de l'appartement de Vaermina. Le coiffeur excentrique souhaitait de magnifiques rideaux et des voilages sur mesure. La peinture n'était pas encore faite partout, son peintre n'avait pas autant de disponibilités qu'il le voudrait. Qu'importe. Il devait s'adapter, par manque de choix. La représentante s’affairait à la tâche, avec le sourire, sous la supervision de Red. Elle lui tenait quand même la conversation.

▬ « J'apprécie que tu me fasses à nouveau confiance, Red. Il est vrai que ce projet est des plus... atypiques. J'espère avoir des photos du rendu final ! »

▬ « Bien entendu ! Je serai enchanté de faire la promo de tes tissus. Ceux que tu m'avais confectionné pour le salon plaisent à beaucoup de femmes, tu le savais ? »

▬ « Ne m'en parle pas ! Mes ventes ont doublé depuis. Je me retrouve en rupture de stock pour certaines teintes, tu n'as pas idée de la surcharge de travail... Donc ! Pour en revenir à nos moutons... J'ai de quoi te satisfaire. Passe me voir en après-midi. J'aurai une ébauche et les tissus concernés. »

▬ « C’est parfait. Je ne me lasserai jamais de ton efficacité Amélia. Si tu as terminé, je te laisse t'en aller. »

La jeune femme déposa une bise sur la joue de Red et lui tapa l'épaule, avant de quitter les lieux avec toutes ses mesures. L'ange déchu pouvait avoir confiance en elle. Au fond, il aimait s'entourer d'humaines pour ce genre de travail, il l'admettait aisément. Elles pouvaient le surprendre... Rien à voir avec ses clientes au salon. En attendant de pouvoir la rejoindre, il se remit au travail, pendant à sa partenaire. Qu'est-ce que Max lui réservait pour cette semaine ?

HRP:
 


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Mer 17 Mai - 18:27


You've got a message !
feat. Julian Carter


À mon arrivée, Max semblait occupé et pas si loin de lui je vis un cahier. Ce cahier était celui des rendez-vous, en avait-il autant que cela ? Et on semblait être seuls aussi, manquait-il l'autre jeune homme ? Ça ne lui ressemble pas d'être "absent". Max allait certainement me le confirmer.

Ta déclaration ne me laisse pas indifférent. C'est juste que... Je ne peux pas me permettre de mélanger le travail avec le privé. Ne crois pas que je m'en fiche, bien au contraire. J'y pense constamment. Mais je me suis mis en tête de te former. Si je commence à te courtiser en même temps, rien n'avancera. J'espère que tu me comprends ?   

Je le regardais en hochant délicatement la tête en faisant une mine quelque peu déçue, mais sans plus. Je sortais le grand jeu, intérieurement je me réjouissais qu'il perdurait le jeu, car ça n'aurait pas été si amusant. Ô j'allais tellement me régaler à la toute fin. Être patiente pour une bonne vue et être satisfaite de mon travail, s'en valait la peine. Max s'approchait de lui en prenant mon visage entre ses mains ancrant son regard aux miens. Il me souriait avant de se reculer légèrement pour me tendre le cahier en question.

L'assistant de Red ne sera pas là ce matin. Je te propose de prendre ses clientes jusqu'au midi. Elles ne sont pas difficiles, et elles ont entendu parler de toi. Je serai pas loin en cas de soucis. Je compte te laisser un peu plus de libertés. Tu en es largement capable. Tu démarres dans trente minutes. Prépares-toi... et fais bonne impression.  

Il récupérait ses clés et partait vers l'arrière boutique pour faire ses choses. Alors il me laissait réellement tranquille ? Miracle qu'il me fasse confiance à ce point. En même temps je ne voulais pas le décevoir encore moins sucre d'orge. Je me rendis dans la boutique en me fixant dans la glace. Je regardais mes vêtements me demandant si ça mettait à mon avantage ou non. Les vêtements d'humains. Je préférais largement les miens, mais c'était bien trop différent d'eux et mon but ultime est de me fondre dans la masse, tout simplement.

Trente minutes plus tard, la première cliente du cahier de rendez-vous arrivait pile à l'heure. Je l’accueillais dignement tout en la rassurant qu'elle était entre de bonnes mains. Oui, j'allais toutes les séduire, une par une surtout qu'il n'y a personne pour me surveiller. Oh mais j'y pense, il avait certainement une caméra de surveillance quelque part dans le magasin là où que Max pouvait me surveiller ? Peut-être même que la boutique n'en possède pas... Je l'ignorais, mais ça serait pratique au cas où que la boutique connaisse un vol. Qui voudrait voler un salon de coiffure ? Pour l'argent ? Mais l'argent est placé dans un coffre fort caché dans l'arrière boutique. Tout en haussant légèrement les épaules j'effectuais un sourire tout en me concentrant sur les désires de la cliente. Elle voulait une teinture ainsi une coupe de cheveux. Pas de problème. En prenant mon temps je l'aidais à choisir sa couleur ainsi que sa nouvelle coupe. Elle me laissait l'aider, mais elle avait clairement une idée en tête, je pouvais donc utiliser moins de charme envers elle. Bien. Sans perdre de temps je débutais.

Mine de rien, il y avait beaucoup de cliente pour une seule matinée, mais je les passais en un clin d'oeil en respectant l'horaire et faisant dans le temps. J'étais fière de moi-même et toute les clientes étaient satisfaites. Mon ventre gargouillait, j'avais tellement faim et mon petit déjeuner était très loin dans mon estomac. J'espérais que Julian s'en sorte bien avec mon appartement. Je m'assoyais pour attendre la prochaine vague de client qui arriverait en après-midi. Peut-être devrais-je aller manger ? C'était une solution, oui. Avant même que je me lève de ma chaise, la porte s'ouvrit sur un homme. Mon messager. J'esquissais un sourire en sortant ma paire de ciseaux en les ouvrant et en les fermant.  

Une petite coupe Lucian ?

Une très noble proposition, mon coeur, mais ce n'est pas pour ça que je suis venu. Tu as une minute ?

Il s'approchait rapidement de moi ce qui me poussa a déposer mes ciseaux de côté pour ne pas me blesser involontairement. Il me prit par le poignet et me fit me mettre sur mes pieds et m'entraînais vers l'extérieur.

Argh, mais tu es trempé ! Laisse moi au moins récupérer mon parapluie, Lucian !

Ce n'est pas qu'une petite pluie qui va te faire fondre, quoique j'aimerais bien voir ça. Traînons pas. Au pire je t'achèterais des nouveaux vêtements, mais comme je te dis c'est un message important.

Je le suivais jusqu'à l'extérieur, le temps était toujours aussi gris et la pluie trempait de plus en plus mes vêtements ainsi que mes cheveux. Nous nous éloignons quelque peu du salon de coiffure pour avoir la paix. Nous allons même dans une ruelle pour avoir plus de privé et étrangement ça nous protégeaient de la pluie.  

Alors quel est le message important que tu voulais me faire mention ?

Sans qu'il me réponde il me prit dans ses bras me pressant contre lui. J'enroulais mes bras autour de lui en fermant les yeux. Il m'avait terriblement manqué depuis que je suis arrivée ici. Mon messager, ma moitié et la seule personne qui est resté auprès de moi après tout ce qui s'est produit en enfer. Il se reculait pour me faire face.

C'était qu'une excuse pour te voir, mon coeur. Pardon, mais ton absence m'est insupportable depuis que tu as décidé à suivre ta propre voie.

Hm, j'imagine tu n'es pas le seul. Alors comment vont les affaires ?

Étonnamment bien, mais les choses vont moins vite depuis que tu es partie avec toi au moins je savais qu'avec toi les choses étaient faites et bien faites. En moins de temps.

Un jour je reviendrais, mais lorsque j'aurais terminé ici et ce n'est pas pour tout de suite.

Je vois... Bon... Je voulais juste te voir c'est tout, je reviendrais pour te transmettre d'autres messages beaucoup plus intéressant que mes propres envies...

Délicatement je lui caressais tendrement la joue en souriant doucement. Il s'approchait de nouveau vers moi et m'embrassait le front avant de se reculer souriant bêtement. Je n'étais pas si trempée que cela, fort heureusement. Lucian retirait sa veste et me la donnait en la mettant sur mes épaules avant de me quitter. Je souriais légèrement en coin avant de rentrer dans le salon, presque pas trempée. Je soufflais doucement avant de sécher mes cheveux en rien de temps. Je mettais la veste de Lucian de côté avant d'attendre les autres clients pour l'après-midi. Étrangement je n'avais plus faim. Peut-être voir quelqu'un que je connais depuis assez longtemps m'a fait un bien fou. Il me restait encore une trentaine de minutes avant que la prochaine client arrive. J'allais prendre mon sac pour sortir une collation que j'avais emmené et grignotais en faisant les cents pas dans le salon et finalement la dernière cliente arriva et j'allais immédiatement m'occuper de celle-ci en gardant un beau sourire tout en restant courtoise.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Jeu 18 Mai - 0:49



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Ce lundi pluvieux passa aussi vite que l'éclair. Malgré cette météo déprimante, Red avait accompli son travail de la journée. Il était bel et bien retourné voir Amélia à son atelier, qui lui avait confectionné des rideaux dignes de ce nom.
Rideaux:
 

Après quoi, malchanceux de ne pas pouvoir se rendre au jardin japonais, l'ange déchu fit un tour improvisé dans une boutique d'art. La peinture avait son charme, certes, mais agrémentée d'une toile ou deux pourrait donner un style encore plus prononcé à l'appartement de sa chère Vaermina. Les deux partenaires ne s'étaient pas textés de la journée. Étrange... la démone avait-elle du travail ? Certainement, et avec Max derrière son dos, elle n'était pas prête de tomber en pénurie. Son esprit s'était perdu un peu trop loin. Proche de lui, le patron de la boutique le dévisageait, tout sourire. Red ne l'avait pas vu arriver, et il avait horreur de ça. Cachant sa stupeur devant le vieil homme, il s'intéressa à son cas.

▬ « Je vous souhaite un bon après-midi monsieur ! En quoi puis-je vous aider ? »

▬ « Bonjour mon brave. Je recherche quelque chose de particulier. Auriez-vous, par hasard... Des toiles gothiques ? »

▬ « Gothique ? Grand Dieu ! Non mon bon monsieur, je ne dispose pas de ce genre de choses, j'en suis navré. Je ne vends qu'un amas de natures mortes et de portrait. »

▬ « Bon... Ça ne fait rien. Merci de votre temps, aussi court fut-il. Passez une bonne fin de journée. »

Le coiffeur excentrique quitta les lieux à la hâte, sous cette atrocité de pluie battante. Le vieil homme n'eut pas le temps de rajouter quoi que ce soit. Pour Red, ça n'avait aucun intérêt. Tout ce qu'il voulait, c'était une tasse de thé d'urgence. Il ne prit pas le temps de déployer son parapluie. L'eau ruisselait sur ses cheveux et venait le tremper sans préavis. Heureusement, il n'était pas loin de son quartier résidentiel. Il s'abrita de temps à autre en dessous de certains porches avant de regagner l'entrée de son immeuble. Il se regarda au travers de la porte vitrée. "Quelle immondice !" s'écria t'il en tapant du pied. Ses cheveux ne ressemblaient plus à rien. Se hâtant de plus belle, il s'engouffra à l'intérieur et grimpa les marches deux par deux. Une fois dans le couloir, il ralentit l'allure à l'approche de son appartement. Une aura familière s'en dégageait... Vaermina était rentrée. Retrouvant le sourire, il rentra chez lui en toquant à la porte pour l'avertir de sa venue, puis monta dans sa chambre pour se changer et surtout se recoiffer. Au passage, il lui déposa une bise sur la joue et la remerciant du fond du cœur d'avoir préparé le thé. Elle lui lança un clin d’œil complice et retourna en cuisine. La soirée risquait d'être folklorique !


Accélération du rp


La seconde semaine de formation de Vaermina continua tout aussi bien que la première. La démone semblait plus soulagée, et il y avait de quoi ! Avoir Max comme professeur n'était pas un cadeau. Quand bien même elle l'aurait détesté à en vomir, elle n'avait pas le choix. Elle continuait à user de ses charmes auprès de lui comme de certains clients difficiles. Red ne se lassait pas de l'écouter. Il visualisait les scènes avec élégance. L'ange déchu n'en attendait pas moins d'elle. Et pour la décoration de l'appartement de Vaermina, Red avait terminé ! Mais il ne comptait pas lui dire avant la fin de ses cours. Il voulait la garder chez lui encore un peu... Non pas pour la séquestrer ni même la séduire, mais pour avoir sa présence auprès de lui, qu'il trouvait bénéfique.

Alors que le week-end approchait, l'ange déchu pensait pouvoir inviter sa démone à sortir. Mais contre toute attente, elle n'était pas disponible en ce vendredi soir. Elle avait un contrat en Enfer, et devait l'honorer immédiatement, à son grand regret. -> Ici le rp

Pour palier à cette absence, Red avait décidé de sortir quand même. Un nouveau bar avait ouvert ses portes dans le centre-ville, et il n'avait qu'une hâte : s'y rendre. Il ne s'attendait pas à faire connaissance avec un autre ange déchu, très séduisant mais qui ne montrait aucun signe de civilité... -> Ici le rp

Les partenaires s'étaient retrouvés le samedi matin très tôt. N'étant pas soumise à la loi du silence, Vaermina lui raconta de manière explicite ce qu'elle avait eu à faire, et Red fit de même pour sa soirée. Aider un démon à rentrer à Damned Town... Enfin il ne l'était qu'à moitié, ça ne comptait pas. La démone, quant à elle, s'était gentiment moquée de son ami. Draguer un ange déchu déjà pris ! Il n'avait pas de chance ce Red.


Reprise du rp


Dimanche matin. La pluie menaçait une fois de plus de tomber dans la ville. Red observait de sa fenêtre, impassible. Il attendait que sa démone se lève, dans le calme. Souvent, il lui suffisait de penser à elle pour la voir descendre dans les minutes suivantes. Comme si elle pouvait l'entendre... Mais cette technique fonctionna une nouvelle fois. Vaermina était bel et bien debout, s'étirant tranquillement avant de le rejoindre. Red lui tendit une tasse de chocolat chaud et l'invita à s'asseoir dans le canapé.

▬ « Alors ma douce ? Bien dormi ? J'aurai une proposition à te faire. Et si nous allions rendre visite à Max chez lui, à l'improviste ? Je suis sûr qu'il ne sera pas déçu de nous voir. Enfin, de TE voir. Il est temps d'accélérer le mouvement. »

Ô que oui ! Et même grand temps. Il ne pouvait pas voir sa partenaire le flatter et ça le démangeait de voir ça de ses propres yeux. Et quoi de mieux qu'un dimanche pluvieux ?


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Sam 20 Mai - 5:16


You've got a message !
feat. Julian Carter


La journée se passait très rapidement malgré le mauvais temps, il faut dire que les clientes d'aujourd'hui m'ont gardés bien occuper, même si je ne suis pas contre d'avoir les mains pleines. C'est toujours mieux que de se souiller les mains à cause du sang répandu de mes victimes. Bien sûr j'étais toujours apte à faire des contrats, mais pas à Damned Town, mais j'étais toujours aussi disponible pour certaines personnes pour leur donner quelques informations ou avoir un contrat qui n'exige pas la mort de personne. J'attendais patiemment Julian son retour à son chez soi. Je nous avais préparer du thé, car je sentais qu'il en aurait besoin, sachant qu'il travaille très fort. Il toquait à la porte pour indiquer sa présence et entrant en fermant derrière lui. Il se dirigeait vers sa chambre pour s'arranger, car il était trempé à cause de cette maudite pluie. Cela dit, j'étais heureuse de revoir une de mes anciennes connaissances. Autrefois nous étions fréquentés, mais on a dû arrêter à cause des rumeurs sachant que j'ai toujours un profond respect pour lui tout autant qu'il y en a pour moi, on a mit fin en restant ami et pour qu'il reste aussi proche de moi il est devenu mon messager. Une belle preuve d'amitié, cela dit. La bise de Julian me fit sortir de mes pensées pour me concentrer sur lui et il me remercia de faire le thé. Je lui fin clin d'oeil avant de retourner dans la cuisine pour terminer l'infusion. Ça sentait définitivement bon.

La deuxième semaine s'est déroulée assez rapidement, plus rapide que la première à vrai dire, car Max n'était pas réellement derrière mon dos. Il me fait confiance depuis que je lui ai prouvé ce que je savais faire et il me laissait seule avec les clientes. C'était agréable qu'un humain me fasse aussi confiance comme cela, ça rend la chose encore plus intéressante que je le pensais. Pendant la semaine, j'avais eu un contrat qui était de libérer un démon des enfers, de la part de son majordome qui réclamait sa vie à la place du jeune homme. Quel acte héroïque de sa part. Je l'ai sauvé, on a apprit à faire un peu connaissance lui disant que ce ne serait pas la dernière fois que nous nous verrons. Tant qu'à Julian, il avait rencontré un ange déchu, qui était le petit ami de Casey. Une personne que je qualifiais dans mes connaissances, même si j'en sais un peu trop, mais elle pouvait me faire confiance, après tout je sais gardé des secrets. J'ai d'ailleurs eu affaire à une maître-espionne dans mon passée, c'était enrichissant, elle est morte à présent laissant sa fille diriger sa troupe, que je ne m'entend guère, mais sa mère a strictement dit de ne rien faire à mon sujet, car j'avais accomplis de grandes choses à ses côtés. C'est bien de surveiller ses arrières parfois, ça aide pour le futur. Pour revenir à Julian qui avait tenté de le draguer, ça m'a fait rire, pauvre Julian, mais je suis persuadée qui aura sa chance avec un autre, qu'il ne perde pas espoir. Il mérite le bonheur après tout.

Le samedi passé à discuter de nos aventures, c'était bien agréable d'avoir une journée à rien faire. De temps à autre, bien entendu. Je me réveillais en m'assoyant avant que je regarde les alentours. Je poussais un long soupir avant de sortir du lit pour me diriger vers la fenêtre en ouvrant le rideau je constatais que le ciel était grisâtre annonçant une autre journée pluvieuse. Joie. Je changeais mon pyjama pour une robe à épaules dénudées et motif de cage de couleur noir, oui je préférais le noir. Je m'arrangeais un peu avant de rejoindre Julian qui était dans le salon. Il me tendit un chocolat chaud et m'invitait à m'asseoir sur le canapé. Ce que je fis avant de boire une gorgé du chocolat chaud.

Alors ma douce ? Bien dormi ? J'aurai une proposition à te faire. Et si nous allions rendre visite à Max chez lui, à l'improviste ? Je suis sûr qu'il ne sera pas déçu de nous voir. Enfin, de TE voir. Il est temps d'accélérer le mouvement.   

Je m'étouffais avec ma gorgée et je mis une main sur ma bouche pour empêcher que cela arrive sur sa table de café. J'avalais difficilement ma gorgée avant de regarder Julian. Avais-je bien entendu ? Qu'on aille voir Max dans ce temps maudit ? Quelle mauvaise idée, mais ça me plaisait. Grandement même.  Je posais ma tasse de chocolat chaud sur la table à café et prenait les mains de Red en ancrant mon regard dans le sien.

Je suis partante, sucre d'orge. D'ailleurs une de mes vieilles connaissances ne comprend pas pourquoi je fais ça... Probablement qu'il est jaloux, après tout on a eu un passé autrefois, mais on a dû arrêter à cause de certaines rumeurs,
tragique n'est-ce pas ? N'empêche qu'il est toujours à mes côtés.


J'esquissais un sourire avant de lâcher les mains de Julian. Glissant une mèche derrière mon oreille avant de me lever replaçant ma robe correctement. Je me tournais légèrement vers Julian fronçant légèrement les sourcils.

Comment les humaines font pour porter ce genre de robe au juste ? J'aime les robes, mais celle que je préfère c'est la mienne, celle que je porte lors des contrats, je ne peux pas la porter ici, elle ne fait pas "humaine" pas du tout. Mais l'enjeux en vaut réellement la peine, oh après toute cette attente je vais m'en régaler.

Je pris ma tasse de chocolat chaud et la buvait tranquillement avant de m'asseoir à nouveau sur le canapé en fermant un instant mes yeux. En peu de temps je terminais mon chocolat chaud que m'avait gentiment fait Julian en ce matin pluvieux. Je tournais de nouveau ma tête en sa direction.

Je suis prête à y aller quand tu le sauras. J'ai bien hâte de voir sa tête quand on débarquera à l'improviste.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Lun 22 Mai - 0:02



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


La démone manqua de s'étouffer avec son chocolat. Red esquissa un sourire en coin. Elle ne s'attendait pas à ce genre de proposition matinale. Lui-même s'étonnait de ces propres mots à vrai dire. Il s'était juré de ne pas interférer dans ses combines de séduction... Mais la tentation était trop forte, et avec la formation qui se terminait dans quelques jours, il fallait se bouger. Vaermina posa sa tasse et lui prit les mains, enjouée.

▬ « Je suis partante, sucre d'orge. D'ailleurs une de mes vieilles connaissances ne comprend pas pourquoi je fais ça... Probablement qu'il est jaloux, après tout on a eu un passé autrefois, mais on a dû arrêter à cause de certaines rumeurs, tragique n'est-ce pas ? N'empêche qu'il est toujours à mes côtés. »

Une vieille connaissance ? Red haussa les épaules. Sa partenaire était libre de côtoyer qui elle voulait. Elle n'était ni sa femme, ni son objet. Elle relâcha ses mains et reprit sa tasse. Red avala son chocolat d'une traite et se recoiffa avec ses doigts. Il s'imaginait avec espièglerie ce qui pourrait se passer dans l'heure à venir. Quand à Vaermina, elle remit en place sa robe avant de se tourner vers lui, le regard interrogatif.

▬ « Comment les humaines font pour porter ce genre de robe au juste ? J'aime les robes, mais celle que je préfère c'est la mienne, celle que je porte lors des contrats, je ne peux pas la porter ici, elle ne fait pas "humaine" pas du tout. Mais l'enjeux en vaut réellement la peine, oh après toute cette attente je vais m'en régaler. »

▬ « Question d'habitude. Apparemment c'est une mode ici, dans cette ville... Enfin pour les humaines. Elles aiment ça... Porter des robes à plusieurs jupons même. Qu'importe ces gourdes. Elles ne présentent aucun intérêt. Elles ne sont pas comme toi. »

Si sa mère l'entendait, elle lui mettrait des gifles à s'en faire mal aux mains. Toute sa vie, cette femme admirable s'était battue pour lui, afin de lui inculquer les bonnes manières, pour être un ange respectable. Au lieu de ça, il était devenu déchu et pactisait avec le mal en personne. Ce n'était pas sa faute ! Et avec Célestia aux commandes, ça n'allait pas s'arranger. Son esprit divaguait tranquillement. Il ne faillit pas entendre la démone lui faire signe qu'elle était prête. Ô oui... elle avait hâte de voir sa réaction. Mais lui ne s'en souviendrait pas. Red se releva, embarqua les tasses qu'il déposa à la cuisine et fit signe à Vaermina de finir de se préparer pour sortir. Les parapluies allaient être de mise encore une fois.

▬ « Tout le monde est prêt ? Allons-y gaiement... sous cette pluie froide et déprimante... Son logement n'est pas loin de chez moi, une quinzaine de minutes à pied seulement. On doit faire vite. »

Les partenaires quittèrent la chaleur du salon et descendirent l'immeuble, les mains dans les poches. Dehors, la pluie battait fort. Sans traîner, ils ouvrirent les parapluie. Red donna la direction et ils arpentèrent les rues de Damned Town, désertes. Évidemment ! Qui avait envie de sortir par un temps pareil ? Si ce n'est eux ? La mission était primordiale, et si Vaermina s'en sortait avec brio, dès le lundi un changement majeur devrait voir le jour. L'ange déchu savourait en avance cet instant. Son maître et patron allait subir une belle entourloupe d'où personne ne s'échappe. Les griffes de la démone se refermeront sur sa gorge, il ne pourra pas crier, ni même se débattre, voire pire qui sait ? Cette excitation relançait sa frénésie. Un sourire malsain arborait son visage. La démone le surveillait du coin de l’œil. Elle se doutait de ce qu'il avait en tête. Enfin, ils arrivèrent à destination.

▬ « Bien. Nous y sommes. Voilà comment il va falloir procéder. Je sais que tu as un pouvoir incroyable, tu ne devrais pas avoir de problème. Quand il ouvrira la porte, ne lui laisse pas le temps de réagir. Attaque, oblige-le à ce que tu avais prévu et dégustes. Quand on s'en ira, il ne se rappellera pas de notre passage tellement il sera "ailleurs". »

Vaermina acquiesça de la tête et mit en valeurs son décolleté. Red tapa par trois fois, et attendit un court instant. Derrière la porte, des pas résonnèrent et vinrent se poster à l'entrée de l'appartement. Max était là. Que la partie commence.


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Mar 30 Mai - 0:19


You've got a message !
feat. Julian Carter


J'observais Julian souriant en coin toujours en restant face à lui. Je songeais à ce que Julian rencontre Lucian, un jour ou l'autre. Ça serait bien que Julian connaisse au moins celui qui me transmet sans cesse des messages voir presque codé pour que je sois la seule apte à lire les informations du contrat. Bon, disons que ce n'est pas codé, mais écrit dans ma langue natale, tout simplement. Lucian l'a apprit pour traduire le rapport dans ma langue et efface l’original pour que personne ne puisse le lire. Un bon moyen pour garder un avantage sur nos ennemis.

Question d'habitude. Apparemment c'est une mode ici, dans cette ville... Enfin pour les humaines. Elles aiment ça... Porter des robes à plusieurs jupons même. Qu'importe ces gourdes. Elles ne présentent aucun intérêt. Elles ne sont pas comme toi.   

Bien évidement, ça mettait également leur silhouette en valeur. Je plissais des yeux en gardant un sourire aux lèvres. Julian se leva au bout d'un moment et prit les tasses pour les mettre dans la cuisine. Il me fit signe de le rejoindre pour finir de me préparer. J'enfilais une veste en cuir et mit des petites bottines qui allait bien avec ma robe. Je replaçais mes cheveux et du côté de Julian il terminait de se préparer également.  

Tout le monde est prêt ? Allons-y gaiement... sous cette pluie froide et déprimante... Son logement n'est pas loin de chez moi, une quinzaine de minutes à pied seulement. On doit faire vite.  

Nous attrapons nos parapluies et nous quittons l'appartement en ouvrant nos parapluies sous la pluie froide. Il faisait tout de même frais et ce n'était pas pour me déplaire. J'avais chaud. J'étais impatiente, il m'avait fait trop attendre longtemps alors aujourd'hui j'allais réclamé mon dû pour qu'il devient miens jusqu'à ce que je corrompe du mauvais côté. Pied devant l'autre je regardais en face de moi en sentant mon coeur battre à la chamade de plus en plus qu'on s'approchaient de son appartement. Max tu ne pourras plus fuir, surtout pas entre mes griffes. Je tournais mon regard vers mon partenaire qui affichait un sourire malsain sur ses lèvres, à quoi pensait-il ? Avait-il hâte de me voir à l'oeuvre au point d'avoir de jolie image en tête ? Probablement. Au bout de quelques minutes de marches, nous arrivons à destination. Finalement. On se mit en face de la porte et je fermais mon parapluie tandis que Julian me donnait le "plan" à suivre.  

Bien. Nous y sommes. Voilà comment il va falloir procéder. Je sais que tu as un pouvoir incroyable, tu ne devrais pas avoir de problème. Quand il ouvrira la porte, ne lui laisse pas le temps de réagir. Attaque, oblige-le à ce que tu avais prévu et dégustes. Quand on s'en ira, il ne se rappellera pas de notre passage tellement il sera "ailleurs".  

Je mis mon décolleté en valeur tandis que Julian toquait à la porte trois coups. Des pas se firent entendre qui s'approchait de la porte. Bien. Je posais le parapluie de côté et Max ouvrait la porte encore endormis. Sans le laisser émettre la moindre parole je franchit à distance qu'il y avait entre nous et j'enroulais mes bras autour de son cou et l'embrassais. Je le pressais contre moi le sentant hésitant voir perdu. Je cessais le baiser pour ancrer mes yeux dans les siens glissant un doigt sur ses lèvres pour empêcher qu'il parle, je n'avais pas terminé. Je respirais lentement penchant légèrement la tête sur le côté. Nos coeur battaient à l’unisson, c'était palpitant comme situation. Il fallait que ça continue sur cette voie.

J'ai mentis... Je ne pouvais pas attendre encore une autre semaine, impossible. Tu le fais exprès de me faire attendre aussi longtemps... Ce qui se produit en ce moment c'est entièrement de ta faute. Tu me plais depuis que j'ai posé mon regard sur toi... Je n'en peux plus de juste de me tenir à tes côtés tandis que nous nous attirons mutuellement. J'ai été patiente,mais je ne le suis plus. Dommage qu'on arrive là, mais tu ne le regretteras pas, pas du tout.  

Je glissais mes mains au niveau de son cou enfonçant légèrement mes ongles contre sa peau ivoire. Je fixais ses lèvres soufflant doucement tandis que je le forçais à se reculer pour qu'il soit adossé contre le murs. Il n'avait plus d'issus à moins qu'il me repousse, mais il faudra bien plus que de me pousser pour que je bouge. Il sera à moi jusqu'à ce qu'il devienne démon lorsque sa vie d'humain passera, mais au moins j'aurais balancé un humain de mon côté. Ça fera jalouser Lucian. Je retirais mes ongles et glissais une main contre son torse sans cesser de regarder ses lèvres et mon autre main se glissait sur sa joue pour finalement l'embrasser. Je donnais tout. Il allait m'appartenir et à personne d'autres. Ce n'est pas que je l'aimais, c'était un faux "amour" pour mieux l'attirer dans mes fils et il allait y rester jusqu'à ce qu'il en redemande encore et encore. Je lui briserais par la suite son coeur si fragile et le ferait succomber dans le côté obscur, c'était son destin et il ne pouvait pas l'ignorer. Intérieurement je me demandais si Julian appréciait ce joli spectacle puisque c'est lui qui m'a gentiment proposé de lui rendre visite à l'improviste. Je savourais ses lèvres et au bout d'un moment je reculais soufflant doucement. Mon regard ne cessait pas de le fixer, il y avait autre chose désormais, un désir charnelle... Non, je ne pouvais pas me rendre jusque là, impossible. Je n'étais guère une succube et je ne faisais pas une telle chose... Mais peut-être qu'avec lui ça serait rentable ? Pas maintenant. J'ai fait le premier pas et ce sera à lui de franchir l'autre pas. Je ne lui refuserais pas. Si ça pouvait aider pour la suite des choses. Nous nous regardons et il semblait perdu. Bien. Je le tenais entre mes mains désormais. J'avais réussis le premier point de mon objectif, donc la suite ira plus rapidement. Je tournais mon regard vers Red en lui adressant un doux sourire. Je redressais ma tête observant Max qui semblait être plus perdu que jamais. Je glissais une main sur ma hanche prête à faire demi-tour pour le laisser dans cet état. Que comptait-il faire par la suite ? Allait-il rester dans cet état jusqu'à ce que je mette pied dehors ? Allait-il se bouger et de me rattraper ? Tant de question sans réponse, mais j'étais heureuse que Julian m'ait proposé d'aller le voir.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Jeu 1 Juin - 1:22



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Max ouvrit la porte, encore endormi. "Plus pour longtemps mon cher..." pensa Red avec un sourire plus que malsain. Ni une ni deux, Vaermina se jeta sur lui, telle une mante religieuse et l'embrassa. L'ange déchu observait ce début de spectacle avec un certain engouement. A une époque, il aurait bien aimé être à la place de son collègue, mais c'était terminé tout ça. Les femmes ne lui donnaient plus aucun plaisir. Alors que l'humanité de Max en prenait déjà un coup, elle décolla ses lèvres des siennes et posa un doigt à la place, l'obligeant ainsi à se taire. En même temps, elle le poussait à l'intérieur pour le plaquer contre un mur. Profitant de cette occasion inespérée d'entrer, Red ferma la marche et claqua la porte derrière lui. La pluie les avait un peu mouillé, ce qui rendait le charme diabolique de Vaermina encore plus puissant, enfin de ce qu'il pouvait voir. Enfin, elle lui adressa quelque mots.

▬ « J'ai menti... Je ne pouvais pas attendre encore une autre semaine, impossible. Tu le fais exprès de me faire attendre aussi longtemps... Ce qui se produit en ce moment c'est entièrement de ta faute. Tu me plais depuis que j'ai posé mon regard sur toi... Je n'en peux plus de juste de me tenir à tes côtés tandis que nous nous attirons mutuellement. J'ai été patiente,mais je ne le suis plus. Dommage qu'on arrive là, mais tu ne le regretteras pas, pas du tout.   »

Ô ça non ! Red s'installa sur un des fauteuils du salon et mata le spectacle. Croisant les jambes et prenant sa posture de diva, il s'empara d'une mèche de cheveux et la tortilla en souriant toujours. Décidément, cette démone crachait du feu ! Il laissa échapper un rire efféminé en scrutant au mieux les gestes de Max, qui ne pouvait pas se défendre face à une telle provocation. Allaient-ils aller plus loin ? Non... Vaermina ne semblait pas être une succube, tout de même. "Un peu de tenue jeune fille !" souffla t'il discrètement. Le jeu n'en valait pas la chandelle. Ce piètre humain allait devenir un mouton obéissant jusqu'à ce qu'elle se lasse de lui et le jette en pâture au Dragon. Au moins, elle prenait du plaisir à l'embrasser en le caressant sensuellement. Quelle volupté ! Il ne se lassait pas de la regarder jouer dans tous les sens du terme. Quand enfin, au bout de quelques minutes à n'en plus finir, elle relâcha son emprise et le laissa là, à peine conscient contre le mur glacé de son appartement. Elle se retourna vers Red, satisfaite de sa prouesse. Red lui fit signe de venir s'asseoir à ses côtés. Maintenant, il fallait attendre une éventuelle réaction de sa part. Qu'allait-il se passer ? Allait-il la supplier de recommencer ? Ou rester là comme un crétin sans bouger ? Le plus bel affront serait qu'il reparte se coucher, se croyant somnambule. Vaermina n'aimerait pas ça, Red le savait.

▬ « Ce bougre m'insupporte... Ne va t'il donc rien faire ? Faut-il que tu sois plus persuasive que ça ma douce ? Rien que par ce baiser langoureux il aurait dû déjà... »

Le coiffeur excentrique n'eut pas le temps de finir sa phrase. Contre toute attente, Max venait de s'effondrer par terre, la bouche grande ouverte. Comment ? Il se leva d'un bond du fauteuil et s'approcha de lui en silence, craignant une mauvaise plaisanterie de sa part. Ça n'était rien de tout ça. Red observa le corps, faisant dos à sa partenaire, et sans qu'elle ne puisse comprendre, il hurla de rire à en faire vibrer les murs.

▬ « Mouah ah ah ! Je rêve, vraiment. Max s'est évanoui ! Que penses-tu de ça ma douce ? Ton baiser fut un tel choc qu'il n'a pas supporté. Ah quel nase ! Nous ne pouvons rien pour lui. »

L'ange déchu se retourna vers la démone, lui fit signe de la rejoindre au niveau de Max et le laissèrent par terre, sans le remonter dans sa chambre ni même le déposer sur un des fauteuils du salon. Quelle hypocrisie ! Mais c'était tellement drôle de le voir dans cette catatonie matinale. qu'ils ne s'en privèrent pas. Ils récupérèrent leurs parapluies respectifs et quittèrent les lieux, en rigolant comme des enfants. La pluie tombait encore plus fort, ça ne faisait rien. Au moins, ils avaient bien ri. Mais ce n'était qu'un début. Vaermina saurait vite dès le lendemain si ce baiser aurait une incidence sur la suite des évènements. Mais en attendant, ils avaient faim. Red allait cuisiner pour son invitée et profiter de la journée.


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Mer 5 Juil - 6:04


You've got a message !
feat. Julian Carter


Max ne semblait pas bouger du tout, voir même qu'il en reste bouche-bée de mon baiser langoureux. Souhaitait-il en avoir davantage ou allait-il faire demi-tour pour retourner se coucher ? Je l'ignorais. Je rejoignais Julian qui me fit signe de m'asseoir pour laisser Max en pleine période de réflexion.

Ce bougre m'insupporte... Ne va t'il donc rien faire ? Faut-il que tu sois plus persuasive que ça ma douce ? Rien que par ce baiser langoureux il aurait dû déjà...   

Julian s'arrêtait en pleine phrase voyant que Max tombait sur le sol. Ah ? Je lui avais fait de l'effet au point qu'il est tombé sans connaissance ? Il faut dire que les humains m'étonneront toujours. Red se levait pour rejoindre l'humain inconscient. Il hurlait de rire sachant que ma théorie s'était avérer.  

Mouah ah ah ! Je rêve, vraiment. Max s'est évanoui ! Que penses-tu de ça ma douce ? Ton baiser fut un tel choc qu'il n'a pas supporté. Ah quel nase ! Nous ne pouvons rien pour lui.  

Je faisais cet effet à certaines personnes, pas tous, mais la plupart si. C'était amusant, mais embêtant à la fois. Mon partenaire me fit signe de le rejoindre, ce que je fis sans plus attendre pour observer Max qui était dans tous ses états. Je penchais légèrement la tête sur le côté avant de passer par-dessus lui pour sortir en compagnie de Red. En chemin nous prenons nos parapluies respectif tout en laissant l'humain à son sort. Je ne pouvais pas attendre jusqu'à demain pour savoir ce qu'il dira ou ce qu'il fera. Sur le chemin du retour, tous les deux nous éclations de rire face à ce qu'il venait de se produire. Je n'étais pas du tout insultée, c'était drôle de le voir ainsi. Il méritait une médaille c'était sûr ! En arrivant chez Julian, il préparait à manger et je l'aidais également dans sa tâche en me proposant. Nous passons la journée à la maison parlant de ce qu'il s'est produit sans cesser de rigoler comme des fous. Nous parlions également de la pluie et du beau temps par moment. Je lui avouais que je trouvais ça dommage qu'il préférait la compagnie des hommes que les femmes, mais je l'appréciais tout de même. Je ne pouvais pas rêver mieux comme partenaire de crime ! J'étais heureuse de l'avoir rencontrer. Ce qui m'avait laissé un sourire sur mes lèvres. Le dimanche après-midi passait comme un éclair, une journée de repos bien mérité, mais le lendemain je devais me rendre au travail et j'avais hâte de voir la réaction de Max. Impatiente même.

Le matin était déjà à nos fenêtres, le soleil était présent ça changeait de la pluie de la veille. Je me réveillais en pleine forme prenant soin de m'habiller et d'appliquer un peu de maquillage, même si j'en avais pas tant de besoin. J'arrangeais mes cheveux sans réellement faire quelque chose de spécial avec ceux-ci. Une fois prête, je me dirigeais vers la cuisine pour préparer à déjeuner ainsi que du thé profitant pour en faire à Julian avant son réveil. J'étais sûr qu'il était tout aussi curieux que moi pour la réaction de Max, c'est la raison de mon réveil matinale. J'allais en profiter pour prendre du plein air avant de prendre ma formation. J'écrivais une petite note à Julian disant que nous allons nous rejoindre après notre journée à notre jardin privée. Comme à notre habitude quoi. Je portais des vêtements sobre comme un débardeur noir, une paire de jeans noirs quelque peu troués et mes bottines à talons haut sans oublier ma veste en cuir. Je profitais pleinement du soleil qui réchauffait mon visage, la chaleur de l'Enfer me manquais un peu... Un jour j'y retournais, mais je sentais que c'était par obligation et pas par désir.

Quelques minutes de marche j'arrivais à destination, au salon de coiffure. J'ouvrais la porte entrant ma tête entre la fente avant d'ouvrir complètement la porte. Je fermais soigneusement derrière moi avant de me rendre au comptoir-caisse qui contenait le carnet de rendez-vous d'aujourd'hui. Qui allais-je avoir aujourd'hui ? Pas grand monde, formidable ! J'en sautais presque de joie. D'un pas lent je me dirigeais vers la salle des employés où que se tient normalement Max. La porte était ouverte et la lumière allumée, je m'installais au cadre de la porte regardant Max qui semblait être préoccuper par le démon de la paperasse.

Toujours aussi tôt à ce que je vois ? Le démon de la paperasse en a jamais fini avec toi on dirait. Puis-je t'aider à quelque chose avant que l'on ouvre ?

Je restais au cadre de la porte en le fixant toujours. Je glissais une mèche derrière mon oreille esquissant d'un bref sourire à mes lèvres. Je le faisais exprès, mais j'adorais sa troche face à ma demande, je faisais comme rien ne s'était produit hier matin, mais lui s'en souvenait-il ? Voulait-il occuper ses esprits ? Je l'ignorais, mais je mourrais de savoir ce qu'il avait derrière la tête.

Ou préfères-tu que je te laisse seul pour terminer ce que tu es entrain de faire ?

Son choix était entre ses mains. J'avais hâte d'en parler à Red tout à l'heure ou même pendant l'heure du dîner, si il décide de son sort. Je l'attendais. J'attendais qu'il tombe dans ma toile et il sera miens, du moins... Il tombera vers le côté obscur de la force.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



HRP:
 

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Jeu 6 Juil - 23:08



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Lundi matin, à la fraîche. Red dort tranquillement tandis que Vaermina prépare le thé. Il est tôt, c'est sa dernière semaine de formation avant de devenir coiffeuse officielle, et ainsi pouvoir seconder l'ange déchu dans sa quête d'informations pour le Dragon. Les acolytes avaient passés un excellent week-end à se moquer du pauvre Max, tombé dans les pommes après la provocation sulfureuse de la démone. Elle espérait qu'il s'en souvienne tout de même, sinon comment pourrait-elle obtenir de lui ce qu'elle désire ? Sans attendre le réveil de Red, elle lui laissa une note et s'en alla au salon. Ce qu'elle ignorait, c'est que son appartement était presque prêt. Son partenaire comptait y aller dans la journée sans se presser pour "fignoler" comme il aime le dire.

De son côté, Max faisait le tri dans la paperasse, attendant son apprentie de pied ferme. Il n'était pas dans son assiette... La veille, il était persuadé d'avoir vu cette dernière chez lui, prête à tout pour avoir ses faveurs. Ou n'était-ce qu'un rêve ? Il voulait en avoir le cœur net, mais comment lui dire la chose ? Son esprit semblait comme possédé par cette femme, qui avait osé lui avouer ses sentiments quelques jours plus tôt. Tâchant de retrouver un minimum de concentration, il se tapa la tête et se remit au travail. Le calme fut de courte durée. La porte du salon retentissait au loin, et une paire de talons claquait sur le parquet. Vaermina venait d'arriver, ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne rapplique lui dire bonjour. Le patron sentit une sueur froide lui parcourir le dos... Et quelques minutes plus tard, la belle brune s'intercala entre la porte et le cadre, l'observant de façon sensuelle.

▬ « Toujours aussi tôt à ce que je vois ? Le démon de la paperasse en a jamais fini avec toi on dirait. Puis-je t'aider à quelque chose avant que l'on ouvre ? Ou préfères-tu que je te laisse seul pour terminer ce que tu es entrain de faire ? »

Max la fixa, sans rien dire. Il n'avait pas envie de jouer ce matin, et encore moins de subir. Machinalement, il se leva de sa chaise, se dirigea vers la porte de service et la claqua violemment, prenant soin de fermer à clefs pour n'avoir que son apprentie et lui dans la salle. Calmement, il la poussa contre la porte et fit barrage, de façon à ce qu'elle ne puisse bouger.

▬ « Tu es venue me voir hier, je le sais... Je me souviens de tes baisers langoureux. Pourquoi es-tu partie si vite ? Pourquoi tant de provocation de ta part ? »

Max sentait son cœur s'emballer au contact de la jeune femme. Il n'avait qu'une envie, se jeter sur elle et l'embrasser comme jamais. Il arrivait tant bien que mal à contenir ses ardeurs, mais pourquoi faire ? Son esprit se retrouvait en contradiction avec ses émotions. Sentant des larmes monter dans ses yeux, il s'écroula à genou par terre, fixant Vaermina avec envie.

▬ « Je t'en supplie ! Délivre-moi... Je n'en peux plus. Je me sens tiraillé depuis hier, je ne sais plus quoi faire... Dois-je me livrer corps et âme à ton bon-vouloir ? Ou dois-je m'enfuir à toute jambe ? Tu me plais Vaermina... Je lutte contre moi-même depuis ta venue et cette torture me ronge... Fais de moi ce que tu veux, mais fais-le vite, je t'en prie ! »

Le coiffeur s'effondra littéralement, incapable de réfréner sa peine. Il explosa en larmes, cachant ses yeux de ses mains. Comment avait-il fait pour tomber aussi bas ? Lui qui respectait une ligne de conduite sans faille ? Son esprit ne pouvait pas réfléchir à la question, il avait besoin de réponses ardemment.

HRP:
 


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Sam 26 Aoû - 5:27


You've got a message !
feat. Julian Carter


"II just want attention, I don't want your heart"

Je le lisais dans son regard, il ne pouvait plus. Il ne me répondit pas tout de suite, tout ce qu'il faisait était de se lever de sa chaise pour claquer la porte violemment. Je sursautais légèrement suivant de mon regard tous ses faits et geste. Il prit même le temps de verrouiller la porte. Il se mit en face de moi tout en me poussant calmement contre la porte et fit barrage pour ne pas que je m'enfuie ou quelque chose en ce genre. Moi, fuir? Quelle drôle d'idée ! Une humaine l'aurait bien fait, mais je ne suis guère une humaine, mais une démone, mais ça il ne sait pas. J'ancrais mon regard aux siens d'un air tout à fait calme.    

 -¬ Tu es venue me voir hier, je le sais... Je me souviens de tes baisers langoureux. Pourquoi es-tu partie si vite ? Pourquoi tant de provocation de ta part ?  

Parce que je voulais juste m'amuser. Parce que que tu me plaît malgré que tu sois un simple humain, pensais-je gardant ses paroles pour moi-même. Peut-être que je veux juste ton attention en particulier et d'en profiter jusqu'à ce que tu craques. Il faisait pitié à regarder, mais j'avais réussit mon coup et j'en étais fière d'un côté. Il s'écroulait à genoux en face de moi me regardant avec envie.  

Je t'en supplie ! Délivre-moi... Je n'en peux plus. Je me sens tiraillé depuis hier, je ne sais plus quoi faire... Dois-je me livrer corps et âme à ton bon-vouloir ? Ou dois-je m'enfuir à toute jambe ? Tu me plais Vaermina... Je lutte contre moi-même depuis ta venue et cette torture me ronge... Fais de moi ce que tu veux, mais fais-le vite, je t'en prie !

Pathétique. Il explosa en larmes couvrant ses yeux à l'aide de ses mains. Est-ce que ça se produisait réellement ? Voyais-je réellement un homme pleurer ? C'était une première ! Silencieusement je soupirais avant de me baisser pour me mettre à sa hauteur. Je prenais ses mains pour les retirer devant ses yeux plantant mon regard aux siens.

Je n'aime pas, mais quand quelqu'un me plaît je fais tout pour l'obtenir peu importe les conséquences... Veux-tu réellement vivre ça ? Être avec une femme qui n'est pas capable d'aimer un homme comme il se doit ? Si tu veux mon avis tu ferais mieux de fuir,
mais te tenterais-tu d'une telle expérience ? Assouvir notre désir commun ? Je te laisse le choix : Rester ou fuir.


Mon visage restais de marbre face à ce que je venais de dire. Je lui donnais une dernière chance de sortir de ma toile, il en avait l'opportunité. Si il restait il était complètement fou de tenter ce terrain dangereux. Bien évidement je n'éprouverais aucun amour pour lui, juste du plaisir ce qui assouvirait cette partie qui bouillonne en moi.

Délicatement je le relâchais ses mains le temps qu'il réfléchisse à la question, mais ça ne saurait tarder d'avoir une réponse de sa part. Je me relevais m'éloignant un peu de lui pour le laisser le temps de se rétablir de ses larmes. J'avais fait pleurer un homme, ça c'est une première. Il est vrai que je ne suis pas une femme à fleur bleu. Je déteste tout ce qui est romantique. J'aime tout ce qui est impossible d'avoir. J'aime les risques à prendre jusqu'à ce que la personne cède et choisisse son camp. Assouvir mon côté succube, comme je le nomme si bien. Ce n'est pas la première  personne à qui j'ai fait ça et c'était des démons, pas un humain. J'ignorais que cela fonctionnais très bien. Il a succombé au point où que je m'y attendais pas. On pourrait dire que je tiens un harem, mais généralement ce n'est qu'une question d'un soir ou d'un mois tout dépend de nos manques et des conditions que l'on s'impose. Le jour nous sommes des amis, le soir nous sommes des amants. Une proposition qui ne plaît pas à tout le monde. Je me tournais légèrement en direction de Max penchant légèrement la tête sur le côté.

Quel est ton choix final ? Restes-tu ou t'enfuies-tu ?

Je m'approchais un tout petit peu me mettant au même niveau que Max. Je soutenais son regard enroulant mes bras autour de son cou, collant mon front aux siens sans cesser de le regarder. J'approchais quelques peu mes lèvres des siennes y murmurant.

Je te laisses une dernière chance...


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



HRP:
 

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Sam 26 Aoû - 20:08



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Sentir Vaermina se rabaisser à son niveau eut un effet indésirable. Son esprit voulait la repousser, de toutes forces, tandis que son corps le poussait à s'offrir à elle, comme on jette un morceau de viande à un lion, et dans ce cas précis une lionne. Max se dégoûtait. Il s'était fait piéger par cette femme, cette succube intempestive qui au final aura ce qu'elle veut : son salon. Elle avait bien joué son coup la garce... Et Julian dans tout ça ? Était-il au courant de ses manigances ? Rien n'était sûr, mais il ne pouvait pas le prouver. Son sort était scellé désormais. Qu'elle accepte de le prendre ou non, il ne serait plus jamais le même. Il ne pouvait plus s'en débarrasser, le manège perdrait tout son sens. Et elle avait les moyens de le faire fusionner avec le mur s'il la rejetait. Non... Même si une infime partie de son esprit comprenait la manipulation, le mal était fait, il n'avait d'autre choix que de ployer le genou et de se soumettre à sa volonté. Allait-elle le tuer ? Il s'en rendrait vite compte. Quelle gâchis !

▬ « Je n'aime pas, mais quand quelqu'un me plaît je fais tout pour l'obtenir peu importe les conséquences... Veux-tu réellement vivre ça ? Être avec une femme qui n'est pas capable d'aimer un homme comme il se doit ? Si tu veux mon avis tu ferais mieux de fuir, mais te tenterais-tu d'une telle expérience ? Assouvir notre désir commun ? Je te laisse le choix : Rester ou fuir. »

Rester ou fuir. Trois mots très simples à comprendre, mais si effrayants. Il pouvait fuir, mais pour aller où ? Cette ville était son seul refuge pour le reste de sa pathétique vie. Dieu savait à quel point il était paresseux dans le passé... Il ne représentait rien pour la société moderne, au point qu'il en fut puni et jeté à Damned Town, où tout le monde doit se frayer un chemin dans la rédemption. Il ne pouvait plus rien y faire. Travailler d'arrache-pied chaque jour représentait sa façon de contrecarrer la punition, mais ça ne suffisait toujours pas ! Si une divinité existait vraiment, elle pourrait lui ôter cette épine du pied, au moins s'arranger qu'il ne souffre plus. Max était seul dans le fond, il n'avait personne avec qui partager sa peine, et Vaermina s'en foutait bien ! Il entendait ses mots fuser de ses lèvres, insistant encore et encore sur ce qu'il avait à faire en cet instant crucial. Rester ou fuir... Il n'avait qu'une chance, une dernière selon elle. Il était fini... Attendant qu'elle fasse son petit tour, il soupira en séchant ses larmes. Elle revint s'accroupir en face de lui, pressant son emprise destructrice sur son front. Le choix était fait.

▬ « ... Je reste. Je me fous de savoir ce qu'il va arriver à présent. Un baiser ou une gifle, quelle différence ? Fais ce que tu as à faire, et finissons-en. »

Le coiffeur garda la tête basse et attendit la sentence sans trembler, ni émettre un son quelconque. Peu importe ce qu'elle lui réservait, s'en était fini de lui.

HRP:
 


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Lun 28 Aoû - 1:02


You've got a message !
feat. Julian Carter


Je regardais Max, il était pathétique à regarder, mais j'avais au moins réussit mon coup. Son aura m'attirait davantage. Une aura négative, j'adorais ! Restant à la même position, ce qui veut dire front pressé contre le sien ancrant mon regard à ses yeux baissés. J'attendais sa réponse. Restait-il ou Partirait-il ? J'étais très patience et j'avais même gardé mon calme olympien.

... Je reste. Je me fous de savoir ce qu'il va arriver à présent. Un baiser ou une gifle, quelle différence ? Fais ce que tu as à faire, et finissons-en.

Je lâchais un soupir et assez fort pour qu'il l'entende assez bien. J'étais fière de mon coup, mais en même temps ça été trop vite. Je serrais les dents avant de soulever la mâchoire de Max pour qu'il affronte mon regard plus du tout le même qu'auparavant. Il était froid, plus du tout le même regard que je lui avais adressé la première fois. Mon côté sombre que je cache derrière mon petit sourire n'y était plus. Red ne m'a jamais vu ainsi et personne à vrai dire, mais il avait raison sur un point : On devait en finir.   

Si seulement ça serait aussi facile...  

Le ton de ma voix était froid qui pouvait certainement terrifier certaines personnes. Je ne pouvais pas le tuer, malheureusement. Je glissais ma main au niveau de mon cou y mettant une légère pression pour ne pas l'étouffer tout de le même. Sans plus attendre je le plaquais au sol me mettant au-dessus de lui affrontant son regard d'un homme qui n'avait plus rien à faire de sa vie. J'approchais mes lèvres des siennes pour récolter mon dû, mais je m'arrêtais en mi-chemin, nos lèvres était à quelques centimètres. Ça n'en valait plus la peine. Je retirais ma main au niveau de son cou pour prendre ses clés, tout à fait désintéresser par Max. Ce revirement de situation me mit hors de moi. Je me levais laissant Max au sol, déverrouillant la porte de la pièce avant de redonner ses clés. Je n'adressais pas un seul regard, mais avant de quitter la pièce je lui adressais quelques paroles.  

J'aurais voulu que ça se termine autrement, mais les choses ont changés... Je vais travaillée et tu peux reprendre tes occupations si tu t'en sens encore capable.

Je le quittais en fermant la porte derrière moi avant de lâcher un soupir secouant légèrement la tête. Je passais mes mains sur mon visage soufflant un peu pour reprendre mon air habituel avant de commencer à travailler. J'avais quelques clientes à coiffer en cette matinée. La première arrivait peu de temps après que je me sois calmée. J'agissais comme si rien n'était et travaillais très professionnellement.

La matinée passait très rapidement que c'était déjà l'heure du dîné. Je pris mes affaires pour déjeuner quelque part tranquille à l'abris du regard de Max. Je pris mon portable pour envoyer un message texte à Julian. Je ne voulais pas l'appeler, pas maintenant. Je n'avais pas eu le temps de digérer tout ça. C'était peut-être qu'un simple humain, mais d'un côté j'aurais voulu continuer à jouer et prétende qu'il m'intéressait... Il va falloir que je me trouve quelqu'un d'autre. Je me concentrais un peu sur le message que j'allais envoyé à Red.

Message texte de Vaer':
 

Je mangeais la salade que je m'étais commandée au restaurant plus ou moins rapide tandis que je la terminais en un temps record. Une fois bien manger je quittais le restaurant "rapide" pour retourner au salon de coiffure. Je passais les clientes que j'avais dans l'agenda en ce jour. Il y en avait cinq en tout, formidable ! Si tout allait bien je pourrais rejoindre Red plus rapidement au jardin avec un thé aux bulles. J'en avais terriblement de besoin. L'autre cliente arrivait et je faisais mon travaille avec perfection. Je sourirais tandis qu'elle me parlait de ses problèmes et ce qu'il s'est passée à son boulot. Je contentais de l'écouter en hochant doucement la tête sans cesser de sourire de manière professionnelle.

L'après-midi se passait incroyablement vite. Après la dernière cliente je fermais boutique tout en allant nettoyer mon matériel me mettant la musique à mes oreilles pour m'occuper l'esprit. Je dansais rien qu'un peu en faisant mes choses, ça passait le temps plus vite. Après quelques minutes, je rangeais mon matériel à leur place prenant soin de fermer les lumières laissant Max de fermer la boutique. Sans plus attendre je me rendais au jardin japonais m'arrêtant pour prendre un thé aux bulles et d'attendre Julian.

Peu de temps après Julian arrivait et prenait également son thé aux bulles et ensemble nous nous dirigeons au jardin privé pour discuter comme à notre habitude pour finalement lui parler de se qui c'était passé avec Max. Un vrai fiasco.

J'ai réussit mon but avec cet humain, mais j'aurais voulu que ça se termine autrement... Pas si facilement, du moins... C'est la première fois que je vois un homme pleurer et c'est quelque chose. Je l'ai laissé dans le bureau à terre le laissant à son sort.

Je haussais légèrement les épaules n'était pas pressée de me trouver une nouvelle victime. La patience étaient une vertus et j'en avais de besoin plus que jamais.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA


____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 115
Âmes : 169
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter} Lun 28 Aoû - 20:16



You've got a message !

Julian Carter & Vaermina Sveinn


Red se sentait bien chez lui en ce lundi midi. Allongé dans son canapé, il venait de savourer un succulent lunch et une tasse de thé bien chaude pointait sur la table basse, attendant d'être avalée. Il se prélassait devant sa tablette, fignolant les quelques détails administratifs de la déco qu'il venait de terminer. La paperasse... S'il avait une secrétaire, il lui donnerait tout ce chantier ! Mais il ne voulait pas s'encombrer d'une vulgaire humaine pour cette tâche. Alors qu'il payait ses dernières transactions avec les fournisseurs, son cellulaire sonna. Quittant un instant ses affaires, il dégaina l'objet et remarqua un message :
Sms Vaermina:
 

Ah ! Quelle bonne nouvelle ! Max a plié le genou face à elle ! Mais ça ne s'est pas passé comme prévu apparemment... Hum. Qu'a t'elle donc fait de si spécial ? L'ange déchu ne s'attarda pas sur le sujet et continua ses transactions tranquillement. Il comptait la voir sous peu, thé aux bulles en main dans les jardins comme à leur habitude fraichement imposée. Il saura tout. La seule chose qui le turlupine, ça reste Max. Le choc a du être terrible le concernant ! A t'il "survécu" psychologiquement à sa torture ? Incertain. Ce qu'il admirait chez lui, c'est qu'il ne pliait pas sous la pression, droit comme un I ce type. Les choses changent... Peu importe. "J'ai du travail moi !"

Plus tard dans l'après-midi, Red quitta son appartement et rejoignit sa douce qui l'attendait déjà. Elle tenait sa boisson en mais depuis peu, elle ne l'avait qu'à peine entamée. Lui faisant une bise sur la joue, il commanda la sienne et paya le serveur. Saveur citron vert, quelle fraîcheur ! Tendant son bras à la démone, ils partirent le long du sentier vers leurs quartiers privés. Ça avait du bon de faire partie des rares privilégiés... Red ne s'en plaignait jamais. Les acolytes prirent place sur l'herbe et profitèrent du Soleil.

▬ « J'ai réussit mon but avec cet humain, mais j'aurais voulu que ça se termine autrement... Pas si facilement, du moins... C'est la première fois que je vois un homme pleurer et c'est quelque chose. Je l'ai laissé dans le bureau à terre le laissant à son sort. »

▬ « Ô... Ce Max m'étonnera toujours. Il aura fini par craquer le bougre ! C'est lamentable. Néanmoins, je suis fier de toi. Tu n'as pas eu besoin d'aller trop loin avec lui. Le mieux qu'il puisse lui arriver, c'est de démissionner. Le salon est à nous ! Quelle excellente journée ! »

Red comprenait qu'il s'agissait d'une mutinerie, d'un coup d'état voilà par la beauté de sa démone préférée... Mais c'est le jeu. Max ne pouvait plus continuer comme ça. L'ange déchu voulait plus de responsabilités que cet humain refusait de lui donner, sous une tonne de motifs tous aussi grotesques les uns que les autres... La démission de son regretté "ami" ne faisait aucun doute. Il n'allait pas mettre fin à ses jours, mais disparaître. Il avait fait son temps. Trinquant avec Vaermina, Red sourit et éclata de rires. "Victoire !"


Fin du rp


Prenant cette victoire très à cœur, les acolytes profitèrent de leur soirée pour aller boire un verre. Red l'emmena au Holy Fire, genre de bar qui collait très à la peau de la démone. Il ne prit pas la peine de draguer ouvertement Shisoka, qui avait fait presque mine de ne pas le reconnaître. Évidemment...

Dès le lendemain, Vaermina eut la riche idée de chercher à faire connaissance avec le moine déjanté qu'elle avait l'habitude de voir tous les jours des jardins, histoire de lui tenir la conversation et de le décrypter. Red ne saura jamais leur conversation. -> Ici le rp

Le reste de la semaine de formation de Vaermina se passa sans le moindre dommage. Et Red avait vu juste. Max ne réapparut pas du reste de la semaine. Une lettre de démission trônait sur son bureau, donnant les pleins pouvoirs à son homologue aux cheveux rouges et à son assistante fraîchement nommée. Quelle ironie n'est-ce pas ? Mais ce que Red ignorait, c'est qu'il était sur le point de perdre une personne chère... -> Ici le rp


Do you know Who i am ?


© Halloween



____________________________________________________________


avatar
Main Noire
Main Noire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 166
Âmes : 237
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : Mon loft Zen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: You've got a message ! {feat. Julian Carter}

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
You've got a message ! {feat. Julian Carter}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les jumeaux retrouvés [Feat - Shin Carter]
» B.F.F [Feat Shane Carter]
» T'embêter ? J'adore ça! ► Feat. DrewDrew Carter
» Aller cours petit eucalyptus cours!!! feat Niles Carter
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: