Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Dim 13 Mai - 7:22

Majesty and DemonDu chaos naît une étoile. Car c'est dans l'ombre que la lumière surgit. Une lueur dans le nuit sera plus brillant que tout les rayons du soleil en plein jour.

Le soleil déclinait derrière les montagnes qui entouraient la ville, mais il faisait encore suffisamment jour pour croiser du monde dans les rues de Damned Town.
Des personnes particulièrement indisposés par Ourane et moi, il faut le dire. Nous étions en chemin pour l’Observatoire.
Bien sur j’avais du travail, mais ce soir...je les laisserai de côté pour me consacrer à une personne toute spéciale.
J’avais donné rendez-vous à Isabel Rosenthal, enfin plutôt nous avions convenue de nous retrouver pour passer une soirée là-haut, sur le toit du monde. Oui je le sais, c’est la reine des anges, mais tous le monde est le bienvenue à l’Observatoire et puis, je ne connais personne qui se refuserai une pause aussi agréable.

Ourane, lui, était nerveux comme à son habitude. Je ne sais pas si ce cheval est une pile sur patte ou si il comprend vraiment que les choses vont être différentes ce soir.
Je l’ai déjà vu réagir de façon étonnante dans des situations trop complexe pour le cerveau animal et cela me fait toujours m’interroger sur sa nature réel….
Dans tous les cas...il a plutôt intérêt à se calmer un peu. Je ne tient pas à ce qu’il effraie mon invitée.
Pour le moment, je tente de le retenir au pas, mais je le sens se défendre contre ma main pour reprendre le contrôle. Va t-il me mettre par terre ?
Il s’énerve un court instant, mais heureusement pour moi, nous sommes à la sortie de la ville vers les montagnes boisées.

Je détend mes doigts autour des rênes et lui accorde un petit trot sur le sentier, encore trop fréquenté, des montagnes.
Il sait aussi bien que moi où nous allons, c’est à peine si j’ai besoin de diriger ses pas dans la forêts.
Plus nous nous enfonçons dans les entrailles de la nature, plus nous accélérons la cadence.
Ourane est plus détendue qu’en ville, les oreilles en avant et les naseaux frémissants, il alterne entre le trop et le galop selon le terrain.
Nous bifurquons dans notre raccourci tortueux et inaccessibles sans cheval pour passer les troncs et les fossés.
Je prend autant de plaisir que lui dans ce petit parcours improvisé. C’est un moment rien qu’à nous.
Je ne suis plus Alizée, il n’est plus Ourane. Je ne suis plus une démone et il n’est plus mon cheval. Nous sommes des partenaires dans ce jeu qu’est la nature.
Je respire le vent frais qui se lève avec la lune au dessus de nous, les odeurs des pins et de la terre s’empare de moi, jamais je n’avais connu de tel sensation avant d’arriver à Damned Town. Il faut le dire, j’ai beaucoup appris de la vie ici. Et parfois il m’arrive d’envier les humains qui ont pu connaître toutes ses merveilleuses sensation sur la Terre.

Nous ralentissons à la sortie du sentier.
Nous avons finalement atteint le plateau de l’Observatoire. Et c’est presque déçu que je met pied à terre pendant que Ourane guette sa friandise tant attendu. Je lui donne un quartier de pomme et lui demande de ne pas bouger, j’ai encore du travail pour lui.

La porte blindée de mon lieu d’étude est fermée à double tour, je la déverrouille aussi rapidement que possible et m’engouffre dans ce lieu sombre.
Il n’y a qu’une seule source de lumière ici : le trou entre le rebord de mon télescope géant et le toit. Cela donne à mon Observatoire une ambiance...particulière. Il n’y a des tâches du soleil qui décline que à certains endroit, par exemple sur mon bureau ou encore sur ma grosse horloge astrologique.
Je souris et commence à remuer mes affaires.
Il faudrait vraiment que je republie les prédictions astrologiques qui sont pourtant prêtes depuis longtemps maintenant et qui attendent dans l’énorme classeur à ma droite.
Je sors de mon fatras ma fiche sur le cycle lunaire du mois et souris satisfaite. Ce soir, elle sera visible en croissant et par le beau ciel dégagé que nous avons, je suis certaine nous aurons une vue imprenable.
Je la repose dans le désordre ambiant qui me ressemble tellement et me retourne vers le reste de la pièce. Je suis sur d’avoir laissé deux ou trois trucs ici….

En quête d’un plaid et d’un paquet de gâteau, je me met à retourner tout mon domaine.
Par chance, j’avais bel et bien laissé un plaid bleu nuit dans mon hamac. Mais si le paquet de gâteau a lui aussi bien été retrouvé, son contenue a disparu. Probablement une nuit de travail chargé.
Je finis néanmoins par tomber sur deux oranges encore fraîche, que je glisse immédiatement dans ma sacoche avec le plaid et ma bouteille de rhum préférée.

Je jette un œil dehors, le soleil n’apparaît plus au dessus des crêtes et toute la forêt est plongée dans une espèce de pénombre violette agréable. Ourane est toujours là, à brouter tranquillement les rares pousses sur la plateforme caillouteuse, il a parfaitement compris qu’il devait attendre sagement. De toute façon, je ne me rappelle pas l’avoir jamais vu partir sans mon accord. Encore une preuve de son intelligence démesuré.
Il lève sa grosse tête brune et blanche vers moi et cherche à attirer mon attention pour pouvoir s’en aller, mais je l’ignore. J’ai encore besoin de lui…

Je m’assois dans l’ombre de ma tour pour attendre l’arrivée d’Isabel.
Bien que le soleil décline pour laisser sa place à sœur la Lune, il fait encore très chaud, la garantie d’une soirée d’été parfaite.
Ourane a rejoint ma place et broute maintenant sa tête à quelques centimètres des pans de ma robe. Je lui ébouriffe le toupet affectueusement. Toi mon meilleur ami dans cette ville…

Je rejette ma tête et les boucles noires autour de mes épaules contre le ciment du bâtiment.
Je suis sur qu’Isabel ne va plus tarder...

©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

avatar
Astronome
Astronome
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Âmes : 172
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 18

Localisation : Loin, très loin d'ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Mar 15 Mai - 4:53

Majesty and Demon
Isabel & Alizée
❀ "Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges." Oh toi, mon cher et tendre Gibran, n'as-tu donc jamais côtoyé le Paradis dans une autre vie ? Et si nous nous étions connus, serais-tu resté à mes côtés ? Une douce mélodie résonne dans ta boite crânienne, tandis que tes doigts confectionnent une couronne de roses blanches. Ton humeur se veut joyeuse. Cela te change de ton habitude royale, où paix et sérénité n'y ont pas leur place. Au loin, le Soleil tire sa révérence et laisse le ciel se parer de ses étoiles. Tu dois te hâter car ce soir... tu as un rendez-vous. Avec Alizée Bluechele, à l'observatoire.

❀ L'évocation de son nom ferait frémir certains de tes loyaux sujets. Comment une ange, et qui plus est la Reine, oserait t'elle se délecter d'une démone de son rang ? Tout simplement parce qu'elle est la Reine, et que si son désir est de la fréquenter, rien ni personne ne pourra l'en empêcher. Voilà tout. Tu repenses donc aux circonstances l'ayant poussé à t'inviter dans son sanctuaire. Cette rencontre fortuite dans un bar, ce coup de foudre instantané pour sa prestance et sa beauté naturelle, ce charisme insoupçonné et surtout... cette haine profonde envers son Roi. Bien que cette révélation soit reléguée au second plan, tu ne peux pas faire semblant de l'ignorer. Le Dragon s'est fait beaucoup d'ennemis avec le temps. Sa déchéance finira par arriver plus tôt que prévu et... Isabel, voyons ! Là n'est pas la question, pas ce soir...

❀ Ton travail achevé, tu déposes avec délicatesse la couronne fleurie sur ton illustre tête et te relèves de l'herbe fraîche. Tu ne voudrais pas froisser ta robe turquoise tout de même ? D'un revers de main, tu l'époussettes rapidement et humes une dernière fois l'odeur de tes rosiers royaux. Tu ne t'en lasseras jamais. Du coin de l’œil, tu crois apercevoir Peter, adossé au mur du palais, une pomme à la main. Ton fidèle second restera ici le temps de ton escapade. Bien que ces derniers temps soient plus calmes qu'à l'accoutumée, tu ne peux pas te permettre de laisser tes quartiers sans dirigeant. Tu te retournes vers lui et souris en coin. Ce petit air malicieux, il ne le connait que trop bien. Il te répond, sans émettre le moindre son, puis fait volteface et s'en va à la salle des gardes. Tes soldats auront un entrainement extrême. C'est parfait. Tu sais dorénavant que le palais est sécurisé. Tu t'avances d'un pas, déploies tes ailes et te propulses vers les cieux.

❀ Tu prends de la hauteur et suis ton itinéraire. L'observatoire... Toi qui éprouve une passion incontrôlée pour l'astronomie, pourquoi n'y as-tu donc jamais mis les pieds ? Par manque de temps, fort probablement. Tes obligations pèsent sur ta conscience au point de négliger tes loisirs les plus élémentaires. Mais il est vrai que depuis la mort tragique de Élias, tu ne t'y es pas vraiment remise, comme si sa disparition avait éteint en toi cette précieuse flamme. Peut-être qu'au travers des yeux de Alizée, elle finira par se rallumer ? Tu l'ignores pour le moment. Ton Aigle Impérial enveloppe tout ton être, en prévision d'une quelconque attaque à ton encontre. Tu ne sens rien d'inhabituel, ca ne te rassure pas pour autant. Il te tarde d'arriver à destination.

❀ Damned Town... Cette ville autrefois prospère pullule d'un trop grand nombre d'âmes en peine... Tu quittes son enceinte sans te retourner et traverses la forêt, accélérant quelque peu. Voir toute cette végétation te met du baume au cœur. L'hiver fut bien long. Et tu détestes la neige ! Même enfant, tu refusais de jouer avec les autres, frigorifiée dès que ton pied s’enfonçait sous ce tapis blanc. C'était l'une des rares fois où Peter ne restait plus à tes côtés, voulant profiter de la vie avec ses jeunes amis. Tu soupires, prise à la gorge par la nostalgie de ces temps passés. Isabel, qu'ai-je dit ? Ta conscience te rappelle à l'ordre in-extremis. Ton regard bleu intercepte enfin le dôme de l'observatoire.

❀ Son architecture te plait d'entrée de jeu. Quoi de plus naturel ? Vu du ciel, il paraît bien petit, mais une fois à l'intérieur, tu te sentiras à nouveau chez toi. Tu observeras les étoiles, peut-être même les planètes qui sait ? Tu n'as pas pris le temps de réviser avant de venir, petite sotte ! Impatiente, tu ratisses chaque recoin du domaine à la recherche de Alizée. Tu finiras par la trouver, assise en haut de la tour, dissimulée dans l'ombre de celle-ci. Son aura se reflète distinctement. Tu n'as pas pris la peine de cacher la tienne. Ton entrée sera une nouvelle fois remarquée. La démone a déjà senti ta présence et te le montre en se relevant, pointant son œil valide sur toi. Cette chevelure aussi noire que l'encre, gorgée de boucles fabuleuses... Oui, elle t'a séduite.

❀ Sans plus attendre, tu entames ta descente et te poses en douceur sur la pierre. Une légère brise s'engouffre dans tes cheveux tandis que tu observes la jeune femme. L'adolescente rebelle qui sommeille en toi est d'humeur joueuse ce soir, et tu ne comptes pas la laisser sous ce cerisier en fleurs. Il est grand temps de profiter de ces quelques heures de liberté. Tu souris et t'avances vers elle.

Bonsoir Alizée. J'espère que je ne suis pas en retard ?



❀ Bien sûr que non ! La nuit n'a pas terminé sa bataille contre les derniers rayons du Soleil couchant. Mais tu es la Reine, tu te dois de montrer ta vertu, ta politesse incarnée et tes bonnes manières. Et même si présentement, tu n'as plus envie de jouer les personnalités royales. Que ne donnerais-tu pas pour n'être qu'une simple femme ?

HRP:
 
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Jeu 17 Mai - 17:05

Majesty and DemonDu chaos naît une étoile. Car c'est dans l'ombre que la lumière surgit. Une lueur dans le nuit sera plus brillant que tout les rayons du soleil en plein jour.

Comme quoi, je suis plutôt douée pour prévoir l’arrivée de mes invités.
Je souris en relevant mon regard vers le ciel, l’étrange aura qui s’étend dans l’air est donc bien la sienne…
J’avoue qu’elle est assez spectaculaire.
Isabel Rosenthal…
De là où je me trouve je ne distingue qu’une femme vêtue de bleu turquoise, mais tu n’a aucun doute. Personne n’a autant de prestance dans cette ville.
Néanmoins, je ne m’attendais pas à la voir arriver en volant. Il faut dire que je n’avais jamais vu personne user de ses ailes avant ce soir, une première, même si j’espère qu’elle ne compte pas me demander d’utiliser les miennes.
Je frémis rien qu’à l’idée de devoir déployer ses étranges prolongation de mes omoplates. Je n’ai pas du voler plus d’une fois dans ma vie et je m’en porte très bien.
J’observe un court instant la grâce et la délicatesse de la Reine des Anges dans le ciel qui s’assombrit. Elle est lumineuse : une véritable étoile au dessus des montagnes.

Elle se pose, aussi délicate qu’un pétale sur la plateforme de mon Observatoire.
Je m’empresse de me redresser pour la saluer, il faut dire que je me suis laissé aller à la contemplation.
A mes côtés, Ourane, surpris par mon mouvement brusque, a un mouvement de recul et henni de mécontentement. Je vais me contenter de l’ignorer et tant pis si il boude ensuite.
Je me perds à nouveau en regardant Isabel devant moi cette fois-ci, sa robe lui va parfaitement et met en valeur toute sa beauté divine. Elle a scindé son front d’une couronne de fleur blanche qui retient ses boucles châtains. Elle est…
Je me met une nouvelle claque mentale et m’avance vers elle. J’affiche un sourire mystérieux et prend une démarche chaloupée.

« Bonsoir Alizée. J’espère que je ne suis pas en retard ? »


Trop poli…
Je souris un peu moqueuse, mon invité à du mal à se détendre et ne sort pas de son rôle de reine sur ce terrain qui est le mien.

« Bonsoir Isabel. »

Je plonge mes yeux foncées dans son regard plus clair et tente d’y déceler ses pensées.

« On pourrait dire que tu es pile à l’heure. »

Je jette un regard vers le ciel se teint en noir où les étoiles commencent à s’allumer une à une. Je dois concéder qu’elle a réussi son entrée.

Je sens une grosse tête poilu dans mon dos. Ourane s’est approché, intrigué par Isabel et son étrange aura.
Je lui gratouille la joue et reporte mon attention sur la magnifique ange. Je suis à nouveau happée par sa beauté et sa puissance. Jamais je n’avais rencontré quelqu’un avec autant de charisme, jusqu’à ce soir, les anges m’avaient renvoyé l’image d’un peuple faible et impuissant.

N’allez pas croire que j’apprécie les anges parce que je m’accorde un moment de détente avec la reine des anges que je vais apprécier ses sujets. Elle, elle a le courage de s’opposer au démon et de se battre vraiment.
Mais l’heure n’est pas à réfléchir à ça pour le moment !
Il faudrait plutôt se dépêcher de monter sur les crêtes.
Je connais le chemin par coeur c’est vrai, mais la route de nuit est semée d’embûche et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai manqué de glisser dans une crevasse.

« - Je te propose de monter là haut. »

Je désigne le haut de la montagne du bout du doigt, de là haut, il y a une vu imprenable sur la ville et sur le ciel. C’est la parfaite frontière entre la voie lactée et la terre ferme.

« - On pourra observer le ciel comme jamais et aucune chance d’être dérangé par des abruties. »

Je lui souris et lui lance un regard aguicheur. Vas-tu me suivre Isabel Rosenthal ?

©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

avatar
Astronome
Astronome
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Âmes : 172
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 18

Localisation : Loin, très loin d'ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Ven 18 Mai - 2:01

Majesty and Demon
Isabel & Alizée
❀ Le sourire facétieux de ton hôtesse en dit long sur ses pensées. Ta façon de t'exprimer est encore trop protocolaire... même pour un simple bonsoir. Te libérer de ton rôle capital n'est pas si simple, mais tu tâcheras de t'améliorer au fil de la soirée. Ton regard bleu reste cependant obnubilé par le mystère que cette femme dégage. Peut-être parviendras-tu à y déceler quelque chose ?

Bonsoir Isabel. On pourrait dire que tu es pile à l’heure.



❀ Alizée lève les yeux vers le ciel, observant certainement l'avancée de la nuit. Tu l'imites, ne sachant que regarder si ce n'est l'étoile polaire un peu plus loin. Enfin, c'est ce que tu imagines, aux vues de sa brillance plus forte que toutes les autres avoisinantes. Tu te rends comptes que tu n'as vraiment plus assez pratiqué depuis ces deux dernières années. Élias, mon cher précepteur, n'as-tu donc pas honte de l'élève indisciplinée que je suis ? Je te promets de mettre du cœur à l'ouvrage, afin d'être digne de toi et de tes enseignements si précieux.

❀ Un léger bruit te ramène illico à la réalité. Tu reportes ton attention sur la démone et constates, avec malice, qu'un cheval la quémande dans son dos. Est-ce le sien ? Tu observes l'élégante bête, croisant tes mains le long de ton bas ventre. Une moue enfantine se dessine sur ton visage, intriguée par ses manières. L'étalon te scrute, se laissant caresser la joue par sa maîtresse. Se pourrait-il que ton aura affecte cet animal ? Ou est-ce simplement de la curiosité ? Maintenant que tu y penses, voilà une éternité que tu n'es pas monté à cheval. Alizée cesse son geste et te fixe un instant de plus, avant de te montrer la montagne du doigt.

Je te propose de monter là haut. On pourra observer le ciel comme jamais et aucune chance d’être dérangé par des abruties.


❀ Sa maxime te ravit au plus haut point. Et à la vue de son faciès provocateur, tu ne peux refuser une telle offre. Tu pouffes de rire gentiment, sentant le rouge te monter aux joues. Son naturel te subjugue à un point qu'elle ne peut imaginer. Une sueur froide se fraye un chemin le long de ta colonne vertébrale alors que ton désir de te livrer à elle commence à s'éveiller.

J'accepte avec plaisir, chère Alizée. Nous avons un ciel magnifique ce soir. Il me tarde d'en profiter !


❀ Qu'as-tu dis Isabel ? Là encore, tu t'es adressée à elle comme si elle était l'une de tes sujets. Son regard se plisse aussitôt, cherchant inexorablement à se moquer de toi. Tu ris à nouveau, l'entraînant dans cette euphorie soudaine. Cela te fait du bien, tu le reconnais volontiers. Rire aux éclats ne t'arrive que peu souvent, oppressée par tes charges royales chaque jour que Dieu fait. Mais ce soir, c'est différent. Ce soir, Peter est resté au palais. Ce soir, tu as le droit de ne plus y penser... et de te consacrer à une femme.

❀ Tu te remets de tes émotions au terme de quelques minutes. Une crampe s'est installée dans tes tripes tellement tu as ri. Tu respires profondément, t’avançant subtilement vers l'étalon de Alizée. Tu tentes une approche discrète, tendant ta main vers lui dans l'espoir qu'il la renifle. Il n'ira pas jusque là et restera à sa place, proche de sa maitresse. Tant pis ! Une prochaine fois peut-être. Ton regard bleu se concentre sur la crête pointée plus tôt.

Dis-moi Alizée. Comment allons-nous nous rendre là-haut ? En volant directement ou... à dos de ta monture ? Pour ne rien te cacher, je serai très tentée par le second choix.


❀ C'est mieux. Inutile de prendre des pincettes. Va droit à l'essentiel ! C'est à ton tour de rendre ce petit air malicieux à la démone, attendant patiemment de savoir ce qu'elle te réserve. Bien entendu, tu ne veux pas y aller par la voie des airs. Pourquoi gagner du temps ? Alors qu'une balade à cheval te tend les bras ?
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Dim 20 Mai - 18:34

Majesty and DemonDu chaos naît une étoile. Car c'est dans l'ombre que la lumière surgit. Une lueur dans le nuit sera plus brillant que tout les rayons du soleil en plein jour.

Je la sens tendue, ou plutôt hors de sa zone de confort et ça me ravit au plus au point. Isabel je vais te pousser jusqu’à ce que tu montre ton vrai visage et pas celui de la gentille souveraine que tu montre à tes sujets. Après tout, je ne suis pas l’un d’entre eux.

« - J'accepte avec plaisir, chère Alizée. Nous avons un ciel magnifique ce soir. Il me tarde d'en profiter ! »

Et le retour de la politesse trop encombrante à mon humble avis pour votre rencontre.
Je la vois se rendre compte, elle aussi, du politiquement correct de sa phrase. On peut lire sur son visage qu’elle en est consciente, mais ça à l’air plus fort que elle.

Je sens un rire monter sur mes lèvres, moqueur oui bien sur : pour sa maladresse dans ses paroles. Isabel ne doit pas avoir souvent l’occasion de quitter son rôle de Reine des Anges, ceci expliquant qu’elle ne peut pas changer son comportement d’un claquement de doigts sans une certaine habitude.
Je tente de contenir mon rire, mais le sien emporte la barrière de mes lèvres.

Si un jour on m’avait dit que je rirai à gorge déployée avec la Reine des Anges, j’aurai sûrement trancher les cordes vocales de l’impudent. Mais regarder moi aujourd’hui…

Nous finissons par nous calmer et j’en profite pour essuyer discrètement une larme maligne sur le bord de mon œil.
Derrière moi, Ourane semble abasourdi. Il ne m’a pas souvent entendu rire et ne comprend absolument plus ce qu’il se passe. D’un naturel curieux, il ne reconnaît pas Isabel et s’interroge sur ce qu’elle peut bien faire dans ma vie et sur notre territoire (ce cheval tient un peu du chien, je confesse).

La belle ange s’approche de lui doucement, main tendue pour faire connaissance avec mon bel étalon. Mais je suis étonnée de le voir se cantonner au pan de ma veste, un œil méfiant sur Isabel et les oreilles tendues vers l’avant, et l’arrière train vers l’arrière de sorte à démarrer au quart de tour.
Ce cheval est prêt à rester avec moi face à Keithan et à l’affronter avec moi, mais aller renifler la main de la Reine des Anges et se laisser grattouiller par cette dernière non.
J’hallucine….
Je suis assez mécontente de lui sur ce coup et il doit le sentir car il baisse la tête au niveau de mes genoux, mais toi mon gros, tu va devoir faire preuve d’un peu de sociabilité.

« -Dis-moi Alizée. Comment allons-nous nous rendre là-haut ? En volant directement ou... à dos de ta monture ? Pour ne rien te cacher, je serai très tentée par le second choix. »

Comment aller là haut ?
A vrai dire je ne voyais pas d’autre solution que à cheval. Je ne vole pas.
Le soulagement doit se lire sur mon visage d’ailleurs qu’elle préfère monter dans les montagnes sur Ourane que par la voie des airs.

J’attrape la bride d’Ourane et lui demande de décaler les hanches de tel sorte à se retrouver en perpendiculaire par rapport à la Reine.

« - Si tu veux bien te donner la peine. »

Je lui présente l’étrier pour l’aider à monter dessus.
Ourane me regarde avec des grands yeux d’incompréhension, il a intérêt à se tenir tranquille si il veut bénéficier de son accès illimité aux friandises.
Il semble comprendre ma menace silencieuse dans mon regard et baisse son encolure, presque résigné. Comme si cela allait être une épreuve pour lui : Isabel est bien plus menu que moi.

Je la vois hésiter devant la selle, puis finir par poser son pied fin dans l’étrier en métal.
Je l’aide à se hisser sur la selle et s’asseoir en amazone, plutôt gênée par son longue robe bleu. Il est vrai que je suis habituée au tenu courte ou au pantalon pour monter plus aisément et je n’avais prit en compte ce facteur. Mais elle semble bien installé sur le dos de mon étalon qui lui tire une tête d’enterrement : il vient de comprendre qu’il pouvait oublier l’idée même de foncer vers le sommet du monde.

La nuit est tombée, mais on voit encore un peu devant nous.
Je tiens Ourane par le bride et lui demande d’avancer sur le sentier. Mon regard se tourne vers Isabel, je ne voudrais pas qu’elle glisse de la selle avec les mouvements des pas de mon canasson.

« - Tu es bien installée ? »

Je pose ma main à l’arrière de la selle, un bon moyen de la rattraper rapidement et de la mettre dans une situation de proximité physique avec moi.
Isabel reste égal à elle même, son port royal lui donne une allure parfaite sur Ourane (qui lui a bien moins de prestance finalement.)

©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

avatar
Astronome
Astronome
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Âmes : 172
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 18

Localisation : Loin, très loin d'ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Mer 23 Mai - 1:30

Majesty and Demon
Isabel & Alizée
❀ La démone s'exécute sans attendre. Son expression faciale dénote une touche de bien-être, comme si ta requête de caracoler sur son destrier la rassurait quelque part. Peut-être n'a t'elle tout simplement pas envie de voler ? Tu ne la forceras en rien. Satisfaite, tu avances d'un pas vers Alizée tandis que cette dernière conditionne son animal pour la balade. Tout d'abord réticent, il finira par se cambrer suffisamment pour te laisser monter.

Si tu veux bien te donner la peine.



❀ Ton regard se focalise sur l'étrier. Pourtant, tu ne bouges pas d'un pouce. L'hésitation... Toi, la Reine des Anges qui n'est plus grimpée à cheval depuis des décennies et qui a peur de décevoir ton hôtesse. Te voilà en proie au doute ! Pourquoi te mettre dans de tels états subitement ? Tu t'en sortiras à merveille. Tu reprends ta respiration et déposes ton pied dans l'objet métallique.

❀ Alizée te donne une petite aide que tu acceptes avec plaisir, histoire de te placer correctement sur le dos de l'étalon. Une douce sensation d'évasion finit par émerger de tes entrailles et envahit tout ton corps. Un sourire glorieux se dessine sur tes lèvres roses. Ta prestance royale a repris le dessus. Tu remontes le pan de ta robe, juste assez pour ne pas te sentir gênée par la masse que tu enjambes. Tes mains se saisissent des rênes et les serrent fermement.

Tu es bien installée ?



❀ Tu souris et lui fais signe de la tête. La démone se décale le long de la selle et l'empoigne à l'arrière. Tient donc ! Elle ne montera pas avec toi ? La déception embrume tes pensées et te picote la nuque. Vraiment, est-ce convenable d'en venir à de telles... Oh, mais tais-toi donc ! Ta conscience te rappelle une fois de plus à l'ordre, te sommant de mettre le protocole de côté. La sublime brune qui t'accompagne t'observe de son œil valide, prête à donner le ton à sa monture.

C'est quand tu voudras.



❀ Alizée n'a qu'un mot à dire, un geste à faire, et son cheval lui obéira malgré ton intrusion fortuite. Tu n'en as pas fini avec elle... Loin de là. Sentant son absence à tes côtés te ronger, tu libères une de tes mains, pivotes avec grâce et la poses sur la sienne, te penchant suffisamment pour être audible sans avoir à élever la voix.

Me feras-tu l'immense honneur de chevaucher avec moi Alizée ?



❀ Petite provocatrice écervelée ! As-tu donc oublié à qui tu t'adresses ? Bien sûr que non, et c'est là que tout se joue. Elle te plaît, tu ne t'en caches pas. Ton besoin vital de te libérer de tes chaines et de passer une excellente soirée sous les étoiles prime sur tout le reste. Au diable les bonnes manières ! Pour elle comme pour toi. Voilà ce que ton égo doit entendre !

❀ Ton petit air malicieux refait surface sur ta frimousse. Tu retires tes doigts de sa chair et reprends ta place, telle une amazone aguerrie. Et bien ? Que comptes-tu faire ma belle ? Rester à ta place ou... braver l'interdit et dompter la Reine ?
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal) Lun 4 Juin - 22:23

Majesty and DemonDu chaos naît une étoile. Car c'est dans l'ombre que la lumière surgit. Une lueur dans le nuit sera plus brillant que tout les rayons du soleil en plein jour.

J’allais ordonné à Ourane de mettre un sabot devant l’autre, mais les boucles châtains d’ Isabel viennent caresser ma joue m’enveloppant dans un parfum de fleur fraîche et douce.
Sa main se pose sur la mienne, à l’arrière de la selle et un frisson me parcours le bras. Je n’avais que trop rarement goûter une peau aussi douce, peut-être ce soir pourrais-je remédier à cela.
Sa voix vient chatouiller mon oreille et le ton à changer : elle est beaucoup moins formel. La Reine laisse enfin la place à la femme avec laquelle j’ai un rendez-vous en haut des crêtes ce soir.

« - Me fera tu l’immense honneur de chevaucher avec moi Alizée ? »

Le murmure est bas, mais il résonne en moi pendant quelques secondes.
Un sourire carnassier se dessine sur mon visage de façon complètement incontrôlé. Tandis que le sien s’illumine de malice.
Nous sommes gagnantes toutes les deux dans cette situation.

Mais avant même que je ne puisse donner ma réponse, elle retire sa main de la mienne et reprend sa position en selle. Les rênes fermement en main, elle me regarde de haut (littéralement) et me provoque du regard.
Vais-je monter avec elle et rapprocher nos corps ? Ou bien vais- je rester à ma place ?

Ourane me lance un regard où je lis l’incompréhension totale.
Je ne l’ai jamais fait attendre pour partir. Et surtout je n’ai que très peu mis d’autres pairs de fesses que la mienne sur son dos.
Il n’est pas à l’aise je le sens. Il ne sait pas si il va devoir foncer comme à notre habitude ou bien trotter tranquillement jusqu’en haut. Il ne sait pas ce qu’il a à faire. Une situation qui, le connaissant, l’agace au plus haut point.
Il donne un coup de queue en l’air pour chasser une mouche  et me donne un coup de tête.

Moi contrairement à lui, je sais ce que j’ai à faire.
Je relève les yeux vers ma belle cavalière et lui adresse mon sourire le plus prédateur.
Je n’ai pas besoin de parler, mes yeux parlent pour moi : Oh que oui je vais te faire l’honneur ma belle.

Je pose ma seconde main sur le pommeau avant de ma selle pour mieux prendre mon élan.
Presque instinctivement, Isabel s’avance dans le siège pour me laisser la place.
Ourane me jette un nouveau regard sans comprendre vraiment ce que je vais faire : désolé mon gros…
Et je prend mon élan.

Ma jambe droite passe par dessus la croupe de mon étalon et je retombe aussi légèrement que possible sur l’arrière de ma selle.
Ourane fait deux pas en avant, surpris par se poids qui vient de lui tomber dessus. Je flatte ses flancs pour le calmer et m’installe plus confortablement.

Ma poitrine se colle au dos de l’ange et je glisse mes mains sur ses hanches pour attraper les rênes.
Mon souffle se perd dans sa nuque et ses cheveux chatouillent mon nez.
Je m’enivre dans son odeur tellement différente de celle de tous le démons que j’ai connu : elle est fraîche, douce et délicate, mais particulièrement entêtante. En parfaite adéquation avec elle-même. Elle m’évoque les fleurs sauvages à la naissance du printemps, quand la rosée fait briller chaque pétale.
Et voilà que je deviens poétique.

Je profite un court instant de cette douce fragrance qui m’entoure, puis mes doigts se resserrent autour des lanières en cuir.

Je murmure à mon tour dans l’oreille de la belle jeune femme :

« - J’espère que tu es suffisamment accrocher pour supporter cette honneur…. »

Mon ton est moqueur et plein de promesse. Bien sur que je la provoque.

Mais je ne lui laisse pas le temps de me répondre.
Mes jambes pressent les flancs d’Ourane qui se lève sur ses antérieurs et bondit en avant pour prendre la piste.
Il est tellement heureux de pouvoir galoper finalement qu’il se fiche bien d’avoir deux fois plus à porter que d’habitude. Je crains même qu’il finisse par nous éjecter dans sa joie ou qu’il nous emmène loin et null part à la fois.
Il faut avouer que je ne vois rien avec les boucles de la reine dans les yeux, mais ça me plait.
Elle tient aussi la bride de mon étalon, alors à elle de nous guider. Moi je me contente de profiter de la chaleur de ce corps contre le mien qui est ballotté par les foulées bondissantes de mon ami à poil et de son odeur mêlé à celle des pins des montagnes.

Je sens Ourane ralentir avant que nous n’ayons atteint le sommet. Il fatigue probablement et je ne peux pas lui en vouloir.
Néanmoins, il ne s’arrête pas en continue de trotter sur la piste rocailleuse des crêtes tandis que la lune nous arrose de sa lumière froide. C’est bien pour ça que je l’aime.
Isabel semble resplendir encore plus sous l’astre d’argent et sa peau prend une couleur presque blanche. Elle est magnifique et presque effrayante sous les rayons d’argents. Moi je prend la couleur de la lune même et mes cornes luisent en ayant perdus leurs couleurs pour quelques heures du fait de la pénombre ambiante.

Dans l’air tout est calme.
Il est vrai que la nature ne fait pas attention à celle des gens. En ville, nous voir ainsi aurais provoqué bon nombre de rumeurs et chuchotis indiscrets, mais ici...les chouettes et les mulots n’ont cure de savoir qu’elle est la reine des anges et que je suis une démone à la solde de Luke (OUI ! Ca pose un problème peut-être?)
Le vent chante à travers les branches noires dans la nuit et un renard file ventre à terre devant nous, certainement pour aller attraper un mignon lapin de l’autre côté des fourrées.

C’est calme, c’est beau…
La nuit, j’arrive à  oublier le reste. J’arrive à oublier Luke. J’arrive à oublier Cassie. J’arrive à oublier que je suis perdue. Et cela doit se ressentir, je suis plus détendue et certainement, moins effrayante.  

©️ 2981 12289 0

____________________________________________________________

avatar
Astronome
Astronome
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 293
Âmes : 172
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 18

Localisation : Loin, très loin d'ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Majesty and Demon (feat Isabel Rosenthal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le trone du seigneur demon!
» Le Demon Du Rire
» Plein de demon du chaos a vendre
» Golden Demon: Games Day
» Projet Golden Demon Allemand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: La ville :: Montagnes :: Observatoire-
Sauter vers: