When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mar 26 Déc - 4:42



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeLundi soir. Il est déjà très tard. En ce milieu de soirée banal, Alexander est au Holy Fire à boire des shots de vodka. Hazel n'est pas avec lui, et il ne le veut pas. Non loin l'idée d'une dispute entre eux, mais avec les récents évènements causés par sa mère, le démon ne supporte plus la situation. La savoir chez lui, à l'étage par intermittence... Ça ne le rassure pas. Sa belle en sait quelque chose pourtant ! Mais il refuse de la mêler à tout ça. Alors il tente de penser à autre chose... Son esprit vagabonde dans un passé peu lointain, ce fameux soir où il rencontra cette Riley, assise au bar non loin de sa table. Il s'en rappelle plutôt bien, malgré la cuite fulgurante qui lui avait écrasé les boyaux. Il se sentait à la rue, comme dépossédé de tous ses moyens et prêt à faire la plus grosse connerie de sa vie. Il sentait la présence de l'entité qui, depuis, ne se manifeste plus. Et il sentait le doute se propager comme une mauvaise herbe... Ce soir, le scénario se répète. Il ne sait plus où il en est, et ça le ruine.

Le Phoenix se retrouve confronté à ses peurs les plus profondes. Il ne sait pas si son père est vraiment mort... Mina affirme qu'elle veille à ce qu'il le soit, mais il ne peut en avoir la certitude. Sa mère enchaine les bourdes soit-disant pour le protéger mais elle se trompe... Il n'a pas besoin de sa protection. Et Hazel qui veille à son bien-être... Le démon se sent comme oppressé par une force invisible, au point de ne plus pouvoir respirer. Il en oublie presque le duo de choc qui avait promis de les aider. Aucune nouvelle n'est arrivée à son oreille depuis samedi. Qu'est-ce qu'ils foutent ? Est-ce si long de contrer les plans de Célestia ? Ou ne sont-ils pas à la hauteur de ses espérances ? Trop de questions... et plus assez d'alcool. Alexander leva alors son bras en direction du serveur et commanda des shots supplémentaires. Son foie tient encore le coup, mais pour combien de temps ? Mais alors que le serveur revient avec sa vodka tant désirée, il entendit les portes du bar s'ouvrir dans un léger fracas. Tournant légèrement la tête sur le côté, il distingua très nettement l'aura d'une déchue, envahie par une totale indifférence et en proie au dégout face à la race humaine. Un sourire d'abruti se figea sur ses lèvres. Elle ne pouvait pas mieux tomber. Se rappelant de son don extralucide, il s'adressa à elle à haute voix, sans prendre la peine de se retourner :

« Regardez qui voilà ! Cette chère Casey Williams. Ça fait un baye hein ? Allez viens, assieds-toi avec moi. C'est le Phoenix qui régale ! »

Le démon ne peut pas contenir son fou-rire. La dernière fois qu'il l'avait vu, ils étaient à moitié bourrés dans un autre bar, après avoir testé un jeu à boire relativement instructif. Elle l'avait quitté sur une certaine politesse. Mais depuis, qui sait ce qu'elle est devenue ? A t'elle fini par avoir sa vengeance sur le Dragon ? Des pas retentirent derrière lui, suivi du cliquetis d'une canne. Elle arrive...
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mer 17 Jan - 3:22



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole)


Enfin! Enfin, je pouvais sortir après cette vilaine blessure à l'épaule qui m'avait clouée au lit pendant 2 semaines, entre la rééducation et l'anémie et la fièvre, je suis restée inactive durant trop de temps je ne sais même pas ce qui s'est passé dernièrement en ville, quelle manque de sérieux de ma part mais en même temps me forcer à le faire aurai été déraisonnable. Enfin loin de moi ces préoccupation, Eve est couchée, La nuit est à moi et à moi seule, et que faire dans se cas? Se mettre une mine et oublier ne serai ce qu'une nuit la stupidité du monde qui l'entourait. J'étais de bonne humeur, rien ne saurai m’empêcher de passer une bonne soirée et quiconque aurai eu l'audace d'essayer je l'aurai torturé pour mon propre plaisir sadique et lui donner une leçon qu'il ne serai pas prêt d'oublier. Mais ces spéculations étaient hors de propos, après tout qui serai suffisamment stupide pour essayer? Je me dirigeais déjà vers le Holy Fire, en espérant secrètement que Shi servait ce soir, je n'aurai pas dis non à un peu de bon temps ce soir. Aaaaaah...du bon temps, lui, moi, tout les deux, dans un lit, tellement de possibilité...Alors que je divaguais sur les divers usages de paires de menottes, j'arrivais à destination et il ne m'a suffit que de pousser les portes du bar pour sentir un aura familière me traverser, pas celle attendue mais c'était quand même agréable de trouver une personne pas complètement débile pour boire, même si elle l'était un peu mais ils le sont tous alors faut bien faire avec. La voix d'Alexander retentit dans le bar, visiblement cette mauvaise graine avait commencé sans moi.

Regardez qui voilà ! Cette chère Casey Williams. Ça fait un baye hein ? Allez viens, assieds-toi avec moi. C'est le Phoenix qui régale !

Je n'allais bien évidemment pas refuser une proposition aussi alléchante, cela tombait sous le sens et pendant que Phoenix semblait se taper une bonne barre, je m'approchais calmement de l'endroit d'ou provenais sa voix. Je m'asseyais sur le siège le plus proche. Je donnais une tape dans le dos d'Alexander, plus pour obtenir des infos que réellement le saluer, et qu'est ce qu'elles étaient croustillante, un archidémon potentiellement mort, des complots contre Celestia, une relation avec un ange, décidément j'en avais raté des choses, cela ne faisait qu'accentuer le sentiment de satisfaction que j'avais déjà.

Et bien, et bien, regardez qui voilà, si ce n'est pas ce cher Alexander, quel surprise, je ne m'attendais pas à te croiser, mais comment décliner une proposition si poliment offerte, à ce que je vois ça va pas fort en ce moment, c'est vrai qu'à ta place je serai surement en train de me mettre une mine.

J'étais dans la désinvolture et la provocation, après tout autant le bousculer un peu, c'est toujours amusant.

Ou peut être pas, je serai surement trop occupé à chercher une solution au problème, mais chacun sa manière de procéder, je ne suis pas dans ta tête.

Je poussais un léger ricanement empli d'ironie après tout techniquement j'étais bien dans sa tête.

Je te taquine rassure toi, si ça peut te consoler dis toi que je viens de passer 2 semaines au lit à cause d'une fichue balle dans l'épaule, tu parles d'une corvée. Enfin réjouis toi, tu vas au moins pouvoir oublier le temps d'une nuit tes problèmes et tourments c'est toujours mieux qu'il y a 5 minutes.

Je commandais en coup de vent un shot de tequila. La soirée promettait d'être longue mais je comptais bien remplir mon objectif de base, Alexander ou pas.



©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Jeu 18 Jan - 19:53



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeL'aura puissante de Casey inonde l'espace vital du Phoenix, la voyant s'installer sur le tabouret juste à côté du sien. Elle se contente d'une simple tape sur son épaule, lui souriant. Elle a plutôt bonne mine ! Mais il ne peut pas trop s'y fier. Il se doute qu'elle sait tout de ces dernières aventures... Son don risque de parler à sa place incessamment sous peu ! Reprenant son calme après son fou-rire, il s'installe un peu mieux et observe son amie l'aveugle au travers de ses lunettes cramoisies :

« Et bien, et bien, regardez qui voilà, si ce n'est pas ce cher Alexander, quel surprise, je ne m'attendais pas à te croiser, mais comment décliner une proposition si poliment offerte, à ce que je vois ça va pas fort en ce moment, c'est vrai qu'à ta place je serai surement en train de me mettre une mine. »

Et voilà ! Tout en délicatesse, comme la première fois. Casey a vraiment le chic pour plomber l’ambiance en une fraction de seconde. Cependant, Alexander est content de la revoir. Il aurait bien voulu la recroiser plus tôt, mais dans cette ville c'est pas si simple de revoir les gens à l'improviste...

« Ou peut être pas, je serai surement trop occupé à chercher une solution au problème, mais chacun sa manière de procéder, je ne suis pas dans ta tête. »

« Menteuse ! » Le Phoenix observe l'aveugle libérer un ricanement. Elle a sûrement entendu, mais doit s'en foutre royalement. C'est sa raison d'être non ? Se plonger dans le crâne des gens afin d'en sortir leurs secrets les plus enfouis. Lui-même ignore s'il serait en mesure de bloquer son esprit face à son pouvoir psychique... Bref. Il avale d'une traite l'ensemble de ses shots restants, à la limite de l'euphorie.

« Je te taquine rassure toi, si ça peut te consoler dis toi que je viens de passer 2 semaines au lit à cause d'une fichue balle dans l'épaule, tu parles d'une corvée. Enfin réjouis toi, tu vas au moins pouvoir oublier le temps d'une nuit tes problèmes et tourments c'est toujours mieux qu'il y a 5 minutes. »

Alexander se fige. Que vient-elle de dire à l'instant ? La voyante extralucide s'est prise une balle ? Il semblerait qu'elle ne soit pas aussi infaillible qu'elle le prétend. Il serait fortement intéressé d'en savoir plus sur sa triste mésaventure mais... Elle risque de se fâcher. Alors qu'elle demande une téquila au serveur, Alexander en profite pour reprendre des shots de vodka. Elle a raison sur un point : oublier pour ce soir. Mais la question lui brûle les lèvres alors :

« Si je te demande ce qui s'est passé pour que tu te fasses blesser de la sorte, je me prends une baffe ou pas ? »

Casey ne répond pas. C'était à prévoir ! Elle n'est pas du genre à avouer ses faiblesses, ni même à raconter quoi que ce soit de sa vie. Mais c'était bien tenté. Le serveur revient à la hâte, avec la commande de chacun. Alexander s'empare d'un shot et lève son verre en direction de l'aveugle.

« Allez ! Santé ! Comme tu l'as dit, on est là pour oublier les merdes qui régissent nos vies. Et pas de jeu à boire cette fois ! Bon, qu'est-ce que tu veux savoir ? »
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Sam 20 Jan - 19:24



 


When love sows doubt (feat Alecander Cole)


Quelques part ces derniers temps ont été si compliqués que la simplicité d'Alexander, même dans la complexité de ses problèmes, était agréable. C'était comme revenir sur une chemin plat après une longue randonnée en pleine montagne.

Si je te demande ce qui s'est passé pour que tu te fasses blesser de la sorte, je me prends une baffe ou pas ?

C'est pour la faible considération que tu as pour moi qui te vaudrai une baffe mais pour la forme je vais t'ignorer, après tout je suis de bonne humeur.

Le serveur revenais avec nos commandes que je gratifiais d'un sobre "Merci chef". Je sens le courant crée par le bras d'Alexander qui va surement tenter de porter un toast et comme pour beaucoup de choses mon instinct ne m'avait trompé.

Allez ! Santé ! Comme tu l'as dit, on est là pour oublier les merdes qui régissent nos vies. Et pas de jeu à boire cette fois ! Bon, qu'est-ce que tu veux savoir ?

Je souriais à sa question, je n'allais même pas avoir à me fatiguer, je prenais une petite gorgée dans mon verre que je reposais et je m'accoudais au comptoir en faisant face à Alexander en souriant.

Moi? Oh, trois fois rien. Je veux juste que tu me raconte ce qui t'es arrivé depuis ta première rencontre avec Hazel, je veux ton point de vue et ton ressenti. Vois tu j'ai bien peur que mes informations soient en partie périmée et quitte à avoir des infos, autant les prendre à la source n'est ce pas? Et puisque tu te propose si gentiment comment pourrais je refuser?

Je continuais de sourire sous mon ironie tout en sirotant mon verre calmement.


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Dim 21 Jan - 5:51



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeAlexander se rend compte dans la seconde qu'il n'aurait jamais dû poser cette question. Pourquoi lui tend-il la perche comme ça ? Est-ce l'alcool qui lui joue des tours ? Ou cette infâme entité qui lui commande de faire ses volontés ? Voir le visage de Casey s'illuminer au travers de ses carreaux cramoisis n'inspire rien de bon, même s'il la connait un peu. Souriante, elle s'empare de son verre et s'hydrate d'une faible gorgée. Merde. Elle prend le temps de s'accouder au bar et le fixe, bien décidée à lui racketter la moindre information utile. La prochaine fois, il fermera sa gueule !

« Moi ? Oh, trois fois rien. Je veux juste que tu me raconte ce qui t'es arrivé depuis ta première rencontre avec Hazel, je veux ton point de vue et ton ressenti. Vois tu j'ai bien peur que mes informations soient en partie périmée et quitte à avoir des infos, autant les prendre à la source n'est ce pas? Et puisque tu te propose si gentiment comment pourrais je refuser ? »

Et c'est ça qu'elle appelle trois fois rien ? Le Phoenix rigole, de nervosité sans doute. Il avale un shot d'une traite et se cale à son niveau, prenant soin de garder la conversation secrète des autres poivrots du bar :

« Très bien. Mais je te préviens, ça risque d'être un peu long à digérer. Il s'est passé pas mal de choses depuis ma rencontre avec elle, le bon comme le mauvais. Bref. Tu n'es pas sans savoir que je l'ai vu pour la première fois au lac, le soir de mon arrivée en ville ?  »

Quelle soirée d'ailleurs ! Â peine avait-il foulé du pied ce lieu maudit qu'un duo de démons lui tombait sur le rade ! Alors qu'il n'y était pour rien à la base. Juste pour jouer les chevaliers servants avec Hazel, cette si belle inconnue autrefois blonde qui refusait de lui faire confiance... Son esprit se replonge dans ses souvenirs, tâchant de ne rien omettre à son amie l'aveugle.

« Au tout début, j'ai aidé Hazel à traquer un tueur. Je lui ai même appris une parade le soir-même, parce que sa technique de défense ne valait pas grand chose. Bon sang ! Si elle m'entendait... Qu'importe. Je l'ai aidé dans sa chasse aux sorcières. J'ai même rencontré son cousin. Ce connard l'a abandonnée ! Juste par orgueil ! »

Alexander marque une courte pause et enfile un autre shot. Il s'en rappelle comme si c'était hier. La simple vue de ce grand blond inexpressif aux premiers abords, puis virulent au point de la délaisser par jalousie... S'il n'est pas mort et qu'il décide de revenir, le démon saura le recevoir à sa manière. Il se l'est juré dans un coin de sa tête.

« Passons. Quand la situation s'est réglée pour elle, et bien... J'ai retrouvé ma mère. Enfin retrouvé, disons qu'elle a trouvé le moyen de venir me voir plus souvent. Tu le savais déjà il me semble ? Mais là encore, il y a eu un imprévu. À vrai dire, je les collectionne... »

Son père. Son lieutenant. Son ex... L'entité qui en a découlé. Le passage à vide le plus rude de toute sa vie de démon. Allait-il vraiment entrer dans le détail, ou tout simplement la contenter d'un résumé ? Pris d'un dégout profond envers son paternel, le Phoenix boit son dernier shot pour se donner du courage, et attrape la main valide de Casey au passage. Si son sixième sens est capable de choper ses émotions, qu'elle le fasse ! Il n'a rien à cacher.

« Mon père a débarqué de l'Enfer pour me ramener, et me reconditionner. Simple, rapide, efficace. Il aurait pu réussir son coup mais un ami proche de Hazel l'en a empêché. Je me suis retrouvé coincé dans les limbes de mon propre subconscient pendant une éternité. Une entité étrange a pris ma place pendant un mois environ. Il a fallu que je sorte de là par mes propres moyens, et que j'affronte mon père. De ce que je sais, il est mort à présent. Mais ça... Tu as du t'en apercevoir. »

Des sueurs froides traversent son dos humide. La boule au ventre lui revient tel un boomerang surexcité. Jamais de la vie, il n'aurait pu prévoir une telle manœuvre de la part de son détesté paternel. Son manteau encore sur le dos, il s'en empare et le pose sur le dossier de son tabouret. Il manque d'air. Le temps de prendre quelques minutes pour se remettre de ses émotions, le démon reprend son récit, impatient d'en finir :

« Après l'affrontement, je me suis réveillé au Tartare. Une démone du nom de Mina m'a ramené ici, et je me suis empressé de rejoindre Hazel. Oui... On sort ensemble. Et oui... On vit ensemble depuis samedi mais pour le reste, ça ne te regarde pas ! »

Il ne lui parlera pas de sa rencontre avec Riley, sous aucun prétexte. Ce fameux soir où il a failli tromper son ange pour cette déchue au cœur noir. Et puis, que pouvait-il lui avouer d'autre, si ce n'est son soucis actuel avec la Reine des Anges en personne ?

« Et pour finir sur du sensationnel, ma mère a osé demandé un service à Célestia ! Ses sbires surveillent ma villa en ce moment-même. Hazel est restée là-bas. Un duo particulier est sur le coup mais comme je le pressentais, rien ne se passe comme prévu. Je n'ai pas encore de retour et ça ne me plait pas. Voilà ! Tu veux mon ressenti sur tout ça ? Je suis saoulé ! Les conneries de ma mère entrent en contradiction avec mon amour pour un ange, et à cause de l'entité qui est toujours là et qui de temps à autre démontre son vif intérêt de revenir... Je ne sais plus quoi faire de moi ! »

Alexander éclate de rire à nouveau. Il ne boira pas une goutte d'alcool supplémentaire ce soir. Sans le vouloir complétement, il vient de confesser ses plus lourdes peurs à une aveugle extralucide qui doit se délecter de sa souffrance. L'envie de se mettre des coups de poing le démange. Mais dans un sens, il a vidé son sac. Casey l'avait fait avec lui la première fois. Ils sont quittes maintenant, non ?
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mar 23 Jan - 9:48



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole)


J'entendais le bruit du shooter qu'Alexander venait de reposer de façon assez vive sur le comptoir, il ne m'offrait même pas de réel challenge, j'avais gagné avant même d'être entrée dans ce bar mais d'un autre côté après ma convalescence je n'allais pas cracher sur des informations faciles et gratuite j'en avais plus besoin que de m'amuser, si je voulais garder le semblant de pouvoir que j'avais en vile je devais garder un flux constant d'information, flux que j'ai perdu pendant un moment et qu'il me fallait retrouver à tout prix.

Très bien. Mais je te préviens, ça risque d'être un peu long à digérer. Il s'est passé pas mal de choses depuis ma rencontre avec elle, le bon comme le mauvais. Bref. Tu n'es pas sans savoir que je l'ai vu pour la première fois au lac, le soir de mon arrivée en ville ?

En effet j'avais déjà lu cela dans son esprit lors de notre première rencontre, si j'ai bonne mémoire j'avais même trouvé cela mignon la rencontre des ces deux être en théorie opposés mais si semblable, s'en est presque écœurant de poésie. Enfin toujours est il que cela ne s'arrête pas là et c'est la suite qu'il me manque, j'ai quelques bribes mais c'est loin d'être complet et beaucoup de pièces du puzzle m'échappent pour pleinement comprendre les événements qui se sont déroulés en ville durant mon inactivité.

Au tout début, j'ai aidé Hazel à traquer un tueur. Je lui ai même appris une parade le soir-même, parce que sa technique de défense ne valait pas grand chose. Bon sang ! Si elle m'entendait... Qu'importe. Je l'ai aidé dans sa chasse aux sorcières. J'ai même rencontré son cousin. Ce connard l'a abandonnée ! Juste par orgueil !

Alors voilà ce qu'est devenu ce cher Jeremiah, je le savais orgueilleux lors de notre première rencontre, mais je ne pensais qu'il le serai à ce point, quelle ironie...Un cliché parmi les anges empli d'un sens du devoir et du contrôle tellement inflexible qu'ils finissent par prendre les décisions les plus stupides au prix d'un "code moral" qui ne fais que les restreindre, je suppose que les anges ne changeront jamais vraiment.

Je reprenais une gorgée de Téquila en me rasseyant normalement, j'avais délaissé l'empreinte de l'ironie marquer mon visage pour entrée dans une grande attention ainsi qu'une intense réflexion.

Passons. Quand la situation s'est réglée pour elle, et bien... J'ai retrouvé ma mère. Enfin retrouvé, disons qu'elle a trouvé le moyen de venir me voir plus souvent. Tu le savais déjà il me semble ? Mais là encore, il y a eu un imprévu. À vrai dire, je les collectionne...

Je le savais aussi je l'avais vu mais de façon très rapide dans ma boule de cristal je me souvenais qu'il s'était passé beaucoup de choses dans ma boule de cristal à cette période, mais rien ne servait de courir, je restais silencieuse et laissait Alexander conclure son histoire qui semblait encore longue. Je sentais Alexander me saisir la main, je fus d'abord surprise mais je sentais d'emblée qu'il faisait ça pour que je lise en lui, soit j'allais lire ses souvenirs et les revivre comme s'il y était.

Mon père a débarqué de l'Enfer pour me ramener, et me reconditionner. Simple, rapide, efficace. Il aurait pu réussir son coup mais un ami proche de Hazel l'en a empêché. Je me suis retrouvé coincé dans les limbes de mon propre subconscient pendant une éternité. Une entité étrange a pris ma place pendant un mois environ. Il a fallu que je sorte de là par mes propres moyens, et que j'affronte mon père. De ce que je sais, il est mort à présent. Mais ça... Tu as du t'en apercevoir.

Non mon cher, je n'étais pas au courant, mais cela était de tout intérêt, un archidémon potentiellement mort, un fils déstabilisé mentalement, je pourrai garder cela dans un coins et le réutiliser plus tard, cela devrai en intéresse plus d'un bien que l'information ai déjà due faire le tour de la ville je pourrai toujours la manipuler quelques peu pour la rendre intéressante. Mais à part le business cet abruti vaut pas mieux que Jeremiah, il aurai pu prendre la succession de son père, et facilement mais à la place il a laissé ses émotion et ses principes au dessus et le voilà dans le pétrin jusqu'au cou.

Je lâchais un soupir résigné je savais que certaine personne n'apprenait jamais et je savais que c'était le cas d'Alexander, un cas pathologique d'angélisme démoniaque. Enfin si il n'avait pas encore appris il n'allait pas tarder à le faire.

Après l'affrontement, je me suis réveillé au Tartare. Une démone du nom de Mina m'a ramené ici, et je me suis empressé de rejoindre Hazel. Oui... On sort ensemble. Et oui... On vit ensemble depuis samedi mais pour le reste, ça ne te regarde pas !

Je souriais et je me retenais presque de rire, il espérait vraiment me cacher des choses alors qu'il tenait encore ma main? Je voyais sa soirée avec Riley comme si j'y étais, il devait pas en être fier, je percevais la belle opportunité de chantage qui émergeait dans mon esprit mais pour cela il aurai fallu qu'il ai quelques chose qui m’intéresse mais rien de ce qu'il possédait n'en valais la peine ou que je n'avais déjà donc je me contentais de rester silencieuse et de continuer de siroter mon verre de ma main libre.

Et pour finir sur du sensationnel, ma mère a osé demandé un service à Célestia ! Ses sbires surveillent ma villa en ce moment-même. Hazel est restée là-bas. Un duo particulier est sur le coup mais comme je le pressentais, rien ne se passe comme prévu. Je n'ai pas encore de retour et ça ne me plait pas. Voilà ! Tu veux mon ressenti sur tout ça ? Je suis saoulé ! Les conneries de ma mère entrent en contradiction avec mon amour pour un ange, et à cause de l'entité qui est toujours là et qui de temps à autre démontre son vif intérêt de revenir... Je ne sais plus quoi faire de moi !

Cette fois je ne pus le réprimer, je riais de sa bêtise et elle était visiblement héréditaire vu les actions de sa mère. Enfin les choses allait s'arranger malgré sa bêtise Julian restait quelqu'un de compétent et Vaermina ne péchait que par son inexpérience mais restait parfaitement capable, mais à part ça vraiment c'était tous une belle bande d'idiot ils ont pas accumulés les problème mais les mauvaise décision pour des raison débiles telle que l'amour ou la fierté, non vraiment ils méritaient un prix. Je finissais mon verre et je le reposais sur la table, doucement.

Vous êtes irrécupérable comme toujours, toi, Hazel, ta mère, la seule bonne décision que vous ayez prise c'est de contacter le fameux duo, je les connais le boulot sera fais mais ça changera pas la situation dans laquelle tu es, non tu mérite mon estime pour ton aptitude à rater ta vie en te murant dans tes principes alors qu'il suffit de quelques verre pour les faire voler en éclat, comme Riley a su si bien s'en servir. Oh! Tu voulais me le cacher?
C'est raté mon chou, j'ai tout vu dans ta petite tête embrumée par l'alcool que tu as ingéré,
quelle attitude constructive n’empêche.

J'étais morte de rire, je n'en pouvais plus, il était là à se morfondre alors qu'il avait toutes les cartes en mains, je l'aurai bien aidé mais le spectacle était beaucoup trop beau, comment s'en passer...

Mon pauvre Phoenix, tu es perdu au milieu d'un monde que tu as toi même construit et tu ne comprend même pas comment sortir de cette cage dorée dans laquelle tu t'es toi même enfermé, alors que la réponse est toute simple.

Je reprend mon sérieux car il était temps de changer de rôle, maintenant que j'avais vu le spectacle il était temps d'en être actrice et d'orienter le scénario dans la direction qui me semblait la plus intéressante. Ainsi je me levais et venais me placer derrière Alexander en glissant mes mains dans son cou, caressant délicatement sa peau découverte et si sensible à cet endroit. Je penchais mes lèvres vers son oreilles en chuchotant tel la voix de la tentation qui sussure les idées à son subconscient.

Il te faut la détruire, la détruire pour la reconstruire, envoie ce monde en éclat et modèle le comme tu l'entend, c'est ta vie, à toi de la forger. Ta mère prend de mauvaise décision pour toi? Supprime là, je ne parle pas de la tuer, mais enlève lui toute influence, assure toi qu'elle ne puisse plus rien faire, qu'elle comprenne que tu es le maître de ta propre vie et personne d'autre. Hazel se montre trop protectrice? De quel droit? Tu es l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres pas un vulgaire moineaux alors si elle l'empèche de prendre son envol, laisse les au sol, elle ne te méritent pas alors vas y prend ton envol et irradie en ce monde de la façon dont tu l'entend et pas de la façon dont ces femmes le veulent car elle t'enferment, tu es aveuglé par tes sentiments mais elles te freinent ça crève les yeux,
tu n'as pas à dépendre d'elle, ni de personne. Vol phénix, vol et puisse le monde admirer la liberté dans sa plus pure essence car c'est ça que tu veux. Je le sais, je le vois en toi cette envie de liberté qui est étouffé, bridé, mais laisse le s'épanouir. Tu penses peut être que Méphisto était un monstre, mais il n'était que le fruit de ces désirs que tu refoules et qui te dévorent, accepte les, sois complet et alors tes problèmes s'envoleront mais tant que tu ne te laissera pas être ce que tu veux, tu serai opprimé et prisonnier et ça ce n'est pas toi tu n'es pas un animal de compagnie alors libère toi de tes chaines et brûle bébé, brûle.

Ainsi je retirais mes mains, les glissant le long de son cou et les retirant une fois arrivée derrière sa nuque, je comptais sur sa petite phase d'incertitude pour l'orienté dans une direction inédite et qui allait rendre Alexander plus intéressant qu'il ne l'a jamais été.


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mer 24 Jan - 5:10



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeCasey éclate de rires... Comment pouvait-il en être autrement ? Le Phoenix soupire profondément tandis qu'elle termine son verre, le reposant sur le comptoir avec délicatesse. Qu'a t'elle donc en réserve cette fois-ci ? Hormis son je-m'en-foutisme naturel ?

« Vous êtes irrécupérable comme toujours, toi, Hazel, ta mère, la seule bonne décision que vous ayez prise c'est de contacter le fameux duo, je les connais le boulot sera fais mais ça changera pas la situation dans laquelle tu es, non tu mérite mon estime pour ton aptitude à rater ta vie en te murant dans tes principes alors qu'il suffit de quelques verre pour les faire voler en éclat, comme Riley a su si bien s'en servir. Oh! Tu voulais me le cacher ? C'est raté mon chou, j'ai tout vu dans ta petite tête embrumée par l'alcool que tu as ingéré, quelle attitude constructive n’empêche.  »

Et voilà ! Le démon peste mais ne répond rien. Cette aveugle ne connait pas la gentillesse, c'est acté. Elle maîtrise bel et bien l'art de se foutre de la gueule du monde, ouvertement et sans détour. Lui cacher Riley fut une erreur, et après ? Elle ne compte pas l'appeler et tout lui avouer si ? Et la voir se pisser dessus de rire n'arrange rien à la situation pitoyable dans laquelle il s'est fourré... Tout seul comme un grand !

« Mon pauvre Phoenix, tu es perdu au milieu d'un monde que tu as toi même construit et tu ne comprend même pas comment sortir de cette cage dorée dans laquelle tu t'es toi même enfermé, alors que la réponse est toute simple. »

Ah oui vraiment ? Pour quelqu'un qui s'est pris une balle et qui sort de convalescence, Alexander la trouvait un peu trop présomptueuse... Ou tout simplement folle. Les deux marchent dans le fond ! Sans se fatiguer, elle se relève de son siège et vient se placer derrière lui, les doigts tâtant son cou de façon à trouver le point le plus sensible. Le simple fait de sentir ses ongles contre sa peau lui donne des frissons ! Rapidement, elle s'approche de son oreille et lui susurre quelques paroles à ne pas prendre à la légère :

« Il te faut la détruire, la détruire pour la reconstruire, envoie ce monde en éclat et modèle le comme tu l'entend, c'est ta vie, à toi de la forger. Ta mère prend de mauvaise décision pour toi? Supprime là, je ne parle pas de la tuer, mais enlève lui toute influence, assure toi qu'elle ne puisse plus rien faire, qu'elle comprenne que tu es le maître de ta propre vie et personne d'autre. Hazel se montre trop protectrice? De quel droit? Tu es l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres pas un vulgaire moineaux alors si elle l'empèche de prendre son envol, laisse les au sol, elle ne te méritent pas alors vas y prend ton envol et irradie en ce monde de la façon dont tu l'entend et pas de la façon dont ces femmes le veulent car elle t'enferment, tu es aveuglé par tes sentiments mais elles te freinent ça crève les yeux, tu n'as pas à dépendre d'elle, ni de personne. Vol phénix, vol et puisse le monde admirer la liberté dans sa plus pure essence car c'est ça que tu veux. Je le sais, je le vois en toi cette envie de liberté qui est étouffé, bridé, mais laisse le s'épanouir. Tu penses peut être que Méphisto était un monstre, mais il n'était que le fruit de ces désirs que tu refoules et qui te dévorent, accepte les, sois complet et alors tes problèmes s'envoleront mais tant que tu ne te laissera pas être ce que tu veux, tu serai opprimé et prisonnier et ça ce n'est pas toi tu n'es pas un animal de compagnie alors libère toi de tes chaines et brûle bébé, brûle. »

Le Phoenix ne contrôle plus rien, comme si Casey manipulait son esprit d'un fil invisible. Ce qu'elle raconte a du sens, il se sait au fond de lui. Il est obligé d'admettre à contre cœur... qu'elle a raison. Au fond de ses tripes, l'entité bouillonne et demande à sortir. Alors que l'aveugle libère son emprise de sa nuque, l'incertitude l'envahit au point de lui donner la nausée. Que faire ? Renier sa propre mère par vengeance ? Se détacher de sa belle pour récupérer un semblant de liberté ? Et tout simplement fusionner avec le monstre qui l'habite ? Il ne sait pas... il ne sait plus. Ses yeux verts se brident de rouge. Ses vaisseaux sanguins explosent un à un, l'obligeant à se couvrir le visage de ses mains tremblantes. À côté de lui, Casey a repris place, manifestement ravie d'avoir exposé son point de vue. Il pourrait la remercier comme la gifler, ça aurait le même impact. Le confronter à la réalité de ses faits et gestes antérieurs fait mal. Et pour couronner le tout, car manifestement le sort s'acharne contre lui, un messager survint de nulle part, muni d'une lettre à son intention. Posant sa main contre son épaule, il sursaute et observe l'homme qui le dévisage. Un grand blond ;a peine rasé, l'air peu commode. Merveilleux ! Alexander s'empare de la lettre et n'a pas le temps de le remercier. Le gars détale hors du bar aussi vite qu'il était venu. Le démon coupe le sceau sans même le vérifier et parcourt l'écriture, effaré :

Lettre de Mina:
 

« Il semblerait que le duo ait eu un contretemps... Célestia, cette salope de première ! Mina dit qu'ils seront morts, je doute qu'elle pourra aller jusqu'au bout. Quand à ce Julian, je ne sais quoi penser... »

Le ton du démon est monotone, à la limite de l'effondrement alors qu'il range la lettre dans sa poche. Son esprit carbure à deux cent à l'heure, tentant de démêler le vrai du faux, le bon du pire... Il ne peut compter que sur lui-même, et certainement pas sur ce Méphisto ! Le laisser revenir maintenant n'est pas une bonne idée. Mais il peut se consacrer au reste... Le dernier mot lui écorchera la gorge :

« Je te hais Casey. Tu mériterais la mort si mon père avait été à ma place... Mais je n'en ferai rien. Drôle de manière de claquer mes quatre vérités hein ? Je dois reconnaître que ma mère et Hazel sont... envahissantes... »
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Ven 9 Mar - 23:27



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole & Vaermina Sveinn)


Mes mots ont l’effet escompté sur Alexander, c'était toujours très grisant de toucher dans le mille et sentir une personne changer de forme morale entre ses griffes, c'est presque une sensation divine, sentir le pouvoir de modifier les gens comme s'ils étaient fais de boue, reprendre l'oeuvre de Prométhée et sculpter soi même la forme de son entourage, mais là ou avant je ne le faisais que grossièrement et sans but, maintenant je sais ce que je fais, quelle forme j'octroyais et cela ne rendais la choses que plus jouissive. Je sentais son esprit se briser morceau par morceau pour se reconstruire dans une forme plus brute et réelle, Alexander redevenait enfin lui même, ni un petit chien en laisse, ni une bête sanguinaire assoiffé de sang. Mais simplement un être avide de liberté, mais il lui manquait la chose la plus importante pour qu'il puisse s'épanouir, c'était la passion, l'envie d'en découdre, alors qu'il se laissait couler doucement dans une cage dorée dont il serai incapable de se libérer. J'entend la porte du bar s'ouvrir, pendant que je vidais les dernières gorgées de mon verre. La personne qui venait d'entrer pressait le pas pour venir entre Phoenix et moi. J’interpellais la patronne pour prendre une autre tequila pendant que l’intéressé finissait de se pencher sur le bout de papier qu'il avait arraché des mains du pauvre messager qui comprenais à peine sur quelle planètes il se trouvait. Bien évidemment j'ai tout lu dans son esprit en même temps que lui.

Il semblerait que le duo ait eu un contretemps... Célestia, cette salope de première ! Mina dit qu'ils seront morts, je doute qu'elle pourra aller jusqu'au bout. Quand à ce Julian, je ne sais quoi penser...

Je souriais dans mon coin, Vaermina jouait bien malgré le danger auquel elle s'expose, pour une débutante elle se débrouillait excellemment bien. Il serai intéressant de la revoir en tête à tête, histoire d'observer réellement ses progrès.

Je te hais Casey. Tu mériterais la mort si mon père avait été à ma place... Mais je n'en ferai rien. Drôle de manière de claquer mes quatre vérités hein ? Je dois reconnaître que ma mère et Hazel sont... envahissantes...

Je ricanais légèrement, il avançait sur la bonne voie. Il était encore perdu mais il allait finir par se retrouver. Tôt ou tard? Je n'en avais aucune idée, mais cette petite étincelle d'agacement que je venais de planter allait porter ses fruits, le décompte était lancé. Je prenais une gorgée du breuvage que j'avais sous mon nez depuis quelques minutes déjà et je le reposais au même endroit.

Ma foi, tu es bien trop gentil pour faire cela, tu es un électron libre, pas une particule d'antimatière. Quand à tes problèmes personnels, c'est à toi des les régler, si tu estimes que j'ai raison alors fais le nécessaire et vis, nul besoin de te contrôler ou de te restreindre, tu ne fais qu'agrandir ce poison qui cours dans tes veines et qui te mettent dans cet état. Ton problème Alexander, c'est que tu laisses les autres te montrer la direction et le but que tu dois atteindre, ce qui te rendre petit à petit aussi obéissant qu'un petit toutou, mais comme je te l'ai dis, tu n'es pas fais pour ça, tu es un être empli de liberté, trouve par toi même ce que tu veux et fais tous pour y arriver, nous sommes des démons, nous ne sommes pas fais pour cet obsession malsaines qu'ont les anges pour l'ordre et la répression, Nous ne sommes pas fais pour être en cage, alors ne les laisses pas faire, tu me feras plaisir.

Après une énième fois durant cette soirée, les portes du bar s'ouvraient à nouveau, mais cette fois l'aura qui émanais de l'entrée, m'était familière.

Regarde Alexander, nous avons une autre invitée.

Je me retournais et levais mon verre en direction de la démone.

Vaermina Sveinn, quelle bonne surprise de te rencontrer ici!

Je ne pouvais m’empêcher de repenser à mes suppositions d'il y a quelques minutes et de rire du curieux hasard qui nous avait réunis tout les 3 dans ce bar, cette soirée augmente en intérêt de minutes en minutes, et ce, pour mon plus grand plaisir.  


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Sam 10 Mar - 0:50

When love sows doubtLe bar se dressait devant moi. Enfin. Je m'approchais de cet endroit qui respirait la boisson et la tromperie. Tel l'odeur d'un bar situé en plein Centre-ville. Je poussais la porte tout en esquissant un sourire digne de ce nom. Je sentais l'aura du chez demi-démon et cette démone déchue. J'allais me régaler en cette soirée. Heureusement que Julian n'est pas ici, il aurait voulu remettre en place cette Casey. Il ne l'aimait pas, mais je n'avais pas la même opinion à son égard. Elle était spéciale. Je m'approchais des deux démons et l'aveugle levait son verre vers ma direction, elle s'était même retournée.

▬ «Vaermina Sveinn, quelle bonne surprise de te rencontrer ici!»


▬ «Oui, je ne suis pas venue ici depuis notre dernière rencontre.» Je me tus tournant mon regard vers Alexander esquissant un sourire. «J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.»

Je pris place à côté d'Alexander venant mettre mon coude sur son épaule tout en m'approchant de celui-ci. De ma main je sortais deux lettres. Tous les deux étaient officielles et non trafiqué. Des authentiques. Je mettais ces fameuses lettres devant Alexander et sur le comptoir.

▬ «Je n'ai pas tué ces anges, sinon on aurait eu des plus gros ennuis. Julian a torturer l'un d'eux, je ne voulais pas gâcher son plaisir. C'était ma bonne nouvelle.» Je me tus encore une fois pour perdurer l'affaire, mais pas trop quand même. «La mauvaise, il y a un contrat sur ta tête ainsi que ton amoureuse. Signé Monsieur Travis. Il n'a pas perdu de temps. Je vais être clair, je ne peux rien y faire. Le paradis je n'y touche pas.»

Clair et net. Je me reculais quelque peu pour retirer mon coude de son épaule. Je fis signe à la barmaid pour obtenir une boisson alcoolisée, la laissant choisir. Elle me préparait un "Blue Lagoon". Une fois qu'elle terminait de préparer mon verre, je la payais en donnant un bon pourboire accompagnée d'un clin d'oeil. Je pris une gorgée en fermant les yeux. Parfait. Elle connaissait mes goûts la petite.

▬ «Sinon Casey, que chantes-tu de bon? Ça fait longtemps que l'on s'est vue n'est-ce pas ? Toujours la forme avec ton Shisoka?»  
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Dim 11 Mar - 0:58



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeCasey ricane et boit. Tout simplement. Sans sourciller. Mais comment fait-elle ? Est-ce qu'un jour, elle finira par lui dévoiler son secret ? N'a t'elle vraiment rien à perdre ? Alexander hausse les épaules et patiente. Le coup de bâton n'est pas loin.

« Ma foi, tu es bien trop gentil pour faire cela, tu es un électron libre, pas une particule d'antimatière. Quand à tes problèmes personnels, c'est à toi des les régler, si tu estimes que j'ai raison alors fais le nécessaire et vis, nul besoin de te contrôler ou de te restreindre, tu ne fais qu'agrandir ce poison qui cours dans tes veines et qui te mettent dans cet état. Ton problème Alexander, c'est que tu laisses les autres te montrer la direction et le but que tu dois atteindre, ce qui te rendre petit à petit aussi obéissant qu'un petit toutou, mais comme je te l'ai dis, tu n'es pas fais pour ça, tu es un être empli de liberté, trouve par toi même ce que tu veux et fais tous pour y arriver, nous sommes des démons, nous ne sommes pas fais pour cet obsession malsaines qu'ont les anges pour l'ordre et la répression, Nous ne sommes pas fais pour être en cage, alors ne les laisses pas faire, tu me feras plaisir. »

Ferme ta gueule. Inutile de le prononcer, ton petit cerveau l'a pensé si fort qu'il a du résonner dans la tête de l'aveugle. Il est vrai qu'il a perdu son charisme depuis son bannissement en ville. En bas, personne ne venait lui voler dans les plumes, dans tous les sens du terme. Ici, c'est différent. Sa notoriété est nulle. Le joug de son défunt père n'existe pas et il doit se débrouiller seul. Pas facile pour lui de prendre ses marques, mais ça viendra. Il tâchera de s'en convaincre avec plus de force. Soudain, Casey s'emballe et exprime son contentement.

« Regarde Alexander, nous avons une autre invitée. Vaermina Sveinn, quelle bonne surprise de te rencontrer ici ! »

Quoi ? Le démon se retourne et dévisage Mina de son regard perçant. Il y a une quinzaine de minutes encore, son messager venait lui polluer l'esprit avec ses constatations ! Si elle est là, c'est qu'elle doit avoir du nouveau. Il la salue de la main et la laisse s'asseoir à côté de lui. La soirée s'annonce pour le mieux... Seule Casey en profitera tout compte fait !

▬ « Oui, je ne suis pas venue ici depuis notre dernière rencontre. » Elle se tait un instant. « J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. »

Merveilleux ! Cette dernière s'accoude contre lui et lui dépose deux lettres sous le nez. Ses mains de placent dessus, empêchant quiconque de s'en emparer. Il les replace l'une sur l'autre, les choppe et les fourre dans la poche de son manteau. Il les lira plus tard... Bien plus tard, et en la présence de Hazel. Son attention se tourne sur la démone, perplexe.

▬ « Je n'ai pas tué ces anges, sinon on aurait eu des plus gros ennuis. Julian a torturer l'un d'eux, je ne voulais pas gâcher son plaisir. C'était ma bonne nouvelle. »

Le Phoenix soupire, cognant son front contre le comptoir du bar. Mina se dégage de son épaule et commande de quoi boire. Il en profite pour finir son verre cul sec, restant avachi comme un mec bourré. Il ne lui dira rien, à quoi ça servirait hein ?

▬ « La mauvaise, il y a un contrat sur ta tête ainsi que ton amoureuse. Signé Monsieur Travis. Il n'a pas perdu de temps. Je vais être clair, je ne peux rien y faire. Le paradis je n'y touche pas. »

Il soupire à nouveau, blasé. Les contrats vont bon train ces derniers temps ! Son père, son beau-père... À qui le tour ? La Grande Loterie Divine sera t'elle clémente envers le démon bafoué ? La suite au prochain numéro ! Sa cervelle endolorie menace de céder à tout moment. Pris d'un fou rire, il appelle le serveur et demande une pinte de bière. Autant se rendre minable en si bonne compagnie !

▬ « Sinon Casey, que chantes-tu de bon? Ça fait longtemps que l'on s'est vue n'est-ce pas ? Toujours la forme avec ton Shisoka ? »

HRP:
 
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mar 13 Mar - 14:32



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole & Vaermina Sveinn)



Oui, je ne suis pas venue ici depuis notre dernière rencontre. J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Je devinais qu'elle s'adressais maintenant à Alexander, mais cela me convenait, je n'avais même pas besoin de ma boule de cristal puisque je voyais tout en temps réel, je me faisais discrète et me contentais de laisser mes oreilles traîner dans la conversation qui se déroulait à côté de moi.

Je n'ai pas tué ces anges, sinon on aurait eu des plus gros ennuis. Julian a torturer l'un d'eux, je ne voulais pas gâcher son plaisir. C'était ma bonne nouvelle.

Que de rebondissements, que d'information croustillantes, si des anges cherchent un coupable plus tard je pourrai toujours vendre l'information, mais on verra bien, qui sait ce que la suite de l'histoire réserve.

La mauvaise, il y a un contrat sur ta tête ainsi que ton amoureuse. Signé Monsieur Travis. Il n'a pas perdu de temps. Je vais être clair, je ne peux rien y faire. Le paradis je n'y touche pas.

Fufufu, Madame tente de jouer la sécurité, a-t-elle seulement une idée de la rancœur dont les anges sont capables?

Mina commandait ensuite sa boisson, un "Blue Lagoon", je ne connaissais pas, je me disais que ça ne coûterai rien d'essayer un jour.

Sinon Casey, que chantes-tu de bon? Ça fait longtemps que l'on s'est vue n'est-ce pas ? Toujours la forme avec ton Shisoka ?

Cela aurai pu marcher, si je ne l'avais pas vue venir à des kilomètres. Le seul problème de Vaermina, c'est que je n'avais même pas besoin de mes pouvoirs pour prédire ses actes. C'était à la fois ennuyeux et reposant.

Moi? Je chante toujours la même mélodie, je n'ai pas tellement changée que veux tu? On ne change pas une équipe qui gagne, mais il est vrai que cela fais un bail que je ne t'ai croisée, et tu as su te faire une très belle place, je vois que tes dire lors de ton arrivée se sont révélés être plus que de simples mots, toutes mes félicitations, mais il te reste encore beaucoup à apprendre, et surpasser ton mentor ne veut pas dire que tu es au sommet darling. Quand à mon aventure avec ce cher Shi, je pense qu'elle est terminée vu le peu de fois où il est présent. Ai-je satisfait ta curiosité? Bien sur, mais ce n'était pas par curiosité que tu me posais la question, nous le savons toutes les deux, mais comme je te l'ai dis, il te reste beaucoup à apprendre. Que compte tu faire maintenant que ce travail pour Phoenix est terminé?

Je me demandais jusqu’où je pouvais pousser Vaermina, Alexander est maintenant un simple terrain de jeu, le pauvre est tellement perturbé qu'il était aussi malléable que de la glaise, voyons de quelle matière était faite Mina, un bois délicat? Une pierre brute? Un marbre fragile? J'allais me faire un malin plaisir de le découvrir.


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mar 13 Mar - 15:40

When love sows doubtJe buvais tranquillement ma boisson tout en me délectant la présence des deux démons.
Ils étaient différents, mais pas tant que ça au final. À vrai dire je n'essayais même pas de jouer le jeu avec Casey. J'aurais très bien pu bloquer mes pensées et les remplacer par des images assez explicites, mais je m'en foutais qu'elle puisse lire une quelconque pensée. À quoi ça lui servirait-elle ? Je n'avais plus rien à perdre. Carte sur tables avec Casey.

▬ «Moi? Je chante toujours la même mélodie, je n'ai pas tellement changée que veux tu? On ne change pas une équipe qui gagne, mais il est vrai que cela fais un bail que je ne t'ai croisée, et tu as su te faire une très belle place, je vois que tes dire lors de ton arrivée se sont révélés être plus que de simples mots, toutes mes félicitations, mais il te reste encore beaucoup à apprendre, et surpasser ton mentor ne veut pas dire que tu es au sommet darling. Quand à mon aventure avec ce cher Shi, je pense qu'elle est terminée vu le peu de fois où il est présent. Ai-je satisfait ta curiosité? Bien sur, mais ce n'était pas par curiosité que tu me posais la question, nous le savons toutes les deux, mais comme je te l'ai dis, il te reste beaucoup à apprendre. Que compte tu faire maintenant que ce travail pour Phoenix est terminé?»


J'observais Casey prenant le fruit qui était accroché après mon verre. Je l'engloutissais en une seule bouchée léchant au passage mon doigt. Délicieux. Je glissais ma langue sur mes lèvres tournant par la suite mon visage vers Casey.

▬ «Tu te doutes qu'il y ait eu une faille dans mon équipe... C'est fort dommage je l'aimais bien ce Livius. Mort. C'est tout ce qu'il a mérité !»

Je gloussais avant de prendre une autre gorgée de ma boisson. Je ne regrettais pas ce choix.

▬ «Je trouve ça dommage que ça soit terminé avec Shi'... Vous alliez si bien tous les deux. Et tu te trompes ma chère... C'est par curiosité que je posais la question.»

J'imaginais encore et encore Livius qui baignait dans son propre sang. Satisfaisant cette vision. Je penchais légèrement la tête sur le côté posant mon index sur le rebord de mon verre et le tournait dans le sens d'une aiguille d'une montre. Pensive. Ah non ! Moi être pensive ? J'en rigolais intérieurement. Je pris mon verre d'une traite et en commandais un autre, la même chose, à cette charmante barmaid.

▬ «Oh, mais j'y pense ! N'est-ce pas lui qui possède cet endroit?»  

Je tournais mon visage vers Alexander. Je glissais quelques doigts dans sa chevelure, mais rien de plus. J'esquissais un bref sourire.

▬ «Et toi ? As-tu perdus l'usage de ta langue ? Veux-tu que je t'aide à la retrouver ?»

Cette phrase avait deux sens, mais c'était uniquement un moyen pour qu'il parle. Je le trouvais un peu trop muet à mon goût.
Et tout compte fait, j'irais chercher moi-même sa langue s'il ne parlait pas dans l'immédiat. C'était mal, mais je voulais m'amuser rien qu'un peu.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mer 14 Mar - 3:01



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeHeureusement que le ridicule ne tue pas ! Assis entre deux femmes qui jacassent, Alexander ne se soucie guère de leur discussion amicale. Le contrat qui pèse sur sa tête et celle de sa belle le rend fou... et alcoolique. Mieux vaut les laisser bavasser.

« Moi? Je chante toujours la même mélodie, je n'ai pas tellement changée que veux tu ? On ne change pas une équipe qui gagne, mais il est vrai que cela fais un bail que je ne t'ai croisée, et tu as su te faire une très belle place, je vois que tes dire lors de ton arrivée se sont révélés être plus que de simples mots, toutes mes félicitations, mais il te reste encore beaucoup à apprendre, et surpasser ton mentor ne veut pas dire que tu es au sommet darling. Quand à mon aventure avec ce cher Shi, je pense qu'elle est terminée vu le peu de fois où il est présent. Ai-je satisfait ta curiosité ? Bien sur, mais ce n'était pas par curiosité que tu me posais la question, nous le savons toutes les deux, mais comme je te l'ai dis, il te reste beaucoup à apprendre. Que compte tu faire maintenant que ce travail pour Phoenix est terminé ? »

Casey ? Un petit ami ? Enfin un ex s'il a bien entendu le mot terminé. Ça n'a pas l'air de la bouleverser plus que ça ! Il est vrai que l'aveugle est capricieuse... Oups ! Trop tard. Elle a certainement entendu. Peu importe. Et avec un peu de chance, ces demoiselles finiront par l'oublier et il pourra se tirer en toute tranquillité.

▬ « Tu te doutes qu'il y ait eu une faille dans mon équipe... C'est fort dommage je l'aimais bien ce Livius. Mort. C'est tout ce qu'il a mérité ! »

Tient donc ! Elle aussi ? Décidément mesdames, l'amour n'est vraiment pas votre point fort ! Le démon se retient d'hurler de rire, buvant sa bière goulument. Toujours avachi comme un vulgaire déchet sur le comptoir, le regard agars, le voilà en train de compter les néons au plafond. Dure activité !

▬ « Je trouve ça dommage que ça soit terminé avec Shi'... Vous alliez si bien tous les deux. Et tu te trompes ma chère... C'est par curiosité que je posais la question. Oh, mais j'y pense ! N'est-ce pas lui qui possède cet endroit ? »

Encore un autre fou-rire dissimulé dans sa barbe. Changer de sujet serait génial, mais pour parler de quoi ? Du beau temps ? De l'alcool ? De la guerre qui se prépare ? De leur couleur préférée ? De rien ! Ah ça, c'est plutôt pas mal... Parler de rien ! Penser... à rien. Alors qu'il s'accroche à cette idée, Mina en profite pour lui rentrer dedans :

▬ « Et toi ? As-tu perdus l'usage de ta langue ? Veux-tu que je t'aide à la retrouver ? »

« Ça dépend. Qu'est-ce que tu veux en faire ? La tirer avec tes doigts ou la rouler dans la tienne ? »

Oups... L'effet de l'alcool et la situation débile dans laquelle il se retrouve lui font perdre ses moyens. Pourtant, Mina ne l'avait pas dit méchamment. Mais le démon en a plus que marre de rester cloitré ici à ne rien faire.

« Bon les filles, vous êtes bien mignonnes mais j'ai plus la tête à ça. Je crois que je vais vous laisser entre copines d'accord ? »
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mer 21 Mar - 0:06



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole & Vaermina Sveinn)



Tu te doutes qu'il y ait eu une faille dans mon équipe... C'est fort dommage je l'aimais bien ce Livius. Mort. C'est tout ce qu'il a mérité !

C'était un point de vue bien dur mais qui m'était bien égal, je laissais les mouches voler au rythme de la descente d'Alexander qui devait décidément être particulièrement embarassé après toutes ces déclarations, c'était mignon cette fausse naïveté de sa part. Quant à Vaermina, je savais déjà qu'elle n'avait pas finis de parler alors autant la laisser finir avant de la cuisiner. Et je ne savais pas encore moi même à quelle sauce j'allais la manger.

Je trouve ça dommage que ça soit terminé avec Shi'... Vous alliez si bien tous les deux. Et tu te trompes ma chère... C'est par curiosité que je posais la question. Oh, mais j'y pense ! N'est-ce pas lui qui possède cet endroit ?

Oui tu as raison, bien que personne l'ai vu depuis des mois, ce bar lui appartiens tout de même.

Mais je préférais garder cela pour moi, nul besoin d'afficher mon amertume, cela n'aurai été qu'une faiblesse à exploiter.

Et toi ? As-tu perdus l'usage de ta langue ? Veux-tu que je t'aide à la retrouver ?

Je devinais qu'elle parlait à Phoenix, le pauvre était une mouche coincé sur notre toile ou deux araignées voraces n'attendaient que de la manger.

Ça dépend. Qu'est-ce que tu veux en faire ? La tirer avec tes doigts ou la rouler dans la tienne ?

Un grand sourire s'affichait sur mon visage, ce petit apprenait vite, mais la mouche était elle prête à ce qui l'attendait seulement? Vaermina était elle suffisamment aguerrie pour exécuter cette danse? Je comptais bien les y mener avec grande curiosité.

Bon les filles, vous êtes bien mignonnes mais j'ai plus la tête à ça. Je crois que je vais vous laisser entre copines d'accord ?

Agile comme un serpent je passais une main par dessus son épaule droite pour la poser sur son torse et l'autre sur son flanc gauche pour le tourner face à Vaermina.

Pas si vite mon chou, tu t'ennuies avec nous? Pourtant tu viens de faire une belle proposition à cette chère Mina, ce n'est pas poli de partir sans même attendre de réponses.

Je remontais ma main droite pour saisir son visage par le menton. Tandis que j'affichais un sourire amusé à Vaermina.

Qu'en dis-tu chérie? Un si beau garçon, ce serai dommage de le décevoir non?



©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Mer 21 Mar - 1:00

When love sows doubt▬ «Ça dépend. Qu'est-ce que tu veux en faire ? La tirer avec tes doigts ou la rouler dans la tienne ?»

Il me mettait à réfléchir. J'avoue que ça serait très intéressant de le voir dans cet état. Julian en serait mort de jalousie, car je savais qu'il avait un faible pour les beaux jeunes hommes, surtout pour Tao, curieusement. Il me sous-estimait, car j'en étais très capable. Je pris une gorgée de ma boisson alcoolisée appréciant de plus en plus ce cocktail.

▬ «Bon les filles, vous êtes bien mignonnes mais j'ai plus la tête à ça. Je crois que je vais vous laisser entre copines d'accord ?»

Du coin de l'oeil je vis Casey agir rapidement. Elle glissait sa main par dessus son épaule droite tout en la posant sur son torse. Son autre main se plaçait sur son flanc gauche pour le tourner en ma direction. Qu'est-ce qu'elle mijotait ?

▬ «Pas si vite mon chou, tu t'ennuies avec nous? Pourtant tu viens de faire une belle proposition à cette chère Mina, ce n'est pas poli de partir sans même attendre de réponses.»

À vrai dire je m'en moquais. C'était dans ma nature d'être ainsi et je ne voulais pas semer d'embrouille dans son couple. N'est-ce pas de la gentillesse ? Oui, il se peut que ça soit le cas... Casey remontait sa main droite pour saisir le visage par le menton. Elle me souriait d'un air amusé. J'avais mon petit sourire en coin.

▬ «Qu'en dis-tu chérie? Un si beau garçon, ce serai dommage de le décevoir non?»

Le décevoir ? Comment pourrais-je le décevoir. Je voulais m'amusé, il est vrai, juste pour cette fois et on oubliera tout le lendemain. Génial, non ? J'esquissais un bref sourire tout en m'approchant d'Alexander glissant mes mains sur ses épaules. J'ancrais mon regard au siens. Qu'est-ce que je fabriquais ? Sous quelle influence j'étais ? Celui de Casey ou celui de l'alcool ? Et puis merde ! Je vins presser mes lèvres aux siennes venant caresser ma langue contre la sienne de façon sensuel et farouchement. Pas de tendresse, ni rien de ça. Je ne perdurais pas le baiser pour autant. Je me décollais passant mon pousse sur ses lèvres, souriant d'un air amusé. J'en avais fait un peu trop. Je vins me rasseoir comme si rien n'était et buvais une gorgée de ma boisson.

▬ «Ce baiser ne voulait rien et dire... De toute manière, je crois qu'on va l'oublier.. Sauf peut-être Casey.»je me tus un instant faisant mine de réfléchir.«Et toi Casey ? Veux-tu également un baiser?»

Ce n'était qu'une simple blague comme ça et sans arrière pensée. Je savais qu'elle allait refusée, Casey n'était pas une fille facile, mais elle savait ce qu'elle veut dans la vie. Parfois j'aimerais avoir son audace, j'en ai, mais pas autant qu'elle. Sans attendre davantage je prenais une autre gorgée du cocktail.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Jeu 22 Mar - 19:49



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeAlexander n'a pas le temps de fuir. Aussi vive qu'une vipère, Casey s'empare de lui de ses bras frêles et le prend en tenailles, s’efforçant de pointer sa gueule effarée vers Mina. Il trésaille. Qu'a t'elle encore en tête l'aveugle ?

« Pas si vite mon chou, tu t'ennuies avec nous? Pourtant tu viens de faire une belle proposition à cette chère Mina, ce n'est pas poli de partir sans même attendre de réponses. »

Merde ! Ses dernières paroles ne sont pas tombées dans l'oreille d'une sourde. Même si c'était plus de la provocation alcoolisée qu'autre chose, Casey semble bien déterminée à jouer le jeu et le pousser dans ses retranchements. Quel con !

« Qu'en dis-tu chérie? Un si beau garçon, ce serai dommage de le décevoir non? »

C'est pas possible ! Mina n'osera pas faire ce qu'il pense ? Et pourtant, la démone en sourit d'avance. Le Phoenix risque de se brûler les ailes à cause de ses conneries. Il préfèrerait un million de fois se prendre une gifle. Mais ça ne se passera pas comme ça. Sous le regard ô combien comblé de Casey, Mina se lève de son siège, pose ses mains sur les épaules de Alexander et, en l'espace de quelques secondes, se jette sur ses lèvres et lui roule une pelle sans ménagement. Sous le choc, le jeune homme ne bouge pas d'un pouce et se laisse faire. Quelque chose lui dit que demain matin, il oubliera cette altercation. Et ca vaudrait mieux ! Si Hazel devait l'apprendre... Une fois son office terminée, la démone essuie les lèvres du Phoenix et retourne s'asseoir, buvant une gorgée de sa boisson alcoolisée en silence.

▬ « Ce baiser ne voulait rien et dire... De toute manière, je crois qu'on va l'oublier... Sauf peut-être Casey. » Elle se tait un instant. « Et toi Casey ? Veux-tu également un baiser ? »

« Tient ! Excellente idée ! Allez-y les filles, profitez-en vous aussi. Allons Casey, tu n'oserais pas refuser une si charmante proposition toi non plus ? Mina embrasse vraiment bien, tu risquerais de la vexer... »

Le démon joue des coudes et se libère de l'emprise de l'aveugle, essuyant ses lèvres d'un revers de manche discret. Sa pinte de bière y passera cul sec, reposant celle-ci avec violence. Alexander fouille ses poches et pose l'addition sur le comptoir. Il n'a plus d'argent pour picoler plus, ça tombe bien. Puis, il se relève un peu maladroitement de son siège et enfile son manteau, le regard tourné vers la gente féminine. Il doit l'avouer. Voir Casey se faire embrasser par Mina par simple jeu le ravirait au plus haut point.
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Lun 9 Avr - 4:19



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole & Vaermina Sveinn)


Comme escompté, la partie était jouée d'avance, ces deux pions étaient échec et mat avant même de se rendre compte de qui était la reine ici. C'était toujours aussi amusant peu importe les personnes, même Vaermina qui, malgré son métier, restait d'une naïveté...Elle n'essayait même pas de lutter ou de retourner la situation, elle se laissait faire, tout simplement, c'était décevant et particulièrement ennuyant, elle baissait dans mon estime. Mais la satisfaction de sentir la surprise et la détresse de Phoenix lorsque leurs 2 bouches se sont collées restaient plus agréable. Je me contentais de ricaner dans mon coins en lâchant ma pauvre victime qui commençait à se débattre et en reprenant mon verre à la place. Maintenant j'avais de quoi faire chanter Phoenix, en maquillant un petit peu et en jouant avec la crédibilité d'Hazel, ce serai un jeu d'enfant que de briser leur couple...Tout ces beaux discours dans leur intimité mais leur relation est aussi fragile qu'un fétu de paille. Médiocre, si on me demandait mon avis.

Ce baiser ne voulait rien et dire... De toute manière, je crois qu'on va l'oublier... Sauf peut-être Casey. Et toi Casey ? Veux-tu également un baiser ?

Je souriais, la souris se prenait pour le chat c'était mignon.

Tient ! Excellente idée ! Allez-y les filles, profitez-en vous aussi. Allons Casey, tu n'oserais pas refuser une si charmante proposition toi non plus ? Mina embrasse vraiment bien, tu risquerais de la vexer...

Je reposais mon verres doucement, toujours ce même sourire amusé sur les lèvres. Je me levais et je commençais à aller vers Vaermina, je passe délicatement ma main derrière sa nuque en caressant délicatement la peau sensible de son cou, je pouvais sentir le frisson à peine contenu de Vaermina, effroi ou plaisir je n'aurai su le dire. J'approchais doucement mon visage du sien avant de murmurer.

Il est temps de prouver votre récente réputation Mademoiselle Sveinn, ce serai dommage de faire mentir ce charmant jeune homme, sans parler du contraste que ça ferai avec ta beauté.

Et je posais mes lèvres sur les siennes, doucement, mais avec beaucoup de sensualité. Je butinais ses lèvres avec adresse tout en remontant la main qui était dans sa nuque pour la passer dans ses cheveux. Je continuais ainsi ce rituel factice jusqu'à ce je sente Mina en demander plus, à ce moment précis, dans le but de la laisser emplie de frustration et d'envie, je décolle mes lèvres des siennes, toujours en souriant.

Je dois bien avouer que tu as du talent Mina, c'est indéniable.

Je me retourne ensuite vers Alexander, le chat était prêt à dévorer la souris toute crue. Je m'avançais doucement vers lui, d'une démarche légèrement chaloupée, je posais ma main sur son ventre pour la remonter le long de son torse et le repousser sur son siège, avant même qu'il n'ait le temps de réfléchir, je m'asseyais à califourchon sur ses cuisses et je saisissais son col pour le tirer vers moi.

Contrairement à toi mon cher, je n'ai rien à perdre dans tout ça, si tu veux jouer parmi les grands il faut parfois s'attendre à perdre, mais heureusement pour toi, je n'aime pas faire jaloux.

Et de même que pour ma précédente victime, je posais mes lèvres sur les siennes, mais contrairement à avant, ce n'était plus un baiser empli de sensualité et de légèreté, mais celui ci était plus sauvage et bestial, ma main sur son torse griffait légèrement Phoenix à travers sa chemise et avant de décoller mes lèvres des siennes, je saisissais sa lèvre inférieure entre mes dents, la tirait légèrement avant de la laisser reprendre sa place. Toujours avec cet air espiègle sur le visage, de ma démarche féline je regagnais mon siège et ma boisson, que je portais doucement vers mon visage avant de me délecter de quelques gorgées de la boisson alcoolisée.

C'est vraiment dommage que tu nous quittes déjà, on commençait vraiment à s'amuser...
 


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Dim 29 Avr - 1:28

When love sows doubt▬ «Tient ! Excellente idée ! Allez-y les filles, profitez-en vous aussi. Allons Casey, tu n'oserais pas refuser une si charmante proposition toi non plus ? Mina embrasse vraiment bien, tu risquerais de la vexer...»

Casey se lève et se dirige vers moi. Merde. Allait-elle réellement le faire ? Elle y glisse une main au niveau de ma nuque et caressait la peau sensible de mon cou. J'en frissonnais. Je ne pourrais pas dire quel genre de sensation que c'était par contre... Elle approchait son visage du miens pour y murmurer :

▬ «Il est temps de prouver votre récente réputation Mademoiselle Sveinn, ce serai dommage de faire mentir ce charmant jeune homme, sans parler du contraste que ça ferai avec ta beauté.»

Du coup, elle pressait ses lèvres contre les miennes. C'était un baiser doux, mais une certaine sensualité. J'embarquais dans le baiser, profitant de ce moment. Depuis le temps que je le voulais ce foutu baiser. Elle butinais mes lèvres avec adresse. Elle glissait sa main qui était logée à ma nuque pour la glisser dans mes cheveux. J'en voulais toujours plus et je crois qu'elle a sentie puisqu'elle arrête le baiser. Quoi déjà? Je soufflais silencieusement.

▬ «Je dois bien avouer que tu as du talent Mina, c'est indéniable.»

Elle allait s'occuper désormais d'Alexander. Elle se plaçait à califourchon sur lui. Tout de même... Elle a eu le culot de le faire.

▬ «Contrairement à toi mon cher, je n'ai rien à perdre dans tout ça, si tu veux jouer parmi les grands il faut parfois s'attendre à perdre, mais heureusement pour toi, je n'aime pas faire jaloux.»

Je les laissais faire buvant tranquillement ma boisson. Au bout de plusieurs minutes, elle se retirait et retournait s'asseoir.

▬ «C'est vraiment dommage que tu nous quittes déjà, on commençait vraiment à s'amuser...»


Tu, pensais-je en souriant en coin. Je terminais mon verre regardant Alexander et Casey avant de me lever.

▬ «Bon ! J'ai d'autres chats à fouetter et cette soirée m'a exténuée ! À la prochaine.»

Je les quittais avant de rejoindre ton appartement. Je ne voulais pas être seule ce soir et pourtant je l'étais, à nouveau. La joie. Je repensais au baiser de Casey, c'était si... Si bon et pourtant ça fait longtemps que je rêvais de goûter à ses lèvres si tentante. Aucun regret, mais j'aurais souhaité qu'il s'éternise. C'est la vie, n'est-ce pas ? Je profite du reste de la soirée à me relaxer dans mon lit.  
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Dim 29 Avr - 3:27



When love sows doubt

Casey Williams & Alexander ColeCasey est joueuse. À ses mots, elle dépose son verre et s'approche de Mina, bien décidée à goutter à ses lèvres pulpeuses. Tester sa réputation... Le Phoenix a envie de rire mais il préfère se contenir et observer les faits à venir. Et comme il l'envisageait plus tôt, les deux femmes s'embrassent sensuellement, ne se souciant plus du monde qui les entoure, du moins pour un court instant. Bien trop court... L'aveugle est satisfaite, mais elle n'en a pas assez. Elle se retourne vers lui et s'installe gaiement sur ses genoux, à califourchon. Celle-là, il ne l'a pas vu venir... et il ne peut pas la repousser ! Elle le dévisage.

« Contrairement à toi mon cher, je n'ai rien à perdre dans tout ça, si tu veux jouer parmi les grands il faut parfois s'attendre à perdre, mais heureusement pour toi, je n'aime pas faire jaloux. »

Et merde ! Sans en dire davantage, elle se jette sur lui et le galoche comme une furie furieuse. Ses lèvres en souffrent atrocement. Il ne peut pas se débattre et est incapable de penser à quoi que ce soit d'autre. Quand enfin, après quelques minutes interminables, elle finit par se détacher et regagne sa place, assoiffée. Alexander reste figé par l'effroi. Non mais quel con de l'avoir provoqué !

« C'est vraiment dommage que tu nous quittes déjà, on commençait vraiment à s'amuser... »

▬ « Bon ! J'ai d'autres chats à fouetter et cette soirée m'a exténuée ! À la prochaine. »

Mina enfile le reste de son alcool et tourne les talons sans même les saluer. Proche du malaise, et sur le point de vider ses boyaux sur la table, le Phoenix se lève difficilement et récupère son manteau, tremblant de la tête aux pieds.

« C'en est trop pour ce soir. Même si tu embrasses bien Casey, je dois... Je dois partir... Maintenant... Vite... »

Il titube et tente par tous les moyens de regagner la sortie du bar. Autour de lui, bon nombres d'autres poivrots se moquent de lui. Eux ausi ont abusé sur la bouteille, mais Alexander s'en fout royalement. Ses pensées sont tournées vers Hazel en ce moment. Comment va t'il pouvoir lui dire ce qu'il a foutu ? Et avec qui ? Incapable d'aller trop loin, il passe la porte du bar, se rue vers la ruelle voisine et vomit contre un mur. il marche quelques pas, s'appuie contre la brique sale et tombe sur les fesses, ivre mort. Il n'arrivera jamais à rentrer chez lui dans cet état...

HRP:
 
© YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn) Lun 30 Avr - 5:52



 


When love sows doubt (feat Alexander Cole & Vaermina Sveinn)


Décevant, désespérément décevant, les deux poltrons ont fuis dès que la situation commençait à se pimenter. Quel dommage, je commençais tout juste à m'amuser. Je me contentais d'écouter la démarche trop sure de Mina pour ne pas cacher son regret de n'avoir pu goûter que si peu à mes lèvres, quant à Alexander, vu le désordre de sa démarche d'ivrogne, j'aurais du employer le mot "fuite" plutôt que réel départ. Je me contentais de rire en l'entendant. Tout en finissant mon verre je me disais que c'était une bonne soirée, les deux victimes avaient été tellement facile à manipuler, et le seront à l'avenir. Mina, tout l"objectif allait de la rendre dépendante à ma présence, mes mot, elle avait délicieusement apprécié ce baiser et même si elle se contentait d'un certain fatalisme pour se persuader du contraire, je comptais lui en donner plus. Faire du moi une douce dose d'héroïne dont elle finirait par ne plus pouvoir se passer. Je ne savais pas encore ce que j'allais pouvoir faire d'un réseau d'espion à mon service mais nul doute que j'allais leur trouver une utilité. Quant à Alexander, j'en sais suffisamment sur lui pour le retourner comme un pantin entre mes fils, je pouvais d'ors et déjà lui extorquer ce que je voulais, renseignement, argent, soutiens, tout était permis avec ce jeune homme trop naïf pour son propre bien. Je savais que malgré la leçon qu'il avait prise ce soir, il allait continuer de vouloir jouer dans une cours bien trop puissante pour qu'il puisse la gérer et cela le rendait aussi fragile qu'un oisillon hors de son nid.

Je continuais de rire à ces constat à la fois indubitable et terriblement décevant car facile, les manipuler était d'une facilité alarmante. Mais plutôt que de me laisser abattre je préférais commander une autre boisson au barman, la nuit était encore jeune et le bar regorgeait de victimes potentielles, même si les plus mémorable resteront les deux démons qui m'ont accordé leurs temps en ce début de soirée. Aller Casey, la chasse est ouverte, on ne stagne pas, et on continue de tisser cette toile dans le paysage de Damned Town. Paradoxalement, les deux souverains sont trop occupés à se taper dessus pour se rendre compte de qui avait réellement le pouvoir en ville. Qui était responsable de toutes les évolution ou presque, si quelqu'un lançait cent pièces Les anges se battent pour pile et les démons pour face, quant à moi? Je suis la main qui lance. Et ce pour mon plus grand plaisir.  
 


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 449
Âmes : 458
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
When love sows doubt (feat Casey Williams & Vaermina Sveinn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The promise of an eternal love . . .or not [Feat Wonho ♥]
» Nam et ipsa scientia potestas est # Feat Casey
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» CASEY MOORE ◈ I love you more than beans and rice.
» Absolarion Love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: