The Fall {Monologue de Hazel Travis}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: The Fall {Monologue de Hazel Travis} Jeu 17 Aoû - 6:18

Chapitre I : The real name of an angel
  • Hazel
  • Galadriel
Le soleil brillait de milles feux à travers la fenêtre de ma chambre. Les rideaux n'étaient pas tirées, j'avais oublié de faire ce petit geste, donc dès cinq heures du matin j'étais debout. Je manquais un peu de sommeil, mais on dirait que ça ne me dérangeais plus comme avant. Quelque chose changeait en moi et ça ne me terrifiait pas, au contraire ça me rassurais. Je sortais de mon lit pour me préparer avant de me rendre au travail et j'avais encore tout le temps devant moi. Je débutais vers huit heures, donc plusieurs heures à tuer avant de m'y rendre.

En premier lieu je me rendis à ma cuisine pour me faire une carafe de café avant de m'éclipser dans la salle de bain pour prendre une longue douche chaude et apaisante en un si beau matin. Une fois que ma douche fût terminée je m'enroulais dans une serviette avant d'enfiler des vêtements que j'avais mis de côté à porter pour aujourd'hui. Je prenais soin de sécher mes cheveux ainsi que mes plumes. Mes cheveux nouvellement teint me changeait un peu et ce n'était pas pour me déplaire. Ceci était grâce à Julian Carter, un ange déchu et coiffure, désormais je lui confirais mes cheveux.

Une fois le tout sécher je me dirigeais vers la cuisine pour me servir d'une tasse de café fraîchement fait et je me préparais à déjeuner pour accompagner le tout. Il fallait tout de même remplir mon estomac. Je me servais d'un yaourt à la vanille et j'y mettais des petits fruits dont des fraises et des bleuets. Je m'installais à la table de la cuisine tout en mangeant et en buvant tranquillement surfant sur le net pour apprendre plus de plantes et de fleur que possible.

Quelques heures s'écroulaient, j'avais terminé de manger et de boire mon café, il était également le temps de partir pour le travail. Je passais en revue les vêtements que je portais pour vérifier que tout était parfait et surtout sans tâche. J'arrangeais également mes cheveux avant d'attraper mon sac ainsi que mes clés pour finalement quitter l'appartement. Je descendis rapidement l'escalier de tous les étages et de me diriger vers la boutique, qui était à quelques pas. Une magnifique boutique de couleur blanche et un complémentaire d'un violet et d'un jaune au niveau de l'entrée et de la bannière. Ça ajoutait une couleur au blanc trop éclatant juste en le regardant.

Je déverrouillais la porte avant de fermer derrière mois. Ma patronne y étais déjà ainsi que Phinny, je les saluais en souriant. Aujourd'hui je travaillais avec Phinny dans le jardin, merveilleux ! Je mis un tablier pour ne pas salir mes vêtement ainsi que des gants et j'attachais mes cheveux pour ne pas qu'ils soient devant mon visage lorsque je serais entrain de cueillir les fleurs manquantes dans le magasin. Blair avait fait une liste de ce qu'elle avait de besoin avant l'heure, plus vite que je débutais plus vite qu'elle les aura à l'heure. Je m’exécutais dans ma tâche sans être rude avec la racine de la fleur, il fallait qu'il en repousse aussi, c'était important de couper comme il se doit. Au début de ma première journée j'avais fait cette erreur, mais Phinny m'avait expliqué comment et depuis j'effectuais la tâche correctement.

J'ignorais quel heure qu'il était, mais ça ne devait pas faire quinze minutes que j'étais dans mes fleurs que Blair arrive vers moi ayant un visage tout de même blême. Je la regardais un peu plus sérieusement tandis qu'elle me fixait également cherchant certainement ses mots. Elle se sentait nerveuse. Qu'est-ce qu'il s'était passé? Je me redressais retirant mes gants pour les mettre avec mon panier avant de poser mes mains sur ses épaules la fixant encore davantage.

▬ Blair ? Qu'est-ce qui ne va pas ?


▬ Un homme a demandé à te voir. Il m'a menacé en disant que si tu n'y allais pas, qu'il allait venir te chercher par ses propres moyens...

▬ Bien... Blair calme-toi... Je vais y aller, je devrais revenir sinon tu me verras demain, d'accord ?


Elle hochait doucement la tête avant que je l’enlace dans mes bras. Je me retirais tout en enlevant le tablier que je portais me dirigeant vers l'avant de la boutique. Personne. C'est là que je sentis son aura. Il était là. Dehors à m'attendre pour que je sorte le rejoindre. C'était mon frère, Erwen. Il a eu le culot de revenir. Sans plus attendre je sortais de la boutique tournant le coin pour l’apercevoir qu'il m'attendait le dos adossé au murs. Je m'approchais de ce dernier gardant une certaine distance. Il semblait être blessé. L'oeuvre de père ? Probablement.

▬ Pourquoi tu es revenus ?

▬ Père m'envois encore une fois. Il tient réellement à ce que tu reviennes et sans discuté cette fois.

▬ Et c'est censé de me convaincre à revenir ?

▬ Honnêtement non, mais il m'a dit de te ramener peu importe de la manière que je veux. Je ne veux pas te faire du mal, mais vu ton comportement tu ne me laisses pas grand choix.

▬ As-tu seulement conscience que l'on nous ment depuis que nous sommes venus au monde ? Crois-tu que nous sommes les gentils dans cette guerre ? On est autant méchant et cruel que les démons ! Ne le nie pas, on n'est pas mieux que quiconque. J'ai choisi mon camp et je ne reviens pas là-dessus Erwen.


Je pivotais sur moi-même pour retourner à l'intérieur, car il n'y avait rien à discuté de mes choix et de mon libre-arbitre. Soudainement, mon frère attrapait mon bras et me tirait vers lui avant de s'envoler très haut pour nous conduire vers un endroit calme là où que personne ne nous entendra. Une fois sur les lieux il me relâchait tandis que je me reculais de ce dernier le fixant fronçant les sourcils.

▬ Tu ne me laisses pas le choix.


Un battement d'aile se firent entendre au-dessus de nos têtes. Je relevais mon visage mettant ma main en visière à cause du rayon de soleil qui plombait sur mon visage. Je ne vis pas qui c'était du premier coup, mais son aura était familière. Mon père.

▬ Galadriel !

Dit-il sur un ton grave. Je me figeais sur place. Je ne connaissais pas ce nom et pourquoi qu'il avait dit. À qui il s'adressait ? Je regardais autour de nous, mais il n'y avait que nous trois. Il ne manquait plus que ma mère et ma sœur pour que la famille soit toute réunit.

▬ Oui, c'est à toi que je m'adresse Hazel. Ton véritable prénom c'est Galadriel. Ta tâche dans la famille est d'être une dirigeante des vertus. Ce travail exige d'éliminer les démons avec les vertus et les principautés. Tout en possédant l'art du combat. Galadriel, l'heure est venue pour toi d'accéder à ce poste et d'être digne de la famille.


▬ Non ! J'ai décidé de vivre ici à Damned Town ! Dans cette guerre que nous faisons croire que nous sommes les gentils, c'est faux ! Nous sommes tout aussi coupable qu'un démon ! Tu es aveuglé par l'hiérarchie ancestrale que tu as oubliés pourquoi que tu te battais en premier lieu. Nous allons causé notre perte tout autant que les démons dans cette guerre. Réalise-le. À moins que ton égaux soit trop fort et que tu ne comprendras jamais... Que tu comprennes ou non, je ne reviens pas sur mes paroles.


▬ Ainsi soit-il ma fille.

▬ Ainsi soit-il.


 

____________________________________________________________


Alexander & Hazel ♥:
 

Arigato Kei-kun ♥ :
 
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 259
Âmes : 89
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 21

Localisation : Quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Fall {Monologue de Hazel Travis} Lun 21 Aoû - 22:21

Chapitre II : In the name of love
  • Hazel
  • Galadriel
Je défiais du regard mon père tandis qu'il tournait autour de moi tel un prédateur prêt à attaquer pour défendre son territoire. Je suivais son mouvement sans cesser de le regarder. Il n'allait pas gagné, pas cette fois. Je me battais pour mes droits, pour ma liberté, pour aimer l'homme que j'aime. Erwen restait à l'écart nous regardant ne voulant pas intervenir, car il n'avait rien avoir là-dedans, il avait échoué dans sa seule et unique tâche et père devait faire le reste. Ça ne me faisait ni chaud, ni froid. Mon père déployait ses ailes et je fis pareil tandis qu'il se propulsait en ma direction prêt à faire le premier mouvement. Je l'esquivais de peu en serrant mes poings pour profiter du fait qu'il était à terre pour que je lui donne un coup de pied en plein ventre. Il étouffait un cris avant qu'il se redressait tout en ayant une main sur son ventre.

▬ Tu veux jouer comme ça ? Laisse-moi le plaisir de te donner ce que tu mérites.


Il sortait son épée de son fourreau et malheureusement pour moi je n'étais pas armée. Je regardais autour de moi et j'aperçue un bâton de bois qui traînait non loin. Nous étions dans la forêt à l'abris des regards et il y avait du bois partout. D'un coup je courais vers la branche tout de même épaisse tout en faisant une culbute pour aller plus vite pour la prendre et de me redresser pour faire face à mon père. Il n'était plus là, où était-il donc passé ? Sans réellement avoir le temps de me retourner un coup de pied se fit sentir au niveau de mon dos, j'eu le souffle couper tandis qu'il en profitait pour donner un coup de son épée au niveau de mes ailes ce qui me laisserait une cicatrice. Je lâchais un cris tandis que je tombais sur le sol voulant retenir mes pleures. Je redressais mon visage tandis que mon père me donnait un coup de genou en plein visage assez fort pour m’assommer, car je sentais mon corps tomber sans que je puisse y faire quelque chose... Pardonne-moi Alexander je n'ai pas été assez forte.

J'ignore depuis combien de temps que je suis dans les vapes, mais quand je me réveillais j'eu un gros mal de tête. J'apportais une main sur ma tête, je saignais légèrement sans parler de la blessure au niveau de mes ailes. Quelques plumes n'y était plus pour laisser place à la blessure sur mon aile droite à bien regarder. Je me redressais tout en regardant autour de moi, il faisait noir comme dans la gueule d'un loup. D'un coup les lumières de la pièce s'ouvrait, ce qui m'aveuglais un peu pendant un petit moment avant de regarder de nouveau autour de moi pour apercevoir mon père. Je reconnaissais cette pièce et ce n'étais pas des beaux souvenirs. Je me souvenais d'un soir lorsque Erwen avait fait une bêtise, il l'amenait ici et quand il revenait à la maison il avait quelque peu changer. C'est arriver une fois à Nils. Elle aussi avait légèrement changer et ne voulait plus faire de bêtise. Je regardais mes poignets, ils étaient enchaînés pour ne pas que je m'enfuis aussi rapidement.

▬ Malheureusement Galadriel, tu ne me laisses pas le choix... Ce traitement exiges beaucoup d'heure pour que tout redeviennes comme avant... Après tu pourras retourner à la maison pour remplir tes fonctions. Je nomme ce traitement "la purification" et tu en auras beaucoup de besoin surtout après avoir fréquenter un démon.

Sans pouvoir me l'empêcher j'éclatais de rire, un énorme rire presque diabolique. Je voyais que mon père avait reculer d'un pas, était-il terrifié parce que sa propre fille riait à ce qu'il venait de dire ? Probablement, mais c'était idiot. On ne pouvait pas me purifier, car j'aimais quelqu'un qui n'est pas de la même espèce que moi. J'avais aimé mon cousin, mais ça ce n'était pas mal vue... Dans quel société vivait-on ? On était tous des idiots à priori, mais personne ne touchera à ma tête.

▬ Tu crois sincèrement que tu peux me soigner père ? Impossible. J'ai vu et j'ai entendu beaucoup  de chose à Damned Town. La vérité. La vérité que vous nous caché depuis plusieurs années. Nous sommes ni bon, ni mauvais. Cette guerre-là va mettre fin à toutes les espèces réunit. Humains, Anges et Démons. Alors ne vient pas me dire que nous faisons partit des gens "bien", car c'est faux. Nous sommes tout aussi responsable pour la déclaration de guerre. Tu es trop aveuglé par ton idéalisme, mais tu as complètement tord. Notre reine se sert de nous comme des pions. Elle se fout si elle perd des gens tant qu'elle reste en vie pour combattre le roi des démons. J'espère qu'elle aura une bonne chute.


Suite à mes paroles je continuais de rire tandis que mon père me frappais en pleine visage. Je lisais la peur dans son visage. Je touchais un point, un peu plus et j'allais rendre ce petit moment à ma porter de main en quittant cet endroit de malheur. Il voulait que je repente pour mes pêchés. Idiot.

▬ Est-ce que tu t'entends parler ? C'est de la folie ! On se joue de toi, on te manipule ! Je vais te sauver, je te le jure !


▬ Commence par te sauver toi-même ça serait un bon début.


Il tirait sur mes chaînes et je tombais vers l'avant tandis qu'il me traînait ainsi jusqu'à lui puisqu'il s'était éloigné. Je restais allongée sur le sol tandis qu'il m'attrapait par le bras pour me forcer à me redresser. Une fois sur pied, il se détournait. Je serrais mes chaînes et j'en profitais pour me jeter sur lui pour enrouler l'une des chaînes autour de son coup serrant mon emprise. Mon but n'était pas de le tuer, mais qu'il comprenne que je ne suis pas un oiseau que l'on peut mettre dans une cage et de le sortir à ses désirs. Je voulais ma liberté à tout prix peu importe comment je l'obtiendrais.

 

____________________________________________________________


Alexander & Hazel ♥:
 

Arigato Kei-kun ♥ :
 
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 259
Âmes : 89
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 21

Localisation : Quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Fall {Monologue de Hazel Travis} Mar 22 Aoû - 0:15

Chapitre III : A rose with thorns
  • Hazel
  • Galadriel
Je continuais de tirer sur les chaînes tandis que mon père peinait à respirer. Peut-être allais-je le tuer au final ? J'entendis la porte s'ouvrir tournant légèrement mon regard je vis Erwen qui accourait vers nous et me forçait de lâcher père, ce que je fis en retirant les chaînes qui était toujours autour de mes poignets. Il regardait père qui était toujours en vie, mais qui avait de la difficulté à trouver de l'air. Je penchais légèrement la tête sur le côté tandis que Erwen revenait vers moi pour défaire mes liens.

▬ Est-ce que tu es devenue folle ? Tu aurais pu le tuer !

▬ Et ? Il voulait me purifier... Je ne voulais pas souffrir pour retourner dans le mensonge. Sa fleur est pleine d'épine depuis... Il ne faut pas me chercher.

▬ En vaut-il vraiment la peine ? Ton petit ami je veux dire...

▬ Oui, il en vaut vraiment la peine, car je l'aime plus que tout. J'ai appris beaucoup de chose depuis que je le connais et ça m'a ouvert les yeux et je veux que ça continue.

▬ Si ce que tu dis est vrai à propos que nous sommes tout aussi coupable que n'importe qui, alors je te crois. Sort. Retournes à Damned Town.

▬ Hazel... Tu n'es plus... Tu n'es plus la bienvenue au paradis. Je te rebaptise au nom de Galadriel. Tu as le droit de le garder ou non. Ton choix te reviens.

Je regardais mon père suivit de mon frère qui n'osait plus me toucher. Je n'avais plus de famille, c'était fait. Je hochais doucement la tête avant de sortir de la pièce pied devant l'autre fixant le vide esquissant un bref sourire. Je déployais mes ailes pour rapidement quitter le paradis pour de bon. Je retournais dans la forêt pour que personne ne me voit descendre du ciel. J'arrangeais mes ailes et quittais finalement la forêt pour me rendre chez moi. Je n'étais pas en état de retourner au travail, mais j'envoyais un message à Blair pour la rassurer que tout allait bien même si c'était qu'un mensonge. Elle était humaine et elle n'avait pas à savoir.

Je marchais la tête haute tout en évitant les regards de certaines personnes sur le chemin, malgré qu'ils n'étaient pas beaucoup. Erwen ne voulait plus me regarder et heureusement que Nils et mère n'étaient pas là, car la pression aurait été plus dur. Je ne voulais pas accéder sur le chemin que mes parents avaient choisit pour moi, pas depuis que j'ai ouvert les yeux sur la réalité. Je rejetais mes traditions. Par contre ce que je m'y attendais pas c'est d'entendre mon véritable prénom. Je me demandais toujours pourquoi ils me l'avaient cachés. Cela devait apparaître sur mon dossier au palais des anges quelque part. Galadriel Travis, j'avais le choix de le prendre ou nom... Je le considérais comme un titre en tant voulu pour l'instant je me nommerais toujours Hazel. Ne reste que j'étais un peu amochée par mon propre père qui préfère vivre dans le mensonge que la vérité c'est le pire entre nous deux. Je regardais mes poignets légèrement bleuté dû aux chaînes et lorsque j'avais étouffé mon père. Si mon frère n'aurait pas intervenu je l'aurais définitivement tué, sa vie était entre mes mains... Je n'arrivais pas à croire que père purifiait ses propres enfants pour les ramener à la raison pour éviter de faire face à la réalité.

"Are you insane like me? Been in pain like me?"

Je riais légèrement tout en montant l'escalier pour me rendre à mon appartement. Je déverrouillais la porte tout en prenant soin de la fermer derrière moi. Pied devant l'autre je me dirigeais vers la salle de bain tout en ouvrant la lumière. Je me fixais dans le miroir, ce n'était pas joli à voir... Un peu de crasse, un peu de sang et un peu d'égratignure. Doucement je touchais mon visage pour bien analyser celui-ci.

"I was broken from a young age
Taking my sulking to the masses
Writing my poems for the few
That look at me, took to me, shook to me, feeling me
Singing from heartache from the pain
Taking my message from the veins
Speaking my lesson from the brain
Seeing the beauty through the...Pain"

Je pris un gant de toilette pour nettoyer correctement mon visage en souriant légèrement. Une fois nettoyée je regardais mon aile droite pour nettoyer la plaie pour ne pas qu'elle s'infecte. Je serrais mes dents pour nettoyer. Je terminée de nettoyer avant de mettre un bandage ainsi au niveau de mes poignets pour cacher mes bleus. Mes vêtements étaient également fini... Je me changeais plus confortablement... Je voulais voir Alexander même si il était occupé... J'avais besoin de le voir, le voir qu'il allait bien dans un certain sens depuis la dernière fois... J'avais besoin de lui parler de certaine chose. Son visage me manquait, ses baisers aussi ainsi que ses touchers. Sans plus attendre je pris mon téléphone pour lui envoyé un message pour que l'on se fixe une date pour se voir et le plus tôt sera le mieux.

"Coucou mon chéri... J'ai besoin de te voir quand tu seras libre, disons que ça un léger rapport avec la dernière fois... Je m'y attendais, mais pas vraiment... Répond-moi lorsque tu auras le temps... Je t'aime."

J'appuyais sur envoyée et j'attendais patiemment sa réponse. Je me dirigeais vers ma chambre me laissant tomber sur le lit pour finalement fermer les yeux songeant à ce qu'il venait de se produire.

Réponse de Alexander:
 

 

____________________________________________________________


Alexander & Hazel ♥:
 

Arigato Kei-kun ♥ :
 
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 259
Âmes : 89
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 21

Localisation : Quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Fall {Monologue de Hazel Travis}

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
The Fall {Monologue de Hazel Travis}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: