I don't care if I'm a devil, okay ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: I don't care if I'm a devil, okay ? Mar 10 Jan - 4:02


   
   

   


   
n°1 Une pause bien méritée


   

Alexander en avait sa claque en ce moment. Des jours comme ça, il faudrait les brûler ! Entre le boulot et sa chasse aux sorcières avec Hazel et Jeremiah, il était fatigué. Il profita de ce beau samedi d'hiver pour faire un tour dans les auto-tamponneuses. L'automne s'était déjà éclipsé pour laisser place au froid, et le Phoenix n'y était pas habitué, alors il s'était couvert d'un gros manteau avant de partir. Certains humains le regardaient bizarrement... et alors ? Pensait-il en fonçant comme un fou sur les enfants qui riaient de bon cœur.

Certaines attractions semblaient fermées à cause du froid. Ça ne faisait rien, il y avait encore des choses sympas, comme le train fantôme ou la galerie des glaces. Alexander en profita pour s'acheter un chocolat chaud avec de la guimauve et partit faire la queue pour voir un spectacle de magie. Il attendait depuis quelques minutes quand soudain, un visage devenu familier depuis peu s'approcha de lui et le prit dans ses bras. Lyne, sa mère, était là à ses côtés.

▬ « Bonjour mon fils. Tu m'as manqué. Ô... tu es tellement beau, et si fatigué en ce moment. Est-ce que tu vas bien ? »

▬ « Mère... Je suis très content de te voir. Oui je vais bien, ne t'inquiète pas. »

Alexander avait réussi à prononcer une phrase sans bafouiller. Le bel exploit de la journée... il se mit à rougir. Il allait lui demander comment elle allait, mais ce n'était pas nécessaire. Lyne embrassa son fils sur la joue, serra son bras et fit la queue avec lui, en souriant.

▬ « J'ai du temps libre pour toi aujourd'hui. Ça ne t'ennuie pas si je regarde le spectacle de magie avec toi ? Je n'en ai plus revu depuis mon dernier séjour en Chine, et ça me manque terriblement. »

Alexander acquiesça de la tête en souriant bêtement. Il se gratta la tête, le signe banal de la gêne occasionnée que Lyne remarqua aussitôt. Avec un léger rire moqueur, elle entraîna son fils à travers la file vers l'entrée de l'arène. Deux surveillants étaient postés à l'entrée et les obligèrent à vider leurs poches, au cas où. Le Phoenix n'appréciait pas cette fouille obligatoire. Son épée la démangeait subitement, mais Lyne posa une main sur son épaule en guise de refus et le prit par la main. Ils partirent s'installer dans le fond de la salle et attendirent le début de la représentation. Mère et fils chuchotaient entre eux et riaient en silence.

Une heure plus tard, le spectacle était terminé. Alexander et sa mère quittèrent les lieux, les yeux remplis d'étoiles. La magie les avaient déconnecté un instant du monde réel, à en oublier qu'ils n'étaient pas d'ici. Lyne observa l'ombre du Soleil projetée au sol.

▬ « Mon fils, j'aimerai tellement voir où tu habites. Peut-on y aller ? Je ferai des manèges un autre jour. »

▬ « Hum... Oui bien sûr. Suis-moi, c'est par là. On va devoir marcher un peu avant de rentrer, mais c'est sans danger, vraiment. »

Alexander guida sa mère vers la sortie du parc d'attractions, et rejoignit le sentier. La forêt semblait bien vide sans son feuillage. Lyne avait l'air d'apprécier ce petit périple proche de la nature. Son fils ignorait tout d'elle, et il espérait en silence en apprendre un peu plus sur sa personne une fois chez lui, dans sa maison... autour d'un verre.

© Jawilsia sur Never-Utopia

____________________________________________________________



Hazel & Alex ♥:
 
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Âmes : 151
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 35

Localisation : Villa Aconia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't care if I'm a devil, okay ? Lun 16 Jan - 0:29


 
 

 


 
n°2 Autour d'un verre


 

Alexander et Lyne arrivaient aux abord de la ville. La végétation laissa place au bitume et aux immeubles. Le centre-ville n'était plus très loin. Le fils fit une visite guidée à sa mère pendant tout le trajet, ce qui la ravissait au plus haut point. Après une trentaine de minutes de guidage, ils arrivèrent dans un des quartiers résidentiels, plutôt huppé selon Alexander. Il se dirigea vers sa maison et s'apprêta à sortir sa clé lorsque Lyne s'extasia devant la façade.

▬ « Ô ! Je ne savais pas que tu avais les moyens de vivre dans un tel endroit... »

▬ « Cette maison s'appelle la Villa Aconia. Et encore, tu n'as pas vu l'intérieur. Vas-y, entre. »

Mère et fils franchirent le seuil de la maison. Lyne se précipita dans chaque pièce comme une enfant tandis qu'Alexander enlevait son manteau. Il prit le temps de ranger ses affaires avant de se rentre vers la cuisine. Il regarda dans son cellier ce qu'il avait à boire et trouva une bouteille de rhum ambré. Sublime idée ! Il prépara deux verres, s'empara de la bouteille et alla s'asseoir sur le canapé. Il était sur le point d'appeler sa mère lorsqu'elle apparu subitement dans le salon.

▬ « Ah ! Ta maison est superbe, vraiment ! Je me verrais bien dans la chambre d'amis, enfin... avec ta permission mon fils, et quand je le pourrais bien entendu. »

Alexander fit place à Lyne pour qu'elle puisse s'asseoir à ses côtés, et lui tendit son verre. Mère et fils trinquèrent et avalèrent une gorgée en simultané. Il était tellement heureux de la voir près de lui en ce jour qu'il ne savait pas comment s'y prendre pour lui montrer, et encore moins pour lui dire. Il n'eut pas besoin de chercher davantage.

▬ « Ne dis rien mon garçon. Je sais à quoi tu penses. Et moi aussi, je suis heureuse d'être avec toi, enfin. Je vais avoir plus de temps libre très bientôt. Ils me comprennent là-haut, on ne peut pas priver une mère de voir son fils tout de même ! »

▬ « Je... je suis heureux moi aussi Mère... Père ne me parlait jamais de toi, alors j'ai un peu de mal avec ça. Désolé... »

Lyne s'avança vers son fils et le serra dans ses bras, en lui déposant un léger baiser sur la jour au passage. Son parfum le réconfortait un peu plus. Il était tellement content d'avoir ce lien maternel oublié depuis si longtemps... Il ne comptait pas la laisser partir de si tôt. Il voulait des réponses.

▬ « Bien. Que veux-tu savoir ? »

© Jawilsia sur Never-Utopia

____________________________________________________________



Hazel & Alex ♥:
 
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Âmes : 151
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 35

Localisation : Villa Aconia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't care if I'm a devil, okay ? Ven 17 Fév - 1:56


 
 

 


 
n°3 Il était une fois...


 

Alexander sentait son cœur battre la chamade. Depuis le temps qu'il espérait ce moment ! Et pourtant... il ne s'y était pas préparé. Son cerveau n'arrivait pas à faire le tri parmi toutes ses pensées. Tout se chamboulait au point d'en avoir mal. "Mais ressaisis-toi à la fin !" pensa t'il brusquement. Ce n'était pas le moment de flancher ou de montrer la moindre marque de faiblesse, et encore moins devant sa mère. Le Phoenix enfila le reste de son verre et fixa Lyne droit dans les yeux.

▬ « Commençons par le début, tu veux bien ? Comment as-tu connu mon père ? Il m'en avait vaguement parlé mais... Je pense qu'il m'a menti. »

Lyne eut un léger sourire. Alexander soupçonna un malaise dans son regard, comme si le fait d'en parler l'effrayait. Et pourtant, Il en savait trop peu sur elle et sur sa courte vie normale avant de partir aux Enfers avec son père... Lyne lui reprit la main et la serra très fort dans la sienne.

▬ « Ma rencontre avec ton père était inattendue, bouleversante... et magique. »

Alexander sentit ses yeux s"écarquiller. Comment une rencontre avec un démon pouvait être "magique" ? Il avait certainement fait usage de son charme factice pour la séduire... et elle ne devait pas être la première. Ça ne faisait aucun doute. Tandis que Lyne remettait ses souvenirs en mémoire, le Phoenix se rappela ce que son père lui avait dit à son sujet... qu'il était venu au Japon pour se ressourcer après une bataille, qu'il l'avait croisé au détour d'un sentier, et qu'il était tombé amoureux. Est-ce que tout ceci avait un sens ? Il n'y croyait plus. Son côté arrogant de l'époque qui pensait que sa mère était le mal incarné avait fini par laisser place à de l'empathie, et donc à remettre en question tout ce qu'il savait ou croyait savoir sur elle. La honte le submergea peu à peu, il s'en voulait d'avoir eu un tel comportement vis-à-vis de la femme qui l'avait mis au monde...

▬ « J'accepte de tout te dire sur notre rencontre, mais avant, je dois te raconter mon histoire. Je ne me souviens pas de tout, un acte volontaire pour m'éviter la nostalgie de l'époque. Je suis née dans le Sud du Japon, un petit village isolé proche du mont Kaimon. Nous n'étions que de pauvres paysans qui vivions de nos récoltes... »

Lyne fit une pause subitement. Une larme perlait au coin de son œil droit, que son fils essuya d'un geste. Avec un sourire, il lui fit signe que tout allait bien et qu'elle pouvait reprendre son histoire.

▬ « Merci son fils. Où en étais-je ? Oui ! J'étais une petite fille plutôt sage, mais il m'a fallu apprendre à m'occuper d'un champ très jeune. Je ne pouvais pas aller à l'école, ni avoir un précepteur donc... Le travail manuel était mon quotidien. Mes parents tenaient une rizière, et avec nos récoltes nous pouvions troquer avec d'autres fermiers pour d'autres produits comme des légumes, des fruits, un peu de viande... Et ce tous les jours. »

Lyne posa ses mains sur ses genoux et sourit. Alexander comprit qu'elle n'en dirait pas plus sur son ancienne vie. Son père n'avait pas menti sur ce point-là, il n'avait juste pas pris la peine d'en expliquer davantage.

▬ « Je... Je n'étais pas au courant de tout ça. Mon père s'était bien gardé de me le dire. Je suis "content" que tu m’aies raconté une partie de ta vie d'humaine, même si c'était pas si simple... »

Alexander prit la bouteille de rhum ambré et refit un service. Mère et fils avaient subitement envie de boire après ces quelques mots. Mais le plus intéressant restait à venir. Le Phoenix avait besoin de savoir comment il avait pu voir le jour.

© Jawilsia sur Never-Utopia

____________________________________________________________



Hazel & Alex ♥:
 
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Âmes : 151
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 35

Localisation : Villa Aconia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't care if I'm a devil, okay ? Sam 18 Fév - 22:30






n°5 Un final explosif




Alexander se releva et partit en cuisine. La bouteille de rhum ambré était vide. "Ô rage, Ô désespoir" pensa t'il... Il n'arrivait pas à remettre la main sur l'autre bouteille. Il n'était pas fou pourtant ! Après quelques minutes de recherches dans toute la cuisine, il se rappela où il l'avait rangé et la ramena sur la table basse, avant de refaire un service. Mère et fils allaient en avoir besoin. Ce rhum était assez alcoolisé, mais il ne semblait pas affecter le Phoenix, de par son statut de démon. Lyne quant à elle sentait l"alcool peser sur ma conscience. Elle semblait un peu euphorique. Par précaution, Alexander lui laissa un verre d'eau à portée de main. Enfin, elle se lança sur la fin de son histoire. Son fils rouvrit ses oreilles en grand. Il ne voulait rien rater.

▬ « Ton père... resta alité pendant plusieurs jours. Même si sa blessure s'était refermée rapidement, la bataille qu'il avait mené l'avait complètement affaibli et il ne pouvait pas repartir. A ce moment-là, j'ignorais tout de lui. C'est en arrivant au Paradis qu'on m'a expliqué qu'il était un démon reconnu des Enfers... »

Évidemment. Cet égoïste s'était bien gardé de lui dire la vérité. C'était tellement plus facile de profiter d'elle et de partir dans le feutré sans lui laisser de mot d'adieu ! Alexander en était persuadé... Son père était désormais un connard modelè géant et il n'en démordrait plus.

▬ « Pardon, je m'égare. Donc oui, plusieurs jours... Après quoi, il a commencé à me courtiser. Il avait l'accord de mes parents pour le faire. Je sais, c'est une ancienne pratique qui fait vieux jeu de nos jours... Il lui aura fallu des mois avant que je cède à son charme. »

Alexander éclata de rire. Des flashs inondaient son esprit... il s'imaginait le nombre de râteaux qu'il avait pris jour après jour. Il eut un léger moment de compassion pour lui, qui se dissipa rapidement. Lyne, malgré elle, se mit à rire aussi. Elle ne rentra pas dans les détails, à son grand regret. Ils prirent une gorgée de rhum avant de calmer leurs ardeurs. Un silence de plomb tomba brusquement.

▬ « Et maintenant ? Je suppose que c'est la partie moins drôle de ton histoire...? »

▬ « Je ne dirai pas ça mon fils. Parce que tu es né, et même si ton père t'a enlevé à moi, cela restera mon plus beau souvenir. »

Alexander rougit à ses paroles. Celle-la, il ne l'avait pas vu venir. Sans dire un mot, il se mit en tailleur sur le canapé, vida son verre et lui fit signe de tête pour qu'elle termine son histoire.

▬ « Tu es né en plein hiver. Cette année-là, il avait été particulièrement froid et humide. Je devais te couvrir et te changer régulièrement. Il n'y avait pas assez de nourriture pour tout le monde, alors des voisins venaient nous aider. Et un matin, alors que je me reposais après une nuit difficile, ton père a... »

▬ « C'est bon Mère, ne dis rien. Je ne t'en veux pas tu sais. Qu'aurais-tu pu faire face à lui ? Il t'aurait tué d'un geste de la main si tu t'y étais opposée. C'est à mon tour de te raconter une histoire maintenant. »

Lyne voulut rétorquer, mais elle se résigna et enfila son verre avant de se resservir elle aussi. Alexander en avait assez entendu. Les détails, il s'en passera. L'essentiel était là, et c'était bien comme ça. Il essaya au mieux de cacher sa colère. "Père... fais-moi l'affront de venir ici, et tu le paieras cher !" pensa t'il en buvant deux verres de rhum consécutifs. Avec un sourire forcé, il prit les mains de sa mère et entama sa propre histoire. Il lui raconta ce qu'il faisait aux Enfers, comment il avait été élevé par son père d'une main de fer, et quel genre de "petit con prétentieux" il était devenu avant de se retrouver exiler ici. Il ne lui fallu que quelques minutes pour tout raconter. Il n'y avait rien d'exceptionnel à tirer de sa vie, et sa mère l'avait bien compris. Lyne se pencha et embrassa son fils. Elle regarda l'heure sur le cellulaire de Alexander et poussa un soupir de tristesse. C'était l'heure pour elle de retourner au Paradis.

▬ « Mon chéri, ça m'a fait du bien de te voir. J'essaierai de revenir bientôt... et de te prévenir au préalable. Prends soin de toi, promis ? »

Alexander lui fit signe de la tête et l'embrassa sur la joue. L'émotion de la voir partir était encore bien présente, mais moins que la première fois. Avec volupté, elle déploya ses ailes et s'envola par la fenêtre du salon qui était restée ouverte. Le Phoenix prit la bouteille de rhum et la vida au goulot sans sourciller. Il repensait à son père...

FIN !

ATTENTION !!!:
 

© Jawilsia sur Never-Utopia

____________________________________________________________



Hazel & Alex ♥:
 
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 168
Âmes : 151
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 35

Localisation : Villa Aconia
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't care if I'm a devil, okay ?

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I don't care if I'm a devil, okay ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. We don't care about our bad intentions
» i'll take care of you + (pétronille)
» Astrid ▽ I love gossip and I don't really care about the environment.
» I love gossip and I don't really care about the environment.
» Les ONG, instruments des gouvernements et des transnationales ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: