Bienvenue

Dans la mystérieuse cité de
Damned Town

Liens utiles

Demandes de RP

Alizée cherche de la compagnie ici
Venez vous amuser avec Ithen ici
Et si vous étiez le premier partenaire de jeu de Cameron ? ici

Actualités

Pour la rentrée et l'arrivée de l'automne, septembre sera le mois de Dany Martins. Fraîchement débarquée dans la cité, elle a fait forte impression par son activité et son enthousiasme, bravo à elle !
Alec Hamilton est quant à lui le voteur du mois, félicitations ! A qui est le tour ? N'oubliez pas de voter pour être le prochain !

Membre et voteur du mois

Dany Martins
Profil
Fiche
Alec Hamilton
Profil
Fiche
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Bible du nouveau joueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Bible du nouveau joueur Bible du nouveau joueur EmptyMer 13 Mai - 18:58



Guide du nouveau joueur !



Coucou mon petit chocobon ♡
Je me présente, je me nomme Marie Klinton. Je veille sur la paisibilité et le calme de la cité depuis mon point de vue. Si tu es sur ce sujet, c'est probablement que tu viens d'arriver. Tu dois être perdu et affolé non ? Rassure toi, je suis là maintenant. Assied toi juste sur ce sofa, et profite d'une tasse de thé et de pancakes maison chauds. Je sais bien qu'être nouveau sur un forum n'est pas simple, alors laisse moi te guider pardi.

Tout d'abord, il faut passer par la case contexte pour savoir dans quoi tu t'engages. Ensuite, il faut lire le règlement, pour être mis au courant des règles. Comment ? Tu as déjà lu ça ? Ô je te félicite.

Maintenant, dirige toi vers les nombreux textes contextuels, afin de bien cerner l'univers et de mieux comprendre dans quel monde ton personnage va apparaître. Je te propose une liste des textes à lire, pour te permettre de revenir sur ce sujet et constater ton avancement :

Ça y est ? Tu as tout lu ? C'eest bieeen tu auras le droit de faire des chokapiks, si tu continues d'être bien sage. Maintenant, il est temps de passer aux choses sérieuses. Une fois que tu es sûr(e) que le contexte te plaît, que tu as lu tout ce qui est nécessaire, il est temps de commencer à faire ton personnage. Si jamais tu as un peu de soucis pour trouver une idée, des scénarios sont là pour t'aider. Peut-être trouveras-tu ton bonheur qui sait. Mais si jamais les scénarios ne t'intéressent pas, saches, jeune padawan, que des prédéfinis sont à ta disposition. Certains sont importants pour le déroulement du forum, d'autres sont importants pour les personnages. Mais tu trouveras forcément ton compte.

Ensuite, dès que tu commences à avoir l'idée de ton personnage, il faut le présenter. Pour ça, une fiche OBLIGATOIRE te permettra de nous décrire un peu mieux son caractère et son histoire, pour qu'on comprenne ce qu'il a fait de si grave pour se retrouver ici. Tu pourras trouver un peu plus bas un guide très détaillé pour survivre à cette épreuve difficile. Avant de choisir un avatar, va vérifier que celui-ci est libre dans le bottin, sinon ne t'étonnes pas qu'on te demande de changer parce qu'il est déjà pris. Et si jamais tu as un peu de mal pour t'en faire un, n'oublie pas, tu peux aller demander de l'aide aux autres membres, ils te le feront avec plaisir.

Pour la fiche, n'oublies pas une semaine pour la poster et trois semaines pour la finir, ce qui équivaut à un mois. C'est largement suffisant, non ? Allez, courage, ce n'est qu'un mauvais moment à passer !

Lors de tes aventures, de nouveaux sujets plus techniques ont pour objectifs de t'accompagner, et d'ajouter à ton expérience de jeu du piquant et des possibilités :

Ça y est ? Tu es prêt ? Tu es validé ? Bieen ! Maintenant, tu as le droit d'aller recenser ton avatar. Tu peux ensuite aller rechercher des copains ainsi que des rps et te voilà prêt à rentrer dans la magnifique communauté qu'est Damned Town !

Marie Klinton
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur http://damnedtown.forumactif.org
Messages : 377
Âmes : 66
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bible du nouveau joueur Bible du nouveau joueur EmptyMar 23 Juil - 15:37



Guide de survie

à la fiche de présentation



Coucou jeune membre,
Si tu te balades sur ce sujet, c’est que le titre particulier a attiré ton attention. Tu dois certainement te poser beaucoup de questions, voire même t’offusquer devant pareil guide. Cependant, je tenais à écrire ce mémoire, à la fois pour répondre à une demande générale des membres du forum, mais aussi pour aider tous les prochains arrivants à se frayer un chemin à travers la jungle de Damned Town, et surtout à travers les griffes du Dragon. Ce guide n’a pas la prétention d’être complet ou exhaustif. Ce n’est ni un modèle à suivre, ni une exigence réglementaire. Ce guide n’est là que pour sa fonction primaire : guider. Oui, c’est du charabia. Pour faire simplement, ce guide apporte des bases et des questionnements nécessaires pour ensuite avoir les idées claires et bien se plonger dans sa fiche.

Comme tu le sais, chaque membre dispose de trois semaines pour écrire et terminer sa fiche. Si jamais le temps vient à manquer, il ne faut pas hésiter à demander au staff un délai, qui l’accordera normalement sans problème. Trois semaines, c’est court pour inventer le parfait personnage, en admettant qu’il existe évidemment. Souvent, l’envie de jouer dépasse l’écriture, et on en vient à bâcler sa fiche, pour préférer tout miser sur le RP.

Mon rôle maintenant, c’est de t’expliquer à quoi sert une fiche de présentation, et plus important, comment y survivre.

Qu’est ce qu’une fiche de présentation ? A quoi cela sert-il ?
Une fiche de présentation est une esquisse précise à un moment donné d’un personnage. Elle n’est pas définitive, c’est ce qui fait tout son charme. Elle permet d’indiquer aux autres joueurs, et surtout au staff, quel type de personnage tu t’apprêtes à jouer. Son but est de mettre à nu ton protagoniste, de le détailler sous tous les angles comme le ferait un peintre reconnu, et de décrire sa globalité dans les détails. La fiche de présentation est un outil à ne pas négliger. Elle permet au staff de voir si tu as compris le contexte, et si ton personnage est prêt à jouer avec les autres. En fait, c’est une sorte de prélude, un avant-goût pour tout le monde de l’univers du forum et du rôle que peut y jouer ton personnage. Le staff doit lire toutes les fiches de présentation, et s’assurer que ton personnage n’est pas un dangereux psychopathe, et qu’il ne risque pas de semer la pagaille au sein du forum. Attention, par semer la pagaille je l’entends de façon hors-RP. Il est bien évident que si tu veux commencer à créer de la zizanie dans la ville, rien ne t’en empêche complètement.

De quoi est constitué la fiche de présentation ?
Une fiche, c’est :
- des informations de base (une carte d’identité)
- un caractère (une psychologie)
- un physique (une apparence)
- une histoire (un passé)
- un petit plus (pour le plaisir)
Ces cinq parties suffisent à résumer le personnage que tu t’apprêtes à jouer.

Comment faire une fiche de présentation ?
Ah, la question que j’attendais jeune membre est enfin arrivée. Faire une fiche de présentation est un travail fastidieux et pour beaucoup ennuyant. En effet, ce n’est pas toujours marrant de détailler pour les autres un personnage qui pour nous est parfaitement clair. Mais justement, c’est là tout le principe. Les lecteurs ne connaissent le personnage que via sa fiche de présentation au départ, c’est pourquoi il faut leur donner les clés pour comprendre et appréhender l’individu.

Que dois-je mettre dedans ?
On ne te demande pas de TOUT écrire. Tu as le droit (et c’est même mieux), de garder des secrets pour toi, d’omettre des détails de l’histoire pour les faire éclater au grand jour dans un RP. Tu dois en fait en écrire suffisamment pour construire une image globale du personnage, et montrer ses forces et ses faiblesses.

Maintenant, attaquons-nous à chaque partie :

Δ Informations de base : Inutile de s’étendre sur cette partie. La plupart du temps, tu réussis sans problème à la remplir, c’est même souvent la première chose à apparaître sur la fiche. Il suffit de répondre aux catégories imposées et le tour est joué. N’oublie pas de remplir l’horoscope, c’est toujours un petit plus qui fera plaisir aux autres membres, même si tu n’es pas obligé de le faire.

Δ Caractère : Alors, on entre dans le vif du sujet. Décrire le caractère d’une personne n’est pas un exercice facile. Parce que chacun d’entre nous est un individu à la fois simple mais complexe, il est parfois difficile de vraiment détailler chaque recoin psychique d’un esprit. Souvent, on a envie de créer des personnages torturés et illogiques, afin de se démarquer des autres ou tout simplement pour le plaisir de les jouer. C’est un choix difficile à assumer, qui peut causer un effet contraire à celui escompté. Selon moi, et l’expérience tend à le montrer, un très bon personnage est un personnage simple. Ce qui est terrible avec la fiche de présentation, c’est que très souvent on est amené à s’emballer, et au moment de jouer le personnage, on se retrouve soi-même à se limiter à cause de la réalité du jeu. Plus un personnage est complexe, plus il est difficile à jouer et à sociabiliser, donc plus il y a de risque de le délaisser. C’est pourquoi, il vaut mieux par moment se restreindre dans le caractère, et plus se faire plaisir dans les aventures auxquelles le personnage est destiné.

La base d’un caractère réussi, c’est avant tout un bon équilibrage. Il faut réussir sur une même balance à mêler qualités et défauts sans trop avantager l’un ou l’autre, afin de construire un personnage stable. Avant d’aller plus loin, je dois redéfinir avec toi des notions essentielles mais souvent incomprises, qui vont de la subjectivité de chacun il faut l’avouer, mais qui permettent de bien délimiter le cadre de travail :
- un trait de caractère et une caractéristique comportementale distinctive d’un individu, concernant sa façon d’être ou d’agir (exemples : timidité, impulsivité, courage, lâcheté)
- une qualité est un trait de caractère apportant à un personnage des avantages ou des atouts dans son quotidien
- un défaut est un trait de caractère apportant à un personnage des désavantages ou des handicaps dans son quotidien

Au final, comme tu peux le constater par toi même, un trait de caractère est neutre dans son essence. Il peut dès lors se montrer qualité ou défaut, en fonction de la manière dont il s’exprime.  
→ Prenons comme exemple en personnage Alice Green. Alice Green est un personnage impulsif. Son impulsivité la pousse à laisser parler son cœur, et lui procure un instinct efficace lui permettant de se tirer de situations difficiles. Cette impulsivité difficile à canaliser peut la transformer en bête redoutable si ses émotions prennent le dessus, ce qui fait de ce trait une qualité. Dans le même temps, son impulsivité peut se retourner contre elle. Agissant sans forcément réfléchir aux conséquences, ses actions peuvent la précipiter droit dans un piège redoutable dont elle ne pourra pas forcément s’extirper indemne, ou faire d’elle l’ennemi d’un puissant. Nous voyons bien dans cet exemple que défaut et qualité sont deux versants d’une même pièce qu’est le trait de caractère.

Ce qui est important de faire, c’est de choisir quelques traits de caractère et de les exploiter en totalité, quitte à pousser un peu la réflexion dans les détails en suivant ce petit schéma :

Bible du nouveau joueur 1563887908-schema-detaille-trait

Oui, c’est assez fastidieux. Tu n’es pas obligé de tout remplir à ce point, mais ce sont des pistes qui te permettent de te poser la question : pourquoi et comment mon personnage se comporte-t-il de cette manière ? Ainsi, tu en viens à donner à ta création une dimension plus profonde, et donc à créer un être complexe dans sa simplicité. Et c’est justement ce qui est le mieux. Et en gardant en tête le principe de la pièce exposé plus tôt, ton personnage gardera toujours un comportement équilibré. Et tu pourras partir t’amuser comme un enfant sans crainte de déraper ou de faire peur aux autres joueurs.

Δ Histoire : Bon, passons aux choses qui fâchent. L’histoire, c’est un peu le point critique d’une fiche, surtout sur un forum comme Damned Town où le contexte joue un rôle prépondérant. L’histoire sert aussi de preuve pour le staff que tu as lu tous les textes et que tu as compris de quoi il en retournait. C’est aussi le moment de poser ses questions, et de vérifier que tu ne pars pas sur de mauvaises bases. Pour cela, tu peux te reporter au guide du nouveau joueur, où tu trouveras des liens vers tous les textes explicatifs nécessaires à la compréhension du forum. Si des questions persistent, et bien tu peux les poser, tu trouveras toujours une réponse, ou au moins des indications pour t’aiguiller.

L’histoire est à mon sens le point central d’une fiche, là où tous les efforts doivent se concentrer. C’est un passif qui donne au personnage un ancrage dans la réalité, c’est pourquoi elle doit être cohérente et plausible.
- cohérente : dont les parties s'enchaînent bien et présentent entre elles des rapports logiques, qui se tient
- plausible : qui semble pouvoir être admis, accepté, tenu pour vrai

L’histoire de ton personnage est un pilier fondateur de ce qu’il est, d’où l’importance de ne surtout pas la négliger. Souvent, c’est un travail fastidieux et demandant beaucoup d’engagement. Les plus masochistes s’appliquent même à faire des recherches pour bien détailler tous les éléments, mais de telles entreprises ne sont pas forcément nécessaires pour parvenir à faire une bonne histoire. Ce qui est important, c’est de garder les pieds sur terre. Pour te donner une idée de l’importance de l’histoire :

Bible du nouveau joueur 1563888545-schema-creer-son-personnage

L’histoire se découpe en général en quatre grandes parties :
- la naissance du personnage et son enfance au sein du milieu environnant
- l’adolescence et le début de l’âge adulte souvent mouvementés par des bouleversements
- la raison de la venue qui apparaît abruptement ou se laisse filer depuis un moment dans l’histoire
- l’arrivée à Damned Town, qui clôture toute histoire

Ces parties ne sont pas exhaustives, mais elles peuvent te donner un cadre si tu cherches des repères. Je vais à nouveau m’attarder sur chacune des parties, comme pour le caractère, en veillant à bien expliquer.

Δ Naissance / enfance : Encore une fois, la première partie n’est pas nécessairement celle sur laquelle je vais m’étendre. En effet, il ne faut pas grand chose à celle-ci pour être complète. Certains choisiront de donner un cadre spatio-temporel précis, d’autres iront à l’essentiel. Le seul élément important dans une histoire, c’est le cadre autour du personnage. Parents aimants ou déchirés par la haine ? Milieu aisé ou pauvre sans moyens ? Scolarité émérite ou chaotique ? Ce sont des petits détails qui font toujours plaisir et apportent à ton protagoniste une base de travail.

Δ Adolescence / vie d’adulte : En général, c’est à ce moment que le personnage commence à gagner en maturité et prendre son envol. Ses choix deviennent critiques, et il commence à prendre sa vie en main. Dans ces moments, il est intéressant pour un personnage de faire des expériences, des erreurs, et d’apprendre la véritable vie, comme les adolescents le font au moment de cet âge si particulier. Encore une fois je ne vais pas détailler, mais il est intéressant de poursuivre les enseignements précédents pour toujours plus les approfondir. C’est aussi la période la plus propice au développement de futures intrigues, via la mise en place de bases solides et d’éléments annonçant les perturbations et drames à venir.

Δ Raison de la venue : Jusqu’ici, les parties n’avaient pour but que d’ancrer le personnage dans le contexte et sa réalité. Maintenant, la raison de la venue vient tout chambouler. Nous allons d’abord toi et moi parler des humains, avant de s’intéresser aux divins.

   ∞ Les humains
Il s’agit la plupart du temps d’une suite d’événements ou de coïncidences qui convergent vers un péché. Le fameux péché qui donne des insomnies à la plupart des futurs inscrits. Là encore, un point s’impose :
- le péché est une transgression consciente ou inconsciente des lois propres à l’individu, de ses impératifs ou des lois qui le dépassent menant à des conséquences négatives pour lui ou autrui

En voilà une définition bien vague. Tu as tout intérêt à noter que le terme péché dépasse son simple sens religieux pour vêtir une importance morale. Encore une fois, je ne suis pas là pour faire de la philosophie ou te gaver comme une oie de théorie. Ce que je tiens à te montrer, c’est que le péché, qui est avant tout à la base de ton histoire, n’a pas besoin d’être spectaculaire pour être valide. Le péché, c’est un acte qui conduit à des conséquences négatives, c’est le plus important à retenir. Le péché n’a pas pour but de dépasser le personnage qui le commet, il doit rester cohérent avec lui (un humain tout mignon et tout gentil ne va pas assassiner quelqu’un de sang froid non ?). Le péché, c’est très large comme catégorie, c’est le moment de te faire plaisir et de faire preuve d’originalité. Pour t’aider à trouver ton péché, je vais te faire une petite liste des choses que j’ai déjà vu sur le forum : meurtre (le plus fameux, mais le moins original et crédible), homicide (son cousin germain), vol (plus soft, mais très usité), incendie volontaire (plus spectaculaire, mais tout de même moins courant), consommation de drogues (plus rare, déjà plus intéressant). J’estime, à juste titre, qu’un péché intéressant n’a pas besoin d’être impressionnant. Par exemple, pourquoi ne pas taper du côté de ces péchés : faute professionnelle, mensonge, trahison, jalousie, abandon. Ce sont des péchés qui pour la plupart relèvent plus du sentimental que du juridique, mais qui ont aussi un aspect pertinent. Alors, si tu veux faire la différence sur ta fiche, trouve un péché qui roxe du poney, et qui fera dire à tout le monde : mais oui, pourquoi n’y ai-je pas pensé ?

   ∞ Les divins
Plus subtile, les divins ont déjà plus de raisons de venir à Damned Town. Les divins purs peuvent choisir de fuir leur terre natale pour un environnement plus calme, de faire preuve de curiosité et de rejoindre la cité, ou encore de prêter allégeance à leur souverain et de s’implanter sur le champ de bataille pour leur venir en aide. En soi, il suffit au divin d’emprunter un portail, et le voici ni une ni deux, au sein de la ville à batifoler comme un enfant.

Pour les déchus désormais, ce n’est pas un choix. Au moment de leur déchéance, ils sont gentiment invités à déguerpir, et sont envoyés sur Damned Town, jusqu’à ce qu’ils rachètent leur conduite. Destin pas très sympathique j’en concède, mais les déchus n’ont pas d’autres choix. Et de toute façon, où pourraient-ils aller maintenant ?

Δ Arrivée à Damned Town : C’est certes un tout petit passage au sein de l’histoire, à peine quelques lignes à la fin de l’écrit, mais il est capital. En effet, ton personnage débarque au milieu de nulle part, sans savoir où il est ni comment il est arrivé ici. J’attends un minimum de détails, ou au moins une réaction de surprise, d’incompréhension. Une ou deux phrases suffisent, juste un petite quelque chose pour dire que ce n’est pas normal, et qu’il faut découvrir la ville.

Comment serais-je évalué ?
L’étape de validation de la fiche n’est pas un moment de passage sur une potence. Au moins deux membres du staff vont lire ta fiche dans un premier temps, et discuter ensemble de ce qu’ils en pensent. Souvent, c’est le staff entier qui tranche, afin de ne pas avoir un seul et unique avis. Casey et Alice ont pour mission de faire la première lecture, et de vérifier que tout va bien, et que rien d’anormal ne siège dans ta fiche. Ensuite, les choses se compliquent quand c’est au tour du Dragon de poser sa griffe.

Au moment de ton inscription, tu devras préciser un choix : le niveau d’exigence qui pourra être attendu de ta fiche. Il y a trois niveaux :
- mignon : Là, on est gentil avec toi. On se contente de vérifier que tout va bien, et on ne vient t’embêter que sur les choses qui dérangent vraiment. C’est avant tout sur l’histoire que va se poser les regards. Cette option est conseillée aux personnes souhaitant tout simplement écrire sans s’embêter pendant des heures, avec un personnage simple mais agréable.
- vilain : Là, on commence à chipoter. On regarde l’histoire, le caractère, comment les deux sont mélangés, et on fait une critique constructive. On entre dans les détails, on va dans les nuances, on cherche la petite bête. Cette option est conseillée aux personnes voulant profiter d’une expérience plus approfondie de l’univers, et à ceux amateurs de défis
- masochiste : Là, on est pas du tout gentil avec toi. On consulte ta fiche sous tous les angles, pour chercher la moindre petite trace d’incohérence ou le petit détail qui fait toute la différence, on t’invite à énormément détailler, et on t’embête très longtemps. Cette option est imposée au scénarios et aux prédéfinis des seconds, et conseillée à ceux souhaitant pleinement s’intégrer à l’univers, ou aux amateurs de défis extrêmes.

Quoi qu’il en soit, une certaine logique est suivie lors de la validation : plus un personnage est complexe ou bien joue un rôle important au sein du forum, plus le niveau d’exigence attendu de sa fiche est haute et plus grandes sont les chances de devoir faire des modifications. C’est normal, si tu tiens à jouer un individu haut-placé dans la société, afin de garder une certaine cohérence dans l’univers, tout n’est pas possible, et certains points doivent être respectés.

Qui sommes nous pour juger une fiche ?
Sans mentir, la personne qui sera responsable de la validation ou non d’une fiche est avant tout Dragon, et je vais lui passer la parole pour expliquer pourquoi est-il celui qui juge les fiches :

« Bienvenue jeune membre,
Je m’appelle Dragon, et tu dois déjà avoir entendu parler de moi. Si c’est moi qui m’attaque à ta fiche, c’est avant tout parce que je suis le fondateur du forum, et le seul à connaître le contexte dans sa globalité, c’est pourquoi je suis mieux à même de juger de quelque chose si oui ou non il est en accord avec le contexte.

J’ai dans le monde de la littérature une expérience à la fois d’écriture et de lecture qui est assez longue, qui dépasse la dizaine d’année. Quant à mon expérience de RPgiste, elle est assez importante également, car je suis sur des forums depuis 2012, et j’ai créé beaucoup de personnages, tout en ayant lu énormément de fiches. Je suis également intéressé par la psychologie et la neurologie, et je dois l’avouer, je suis peut-être un brin psychorigide et maniaco-impulsif en ce qui concerne la nuance et la cohérence.

Je ne suis pas forcément la meilleure personne capable de juger d’une fiche. Mais je ne suis pas présent pour dire si une fiche est bonne ou non. Ma mission est de dire si elle est plausible et cohérente. Je ne porte pas de jugement de valeur sur une fiche, et je fais de mon mieux pour fournir un avis objectif. Si jamais je viens à demander éclaircissement ou modifications, je m’applique à proposer des pistes ou des alternatives pour toujours faire en sorte de ne pas frustrer la personne derrière l’écran. Car il me tient à cœur que chacun prenne plaisir en la création de son personnage, et s’autorise des petits accès de folie pour façonner un être qui leur convient au maximum.
»

En conséquence, il ne faut pas mal prendre une remarque portée sur ta fiche. Elle ne sera jamais formulée de manière péjorative, et ne sera jamais dans le but de purement bloquer la créativité d’un joueur.

Pourquoi demander une fiche de présentation si détaillée ?
Comme tu le sais très certainement, le forum possède un contexte de type évolutif, dans lequel les personnages sont amenés à beaucoup bouger, et certains principes à être violemment bouleversés. Avancer dans l’ombre pour les joueurs n’est pas chose aisée, et il devient très facile de faire un pas dans la mauvaise direction, et de franchir les interdits du contexte sans forcément s’en rendre compte. C’est pour éviter des contres-sens malencontreux que nous demandons des fiches détaillées, surtout concernant l’histoire. De plus, ces fiches précises vous aident à ancrer votre personnage dans l’univers du forum et à lui construire une place durable dans l’aventure qu’est Damned Town.

Dans une autre mesure, la fiche est un cadre fixé à un instant t d’un personnage, et permet à ceux en jouant plusieurs ou aux joueurs reprenant un personnage mis longtemps de côté de replonger au sein de sa création et de repartir pour de nouvelles pérégrinations sans se casser la tête pendant des heures à se souvenir de ce qui était prévu.

Qu’est ce que nous ne voulons pas voir comme personnage ?
Maintenant, c’est le moment d’aborder les sujets plus polémiques, et de se mettre à dos une bonne partie du monde. Toi et moi allons parler des éléments qui seront systématiquement refusés si présentés au sein d’une fiche, ou bien qui amèneront quoi qu’il arrive à une demande de modifications. Ne cherchant pas à faire une liste exhaustive, je vais présenter quelques archétypes qui poseront problème.

Δ Mary Sue : Personnage parfait en tout point, à qui tout réussit. Génie en tous les domaines, physique incroyable rendant fou n’importe quelle être vivant, et vie sociale et professionnelle à la pointe de l’apogée, le personnage de type Mary Sue est un personnage tout simplement parfait. Tu auras beau chercher, tu ne trouveras aucun défaut venant salir sa présentation. Mary Sue est un risque qu’il est très facile d’atteindre, même sans faire exprès. Ce personnage pose un problème grave : il est impossible d’interagir avec lui, hormis en éprouvant de l’admiration / de la détestation. Et surtout, ce type de personnage ne représente aucune réalité caractérielle. Après tout, personne n’est parfait n’est-ce pas ?

Δ Winnie Thierry : Le Winnie Thierry est un personnage qui est marqué par le destin. Poursuivi par le malheur depuis son enfance, seules des conséquences négatives s’accumulent dans sa vie, sans jamais ne montrer un seul grain d’espoir. Souvent, cet archétype est caractérisé par un profond malheur, une terreur de la vie et de l’avenir qui lui rend bien : accidents de voitures, morts, attentats, accidents, la plupart des proches du personnages finissent assassinés par les lignes de l’auteur. Dans de nombreux cas, et c’est assez paradoxal, l’histoire aussi terrible soit-elle n’entre absolument pas en conflit avec le caractère du personnage. En d’autres termes, soit le personnage possède un caractère joyeux, empli d’amour et de joie de vivre, ou à l’inverse une attitude profondément dépressive, terrorisée par la vie, maniaque et dangereux pour les autres ou lui même.

Ces deux archétypes existent sur de nombreux forums, et parfois sont subtilement dissimulés par leurs créateurs. Une des erreurs qui est souvent commise et qui mène à ce type de personnage, c’est l’ajout de traits de caractère comme défauts, mais qui se révèlent au fil du jeu comme des qualités.

Quels sont les éléments récurrents et mal exploités des fiches ?
Après de nombreuses années passées à écumer les fiches, certains éléments apparaissent retrouvés dans de nombreux personnages. Ces éléments (symptômes) sont souvent regroupés en syndromes, constituant des stéréotypes d’histoire et de caractère beaucoup trop présents dans les fiches de présentation. Ce qui au départ témoignait d’une certaine originalité, devient aujourd’hui presque banal. Et cette banalité, en plus de ne pas traduire du tout une réalité, est mal exploitée par les joueurs, donnant lieu à des histoires invraisemblables et des situations complètement fantaisistes. J’ai choisi d’énoncer ici quelques « syndromes », de manière à te montrer et te faire réfléchir sur les choix à faire au moment de l’écriture de ta fiche.

Δ Le syndrome « orphelin » : Premier aspect et pas des moindres, il semblerait que le métier de parents soit le plus dangereux de tous. En effet, être parent au sein d’un forum RPG, c’est risquer de mourir dans sept fiches sur dix (soit 70%) des cas au cours de l’histoire du protagoniste, et dans la plupart du temps avant ses dix-huit ans. Si par chance ils venaient à survivre, dans 20% des cas restants, ils disparaîtraient sans donner de raison, entreraient en conflit avec leur enfant ou on entendrait tout simplement plus parler d’eux. Seuls 10% des personnages de forum RP gardent une bonne relation avec leurs parents biologiques, ce qui est, je dois l’avouer, une constatation des plus surprenantes. Bien que les relations inter-générationnelles soient parfois compliquées, il devient très rare de trouver des personnages entourés d’une famille aimante.

Bien souvent, s’ajoutent des péripéties impliquant des familles d’accueil tyranniques, des oncles et tantes obscurs et diaboliques, des institutions inhumaines et des enfants délaissés par la société. Là, on rejoint presque le scénario d’un Winnie Thierry, sans forcément sombrer dans son extrémité. Mais dans tous les cas, un moyen très simple de se démarquer, c’est encore de faire une famille soudée. Paradoxal non ?

Δ Le syndrome « psychopathe » : Ah, j’aime beaucoup traiter de ce sujet. Le syndrome psychopathe est une apparition plus récente, qui s’est amplifiée après l’explosion de la popularité des animes et des mangas. Oui, les méchants sont badass, encore plus lorsqu’ils émettent des rires sataniques et perçants. Mais soyons honnêtes, dans la réalité, cela n’existe quasiment jamais. Des gens à ce point dangereux, ils sont soient en prison où vont finir par l’être. Et ce type de personnage n’est absolument pas exploitable dans le milieu du RP. Il ne peut rien faire, sans tout mettre sans dessus dessous et agresser les autres personnages. Au final, tout le monde s’éloigne de lui et l’évite, à cause de son instabilité. La plupart du temps, ce trait de caractère, qui pourrait presque s’apparenter à une maladie, est employé à des buts de facilités. De cette manière, jamais besoin de réfléchir sur comment un personnage peut ou va réagir. Comme il n’est pas très net, il peut faire n’importe quoi. Alors les justifications douteuses commencent, et les problèmes s’accumulent. On obtient un personnage qui erre à la recherche d’une prochaine bêtise, et reste bloqué sur ses lauriers. Je ne pense pas que le jeu en vaille la chandelle.

Δ Le syndrome « malade mental » : Alors, pour cette partie, il se peut que je dépasse la simple objectivité. En effet, c’est une sorte de coup de gueule général, où je rassemble ici un soupir de dépit porté par une grande partie de la communauté RPgiste. Je te déconseille d’envisager un personnage avec une maladie mentale. Pour la simple et bonne raison qu’à ce jour, ni Dragon, ni moi, n’avons croisé un seul personnage dont la pathologie mentale était maîtrisée. Pourquoi ? Parce que c’est extrêmement complexe. De très nombreux facteurs et symptômes entrent en jeu, et il devient quasi impossible, sans un long et douloureux travail préalable, de correctement décrire des pathologies mentales.

Par ailleurs, je profite d’aborder le sujet pour mettre au clair certaines choses :
- schizophrénie : La schizophrénie n’est pas une pathologie impliquant un dédoublement de la personnalité ! La schizophrénie est une maladie psychiatrique caractérisée par un ensemble de symptômes tels que les hallucinations, l’épilepsie, la paranoïa, l’isolement social, la perte cognitive. C’est une maladie difficile à traiter tant elle est complexe, mais les individus atteints ne sont pas des dangers pour les autres, ils sont des dangers pour eux-mêmes.
- bipolarité : La maladie bipolaire dans sa forme la plus typique comporte deux phases : la phase maniaque et la phase dépressive. Entre les deux pôles, la personne qui souffre de troubles bipolaires, retrouve un état normal, nommé euthymie. La phase maniaque se définit comme un épisode d’excitation pathologique : le sujet qui en souffre est hyperactif et euphorique, inhabituellement volubile et fait de multiples projets. Il peut présenter divers troubles comportementaux, perdre toute inhibition ou engager des dépenses inconsidérées. La phase dépressive est en quelque sorte le miroir de la phase maniaque : le sujet présente des signes de grande tristesse, il est ralenti et n’a goût à rien, parfois il veut mourir ; les formes les plus sévères sont qualifiées de « mélancoliques ». Le danger principal de cette maladie est le risque de suicide. Comme tu peux le voir, la bipolarité n’est absolument pas un changement de personnalité en fonction de la journée.

Bible du nouveau joueur 1563888787-definition-maladie-bipolaire

- trouble de la personnalité multiple : Il est un problème pathologique qui tire son origine presque exclusivement de traumatismes, généralement survenus sur une période prolongée durant l'enfance. La souffrance liée à ces traumatismes serait telle, que chez des individus ayant une capacité innée à la dissociation, la seule façon d'y faire face serait de se détacher de soi, parfois jusqu'à se créer des identités parallèles. Les personnalités parallèles ne sont pas des entités maléfiques. Adieu docteur Jekyll et Mr. Hyde, en vérité les autres personnalités ne sont que des personnages au caractère et au comportement complètement différents, souvent illogiques.

Pour établir ces définitions, il suffit d’un tout petit peu de recherche sur internet. Je t’invite donc à sérieusement te documenter si tu souhaites véritablement te lancer dans un personnage à maladie mentale, ou maladie somatique d’ailleurs. Ouh, je viens de faire une belle transition !

Δ Le syndrome « handicap » : Depuis peu de temps, de plus en plus de personnages possédant un handicap fleurissent sur les forums RPG. La plupart du temps, ce sont des handicaps physiques : cécité, aphonie, surdité. Pour être honnête, une fois sur deux, le personnage est bien joué, le handicap est maîtrisé et exploité. Dans l’autre cas et bien, le handicap n’est absolument pas maîtrisé et passe inaperçu dans les actions du personnage. Comme tu le sais, j’adore les définition, alors :
- handicap : De manière générale, le terme handicap désigne l'incapacité d'une personne à vivre et à agir dans son environnement en raison de déficiences physiques, mentales, ou sensorielles. Il se traduit la plupart du temps par des difficultés de déplacement, d'expression ou de compréhension chez la personne atteinte.

En d’autres termes, un handicap, c’est une inadéquation entre une personne, son environnement et un projet de vie. C’est pourquoi jouer un personnage avec un handicap doit amener à des questions que l’on ne se poserait pas dans la vie de tous les jours, puisque nous ne subissons pas la difficulté. Un très simple exemple : si un personnage en fauteuil roulant doit se rendre dans un bâtiment, est-il équipé d’une rampe ? Si non, impossible pour lui d’entrer. Ce sont des détails évidents qui deviennent vitaux à aborder. Souvent, ils tombent dans l’oubli, et tout le potentiel du personnage est gaspillé.

Pourquoi ces éléments sont mal exploités ?
En fait, la plupart du temps, deux problèmes majeurs apparaissent :
- les éléments sont mal développés : Ce qui résulte la plupart du temps d’un manque de documentation. Je conseille à chacun souhaitant se lancer dans un tel personnage de réfléchir à deux fois, et de véritablement réaliser un travail minutieux de préparation pour ne pas partir dans tous les sens et tomber à côté de la plaque.
- les éléments ne sont pas exploités : Admettons toi et moi que tu parviennes à tout mettre dans la fiche. C’est super, mais il faut derrière l’exploiter au cours du RP, constamment y faire référence, et adapter le comportement de son personnage en fonction, ce qui est un exercice très compliqué. Il est facile d’oublier quelque chose de ce genre, car derrière l’écran, nous ne prenons pas forcément conscience des conséquences que cela implique.

En conséquence, le staff se montrera très pointilleux et exigent si tu souhaites traiter de ces sujets dans ta fiche de présentation. Évidemment, il te soutiendra et sera prêt à t’aider dans tes recherches et dans ta volonté de précision, car bien que je ne l’ai pas mis en avant, je le dis ici : les personnages ayant réussi à développer et exploiter à la perfection les syndromes listés sont devenus des œuvres magistrales d’écriture. Mais ne te vois pas pousser des ailes trop vite, le staff sera intransigeant, en particulier en ce qui concerne les maladies mentales, Dragon veillera au grain. On raconte que des mauvais souvenirs le hantent encore à cause de problèmes de ce genre...

Okay, et maintenant je fais quoi ?
Maintenant, à toi de réfléchir. Je t’ai donné des bases de travail, des conseils, et je t’ai montré les pièges à éviter. Désormais, c’est à ton tour de te mettre au boulot, et de réfléchir à ton personnage. Commence par un petit brainstorming, et lance toi en suivant ton instinct. Laisse reposer, puis retournes-y quelques heures ou jours plus tard, pour peaufiner le tout. Quand tu te sens prêt, demande au staff de se pencher sur ta fiche.

Durant toute la période d’écriture de la fiche, tu peux aller à la rencontre du staff sans soucis pour un coup de main ou un éclaircissement. Et si le staff te fait peur, demande aux anciens membres, ils seront ravis de t’aider.

Encore une fois, ce guide n’est pas là pour faire frémir, mais pour aider un petit jeune comme toi, et l’empêcher de tomber dans des pièges bêtes qui risqueront de l’handicaper. Même si tu choisis de ne pas t’inscrire sur Damned Town, je te conseiller de garder en tête mes conseils. Je n’ai pas la prétention de dire qu’ils sont universels, mais ils pourront trouver leur utilité dans de nombreuses circonstances.

Je ne vais pas t’abandonner devant la montagne de travail qui t’attend (je me moque). En effet, Damned Town te propose un petit système de tutorat, pour t’aider à écrire et concevoir ta fiche. Si tu penses avoir besoin d’un peu de soutien, ou juste d’un référent vers qui te tourner régulièrement, que ce soit pour des conseils, des relectures ou un avis critique, tu peux contacter un membre de la liste des tuteurs ci-contre :
- Alec Hamilton, Alizée Bluechele et Casey Williams (pour les niveaux mignon et vilain)
- Keithan S. Kahara (tuteur obligatoire pour le niveau masochiste)

Je finis sur une petite conclusion : le meilleur des personnages est un protagoniste simple, presque banal, mais qui dans sa banalité exprime beaucoup de singularité et de profondeur. Le plus important n’est pas d’impressionner par sa fiche, mais par son jeu. Car au final, qu’est ce qu’est la fiche dans l’histoire d’un personnage sur un forum ?
Marie Klinton
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur http://damnedtown.forumactif.org
Messages : 377
Âmes : 66
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : ?
Revenir en haut Aller en bas
Bible du nouveau joueur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh! Un nouveau joueur!
» Nouveau joueur cherche à faire son premier RP ~~
» Kandorya 2016 ou Camping 3 en costume : les remarques d'un nouveau joueur (mais vieux GNiste)
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» sodage best joueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Avant toute chose :: Règlement et contexte-
Sauter vers: