Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Jeu 14 Juin - 19:08











♛ Méludine Tarian ♛





♛ Mes informations ♛

Nom ϟ Tarian
Prénom ϟMéludine. Anwen. Laureline
Âge ϟ 24 ans
Date de naissance ϟ Le 18 Juin 1994
Signe astrologique ϟ Dragon (comment en aurait-il pu être autrement ?)
Nationalité ϟ Franco-Galloise
Orientation ϟ Hétérosexuelle
Situation amoureuse ϟ Célibataire
Groupe ϟ Humain
Penchant ϟ Tout dépend qui croisera ma route, mais disons plutôt Mal
Raison de la venue ϟ Vols avec récidivisme



♛ Ma personnalité ♛

La connaissance, c’est le pouvoir ! [i]Derrière cette apparence de jolie poupée de vitrine, dont elle use mais n’abuse pas, Méludine cache un tout autre visage. Avide de connaissances, la jeune femme a la tête bien remplie de tout ce que la connaissance humaine a traversée. Elle qui estime que sa place n’est pas dans le caniveau ou les bas quartiers qui l’ont vues naitre, elle sait parfaitement qu’un des meilleurs outils pour s’élever au-dessus du lot, c’est d’avoir un coup d’avance sur les autres, ou du moins être assez maligne pour jouer correctement ses cartes. La nature l’a dotée d’une apparence sucrée et agréable ? Bien ! Alors elle la mettra à profit ! La connaissance derrière les airs de petit objet obéissant et naïf, le pouvoir de mettre à terre dans l’ombre d’un sourire, tout ses obstacles.
Mais Méludine est orgueilleuse et trop sur d’elle parfois, ses pièges se referment sur elle, sa rage de vivre lui fait faire des erreurs. Elle est parfaitement consciente d'avoir ce problème, mais elle l'assume et tente de le maîtriser au mieux, l'assurance lui permettant de ne pas douter le moment venu. Pour autant ,celons la personne qui le lui fait remarquer, elle réagit différemment (De la confrontation susceptible au jeu narcissique). Bien évidemment, elle n’a aucune idée du monde divin dans lequel elle baigne, ni même de tout ce qu’elle ignore de ce monde (elle ne connait que les mythes et légendes que sa mère lui a transmis). Son enfance et son adolescence n’ont rien eu d’agréable, mais sa détermination l’a menée là ou elle en est aujourd’hui, ça et ses erreurs. Hommes ou femmes peut importe! L’un comme l’autre sont des mécanismes qui fonctionnent sur la même base, et la jeune femme sais très bien comment mener sa barque et mettre en place ses illusions mensongères. Quitte à y laisser des plumes, mais s’arrangeant au mieux pour que ce soit les autres qui les laisse, elle n’abandonne jamais son objectif. Sauf en de rare occasion qui font d’elle une humaine malgré tout ce qu’elle tente d’enfouir en elle pour être efficace.
Eh oui, Méludine a cette part de romantisme, sans jamais accepter le fait de l’admettre et d’imaginer être amoureuse ! Elle est incapable de s’en prendre à des enfants et préfère laisser filer son but plutôt que d’en laisser un en danger. De la même manière, elle éprouve beaucoup de difficulté à manipuler un homme pour lequel elle ressent quelque chose (Et là ont parle bien de sentiments profond et non pas d'une simple attirance physique, c'est pour ça qu'elle fuit toute relation pouvant "l'affaiblir". L'ayant déjà vécu cela avec un garçon pour lequel elle a pris le risque de voler plus et se mettre en danger pour être certaines qu'ils auraient tout les deux de quoi rebondir correctement). Elle s’adoucie est prend des élans mélancoliques devant les ciels étoilés (que son père connaissait par cœur), contemplative devant les différentes phases de lune (La pleine lune étant celle qui la fascine le plus, mais elle ne se souvient plus pourquoi). Elle sait parfaitement qu’elle n’a pas d’autre choix que de faire confiance a elle et seulement elle, c’est une solitaire…mais elle déteste ça. La solitude l’angoisse, c’est pour ça qu’elle travail comme artiste (de rue ou intermittente. Chant et/ou danse), pour assouvir son besoin de contact et de proximité social, pour cela aussi qu’elle aime tant être vilaine, voler et posséder ce qui ne lui appartiens pas.

Manipuler ne lui pose aucun problème (sur le moment) puisqu'elle sait que dans la balance, c'est elle ou eux. C'est pourquoi ses cibles ne sont rien d'autre que des passerelles dont elle doit se servir pour s'élever encore plus haut. Mais après chacun de ses méfaits, elle doit faire taire la petite voix dans sa tête, celle qui lui dit que ses parents ne l'ont pas élevée pour qu'elle devienne ce genre de femme. Celle qui lui rappelle avec les mots de sa mère : "La connaissance n'existe pas pour écraser celui qui ne le possède pas. Elle doit être la brise parfumée qui chasse les nuages de l'inconnu". Pourtant, elle rêve de trouver au moins une personne avec qui elle saurait faire tomber le masque de la jolie fille de porcelaine, une personne avec qui et pour qui elle bâtirait un futur à l’image de celui qu’elle estime fait pour elle. Un monde dans lequel elle ne serait plus seule à devoir tout affronter, un monde ou elle aurait le droit de redevenir la petite Méludine.



♛ Mon physique ♛

Taille ; 1m78
Poids ; 66 Kg
Cheveux ; Noir ébène (Belles ondulations naturelles, très belle longueur et d’une texture soyeuse et épaisse)
Yeux ; Bleu de France (La génétique fait bien les choses, je sais)
Apparence divine ; X
Apparence ; Elle est jolie, elle le sais, les autres le savent aussi, affaire entendue ! Mais puisqu’il faut bien se vendre à minima ! Entrons dans les détails ! : Une peau pâle et nacrée, qu’elle n’aime pas spécialement parce que selon elle, cela lui donne un air de poupée de porcelaine. Un nez légèrement en trompette dont l’arrête est quelque peu épaisse. De beaux et grands yeux aux cils longs et épais qu’elle maquille d’un légers smoky charbonneux et d’un soupçon de liner. Un visage ovale et gracieux fleurit d’une bouche aux lèvres ourlées et charnues, un point de son visage qui, contrairement à son teint, ravi la jeune femme. Sa silhouette est voluptueuse à n’en pas douter, vu les regards d’envie que les hommes posent sur elle, et la jalousie irradiant ceux des femmes. Une taille marquée, une poitrine en goutte d’eau, galbée et généreuse, des fesses en cœur, très appréciées de la jeune femme ! Et pour soutenir ce chassie racé de pur fabrication Franco-Galloise, d’élégantes jambes fuselées, mais légèrement trop musclées pour la jeune femme (mais travails d’artiste oblige. Tout cela est fort prometteur nous en conviendront tous. Mais il n’y a pas que le dessous des choses qui ait son importance ! Parlons tenues !

Dans ce domaine, Méludine est d’avis de profiter pleinement de ce que la nature lui a offert, sans jamais en abuser pour tomber dans le vulgaire ! Ça c’est bon pour les trainées sans aucune retenue, tout juste bonne à tendre le pompon pour avoir sa réponse ! Non. La jeune femme préfère aguicher que provoquer. Toujours une paire de talons aux pieds, qu’importe la forme (Bottines, bottes, cuissardes, escarpins, …) Mademoiselle aime porter des robes prêtes du corps ou des jupes de toute formes (la crayon étant une de ses favorites). Dans sa garde-robe on peut aussi trouver des vestes en cuir ou en jean, des chemisiers à motif floraux discrets, des jeans troués ou non, des hauts légers à manche chauve-souris, épaules dénudées ou trois quarts. Des crop top, des tee-shirt geek (oui elle s’assume parfaitement !). En fait, Méludine s’habille comme elle se sent et vu la taille de sa collection de fringues (Glanée sur plusieurs années de vol, d'échanges ou encore tout simplement de dons après avoir manipulée les âmes fragiles) elle a l’embarra du choix : Chic, sage, classe, rebelle, aguicheuse, rock, … La seule chose que l’on ne trouvera jamais, ce sont des micro short, des combi-short, des mini-jupes ou des tailleurs ! Pour ce qui est des couleurs, la jeune femme n’a pas vraiment de préférence, le rouge, le violet et le noir sont peut-être les couleurs qui lui vont le mieux, mais elle ne s’en préoccupe pas vraiment.
Autres ; Elle a une fleur de lotus au centre d’un attrape rêve tatoué à la base du cou, et elle porte presque toujours un délicat parfum de groseille à Macros et de Lilas. Elle a un faible pour les sucettes



♛ Mon passé sombre comme clair ♛

Méludine est née à Anglesey au Pays de Galle, mais elle a grandis dans différentes villes de France (Lyon, St-Guilhem-Le-Désert, Auxerre, Paimpont)après que son père (Gallois) ai suivis sa mère française (Bretonne),historienne/anthropologue dans ses différents déplacements. Lyon fut l’occasion d’étudier les croyances religieuses propre à la vierge, St-Guilhem-Le-Désert offrit une réflexion sur l’ingéniosité et l’excellence du travail de bâtisseur de St-Guilhem, Auxerre fut une période de pause agréable, et qui permis à Méludine d’avoir une vie beaucoup plus stable durant 5 ans, le temps que ça mère fut employée dans une faculté d’histoire, puis il y eu Paimpony et la forêt de Brocéliande. La petite fille s’en donna à cœur joie au pays des fées et des licornes, des lutins et des farfadets. L’enfant est donc née avec deux langues, deux cultures et un esprit très ouvert et curieux de tout ce qui l’entoure. Détails qui fait beaucoup de son charme encore aujourd’hui, ce petit accent Gallois qu’elle fait tout pour préserver, et qu’elle a hérité de son père. Mais alors que ses 8 premières années étaient absolument parfaites, que Méludine était une fillette éveillée et pleine de vie, se traçant déjà un bel avenir fantasmé dans la même branche que sa mère, ou dans l’étude zoologique. Une nuit balaya toute sa vie cousue de fil d’or et de rêves d’enfant…
Son père et elle dormaient dans la tente, alors que la mère de Méludine étudiait les astres et l’inclinaison de ceux-ci par rapport à un cercle de pierre, au centre duquel elle se trouvait, et qui soi-disant était l’objet de manifestation étranges, des manifestations que la population reliait à un fantôme ou une créature néfaste, voulant infecter le lieu saint qu’était ce cercle depuis des siècles (Des croyances populaires, comme le sont "la bête du Gévaudan", "La pierre qui Croule", etc ...). Les employeurs de la mère de Méludine lui avaient assigner cette étude, et ils lui demandaient des rapports détaillés, bien plus détaillés que d’ordinaire. Professionnelle, la mère de famille s’était mise très sérieusement à la tâche. Mais alors qu’elle tentait de prélever des échantillons biologiques sur certains des rochers, marqueurs qui auraient révélés beaucoup des secrets qui avaient certainement cours en ce lieu.
Soudain des échos dont la voix avaient des accents très étrange, des colères puis des phases plus incertaines et indistinctes. La mère de famille tenta de revenir vers la tente, mais elle eu à peine l'occasion de pousser le début d’un cri perçant, que déjà son ombre chinoise ,à travers la toile de tente, s'écroulait au sol. Le père intima, à voix basse, à sa fille de rester cacher et de ne surtout pas bouger. Terrifiée, Méludine obéis et se cacha dans le sac de couchage, rabattant celui-ci sur sa tête, se recroquevillant en boule et fermant les yeux à s’en fendre les paupières, mais dont l'image de l'ombre de sa mère ,s’effondrant comme un sac de linge au sol, hantait l'esprit. Le père sorti avec une lampe torche à la main, et n’eut le temps de rien comprendre, que c’était déjà terminé. Sa tête roula au sol, son expression d’horreur et de surprise encore figée sur celle-ci. Des bruits d’affrontements résonnaient absolument partout ! Ceux que la petite fille imaginaient déjà comme des démons ,des monstres furieux et dangereux, semblaient se disputer les affaires de ses parents. Et alors que la fillette sanglotait, paralysée par la peur. La tente fut violemment assaillie ! Cette fois Méludine poussa un cri d’horreur. Mais étrangement, alors que désormais ses yeux étaient grands ouvert et fixaient les ombres des monstres autours de la tente, alors qu'une main et le faisceau aveuglant d'une lampe torche pénétrait à l'intérieur de l'abris fragile. Quelque chose attrapa Méludine par les cheveux et la traîna à l'extérieur. Affolée et en pleine panique, la petite fille ne parvient pas à comprendre les paroles qu’elle intercepta, ou seulement en bribes très décousue, sans parler du fait que toute les lampes torches étaient braquées sur elle, l'empêchant de voir le visage des monstres....qui semblait pourtant si humains :
-Tu…jouer … ?  
-Crétin ! …Une gamine ! Je veux pas ...
-Alors ...produits, et ont bouge !

Horrifiée la pauvre Méludine, à plat ventre contre le sol, se tenait immobile, ne comprenant rien aux paroles des monstres. Mais alors qu'elle était submergée par la peur, l’innocente enfant s’évanouie. Bien heureusement pour elle, les monstres, qui étaient en réalité de jeunes ,accrocs aux produits stupéfiant, en pleine montée, abandonnèrent la petite fille Méludine, qui fut trouvée 1 heure et demie plus tard, par des officiers suivant la piste des criminels.

Durant les nombreuses années suivantes, tout ce que connus Méludine se fut les foyers insalubres, les familles d’accueils dépassées mais gentilles ou tyranniques. Mais qui de toutes façon n'étaient pas SA famille, elle n'en avait plus. Elle n'avait qu'elle et elle seule. Sa mère était fille unique, et son père ,pourtant le second enfant d'une famille de 4, n'avait trouvé aucun moyen de préserver ses racines Galloise (sa famille refusant de comprendre son choix de les quitter pour fonder sa vie et sa famille avec son épouse étrangère). Les moqueries à l’école parce qu’elle avait le teint pâle, les moqueries sur ses vêtements rapiécés et de mauvaise qualité. Le rappel constant qu’elle était une enfant appart, une orpheline trop vieille pour susciter l’intérêt des couples cherchant à fonder une famille. Mais malgré la crasse, les coups, la misère et tout ces jours à se demander pourquoi, à essayer de se rappeler cette nuit-là, sans jamais retrouver rien d’autre que la peur. Malgré ça Méludine se promis de ne jamais laisser ses parents disparaître ! Elle se promettait chaque soir avant de s’endormir, de les faire vivre à jamais en elle ! Voilà ce qui l’alimentera toute sa vie, pendant l’école primaire, pendant le collège, pendant le lycée ! (Ou elle a toujours tout donnée pour être une très bonne élève et faire honneur à sa mère, ou elle passait son temps dans les CDI ou en étude. Et ou elle profitait pleinement des cours de sport, pour affiner sa souplesse, sa force et tout ce dont elle avait besoin quand elle devait affronter la rue, plutôt que d'être forcée à jouer une comédie de "vie de famille" en institution) Cette rage de continuer à avancer et à porter ses parents avec elle, et porter la justice qu’elle cherche pour eux, qu’elle cherche pour elle.

Plus l’enfant prenait de l’âge et plus elle devenait une incroyable jeune femme. Belle comme ses parents l’étaient, intelligente comme sa mère l’était, mais froide et renfermée comme sa vie l’avait forgée. Elle était loin la petite fille souriante et heureuse chaque jour. Des réponses elle n’en eu jamais, la police ne savait rien, les services sociaux ne savaient rien « Vous avez été retrouvée sur les lieux du crime. Vous n'avez aucun souvenirs de vos agresseurs, aucune traces ADN n'étaient présentes. Personnes ne vous a reconnus dans la famille de votre père. Et les conclusions de l'affaire de Police expliquent seulement les causes de la mort et du crime. ». Voilà pourquoi elle n'a jamais fait confiance à personne, les services sociaux représentaient les secrets d'un avenir brisé, la police et les autorités était ceux qui n'avait aucune envie d'apporter des réponses à une pauvre orpheline qui ne servirait à rien dans leur quotas.
C'est pour cette raison, qui se heurt au naturel profond de Méludine, qu'elle a tant de mal à s'ouvrir aux autres de manière honnête, sans jouer son rôle de poupée de porcelaine.

Sa vie de jeune femme elle l’a construite seule, en apprenant seule, en survivant seule, et perdant seule. Elle s’est sortie des pattes d’hommes qui lui ont fait croire qu’ils pourraient l’aider (à trouver un refuge pour la nuit, ou à trouver un boulot plus simple que le vol), elle a échappée plusieurs fois à la police et aux services sociaux. Fuguée quand elle s’est trouvée prise au piège forcé de retourner en institution. Mais chacune de ses erreurs lui a appris, et la rendait plus déterminée encore. Elle volait, tout ce qui lui plaisait, tout ce dont elle avait envie et qu’elle était capable de voler. Tout pour s’assurer un avenir. Peu importe l’avis de la société, cette société qui l’avait rejetée. Elle avait appris à se battre avec les grands garçons de l’orphelinat, pour se défendre. Elle avait appris à être belle avec les femmes qui l’ont prise en pitié et qui espérait secrètement revivre leur jeunesse dorée par son intermédiaire. Elle avait appris dans les livres tout ce qu’elle avait soif de connaitre, savoir pour mieux se défendre, savoir pour mieux évoluer (merci aux bibliothèques municipales, aux CDI, ou aux bonnes âmes qui ont fait les frais de son beau sourire)
Mais même le plus beau minois et les plus fines acrobaties en tout genre, ne préserve pas des dangers d’une vie solitaire. Un jour elle fut prise, une surveillance des habitudes de vie de sa cible pas suffisamment poussée, la malchance fit qu’il s’agissait de la maison d’un couple très sportif. Revenant bien plus tôt que la jeune femme le prévoyait, chez eux, le couple lui tomba dessus. Après un échange musclé, que Méludine perdit, le couple la dénonça aux autorités sans attendre. L’agent de police tellement fier de lui arrêta la jeune femme « Merci de votre coopération messieurs dames ! Celle-ci n’arrêtait pas de nous filer entre les doigts, 1 ans qu’on lui courrait au train de près ! » « Pas moins de 15 délit de vols, et une fuite du système sociale ! Mais maintenant elle est cuite, finis la minorité ma grande ! »
Le jugement tomba rapidement une fois le procès pour vols avec récidivisme terminé, le couple ayant plaidé la légitime défense pour les coups subis par la voleuse. La prison.

Mais chose étrange, Méludine ne se souvint d’absolument rien de son transfert. Plus étrange encore, plutôt que d’être amenée dans une prison, elle était arrivée …dans une ville. Elle s’était réveillée là, devant la mairie. Sans rien comprendre. Pourtant ,dans ses souvenirs elle avait bien pris place à l'arrière d'un fourgon de police, et avait bien entendu les agents parler d'un établissement pénitencier. Seulement, dans cette ville.... elle était libre.



♛ Derrière l'écran ♛

Pseudo ϟ Mélu’ ,Loup
Âge ϟ 24 ans
Comment nous as-tu connu ? On veut tout savoir ϟ Via un de vos membres
Avatar ϟ Yennefer de Vengerberg (The Witcher 3)
Note du forum ϟ Je ne suis pas ici pour attribuer des notes
Avis ϟ Un forum qui m’a été très bien vendu et qui à première vue me semble prometteur !
Le petit code ϟ EDIT: Volé par une Casey sauvage, mouahaha
Un dernier mot ? ϟ Euuuh et bien je dirais ….En avant !




 Damned Queen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Âmes : 41
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Dim 17 Juin - 20:27

Hello petit mélusine, alors déjà je mets un +1 pour ton avatar même si je préfère Triss et je te souhaite la bienvenue dans cette ville j'apprécie beaucoup ton caractère, que je trouve très équilibré personnellement, je laisse au Dragon le soin de porter jugement sur ta fichouille, et même si ses remarques sont sans pitiés c'est toujours pour améliorer le rendu donc ne te décourage pas si ta fiche n'est pas validée du premier coup et persévère (comme Dragon) après en tant que Modo des RP je me doit de te préciser que la magie n'existe pas et avec elle les créatures magiques, je te conseille juste de clarifier la séquence de "mort des parents" (sinon Dragon va te taper sur les doigts :3) En tout cas coockies pour toi, courage pour ta fiche et bienvenue.

____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 431
Âmes : 452
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Lun 18 Juin - 18:26

Bienvenue, Mélu, super de te voir dans le coin. J'espère qu'ici, tu te plairas. Je m'excuse, j'ai mis du temps à répondre à ta fiche, en guise de bienvenue. Je cherchais quelque chose d'intéressant à dire (d'intelligent peut-être même ?) mais rien. Je viens juste afficher ici que si tu as besoin d'un moindre conseil, d'une quelconque aide (codage par exemple ? ^^) ou quoique ce soit, je suis dans le coin. C'est le moins que je puisse faire.

Voilà, mon cher, pour la fiche, tu sais déjà tout ce que j'en ai pensé. Prépare toi à la venue de Dragón... Et ne faiblis pas, tu es humaine mais quand même, ne fléchis pas le genou. Porte la tête haute et valide ta fiche.

____________________________________________________________

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Âmes : 73
Date d'inscription : 27/02/2018
Localisation : Damned Town
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Lun 18 Juin - 20:16

Merci pour tout ces encouragement et cet accueil ! ^^

Je saurais faire face à l'imposante prestance de Mr. D. Et j'aurais grand hâte de vous retrouver en Rp !

Casey >Moi aussi je préfère largement Triss, mais Mélu' est sur un profil de brune donc ....^^

Pour ce qui est de la magie il n'y en a pas. Les allusion à des fantômes ou autres ne sont que des légendes urbaines, comme la bête du Gévaudan, la pierre qui croule ou ...le monstre du Loch Ness. En réalité il ne s'agissait que de deux démons qui s'amusaient à foutre la merde par pur plaisir, et on tués les parents de Méludine.

____________________________________________________________

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Âmes : 41
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Mar 19 Juin - 15:03

Bienvenue à toi belle Méludine, je suis heureux de te compter parmi nos membres, et après une attente insurmontable, je viens déposer ma terrible griffe sur ta fiche. En avant propos, je dois d'abord souligner les bonnes idées retrouvées dans ta fiche, et surtout, te dire bravo pour la raison de ta venue, très originale à mes yeux. Sans plus tergiverser, attaquons je te prie :)


courage !

/!\ Le pavé qui va suivre ne doit pas te faire peur, il est principalement présent pour t'aider à t'améliorer et te donner des pistes pour t'aider dans tes modifications, alors lis le avec du courage, et accroche toi ♪

Concernant tes informations de base : je n'ai rien à redire, seulement une petite remarque qui me tracasse : tu n'as pas modifié le gif, ni même entré ton patronyme au dessus de la fiche, je pense qu'il s'agit d'un oubli. Tu n'es pas obligé de modifier le gif bien évidemment, mais je te conseille d'entrer le nom et prénom de ton personnage, dans la partie correspondante ;)

Concernant ton physique : je ne souhaite pas soulever non plus de détails supplémentaires, il semblerait juste que la demoiselle soit très ravissante, et diversifiée dans ses goûts, ce qui n'est pas impossible. Je me demande juste comment Méludine, au vu de son histoire, peut se permettre de posséder cette quantité de vêtements et de style, elle qui ne semble pas crouler sous l'argent non plus. Un brin d’éclaircissement serait intéressant :)

Concernant ton caractère : je suis un peu embêté. Je vois tes efforts pour donner des défauts à Méludine, mais il faudrait en ajouter, car au vu de la quantité de qualités possédées par la demoiselle (belle, intelligente, cultivée, manipulatrice, adroite de ses mains pour voler, et bonne éloquence), il serait bien d'un peu alourdir la balance du négatif pour mieux équilibrer le personnage.

• Par exemple, pourquoi ne pas développer cette histoire de peur de solitude ? Comment va-t-elle dès lors agir pour former des relations. Préfère-t-elle les simples rencontres, ou bien les liens forts et durables ? Pour la manipulation également, peut-elle manipuler tout le monde (hormis les enfants j'ai compris), éprouve-t-elle des scrupules et des regrets ? Ensuite ses connaissances, ils viennent des livres tu dis, sauf que selon tes dires ton personnage fuit l'école et vit dans la rue, dès lors comment peut-elle avoir accès à cette connaissance ? Quant au romantisme, il serait intéressant de développer à quel point ces moments de faiblesses peuvent porter préjudice à la demoiselle. Elle peut s'attacher à sa victime, ou bien prendre pitié de la personne qu'elle détrousse. Le romantisme peut être relié à l'empathie pour apporter encore plus au personnage.

• J'apprécie cependant la façon dont tu expliques que l'orgueil peut se retourner contre Méludine. Tu pourrais encore plus insister, en montrant quel rapport entretient ton personnage avec cet orgueil justement. Se sent-elle narcissique ? Si oui, comment réagit-elle face à quelqu'un qui lui reproche ce trait de caractère : déni, ou acceptation ? Remise en question ? Des points sur lesquels je te conseille de réfléchir.

• Dernière chose, tu dis que Méludine est une artiste de rue, mais quel genre d'artiste ? Tu ne parles pas dans ton histoire d'un instrument joué, ou d'un apprentissage particulier, alors j'ai du mal à comprendre ce que fait Méludine dans la vie quoi. Un petit ajout, et ce sera parfait :D

Dans l'ensemble, ton caractère est tout de même bien ficelé, et cohérent en lui même, ce qui est un très bon point pour ta fiche ♪

Concernant l'histoire : ce que je dois déjà dire, c'est la présence de nombreuses bonnes idées, notamment la première partie jusqu'au huit ans de Méludine. C'est tout simplement excellent, très détaillé et précis, je te suis sans problème. Pareil, je souligne l'originalité de la raison de la venue, qui change du traditionnel vu et revu meurtre. Ce qui me dérange avec ton histoire, c'est que tu as les idées, mais la façon dont tu les exploites ne révèle pas le potentiel des idées proposées. Je t'expliquerai en développant :

• Première chose, concernant le passage dans la forêt de Brocéliande. Casey déjà t'a fais une remarque concernant l'impossibilité de le conserver tel quel, et suite à tes explications, je ne suis toujours pas convaincu. Une tente soulevée à la force des mains, une paume "inconnue et griffue", un tremblement de Terre, des affrontements, des voix étranges, c'est beaucoup. N'oublie pas que l'action de ton histoire se situe en Bretagne, en France, la forêt n'est pas immense. Pourquoi des démons se seraient rendu à cet endroit pour tuer les parents de Méludine ? Ce n'est pas très clair, et le passage baigne à moitié dans un style fantastico-magique qui ne me plait guère. L'idée de la mort des parents lors de la nuit camping peut-être conservée, par exemple en remplaçant les démons par une bande de dealers sous effet d'alcool ou de substances peu recommandables. Étant jeune, Méludine pourrait confondre un peu la réalité et la fiction, et prendre des jeunes gens en état second pour des monstres des contes de fée. Dans le même genre, pourquoi Méludine est-elle toujours en vie ? Pourquoi finit-elle sans papier sur le bord d'une église ? Ce n'est pas très cohérent. La police en fouillant la forêt retrouverait les corps, et après une enquête, même sans trouver le coupable ,serait capable de bien débroussailler les mystères autour de l'enquête. En bref, le passage n'est pas clair du tout, et si tu veux le conserver, il faudra le retravailler :/

• Pour la suite, je ne suis pas forcément emballé. L'histoire se déroule en France, et notre cher pays s'occupe quand même très bien des orphelins. Elle ne les laisse pas dans la rue sans raison, elle les envoie à l'école. Au vu de la mort des parents, tu peux être sûr que Méludine est sous suivi psychologique. Toutes les familles d’accueil ne sont pas tyranniques, toutes les écoles ne sont pas peuplées d'enfants terribles et méchants. Il serait bien de nuancer tes propos. Des mauvaises expériences, oui c'est possible et c'est courant, mais tout n'est pas noir comme les ailes du Dragon. Et puis, au vu de l'enfance douloureuse du personnage, je ne comprends pas son caractère. Elle ne devrait faire confiance à personne, avoir des tendances paranoïaques, en bref, être marquée par les évènements de son enfance. Or, quand on lit le caractère de ton personnage, on ne comprend pas bien comment elle fait pour être si stable et sûre d'elle au vu de son passif. J'aimerais beaucoup des éclaircissements sur ces points.

• Tu dis que Méludine va vivre dans la rue avant sa majorité. Au risque de me montrer un peu exigeant, je voulais juste repréciser que ton histoire se déroule en France. Méludine est enregistrée au registre des mairies, en France à son arrivée, elle semble savoir parler français, donc elle peut donner elle même son origine. Elle doit bien posséder un oncle, une tante, une cousine dans la famille pour la reconnaître voire même l’accueillir chez elle non ? Et puis, cette "rage d'exister" dont tu parles, que signifie-t-elle ? A aucun moment, tu ne dis de Méludine qu'elle a souffert, qu'elle est traumatisée, qu'elle porte des blessures. Aucune séquelle ne se retrouve dans son caractère, dès lors, cette expression est peut-être mal choisie. Il serait super que tu nuances ce passage. Méludine pourrait par exemple ne pas apprécier la vie en orphelinat ou en famille d’accueil et préférer la vie au grand air. Fugues à répétitions jusque ses dix-huit ans, et refus de l'aide populaire une fois la majorité passée, à la rigueur ce serait envisageable, si bien amené et justifié ;)

• Le passage du vol me gêne également. Comment une jeune fille, vivant dans la rue, sans aucun argent, ni matériel, ni internet, peut-elle apprendre à entrer en effraction dans une maison ? Elle n'a pas de mentor, et je te défis de trouver dans les bibliothèques un livre sur le crochetage des serrures. Il serait bien de donner plus d'explications sur les préparatifs de ce passage. De même, Méludine tombe sur un couple de trafiquants, je les imagine mal appeler la police pour rendre la voleuse aux autorités, ils risqueraient bien trop gros. Par contre, ce qui serait intéressant, serait justement de prendre en compte mes remarques, et de dire que Méludine vise quelque chose hors de sa portée. Elle tente de voler une maison, ce dont elle est incapable, et se fait prendre par un couple, pourquoi pas sportif. Méludine n'était pas robuste, elle est mise en déroute, et livrée aux autorité. Ou alors, si tu veux garder le couple de trafiquants, tu peux dire qu'ils maquillent l'effraction en vol à la sauvette à l'extérieur, pour ne pas attirer l'attention sur leur maison, ou alors qu'ils la retiennent quelque jours (sans forcément lui faire du mal), juste le temps de cacher les preuves, avant de la livrer. Ce serait, pour ma part, très très intéressant à mettre en place et exploiter. Après tout, tu serais la première à parler d'un péché pour vol. Pareil, si tu pouvais décrire éventuellement un peu plus l'arrivée à DT, notamment le transfert. Pas besoin de t'étendre, juste ajouter quelques lignes pour dire qu'elle s'évanouit éventuellement dans le fourgon et se réveille au sein de la ville. Ce serait parfait :D



En conclusion, si je devais te donner un conseil général, je te dirais de bien relire ta fiche, et de ne pas lâcher tes bonnes idées (notamment celle du vol). On sent ton expérience, et on voit tes bonnes idées. Seulement, il te faudrait mieux les exploiter, en les rendant plus réalistes et cohérentes avec le contexte. Pour cela rien de plus simple, il suffit soit de suivre mes indications, soit de me contacter via MP / Discord, si de nouvelles idées te proviennent en cas de doute. Je te souhaite beaucoup de courage pour les modifications, je me tiens à ta disposition en cas de question(s), et t'offre des pancakes pour te motiver ♪

____________________________________________________________

Dragon reign over the city
Phaedra - Lucius Annaeus Seneca ✻  Iamque erat in totas sparsurus fulmina terras sed voluit, ne forte sacer tot ab ignibus aether conciperet flammas longusque ardesceret axis esse quoque in fatis reminiscitur, adfore tempus quo mare, quo tellus correptaque regia caeli ardeat et mundi moles obsessa laboret.
avatar
Dragon Souverain
Dragon Souverain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 677
Âmes : 378
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 19

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;) Hier à 17:56

Corrections faites ! ^^

*Prend les pancakes* Merci ♥

____________________________________________________________

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Âmes : 41
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Testes moi, détestes moi, mais surtout ....Méfies toi, car tu succomberas ;)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galerie dédiée au corps d'Alex Turner et aux dessins d'un strangulot ( mais surtout sur le corps d'Alex :D)
» Bonnie Hornby - Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.
» Groupe #2 : Retrouvailles douloureuses
» [Lord Vlad et Mégara Himo] Un bal, oui, mais surtout danser.
» Un peu de tout... (mais surtout du Mass Effect !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Le personnage :: Présentations-
Sauter vers: