Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Mer 14 Mar - 4:14

Butterfly EffectLogan Tancarville &
Vaermina Sveinn
Nous sommes le matin et un contrat m'attend. Un bout de papier m'est parvenue ce matin dans mon appartement, signé anonymement. Ce que je déteste par-dessous. Je ne suis même pas payer d'avance à plus de ça ! De quoi me mettre hors de moi. Qu'est-ce que c'était ? Qui était-ce ? Je n'avais guère envie de jouer les devinettes. Tout ce qu'il y a sur ce fichu papier est une heure et le lieu.

13h00 au Centre-ville.

Je ne comprend pas. Je reste perplexe, mais je ne pouvais pas me permettre de le refuser. Bien, j'allais m'y rendre comme convenu ! J'avais congé en cette journée, merveilleux ! Je n'avais donc pas besoin d'avertir Julian de cet imprévu et puis quoi encore ? Il ne devait pas tout savoir même s'il était mon partenaire de crime. C'était mes affaires et non les siennes. Je tenais trop à lui pour qu'il arrive une embrouille à cause de moi. Il ne fallait pas que je perde du temps !

Je filais à la douche, me séchais les cheveux et m'habillais. Je ne me compliquais pas la tâche pour autant. C'était un t-shirt noir avec un jean bleu marin à taille-haute. Je me doutais qu'il faisait encore froid à l'extérieur, j'optais pour un anorak à capuchon de couleur noir. À mes pieds c'était tout simplement une pair de bottes de combat lacées en similicuir couleur noir. Tout simple. Pratique. Efficace.

Je manquais rien qu'un peu, de quoi remplir mon estomac tandis que je m'armais, sait-on-jamais, de dagues. J'étais prête. Je pouvais donc y aller. Je sortais de mon appartement si confortable pour me rendre sur ce fameux lieu. Je suivais les indications comme convenu. Tout ce chemin pour m'emmener dans une ruelle. Chouette. Je rangeais ce fameux papier dans ma poche de mon manteau tandis que je m'enfonçais dans la ruelle. C'était malheureusement un cul-de-sac, mais fallait vraiment y penser, non ?

Des bruits de pas se firent entendre derrière moi. Je ne me retournais pas tout de suite. J'attendais. Un démon. Étrange, il ne m'était pas du tout familier. Je penchais légèrement la tête sur le côté. Je finissais par faire face au démon remarquant que c'était un homme. Drôle de coïncidence. J'arquais un sourcils venant détailler cet homme d'un simple regard. Il te disait bien quelque chose. Arrivais-je à mettre le doigt dessus ?

«Logan Tancarville, je me trompe? Que fais un détective en ces lieux si éloigné ?»
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Jeu 15 Mar - 11:07

Logan Tancarville & Riley Payne

Entrée n°3: La théorie du chaos (ft. Vaermina Sveinn

Il était 10h du matin et le bureau était encore vide, aucun client ne s'était présenté à moi et il n'y avait rien dans le journal, la journée d'annonçait longue, mais pire que ça, elle s'annonçait ennuyeuse. Durant la moitié de la matinée je ne m'étais amusé qu'à jeter des boules de papiers dans ma corbeille depuis mon bureau, pas très écolo je sais mais que voulez vous? L'ennui nous pousse souvent à faire des choses bizarre pour tuer le temps perdu de toute façon. Mais un petit bruit me tirait de mon inlassable jeu, un petit bruit que venait de la porte. Je me lève, pataud, un peu engourdi par ces heures d'inactivité, et d'un pas lourd, je vais jusqu'à la porte. Un petit papier avait été glissé sous celle ci. Bien évidemment, je le ramassais, cela pouvait n'être qu'une simple menace, avertissement, ou peut être même un boulot. Le papier n'annonçait que 2 choses, un lieu et une heure.

13h au Centre ville.

Ce n'était pas la première fois qu'on me contactais de cette manière, et bien que ce n'était pas la façon que j'appréciais le plus, je ne voulais pas cracher sur un job, ils étaient si rares ces temps. Il est loin le temps ou les affaires pleuvaient dans mon bureau au tartare et que je devais étudier chaque affaire avec minutie pour choisir les plus urgentes. Je glissais le papier dans ma poche et je fermais le bureau pour la journée, je prenais mon imper marron, l'enfilais, et je partais en direction de mon appartement. Là bas je rassemblais mon artillerie, un magnum glissé à ma ceinture, des gants de cuirs noirs, un paquet de cigarette plein. Enfin presque puisque j'en profiter pour en griller une avant de le glisser dans ma poche. Je prenais aussi de quoi prendre des notes, un calepin, un stylo bille. Je prenais une bière dans le frigo, ma dernière, je rajoutais cela à ma liste de courses que je devais faire depuis quelques jours déjà. J'en profitais pour me rafraîchir un peu, ma barbe était courte et à peu près taillées, pas de cernes excessives, je me passais un cou d'eau sur le visage en prenant soin de ne pas mouiller ma chemise blanche plus important, et ma cravate noire, moins important. Quand à mon blue jean, il était toujours fidèle à lui même. ni trop large, ni trop serré, juste formel.

Une fois que tout me semblais bon, je pars en ville pour aller chercher à manger, je m'arrêtais chez un petit resto chinois auquel j'avais l'habitude d'aller quand je n'avais plus rien dans le frigo, autant dire le patron me voyait assez souvent et qu'on me connaissait bien là bas. Je prenais comme d'habitude un wok au poulet en taillant une bavette avec Franck (le patron). Il se plaignait de la hausse des charges patronales, pour moi c'était du chinois (sans mauvais jeux de mots) mais ça m'évitais de manger dans un silence de mort, ça me distrayais. Une fois cela fais je regardais ma montre sur mon poignet, elle affichais 12h30. Le temps que j'arrive à l'endroit indiqué par le bout de papier il était presque 13h00. Mais rien à l'horizon, après un rapide examen, je remarquais qu'il n'y avais personne aux alentours, soit on me faisait une mauvaise blague, soit l'employeur était en retard. J’apercevais un café juste en face de la ruelle ou j'avais rendez vous. Je pris donc le temps de commander un expresso, et j'observais les passants par la fenêtre. Au bout de quelques minutes, une femme, une démone pour être précis, fais son apparition, elle avait des cheveux noirs, des yeux violet, des courbes avantageuses, décidément, entre Riley et cette femme, il semblais que les démones était toutes pourvues d'une beauté à couper le souffle. Pas que cela me gênait, pas le moins du monde, j'en faisais juste le constat. Et cette demoiselle pénétra dans la fameuse impasse ou j'étais censé voir mon client. Ni une, ni deux, je payais mon café en vitesse et je la suivais dans ce cul de sac.

Une fois arrivé, la jeune femme, me tournais le dos, mais n'ayant pas cherché à être discret elle m'a entendu et s'est retourné pour voir à qui elle avait affaire, ce qui était bien normal. Me voir ici semblait la surprendre, pourtant cela devait bien être elle qui m'avait convoqué dans cette ruelle, qui d'autre sinon?

Logan Tancarville, je me trompe? Que fais un détective en ces lieux si éloigné ?

Je sortais une cigarette de mon paquet et je l'allumais, après avoir pris une bouffée, je pris le temps de répondre.

Je ne sais pas, à vous de me le dire mam'zelle. L'usage veut que lorsque l'on rencontre quelqu'un on commence par se présenter, si vous, semblez me connaître, ce n'est pas mon cas. Comment vous vous appelez?

Avant d'attaquer les choses sérieuse je voulais savoir dans quelle merdier j'allais me fourrer. Et ce n'étais pas les dagues à sa ceinture qui me rassurait, mais elle pouvais bien penser la même chose de mon magnum. 1 partout, balle au centre, dans quoi je m'embarquais cette fois?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Âmes : 6
Date d'inscription : 19/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Jeu 15 Mar - 15:52

Butterfly EffectLogan Tancarville &
Vaermina Sveinn
Logan. Il était détective tout autant en enfer qu'à Damned Town. Pourquoi était-il ici ? Telle est ma question, mais il ne savait pas en savoir plus que moi. Il sortait une cigarette du paquet qu'il avait en sa possession. Il l'allumait, prit une bouffée et mit du temps avant de me répondre. Je n'étais guère pressée. Fort heureusement.

«Je ne sais pas, à vous de me le dire mam'zelle. L'usage veut que lorsque l'on rencontre quelqu'un on commence par se présenter, si vous, semblez me connaître, ce n'est pas mon cas. Comment vous vous appelez?»

Il ne me connaissait donc pas. Était-ce un bon signe que je faisais les choses comme il se devait ? Parfait ! Je glissais mes mains sur mes hanches plissant légèrement des yeux remplit de malice.

«Vaermina Sveinn. Mina pour les intimes. Dois-je comprendre qu'on vous a également convoqué ici-même ?»

Je glissais ma main droite dans la poche de mon manteau pour y sortir le bout de papier qui était écrit l'heure et le lieu. Tout ça était bel et bien étrange. J'en étais pas certaine, mais maintenant ça confirmait mes doutes. C'était un piège. J'aurais dû m'écouter pour une fois, mais la curiosité était présente.

«C'est malheureux d'en arriver là... À de tel manière...»

Soudain une présence se manifesta derrière moi. Je ne bougeais pas. Il se laissait tomber du bâtiment qui bloquait la ruelle. Il devait même user ses ailes pour un tel saut. Je regardais Logan sans réagir. Quel âme perdue m'en voudra pour avoir fait mon travail ? Un idiot qui ne sait apprécier la vie, j'imagine. Je sentais son arme se poser au milieu de mon dos. Amateur. Je pourrais presque sentir qu'il tremblait. Je m'attendais à une bonne explication.

«Vaermina Sveinn sale traîtresse !» cria-t-il. «Tu a tué Draig, tout ce que tu mérites est de mourir ici et maintenant !»

«Tu pousses les choses trop loin mon cher. Je n'ai que faire de tes menaces ! Draig méritait de mourir, j'étais sous contrat et tu sais ce qu'il arrive quand quelqu'un a son nom dans un contrat, n'est-ce pas, Kean ?»

Vas-y tire, pensais-je. J'esquissais un bref sourire. Draig avait donc des amis ? Il avait eu le temps d'avoir de véritable fidèle ? Je ne pouvais plus me retenir que je me mettais à rire. Je ne pouvais plus m'arrêter.

«Qu'est-ce qui te fait rire ?!»

«Toi.» je reprenais mon souffle en cessant de rire, mais le fou rire y était. «Tu es pitoyable et surtout tu en trembles ! Mais si tu expliquais au détective pourquoi tu nous as convoqués.»

«C'est simple. Détective Tancarville je vous engage pour éliminé cette assassin.»

Sérieusement ? Je n'avais pas envie de me battre, ni verser de sang. Si Logan avait une logique il verrait que ça ne servait à rien. Pour l'instant je me retenais pour attaquer ce Kean qui aurait dû également mourir cette nuit-là. Je l'ai épargné et il ignore la chance qu'il a d'être en vie. Si Logan rangeait de son côté je me sentirais mal d'éliminé un si bel homme, mais c'est mon travail n'est-ce pas ? Pas d'attache Vaermina.  
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Mer 21 Mar - 0:41

Logan Tancarville & Riley Payne

Entrée n°3: La théorie du chaos (ft. Vaermina Sveinn

La femme au cheveux noirs posaient ses mains sur ses hanches et prenait une sort de mimique, comme si elle était fière d'elle. Pour quelles raisons? Je l'ignorais totalement, mais je dois bien avouer que cette expression collait bien à son petit minois qui était aussi joli que le reste de sa silhouette, mais cela je le gardais pour moi.

Vaermina Sveinn. Mina pour les intimes. Dois-je comprendre qu'on vous a également convoqué ici-même ?

Je tirais une latte et je tapotais mon mégot pour en faire tomber les cendres, apparemment la personne qui nous avait convoqué n'était pas décidée à se montrer. Du moins pas encore, est ce que j'allais de voir faire équipe avec cette femme?

C'est malheureux d'en arriver là... À de tel manière...

Je sortais de mes pensées, intrigué par ce que Vaermina venait de dire, elle me parlait pas ça se voyait alors à qui? La réponse à cette question sautait du bâtiment pour se loger juste derrière la demoiselle, déployant rapidement ses ailes pour amortir sa chute et avant même que j'ai le temps de réagir il tenait un flingue contre le dos de Mina. Un amateur vu la façon dont il le tenait. Pourtant le colt était beau, j'envisageais presque d'en trouver un de la même facture. Je tire une autre latte sur ma clope, je commençais sérieusement si j'allais pouvoir passer un jour, dans cette ville, une journée sans emmerdes.

Vaermina Sveinn sale traîtresse !Tu a tué Draig, tout ce que tu mérites est de mourir ici et maintenant !

J'arquais un sourcil dubitatif, j'avais aucune idée de qui était Draig, mais visiblement cet homme était particulièrement touché par le sort tragique qui l'avait touché, sort dont madame Sveinn ne semblait, selon lui, pas étrangère.

Tu pousses les choses trop loin mon cher. Je n'ai que faire de tes menaces ! Draig méritait de mourir, j'étais sous contrat et tu sais ce qu'il arrive quand quelqu'un a son nom dans un contrat, n'est-ce pas, Kean ?

Ainsi cet énergumène s'appelait Kean, intéressant mais ça me disais pas ce que je foutais là, je me contentais de finir ma clope et de l'écraser du pied tout en continuant d'observer leur cirque. Vaermina commençait à rire, je me doutais que ce n'était pas son premier rodéo mais de là à avoir un aplomb aussi ferme, elle avait suscité mon respect.

Qu'est-ce qui te fait rire ?!

Je sais pas? On commence par ta sale tête? Tes erreurs de débutant? Ou le fait que tu ne fasse peur à personne dans cette rue?

Toi.Tu es pitoyable et surtout tu en trembles ! Mais si tu expliquais au détective pourquoi tu nous as convoqués.

En effet la p'tite dame soulevait un point important, même si leurs histoire était certes intéressantes, moi j'avais rien à voir là dedans. Qu'est ce que je foutais dans cette ruelle?

C'est simple. Détective Tancarville je vous engage pour éliminé cette assassin.

Je baissais légèrement la tête, laissant l'ombre cacher mes yeux. Un boulot était un boulot je suppose. Je faisais un pas, puis le deuxième, comme à chaque fois que l'on va tuer quelqu'un de sang froid, le temps semble ralentis, les battements de mon cœur résonnent dans mes oreilles interrompus seulement par mes pas qui résonnaient contre le bitume de cette impasse. Je dégainais mon magnum, enlevais la sécurité et je le pointais entre les deux yeux de Vaermina.

Ce fut un plaisir d'avoir affaire avec vous.

Je décalais mon armes de façon à la pointer entre les deux yeux de ce Kean. Et d'une voix beaucoup plus méprisante je lui crachais presque au visage.

Quand on veut tuer quelqu'un, on a les couilles de le faire soi même. Moi je suis détective privé pas tueur à gage.

La lueur de terreur qui traversa ses yeux à ce moment là ne m’empêcha pas de le saisir à la gorge et de décaler mon arme sur sa joue et de presser la détente, la balle traversait sa joue, sa langue, et ressortait par l'autre joue. Il hurlait de douleur, je plaquais ma main contre sa bouche meurtrie pour le faire taire.

Ça t'apprendra à dire des conneries, maintenant va voir un médecin ou tu mourras dans la prochaine heure, maintenant casses-toi!

Il pris les jambes à son cou en protestant comme il pouvait. Je me tournais ensuite vers Vaermina.

Vous avez rien mam'zelle?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Âmes : 6
Date d'inscription : 19/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Mer 21 Mar - 1:38

Butterfly EffectLogan Tancarville &
Vaermina Sveinn
Logan baissait sa tête face à la demande de Kean. Allait-il considéré cette offre ? Ça serait fort dommage. Il avait d'un pas suivit d'un deuxième. Je ne cessais de le regarder d'un air complètement neutre. Pas tout de suite. Je glissais doucement ma main en dessous de mon manteau à la recherche d'une dague au cas où. Il dégainais son arme, son magnum, il enlevait la sécurité et pointait celui-ci entre mes deux yeux. Est-ce comme ça que j'allais mourir ? Une balle entre les deux yeux ? Je m'attendais à une mort plus tragique. Je suis quelque peu déçue.

«Ce fut un plaisir d'avoir affaire avec vous.»

Ah. À ce point ? Je ne réagissais pas autant. Pourtant... Il décalait son arme pour le pointer en direction de Kean. Je fixais désormais le vide. Logan parlait d'une voix beaucoup plus méprisante crachant presque au visage de ce dernier. Il n'avait pourtant pas tord.

«Quand on veut tuer quelqu'un, on a les couilles de le faire soi même. Moi je suis détective privé pas tueur à gage.»

Il pressait la détente. Kean n'eut pas le temps de réagir que son corps tombait lourdement sur le sol. Je ne sentais plus son arme poser au niveau de mon dos. Logan jurait entre ses dents, il traitait de cet imbécile de connard. Je fixais toujours le sol avant de détourner légèrement mon regard vers Logan qui c'était tourné dans ma direction.

«Vous avez rien mam'zelle?»

Je secouais négativement la tête. Je pivotais sur moi-même pour observer le cadavre de Kean. Je me penchais légèrement pour lui fermer les yeux fouillant en même temps ses poches pour trouver un quelconque indices. Rien. Je ramassais uniquement son arme et le tendais vers Logan.

«Vous en aurez plus besoin que moi, je suppose.»

Je me redressais glissant mes mains dans mes poches observant toujours Logan. J'esquissais un sourire au coin de mes lèvres.

«Il ne sera pas le dernier, malheureusement. Beaucoup appréciaient Draig. Tous ignorent comment il est mort, mais il n'est pas mort de mes mains. C'est une longue histoire et endormante en plus de cela.»

Ce qui était vrai. C'était la nuit la plus douloureuse qui soit, la plus douloureuse de toute mon existence. Qui l'aurait crû ? Je penchais légèrement ma tête en sa direction.

«J'apprécie bien votre tact et votre façon de tirer votre magnum. Je pourrais presque avoir des frissons !»

Il m'avais aidé d'une certaine manière. Je ne pouvais tout juste pas partir et le laisser ici, n'est-ce pas ? J'avais un minimum de bon sens.

«Merci.»Oui, je venais de dire des mots qui sort très rarement de ma bouche. Surtout que c'était sincère, pour les rares fois.«Sachant que ça ne sera pas suffisant, comment puis-je faire pour vous remercier davantage ? Vous n'avez qu'à demander.»
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Lun 9 Avr - 5:23

Logan Tancarville & Riley Payne

ENTRÉE N°3: LA THÉORIE DU CHAOS (FT. VAERMINA SVEINN)

La demoiselle avait pas encore l'air tout à fait remise qu'elle pris l'initiative de fouiller le cadavre, réflexe de pro, c'était pas son premier rodéo ça se voyait, elle eut quand même la délicatesse de fermer les yeux au lâche qui l'avait menacée, personnellement je ne m'en serai même pas donné la peine c'est bien le genre de déchets auxquels je cassais les dents quand je traînais avec les Tales. Vaermina me tendait son armes, ça par contre ça me parlait, cet imbécile savait à peine s'en servir mais il avait du bon matos, même calibre que mon arme actuelle, je la prenais et je la glissait dans mon deuxième holster qui lui était vide, de retour à l'appartement j'avais bien l'intention de lui refaire une jeunesse et de le bichonner.

Vous en aurez plus besoin que moi, je suppose.

Je répondais à son sourire par un autre, après tout elle avait pas tort, elle semblait être plus portée sur les lames. Elle se relevait et plaçait ses mains dans ses poches. Je me contentais de continuer à la regarder dans les yeux.

Il ne sera pas le dernier, malheureusement. Beaucoup appréciaient Draig. Tous ignorent comment il est mort, mais il n'est pas mort de mes mains. C'est une longue histoire et endormante en plus de cela.

Raison de plus pour moi de ne pas m'y intéresser alors.

Je baissais la tête en direction du cadavre, j'avais pas envie de subir le même sort juste parce que je me suis mêlé d'affaires qui ne me regardent en rien.

J'apprécie bien votre tact et votre façon de tirer votre magnum. Je pourrais presque avoir des frissons !

Je relevais la tête vers Vaermina à nouveau, qui avait penché légèrement la tête. Est ce qu'elle était vraiment en train de flirter ou c'était une de ces personnes pour lesquelles c'était simplement un jeu, je me disais que ça coûtait rien de le découvrir.

Merci.Sachant que ça ne sera pas suffisant, comment puis-je faire pour vous remercier davantage ? Vous n'avez qu'à demander.

Je souriais, beaucoup de mes véritables clients n'avaient même pas 10% de la reconnaissance dont elle faisait preuve, et ce même si on voyait qu'elle avait pas l'habitude.

La seule chose que je peux vous demander, c'est que si vous avez besoin de retrouver quelqu'un et que vous avez les moyens, pensez à moi, personne ne me bat dans ce domaine je vous le garantis, parlez en autour de vous il n'y a pas de mauvaise publicité et comme je viens d'arriver en ville, les clients ne sont pas légions. Et sinon, le café ou j'ai attendu de venir juste en face est pas mauvais ça vous tente?

Je pointais du pouce derrière moi par dessus mon épaule, en souriant un peu. C'était tout ce dont j'avais besoin en ce moment et si elle pouvait me l'accorder, ne serai ce qu'un tout petit peu, je n'allais pas cracher dessus. Comment on dit déjà? Jamais décourager une bonne volonté. C'était exactement cela.
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Âmes : 6
Date d'inscription : 19/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Lun 9 Avr - 18:04

Butterfly EffectLogan Tancarville &
Vaermina Sveinn
Il n'était pas idiot. Il n'était pas intéresser à savoir davantage de mon histoire ennuyeuse. Ce qui était une bonne chose. Il avait des risques à me connaître correctement. Nous sommes entre professionnels alors nous le resterons. Ça ne me déplaisait pas. D'ailleurs c'était quoi un ami ? J'en ai jamais eu dans ma vie, mais uniquement des partenaires que je traite comme ma famille. Des amis honnêtes ? Sauf ce Livius les autres me sont fidèles et loyaux jusqu'à preuve du contraire. Même Red est considéré comme un partenaire de crime et non un ami. Être intime avec quelqu'un ? Je ne sais pas. J'ai peur de m'attacher tout simplement. Je me concentrais, de nouveau, sur Logan et il me souriait. J'étais pourtant très honnête avec mon merci. Il est rare ces temps-ci, mais cet homme le méritait. Plus que n'importe qui, que ça soit sur Terre, en Enfer ou même sur Damned Town.

«La seule chose que je peux vous demander, c'est que si vous avez besoin de retrouver quelqu'un et que vous avez les moyens, pensez à moi, personne ne me bat dans ce domaine je vous le garantis, parlez en autour de vous il n'y a pas de mauvaise publicité et comme je viens d'arriver en ville, les clients ne sont pas légions. Et sinon, le café ou j'ai attendu de venir juste en face est pas mauvais ça vous tente?»

Je suis également capable de retrouver des gens. J'envoie quelques éclaireurs et ils font le travail. Ils me ramènent la victime vivante ou morte, selon l'ordre et j'applique le choix final. Mon réseau fonctionne bien. La mort est l'un de mes premiers choix et pour un détective, tel que Logan, c'est en dernier recours. On est pas plus cher l'un que l'autre, mais ces services le sont probablement.  

«Si j'ai besoin de vos services, je vous ferai signe... J'en parlerais à ceux et celles qui viennent à moi pour leur faire comprendre que je ne suis pas la seule qui fait ce genre de boulot. Vous êtes détective et moi une assassin, une informatrice et une coiffeuse. On est assez différent pour notre mode opératoire, mais je penserais à vous si quelqu'un veut un service comme le vôtre.»

Je regardais derrière son épaule pour constater le café qu'il y avait. J'avais beaucoup de temps devant moi et une bonne compagnie ne se refuse pas, n'est-ce pas ?  

«Je veux bien y aller, il me semble sympa ce café. Pas grand monde surtout.»

Comme je les aimes. J'aime la foule, mais pas dans un café, ça me rend nerveuse d'un certain point. Déjà que l'on pouvait détecté les anges ainsi que les démons sans oublier les déchus. C'était quelque chose que j'adorais faire, dévisager mes semblables pendant qu'ils boivent tranquillement un café. Peu savent le boulot que je fais, mais d'autres me connaissent sous le nom de Mina voir Mara. Sans perdre davantage de temps, Logan et moi-même dirigeons vers le café. Nous sortons de cette fameuse ruelle avant d'entrer dans le café. Nous installons à une table proche d'une fenêtre, je retirais mon manteau de printemps venant à tourner mon regard vers Logan.  

«Qu'allez-vous prendre ? C'est moi qui paie.»

Payer un café ne fait de mal à personne n'est-ce pas ? Une fois le manteau placé ainsi la commande de Logan dites, je me dirigeais vers le comptoir de service. Je disais ma commande ainsi que celle de Logan et payais. Le serveur me dévisageait et je le comprenais, c'était un ange pur. Ça puait la pureté. Un genre d'ange qui n'a jamais fait de mal à une mouche et qui est resté trop longtemps dans les jupons de sa mère. Une vraie connerie quoi. Il ne connait rien à la vie et il vient vivre à Damned Town ? Quel idiot. Il me donnait sa commande et à contre-coeur, il me souriait, car son patron n'était pas loin. Je lui rendais et en le remerciant d'un signe de tête. Je tournais les talons et je me dirigeais vers la table où nous étions installés. Je posais la boisson chaude de Logan sur la table ainsi que la mienne de mon côté avant de prendre place.  

«Dites-moi Logan, pourquoi êtes-vous venu vous établir à Damned Town ? Est-ce par curiosité de cette ville ou pour le boulot ? Peut-être un peu des deux, qui sait ?»

Je le regardais tandis que je prenais la tasse du fameux café et je prenais une ou deux gorgées. C'est ça qui me manquait, de la chaleur. Ouais, je m'ennuyais de la chaleur des enfers, car en bas il n'y a pas de saison ou du moins ce n'est pas comme sur la Terre ou même à Damned Town. Il fait chaud en Enfer et j'étais habituée à cette chaleur mortel. C'est tout ce qui me manque ou presque... Il faut bien sacrifié quelques trucs pour découvrir qu'elle est cette ville, non ?
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Lun 30 Avr - 6:51

Logan Tancarville & Riley Payne

ENTRÉE N°3: LA THÉORIE DU CHAOS (FT. VAERMINA SVEINN)

Je me contentais d'attendre la réponde de Vaermina en grillant ma clope, je savais déjà que je n'aurai pas le droit de fumer dans le café alors je préférais faire déjà le plein de nicotine d'avance, au cas ou elle acceptais mon invitation. Pour une fois j'étais face à quelqu'un de respectueux avec un minimum de manières. Pas un autre de ces attardés auquel j'avais affaire d'habitude et dans un sens cela me plaisait, car ça me prouvait que tout le monde n'était pas aussi désespérant que le peu de rencontre que j'avais faire jusqu'ici.

Si j'ai besoin de vos services, je vous ferai signe... J'en parlerais à ceux et celles qui viennent à moi pour leur faire comprendre que je ne suis pas la seule qui fait ce genre de boulot. Vous êtes détective et moi une assassin, une informatrice et une coiffeuse. On est assez différent pour notre mode opératoire, mais je penserais à vous si quelqu'un veut un service comme le vôtre.

Et je ne peux pas demander mieux en ce moment.

Je veux bien y aller, il me semble sympa ce café. Pas grand monde surtout.

Surtout!

J'appuyais en effet ce dernier mot pour en souligner l'importance, car il est vrai que je préfère les endroits calmes et discret que l’exubérance extrême et dérangeante que compose l'ambiance de certains bar. Nous nous dirigeâmes ainsi vers le café, quittant la sombre ruelle encore tachée du sang des imbéciles, ce n'était pour me déplaire mais je préférais ne pas me trouver dans les parages quand quelqu'un verra ce spectacle macabre. Je retirais mon long imperméable une fois rentré dans le café et je suivais Vaermina vers une table jointe à la fenêtre, elle retirait seulement son manteau à ce moment tandis que je posais le miens à côté de moi.

Qu'allez-vous prendre ? C'est moi qui paie.


Ce à quoi je répondais un café noir, bien corsé si possible. Et pendant qu'elle prenait la commande, je sortais mon calepin et je prenais notes de quelques détails qui me seraient utile par la suite, en effet j'ai appris par cet épisode qu'il y avait visiblement des réseaux d'espions ou de mercenaires en villes, et les enlèvements viennent parfois d'eux, c'est une piste que je ne pouvais pas négliger, je gardais aussi le nom et coordonnée de Mina sous le coude, après tout elle pouvait toujours avoir une ou deux infos sous le coudes au cas ou. Il fallait que je pense à lui demander un moyen de la contacter si besoin. Mais je rangeais rapidement tout ça alors que je voyais la serveuse rendre la commande à Vaermina, elle revenait avec les tasses, posant la mienne, je pouvais déjà sentir les arômes d'un café torréfiés juste comme il faut, assez fort pour soulever une montagne. La demoiselle posait ensuite sa commande de son côté avant de prendre place. Je portais la tasse à mes lèvres pour laisser le liquide noir encore brûlant couler le long de mon œsophage pour le sentir se déposer au fond de mon estomac.

Dites-moi Logan, pourquoi êtes-vous venu vous établir à Damned Town ? Est-ce par curiosité de cette ville ou pour le boulot ? Peut-être un peu des deux, qui sait ?

Je me contentais de sourire en reposant ma tasse. La question était bien singulière pour une espionne et je savais qu'elle avait déjà la réponse puisqu'elle connaissait déjà mon prénom,après tout je n'étais en ville qu'un simple petit détective qui débutait, et on retenait rarement le nom d'un détective à moins de s'y intéresser, et quiconque s’intéresse à Logan Tancarville, à eut vent de la rumeur, fondée, de ma présence ici.

Je n'ai aucune raison de répondre à une question dont vous avez surement déjà la réponse et si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas dur à trouver, je vous fais confiance là dessus, après tout c'est votre métier si j'ai bien compris. Cependant l'inverse n'est pas vrai, je n'ai pas encore eu affaire à votre affaire pour m'y intéresser, dites moi? Quel est l’intérêt de bâtir un réseau dans cette ville? Outre l'ambition bien sur, pourquoi ne pas commencer en enfer?

Je reportais à me lèvres mon café et je reprenais encore une petite gorgée, attentif à la réponse qu'allais m'apporter Vaermina.   
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Âmes : 6
Date d'inscription : 19/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville} Lun 30 Avr - 7:26

Butterfly EffectLogan Tancarville &
Vaermina Sveinn
Suite à ma question, il se contentait de sourire tout en reposant sa tasse. Certes, j'ai eu vent de ses aventures, mais il y a quelques trucs qui m'échappent encore, malheureusement. J'avais toujours un sourire à mes lèvres songeant qu'il avait une tête à faire du cinéma, je ne sais pas pourquoi, mais j'avais cette impression, étrange non ? Il faisait bien son rôle de détective privé aussi, ça il y a aucun doute là-dessus.

«Je n'ai aucune raison de répondre à une question dont vous avez surement déjà la réponse et si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas dur à trouver, je vous fais confiance là dessus, après tout c'est votre métier si j'ai bien compris. Cependant l'inverse n'est pas vrai, je n'ai pas encore eu affaire à votre affaire pour m'y intéresser, dites moi? Quel est l’intérêt de bâtir un réseau dans cette ville? Outre l'ambition bien sur, pourquoi ne pas commencer en enfer?»

Je glissais un doigt sous mon menton plongeant mon regard dans celui de Logan. Il reprenait une gorgée de son café. Je fis de même avec le miens en inspirant doucement. Je lâchais un petit rire entre mes lèvres.

«Oh, mais j'ai déjà mon propre réseau en enfer, mon cher. C'est pourquoi je suis ici, je veux l'agrandir autant que je le peux... Souhaitant que quelques personnes aient besoin de mes services. De jour en jour, un nouveau membre fait son apparition. On oublie le passé et on va de l'avant.»

Je serrais quelque peu ma tasse prenant une autre gorgée ne voulant pas en dire davantage. Ça serait dommage qu'il en sache bien plus qu'il ne faudrait, n'est-ce pas ?   

«Votre histoire... Votre lignée est très connu en enfer... Hm... Ce fût le cas des Sveinn il y a plusieurs années de cela, je suis la dernière.»

Je ne voulais pas que cette lignée scandinave continue de vivre parmi tant d'autre. Il était temps que cette famille meurt pour de bon et entre mes mains. Il n'y aura pas d'héritier. Personne ne devrait porter un tel fardeau sur les épaules. On est une famille maudite de toute manière.  

«Bad Wolf...»dis-je en levant mon regard en sa direction.«Voilà un surnom qui fait frisonner quelques démons... »

Moi non, car moi je n'étais pas mieux. Les gens me surnommais de multiple façon, mais jamais ils ont eu la chance de voir mon visage. Tous terrifiés d'un simple surnom. Ça fait quoi élever une gamine à exercer un métier salissant ? On crée des liens, on ramasse des contrats et surtout qu'on est vachement bien payé. Enfin... Tout dépend...   

«Si vous savez... Il y a eu une personne qui a connu mon histoire et il est mort. À moins que...»je posais ma main sur la table et l'approchais délicatement de celle de Logan.«Vous n'ayez pas peur de mourir.»
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville}

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect {feat. Logan Tancarville}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La théorie de ... Butterfly Effect [Terminée]
» Andy Davis || Toy Story || feat Logan Lerman
» III.04 - After the nightmare (Feat Logan)
» (m) Logan P² Green ~ Mentor, Big Brother (feat Stephen Amell)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: La ville :: Le centre-ville-
Sauter vers: