L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Mer 3 Mai - 6:36

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
Une autre journée de terminée de ma formation auprès de Max et encore une fois j'ai terminé avant de le temps, j'avais donc tout l'après-midi devant moi. On était à la troisième semaine de ma formation à la deuxième journée, plus que quelque jours et je serais officiellement une coiffeuse à temps plein auprès de mon sucre d'orge. Puisque j'ai du temps à tué, je préfère le dépenser en me rendant au temple proche des jardins japonais, endroit préféré de mon ange déchu. Je profitais du temps magnifique pour me promener en ville et de me rendre au fameux temple en question.

Se rendre au temple prend au moins plusieurs minutes. Ni plus, ni moins. Surtout que je prenais mon temps, les mains derrière mon dos, j'appréciais le temps du printemps. Il faisait chaud avec une petite brise caressant mes cheveux noirs de jais. Je prenais mon temps à gravir la pente qui menait au lieu assez touristique surtout en ce beau temps, surtout que je vais attendre l'arrivé de sucre d'orge en ces lieux, pourquoi pas en profiter et de regarder les alentours. Une fois tout en haut je me rendis au stand de thé aux bulles et en prit un qui vendait le jour même, c'était à la pêche. C'était délicieux. Je me léchais même les lèvres. Tout en payant je remerciais le vendeur et continuais ma promenade prenant soin de regarder partout aux alentours.

J'explorais chaque recoin du jardin profitant de mon thé aux bulles. Je souriais davantage tout en m'arrêtant brusquement remarquant une personne au coin de l’œil. Je tournais mon visage pour mieux observer cette personne en question. C'était le moine que Julian et moi-même voyait lorsque nous allons aux jardins privés. Il devait certainement travailler ici, ce qui ne serait pas du tout étonnant vu de son habit. Haussant légèrement les épaules, je me rendis au salon d'exposition qu'il y avait. Plusieurs tableaux y étaient accrochés. Ces œuvres étaient faites par une humaine, elle était douée il fallait l'admettre. Des œuvres style paysage avec une personne vu de dos, normalement, le concept fonctionne très bien avec le temple. D'ailleurs cela ne me surprendrait pas que ça soit l'idée du moine aux cheveux noirs. Pourquoi je pense ça ? Et bien ce n'est pas les vieux moines qui aurait songé à ce genre de chose. Si tel est le cas, ça me surprendrait bien gros. Je regardais les œuvres avec une attention particulière buvant toujours mon thé glacé. Une fois avoir fait le tour du salon d'exposition je sortie de l'endroit pour poursuivre mon chemin. Je terminais mon thé en chemin et le jetais à la première poubelle que je voyais. Je m'étirais tout en continuant ma promenade silencieusement avant de m'arrêter de nouveau au même endroit quelque minutes plus tôt, là où il y avait le moine. Son aura m'intéressait grandement et elle était intéressante, je voulais en savoir davantage sur cet homme. Doucement je vins me joindre à lui à sa méditation en fermant les yeux. J'inspirais doucement avant d'expirer silencieusement.

▬ Je visite le jardin du temple assez fréquemment dernièrement et je ne cesse de vous croisez, à supposer que vous travaillez en ces lieux. Appréciant grandement ces lieux, je me suis dis pourquoi pas vous rejoindre... À moins que ma présence vous importunes, si tel est le cas, je partirais. Vous n'avez qu'à me le dire.

Restant assise, dos bien droit je gardais les yeux fermés et esquissais un bref sourire sur mes lèvres. Il m'intriguait, je voulais savoir qui il était. Bien évidement juste à le regarder il avait un passé assez douteux voir douloureux. Juste une impression comme une autre, après tout je ne suis pas devin. Je ne suis pas fermée à apprendre davantage sur lui, si il le désire bien évidement, je n'ai jamais forcé personne... Bon, ça dépend les personnes que je croise, mais lui ça ne sera pas nécessaire puisqu'il est du bon côté, ce qui veut dire le mal. À moins que quelqu'un le change, ce qui serait dommage, je le vois bien en démon... On ne peut pas tout avoir, n'est-ce pas ?

 

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Mer 3 Mai - 17:59


L'habit ne fait pas le moine


Mardi matin. Tao était en train de prier. Il s'était levé très tôt pour admirer le lever du Soleil de son perchoir, derrière le temple. Il est vrai qu'il aimait cette vue, en ce beau matin de printemps... mais sa plage lui manquait. Il y pensait tous les jours sans exception, et s'imaginait y être. L'air de la montagne était pur, sans aucun doute, mais l'air marin le revigorait bien plus. Et il allait en avoir besoin.

Il n'avait pas encore croisé un de ses collègues. Ces vieux fourbes... Il ne les supportait plus. Ils étaient trop ancrés dans leur culture et refusaient la nouveauté. Seule la galerie d'art avait eu un impact positif sur eux parce que ça amenait plus de gens... Mais pas forcément plus de fidèles. Quand bien même il y en aurait, cela ne l'intéressait en rien. Alors que le Soleil venait de se lever, le moine quitta son perchoir pour se rendre dans cette fameuse galerie. Chaque matin, il la nettoyait. Il la voulait impeccable... Alors il n'hésitait pas à balayer, dépoussiérer, laver et remettre les toiles bien droites. Il n'avait toujours pas revu Avalon depuis l'ouverture de sa galerie. Elle devait surement lui en vouloir à mort maintenant, mais ça restait pour son bien. Chassant son visage de son esprit, il termina son nettoyage et s'en alla faire ses corvées quotidiennes.

Enfin, le milieu d'après-midi ! Le moine semblait exténué. Il avait servi de guide pour tout un groupe de gens dans les jardins japonais. Heureusement qu'il avait revu certains écrits ! Sinon il n'aurait pas été en mesure de leur conter ses bienfaits ainsi que quelques anecdotes divines. Au moins, se faire tenir la jambe par tous ces gens l'obligeaient à ne plus côtoyer les autres vieux coincés. Une fois sa visite achevée, il salua le groupe et s'en alla sur son perchoir, pour prendre les quelques rayons de Soleil sur sa poitrine. Il ne méditerait pas cette fois, juste fermer les yeux, et écouter le vent. Soudain, il entendit des bruits de pas. Entrouvrant un œil, il observa la personne qui venait se joindre à lui.

▬ « Je visite le jardin du temple assez fréquemment et je ne cesse de vous croisez, à supposer que vous travaillez en ces lieux. Appréciant grandement ces lieux, je me suis dis pourquoi pas vous rejoindre... À moins que ma présence vous importunes, si tel est le cas, je partirais. Vous n'avez qu'à me le dire. »

Comment ? Faire partir une si jolie femme ? Tao fit comme s'il n'avait rien entendu. Cette jolie brune n'irait nulle part. Il rouvrit ses yeux et remarqua qu'elle les gardait fermé, faisant comme lui. Il profita de quelques instants pour la regarder. Ses atouts lui sautèrent au visage en premier, évidemment. De loin, il ne se faisait pas l'idée. Cela faisait quelques temps qu'il avait l'habitude de la repérer dans la zone privée, en compagnie du phénomène aux cheveux rouges. Ils se guettaient tous les jours ou presque. Ce gars-là était réglé comme une horloge. D'ailleurs, il n'était pas là. Cette femme avait une bonne heure d'avance sur lui. Que lui voulait-elle ? Il referma les yeux et se concentra sur elle en silence.

▬ « Bien au contraire. Vous ne me dérangez en rien. Votre présence est apaisante... Mais si je peux me permettre une question, votre ami n'est pas prêt d'arriver. Alors, que me vaut votre visite sur mon perchoir privé ? »








(c) Kira pour Never Utopia


____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Âmes : 206
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Ven 5 Mai - 5:07

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
Je sentais son regard se poser sur moi pendant un certain temps, peut-être se demandait-il qui s'était joint à lui ? Juste une démone qui a du temps à perdre, bien évidement je ne pouvais pas répondre ça. Il était un humain et un humain ne doit pas savoir que nous existons réellement, que l'on reste des légendes... Du moins si il continue sur cette voie et qu'il fasse sa vie, rien n'empêche lorsqu'il mourra à un certain âge, qu'il connaîtra la vérité, mais pas tout de suite il avait un long chemin à parcourir avant d'en arriver là. Je ne bougeais pas d'un poil, je restais immobile tout en gardant la même posture en attendant une réponse de sa part.

▬ Bien au contraire. Vous ne me dérangez en rien. Votre présence est apaisante... Mais si je peux me permettre une question, votre ami n'est pas prêt d'arriver. Alors, que me vaut votre visite sur mon perchoir privé ?

Je manquais d'éclater de rire face à ce qu'il venait de me dire. Ma présence est apaisante ? Depuis quand un démon est apaisant ? Ô je comprend, je n'ai pas cette intention particulière. Je préfère notamment usé de mes charmes que ma présence malfaisante, sauf peut-être envers les anges purs souche. Est-ce qu'ils étaient aussi pur ce qu'ils pensent de l'être ? Je veux dire... On fait bien la guerre depuis des décennies déjà, mais ça ne fait pas d'eux des adversaires qui pensent tout le temps aux bonnes choses sans faire de mauvaise ? Je n'ai jamais compris les anges, encore moins les anges gardiens, veiller sur un humain en permanence ça doit être quelque chose. Je ne crois pas que les anges soient totalement "purs" je parle de ceux qui font juste de bonne chose en aidant son prochain. Mais là ce n'était pas le temps d'y songer, j'étais en compagnie d'un humain qui était du même côté que le miens et j'appréciais les humains qui l'étaient, c'était moins de travail.

▬ Il est rare d'entendre que ma présence est apaisante, vous m'en bouchez un coin je l'admet. Dois-je réellement avoir une raison pour venir vous voir ? Certainement puisque je vous ai rejoint sans demandé votre permission. Disons que je vous voyais assez souvent et que ma curiosité m'a tapoté l'épaule en me disant qu'il serait peut-être le temps que j'apaise ce petit côté de moi-même.

Je haussais les épaules en souriant en coin riant brièvement avant d'ouvrir les yeux. Je restais à la même position assise, le dos bien droit en respirant lentement. Parfois ça me faisait du bien de prendre cela relaxe, surtout que Max me mène la vie dur et surtout que je ne suis pas en Enfer, donc je ne peux pas me défouler comme bon me semble. Heureusement qu'il y avait le jardin japonais pour m'apaiser et me relaxer. Le soleil également chaud et ça me réconfortait dans un sens. Je penchais légèrement ma tête vers l'arrière tout en continuant de sourire.

▬ Je suis effectivement en avance que l'heure arrive habituellement mon ami. C'est plutôt amusant, à vrai dire, je suis une formation en coiffure et celui qui fait ma formation ne prévoit pas de me donner plus de travail lorsque je finis en avance... Chaque jours ça devient une habitude et je trouve ça amusant. Il ne comprendra donc jamais. Et aujourd'hui j'ai terminé plus tôt également, d'où ma présence en ces lieux entrain de vous parlez de ma vie pas très intéressante.

Je riais une nouvelle fois face à ce que je venais de dire. Il était vraie que de vivre en étant "humaine" ma vie n'était pas plus exaltante qu'il le devrait, j'appréciais toute fois ma vie en tant que chasseuse de prime et informatrice. Malheureusement chasseuse de prime n'était pas sur ma liste actuelle en  vivant à Damned Town, c'était assez malheureux.

▬ Fort heureusement que c'est ma dernière semaine de formation ensuite je travaillerais à temps plein sachant que j'aurais quelque chose à faire par la suite. Je suis Vaermina Sveinn, mais vous pouvez m'appeler Mina, c'est plus court que Vaermina... Un prénom peu commun et ancien je dois dire, mes parents devaient certainement aimé la période des Vikings, sans compter que c'est mes origines. Et vous ? Comment vous vous appelez ?

Je me repositionnais plus confortablement en tournant mon visage en direction du jeune homme plissant doucement des yeux sans cesser de sourire. Je souriais tout le temps malgré la situation qui se présentais à moi. J'appréciais les défis, mais pas ceux d'un humain, ça devient lassant à la fin et c'est assez malheureux je dois l'admettre.

▬ J'ai la nette impression que c'est vous qui avez fait le salon d'exposition, n'est-ce pas ? Ce n'est certainement pas vos collègues qui aurait eu une idée de génie comme la vôtre. Pardonnez-moi, je suis une vraie pipelette parfois... Surtout que c'est un endroit assez calme et surtout que je me sens détendue, du moins plus que d'habitude.  

C'est la première fois que je parle autant surtout envers un simple humain, mais lui, ce jeune homme avait quelque chose de plus que les autres. Ce petit quelque chose dont je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. J'aimerais davantage apprendre à le connaître, mais j'avais l'impression que ça ne serait pas réciproque... Il est intéressant ce moine, très intéressant même.

 

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Ven 5 Mai - 22:55


L'habit ne fait pas le moine


Tao observa l'inconnue une nouvelle fois. Il était loin de se douter qu'elle était... très bavarde. Elle se lança dans la conversation à corps perdu, sans prendre garde ou non à ce qu'il en penserait. Il tendit l'oreille et resta silencieux.

▬ « Il est rare d'entendre que ma présence est apaisante, vous m'en bouchez un coin je l'admet. Dois-je réellement avoir une raison pour venir vous voir ? Certainement puisque je vous ai rejoint sans demandé votre permission. Disons que je vous voyais assez souvent et que ma curiosité m'a tapoté l'épaule en me disant qu'il serait peut-être le temps que j'apaise ce petit côté de moi-même. »

Vraiment ? Sa curiosité ? Le moine se tordait de rire dans sa tête, tandis qu'elle riait à ses propres mots. Qu'est-ce qui pouvait l'intriguer chez lui ? Il ne faisait que prier sur son perchoir, tous les jours à la même heure. Il ne dérangeait personne, sauf ses collègues bien évidemment. Tao n'était pas stupide à ce point : il y avait autre chose. Elle avait rouvert ses yeux et regardait droit devant.

▬ « Je suis effectivement en avance que l'heure arrive habituellement mon ami. C'est plutôt amusant, à vrai dire, je suis une formation en coiffure et celui qui fait ma formation ne prévoit pas de me donner plus de travail lorsque je finis en avance... Chaque jours ça devient une habitude et je trouve ça amusant. Il ne comprendra donc jamais. Et aujourd'hui j'ai terminé plus tôt également, d'où ma présence en ces lieux entrain de vous parlez de ma vie pas très intéressante. »

Elle se remit à rire. Tao arbora un grand sourire. Cette femme avait une façon de se distinguer assez alléchante. Rien à voir avec Alizée qui provoquait, ni avec Avalon qui restait sage... Une sorte d'entre deux pas si mal en soi. Alors comme ça, elle prenait des leçons... A son âge ? Il était mal placé pour penser ça.

▬ « Fort heureusement que c'est ma dernière semaine de formation ensuite je travaillerais à temps plein sachant que j'aurais quelque chose à faire par la suite. Je suis Vaermina Sveinn, mais vous pouvez m'appeler Mina, c'est plus court que Vaermina... Un prénom peu commun et ancien je dois dire, mes parents devaient certainement aimé la période des Vikings, sans compter que c'est mes origines. Et vous ? Comment vous vous appelez ? »

▬ « Je suis Tao. Enchanté, Mina Sveinn... »

Des origines scandinaves ? Fort intéressant. Avec ses origines chinoises, ça donnait un sacré mélange de cultures. L'inconnue s'était tournée vers lui sans cesser de lui sourire. Il ne pouvait s'empêcher de la regarder en coin, les bras croisés contre son corps. Il n'avait pas plus d'Explications sur le pourquoi de sa venue interdite. Et elle était bien trop bavarde... Parler de sa vie ne l'intéressait pas vraiment. Qu'avait-elle en tête à la fin ?

▬ « J'ai la nette impression que c'est vous qui avez fait le salon d'exposition, n'est-ce pas ? Ce n'est certainement pas vos collègues qui aurait eu une idée de génie comme la vôtre. Pardonnez-moi, je suis une vraie pipelette parfois... Surtout que c'est un endroit assez calme et surtout que je me sens détendue, du moins plus que d'habitude. »

Voilà ! Enfin le sujet venait à ses oreilles. Elle le trouvait anormal, comparé aux autres vieux moines, et parler de la salle d'exposition était le meilleur subterfuge pour en apprendre davantage sur lui. Il lâcha un soupir aigu et consentit à lui donner quelques infos. Il ne comptait pas tout lui dire en une fois, comme elle venait de le faire. Le jeu ne serait pas drôle sinon. Il changea de posture, bombant quelque peu le torse.

▬ « Vous avez l’œil. Cette salle d'exposition est ma création, elle rend hommage aux œuvres d'une de mes... amies. Ces bons à rien de moines n'y connaissent rien en art, ils sont bien trop serrés du cul pour le comprendre. »

Il avait prononcé la dernière phrase bien plus haut que le reste, pour s'assurer qu'au moins l'un d'entre eux puisse l'entendre. Un sourire malsain se figea sur son visage. Ô que oui ? Il les détestait... Mais il devait apprendre à faire avec, et pour l'instant, ça ne collait pas. Se concentrant sur Mina, il lui lança une pique.

▬ « Je ne suis pas un moine conventionnel. J'adapte ma religion comme je l'entend. Je me moque de ces vieux croutons et de leurs préceptes. Mon maître m'a toujours dit que j'avais un petit quelque chose de différent, me rendant unique. Je ne sais toujours pas de quoi il a voulu parler... Soyez honnête Vaermina. Que voulez-vous savoir ? »








(c) Kira pour Never Utopia


____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Âmes : 206
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Sam 20 Mai - 7:20

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
Le moine avait un nom. Tao Shin. J'avais touché pile lorsque je lui mentionnais l'exposition d'art au temple. C'était bien son idée. Et j'imagine mal les vieux faire ce genre de chose. Il lâchait même un soupir gardant toujours mon regard en sa direction tant qu'à lui il changeait de position tout en bombant, un peu, son torse.

▬ Vous avez l’œil. Cette salle d'exposition est ma création, elle rend hommage aux œuvres d'une de mes... amies. Ces bons à rien de moines n'y connaissent rien en art, ils sont bien trop serrés du cul pour le comprendre.

Il est normal que j'ai l'oeil, je suis informatrice ainsi qu'une mercenaire sans merci, pensais-je en souriant légèrement en coin. Ils étaient des peigne-cul alors, je comprenais certaine chose désormais. C'est pour ça qu'il est différent des autres, il n'était pas ennuyeux et il avait un petit quelque chose de plus que personne n'a d'autre. Il faut que je trouve ce que c'est. En regardant Tao, un sourire malsain se glissait sur ses lèvres. Je penchais légèrement la tête sur le côté avant de replacer mon haut qui était mal placer.  

▬ Je ne suis pas un moine conventionnel. J'adapte ma religion comme je l'entend. Je me moque de ces vieux croutons et de leurs préceptes. Mon maître m'a toujours dit que j'avais un petit quelque chose de différent, me rendant unique. Je ne sais toujours pas de quoi il a voulu parler... Soyez honnête Vaermina. Que voulez-vous savoir ?

▬ Votre maître n'a pas tord en vous concernant. Vous avez un petit quelque chose de différent, je peux le voir dès que vous regardes. C'est bien d'être différent et de ne ressemblez à personne d'autre. Imaginez. Ressemblez à tout le monde ne rime à rien dans la vie, pas nouvelle connaissance, pas d'une nouvelle manière d'apprendre encore moins en matière de goût.
Croyez-moi, vous êtes mieux comme ça. Être différent.


J'esquissais un sourire en regardant le vide. Tout le monde a quelque chose de différent, certains qu'on remarque, d'autre pas du tout. C'est cela qui fait notre monde plus grandiose que l'ont ose imaginé. Les humains vont certainement changés ma perception, mais rien ne vais changer qui je suis. Rien et personne. Tous les méchants ne sont pas nécessairement tous méchants après tout, mais j'aime voir la vie différemment et ce depuis que je suis à Damned Town.    

▬ Je veux tout savoir. D'où venez-vous et combien de temps êtes-vous ici ? Comment avez-vous réussit à vous adaptez ? Des amis ? Je vais être honnête avec vous : Je veux réellement apprendre à vous connaître. C'est peut-être banal, mais comme je vous l'ai dit plus tôt vous avez quelque chose qui fait en sorte que vous êtes différents... Peut-être en apprenant à faire plus ample connaissance je serais en mesure de savoir ce que c'est... À moins que vous refusiez, je le comprendrais parfaitement, je ne suis pas très habile sur ce niveau.

Il est vrai que je suis nulle en tant qu'amie encore plus pour faire connaissance. Je n'ai pas de vrais amis à part Julian. Je ne connais personne d'autre que lui. Il y a Casey, mais ça ne compte pas. Je ne sais presque rien d'elle. Nulle en amitié, nulle en amour, quoi demandez de plus ? On ne m'a pas apprit à aimer, mais à détester. Tel mon destin en tant qu'assassin ainsi qu'informatrice. Ne pas m'attacher à personne. Coeur de pierre pour l'éternité comme ça personne ne me fera pas de mal. Tel les mots de Draig, ancien entraîneur. Qu'est-ce que pleurer ? Qu'est-ce qu'aimer ? Qu'est-ce qu'apprécier ? Je ne connais rien. Rien en émotion humaine et c'est peut-être ça qui me manque... Non, il faut que je chasse cette idée de mon esprit. Il m'est impossible d'en savoir d'avantage sur ses mots. Je secouais ma tête en fermant les yeux en serrant les dents. Pourquoi ça me hante autant ?

▬ Oubliez ce que je viens de dire. La curiosité me tuera un jour ainsi que le savoir. Oubliez tout. Pardonnez-moi de vous avoir dérangez.

Suite à mes mots je me relevais presque d'un bond avant de quitter cet endroit, du moins temporairement le temps que Julian n'arrive. J'avais besoin de me défouler sur quelque chose, mais pas publiquement, mais où ? Rapidement je marchais vers un endroit un peu éloigné du temps, là où que personne ne viens. Silencieusement je m'excusais auprès de l'arbre avant de me défoulez dessus comme si c'était un sable de sable que l'on trouve au gym. Il fallait que je reste forte, que je ne ressente rien sinon ma vie et tous les risque pris n'auront plus de sens à mes yeux. Pas un simple humain qui me ferait changer cette perception que je tente de garder. Des coups de poings suivit des coups de pieds survient sans relâche restant concentrer sur mes coups donner. Au bout d'un moment de m'arrêtais fixant le tronc d'arbre en respirant rapidement avant de regarder mes mains, la douleur y était et mes poings saignaient quelque peu, mais rien de très grave. En fouillant dans ma poche je trouvais un mouchoir et l'appuyais sur mes poings soufflant un peu. Je vins m'adosser contre l'arbre en souriant légèrement. Ça m'a fait un bien fou de me défouler ainsi, mais un tronc d'arbre n'était pas une si bonne idée que ça. Intérieurement je souhaitais que Tao ne m'ait pas suivit encore moins m'ait vu dans cet état. Personne ne doit me voir dans cet état, s'en ait presque inquiétant pour certaine personne. Très lentement je retrouvais mon souffle et me concentrais sur ma blessure très minible. Je devrais avoir une pommade que m'a fait Ame avant de partir. D'ailleurs il faudrait que j'aille la voir pour le "futur" projet que j'avais en tête et j'étais persuadée qu'elle allait acceptée.  

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Sam 20 Mai - 20:39


L'habit ne fait pas le moine


Tao se méfiait de l'inconnue. Tout de même, c'était une première. L'incident avec Alizée avait laissé des traces, contrairement à ce qu'il pensait. Il ne voulait pas se retrouver une fois encore en mauvaise posture. Il n'était pas certain d'avoir le dessus sur elle. Les femmes savaient cacher leur jeu après tout... Elle tenta de le charmer.

▬ « Votre maître n'a pas tord en vous concernant. Vous avez un petit quelque chose de différent, je peux le voir dès que vous regardes. C'est bien d'être différent et de ne ressemblez à personne d'autre. Imaginez. Ressemblez à tout le monde ne rime à rien dans la vie, pas nouvelle connaissance, pas d'une nouvelle manière d'apprendre encore moins en matière de goût. Croyez-moi, vous êtes mieux comme ça. Être différent. »

Elle avait raison sur un point : être comme tout le monde n'avait pas d'intérêt. Et même envers ses collègues ! Suivre le troupeau comme des moutons, ou sortir du groupe et prendre de la hauteur ? Il avait choisi son camp, depuis des années. Mina regardait dans le vide... A quoi pensait-elle en cet instant ? Tao ne s'attendait pas à ce qui allait suivre.

▬ « Je veux tout savoir. D'où venez-vous et combien de temps êtes-vous ici ? Comment avez-vous réussit à vous adaptez ? Des amis ? Je vais être honnête avec vous : Je veux réellement apprendre à vous connaître. C'est peut-être banal, mais comme je vous l'ai dit plus tôt vous avez quelque chose qui fait en sorte que vous êtes différents... Peut-être en apprenant à faire plus ample connaissance je serais en mesure de savoir ce que c'est... À moins que vous refusiez, je le comprendrais parfaitement, je ne suis pas très habile sur ce niveau. »

Quoi ? Avait-il bien entendu ? Une femme qui veut tout savoir sur sa petite personne ? Son sourire sadique s'était figé tout à coup. Elle comptait prendre les devants. C'était son job ça, de garder le contrôle sur ses "proies" et non l'inverse. A y réfléchir, le jeu ne pouvait qu'être pimenté, mais il ne se baignait pas dans ces eaux-là d'habitude. Que faire ? Tao n'eut pas le temps d'y repenser. Mina s'en allait !

▬ « Oubliez ce que je viens de dire. La curiosité me tuera un jour ainsi que le savoir. Oubliez tout. Pardonnez-moi de vous avoir dérangez. »

Tao se releva précipitamment, et la regarda quitter son perchoir sans demander son reste. Estimait-elle avoir été trop loin ? Avait-il eu un certain charisme sur sa personne au point de la déstabiliser ? Il n'avait rien dit, rien fait, et surtout rien demandé. Ou alors était-ce une ruse pour qu'il la rattrape... Le jeune moine avait beau se creuser la tête, toutes ces possibilités se valaient dans le fond. se grattant la tête, il se reposa en tailleur quelques minutes et observa les montagnes, réfléchissant à un plan d'action. Le néant, c'est tout ce qu'il percevait en cet instant. Il était curieux... un peu trop même, tout comme elle. Lâchant un soupir exaspéré, il se releva et suivit sa trace un peu plus loin, à l'abri des regards. Elle se défoulait sur un arbre. Vraiment ? Elle était sérieuse là ? Ce pauvre tilleul n'avait pas grand chose à se reprocher, hormis être planté là. Discrètement, il se faufila tel un guépard en chasse et attendit qu'elle s'assoit avant de se rapprocher. Et sans prévenir, il se posta devant elle, ne lui laissant aucun moyen de s'échapper.

▬ « Vous n'escomptiez pas partir comme ça, jeune fille ? Me poser une question et filer aussi vite ? Je ne saurai le tolérer. En plus, vous ne m'avez même pas dit au revoir. »

Tao croisait les bras, les jambes quelque peu écartées, en position de force. Mina reprenait son calme, assise contre le tronc de l'arbre qu'elle avait sauvagement défiguré. Il regarda aux alentours, ainsi que sa montre. L'homme à la tignasse rouge n'était pas là d'arriver. Il avait encore du temps à lui consacrer.

▬ « Je viens de Chine. Je suis ici depuis quelques mois. Je n'ai pas encore réussi à m'adapter à cause de ces imbéciles de moines cul-serrés... J'ai une "amie" mais c'est compliqué. Je pourrais vous en dire un peu plus... Mais pas ici, je me fais trop remarquer ces temps-ci. Je retourne sur mon perchoir, libre à vous de me suivre. »

Tao se remis en position normal et laissa un clin d’œil à Mina. Il repartit les mains dans les poches, croisant quelques passants qu'il salua, avant de retourner prier en face de sa montagne. Il avait remis les pendules à l'heure, à elle se jouer maintenant.








(c) Kira pour Never Utopia


____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Âmes : 206
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Mar 30 Mai - 2:09

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
Je vins m'asseoir au pied de l'arbre tout en restant adosser à celui-ci. Je serrais le mouchoir sur mon poing en fixant le sol. Des pieds apparaissaient devant mes yeux, étrange, je n'avais pas sentie son arriver... Il sait se faire discret quand il le veut. C'était bel et bien Tao, je reconnaissais ses pantalons, du moins son habit qu'il portait et que personne d'autre ne portait, pas même les vieux. En se plaçant en face de moi, il faisait en sorte pour ne pas que je ne puisse m'échapper. Il ne me connaissait pas, si j'ai fuit la première fois c'est parce que je commençais à ressentir quelque chose, chose que je ne veux pas ressentir. Aucun démon ne souhaite ressentir de tels émotions. Sinon à quoi bon de propagé le mal si on commence à ressentir quelque chose ? À rien.  

▬ Vous n'escomptiez pas partir comme ça, jeune fille ? Me poser une question et filer aussi vite ? Je ne saurai le tolérer. En plus, vous ne m'avez même pas dit au revoir.

Je ne dis jamais au revoir, c'est ma méthode, pensais-je en regardant Tao qui croisait les bras tout en écartant les jambes. Il regardait autour de nous et consultait sa montre. Il est vrai que Red devrait me rejoindre tôt ou tard, mais ça ne devait pas être encore l'heure.   

▬ Je viens de Chine. Je suis ici depuis quelques mois. Je n'ai pas encore réussi à m'adapter à cause de ces imbéciles de moines cul-serrés... J'ai une "amie" mais c'est compliqué. Je pourrais vous en dire un peu plus... Mais pas ici, je me fais trop remarquer ces temps-ci. Je retourne sur mon perchoir, libre à vous de me suivre.

Tao se remit en position normal en me faisant un clin d'oeil avant de me quitter pour retourner à son perchoir. Je me redressais rapidement en jetant à la poubelle mon mouchoir avant de rejoindre Tao à son perchoir. Cette fois je restais debout tout en le regardant, j'étais au pied de son perchoir. Je glissais mes mains dans mes poches avant de détourner mon regard me demandant qu'est-ce que je désirais réellement de cette personne. Pourquoi je m'obstine à aller plus loin ? Est-ce qu'il en vaut la peine à ce point ? Il y a quelque chose d'autre qui entrent en jeu et je veux savoir pourquoi il m'attire autant. Il est intriguant et je veux savoir pourquoi, ce n'est pas compliqué, pourtant...

▬ Si j'ai fuit ce n'est pas par plaisir pour que vous me courrez après.

Je posais une main au niveau de mon coeur tout en fixant le vide plissant légèrement des sourcils. Je voulais comprendre mes sentiments, mais pas pour autant abandonné tout ce que j'ai traversé, sinon j'aurais souffert pour rien.    

▬ Je n'ai jamais connu mes vrais parents, uniquement celui qui m'a cueillit suite à leurs disparitions. Il m'a entraîné à ne plus ressentir. Si je commence à ressentir une quelconque émotion, tout ce que j'ai traversé, tout ce que j'ai sacrifié ça ne voudrais plus rien dire. Je ne veux pas nécessairement ça. Il est vrai que vous m'intriguez à un point que je n'imagine même pas.

Doucement je m'approchais de ce dernier et vins m'asseoir à ses côtés. Je fermais les yeux et humais lentement l'air frais que dégageait le vent. On était tellement bien. Je glissais mes mains sur mes jambes en ouvrant par la suite mes yeux pour regarder Tao.  

▬ Il semblerait que nous nous ressemblons en quelque sorte. Complication avec une amie si c'est bien ce que j'ai entendu... La complication est mon quotidien. Je suis nulle lorsque je ouvre mon coeur à quelqu'un que ce soit en nom d'amitié ou en amour. Niveau professionnel tout va bien, mais lorsque je m'implique, ça ce corse. Rien ne changera à propos sur qui je suis réellement. Donc au lieu d'affronter ce "défi" je m'enfuis de cette réalité. Cessons de parler de moi. Si je suis revenue c'est pour vous et non pour parler de moi-même.

Je serrais mon poing en souriant légèrement tout en continuant de le regarder, tournant légèrement mon corps en sa direction.
J'approchais légèrement mon visage du siens et continuais de le regarder, gardant une certaine distance pour ne pas trop envahir son espace personnel.

▬ Dites-moi un peu plus sur vous, je veux apprendre à vous connaître, cette fois je ne m’enfuirais pas. Comme la majorité d'entre nous, personne n'est encore habitué à cette "nouvelle" vie si je peux la nommé ainsi, mais si c'est à cause de ses peignes-culs je pourrais peut-être faire quelque chose pour vous aidez, si vous le désirez, vous n'avez qu'à dire le mot. À propos de votre amie, je ne peux guère vous conseillez, déjà que je suis mauvaise de se côté là...  

Je détournais mon regard voyant quelqu'un passé par là comme si rien n'était. Je plissais des yeux souriant en coin, c'était un humain prêt à corrompe... Non, pas maintenant Vaermina, ce n'est guère le moment surtout pas en face de ce jeune homme. Je regardais de nouveau Tao continuant de sourire avant de me reculer rien qu'un peu. Je passais une main dans mes cheveux et je me grattais mon cou, de mes ongles longs peigné en noir. Il faut dire qu'ils sont de cette couleur au naturel, mais ça donnait l'effet que c'était du vernis. J'espérais que le moine allait "s'ouvrir" un peu plus, mais il m'intriguait alors je ferais l'effort.  

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Jeu 1 Juin - 4:00


L'habit ne fait pas le moine


Tao n'eut pas à attendre bien longtemps. Mina pointait déjà le bout de son nez, tout en gardant une certaine distance. La voir se plier à ses exigences le ravissait. Comme il aimait se le rappeler, c'était lui qui menait le jeu, et non l'inverse. Elle ne manqua pas de lui dire, en passant, qu'elle n'était pas partie par plaisir et qu'il n'avait pas à la suivre. Qu'importe son excuse. Elle avait cherché, elle ne pouvait plus s'en défaire. Mina resta donc là, face au vide, à se poser certainement des questions. Tao ne broncha pas, il attendait qu'elle se décide.

▬ « Je n'ai jamais connu mes vrais parents, uniquement celui qui m'a cueillit suite à leurs disparitions. Il m'a entraîné à ne plus ressentir. Si je commence à ressentir une quelconque émotion, tout ce que j'ai traversé, tout ce que j'ai sacrifié ça ne voudrais plus rien dire. Je ne veux pas nécessairement ça. Il est vrai que vous m'intriguez à un point que je n'imagine même pas. »

"En voilà une excuse..." pensa t'il sans la regarder. Lui-même pouvait comprendre ce cas de figure. Les sentiments humains lui étaient étrangers pour la plupart. Cela leur faisait un point commun non négligeable. Et comme si ça ne suffisait pas, elle lisait dans sa tête.

▬ « Il semblerait que nous nous ressemblons en quelque sorte. Complication avec une amie si c'est bien ce que j'ai entendu... La complication est mon quotidien. Je suis nulle lorsque je ouvre mon cœur à quelqu'un que ce soit en nom d'amitié ou en amour. Niveau professionnel tout va bien, mais lorsque je m'implique, ça ce corse. Rien ne changera à propos sur qui je suis réellement. Donc au lieu d'affronter ce "défi" je m'enfuis de cette réalité. Cessons de parler de moi. Si je suis revenue c'est pour vous et non pour parler de moi-même. »

Tao avait la nette impression de s'entendre parler. Cette femme pouvait-elle donc le comprendre ? Avalon ne pouvait pas, c'était certain. Et il ne voulait pas avoir à lui en parler. Il n'avait toujours pas fait l'effort de la recontacter, et depuis sa rencontre fortuite avec son petit ami qui avait en quelque sorte promis d'arranger ça, rien ne s'était produit. Il ne se sentait pas prêt à lui dire quoi que ce soit. Son passé lui jouait des tours en permanence, et il se sentait par instants incapable de calmer la bête qui l'habitait. Mais sans qu'il ne puisse l'expliquer, cette dernière semblait calme. Pourquoi ? Le moine regardait dans le vide, au point de ne pas distinguer les formes de cette femme qui s'approchait de lui en le dévisageant, tout en gardant un certain espace entre eux. Elle était revenue s'asseoir à ses côtés entre temps, mais il ne l'avait pas capté. Tao était impassible à son décolleté plongeant, sacré paradoxe quand on y pense. Des souvenirs lui revenaient en tête, et il luttait pour ne pas se laisser envahir par la douleur et le remord.

▬ « Dites-moi un peu plus sur vous, je veux apprendre à vous connaître, cette fois je ne m’enfuirais pas. Comme la majorité d'entre nous, personne n'est encore habitué à cette "nouvelle" vie si je peux la nommé ainsi, mais si c'est à cause de ses peignes-culs je pourrais peut-être faire quelque chose pour vous aidez, si vous le désirez, vous n'avez qu'à dire le mot. À propos de votre amie, je ne peux guère vous conseillez, déjà que je suis mauvaise de se côté là... »

▬ « Personne ne peut m'aider pour mon "amie"... C'est suffisamment compliqué comme ça. Je trouverai bien la solution... Un jour ou l'autre. »

Tao venait de lui couper la parole assez violemment. C'était à son tour de la dévisager, sourire crispé aux lèvres. Apprendre à le connaître... Personne au monde ne lui avait fait ce genre de demande. Même Avalon ne s'était pas permise ce genre de fantaisie. Cette Mina voulait-elle d'une certaine façon résoudre son problème en se basant sur le sien ? Il n'en savait rien. Lâchant un soupir d'abdication, il se redressa quelque peu et prit une toute autre posture avant de se chauffer la voix.

▬ « Bon... Avant qu'on commence, vous devez me promettre que cette conversation ne quittera pas ce perchoir. Je ne me suis jamais confié à qui que ce soit, pas même mon maître de l'époque et pourtant... Il en savait des choses sur moi. J'ai votre parole ? Et je vous défends de me provoquer... »

Le moine avait haussé le ton tout à coup. Il ne plaisantait plus. Ce qui allait sortir de sa bouche n'était pas des choses aisées à divulguer, et encore moins à une femme qu'il côtoyait depuis une poignée de minutes. Mina ne bronchait pas plus que ça. Elle acquiesça de la tête, les mains bien en l'air histoire de prouver qu'elle ne croisait pas. Tao ferma les yeux un instant, se massa les tempes et émit un léger grognement.

▬ « Tao n'est pas mon vrai nom. Je ne le connais pas. Je ne peux pas le demander à mes parents, ils sont morts dans un incendie. J'y étais, mais je ne sais pas pourquoi j'en suis ressorti vivant. Toujours cette même question sans réponse. Depuis ce jour funeste, je suis dans l'incapacité de dire clairement ce que je ressens, sauf le négatif. C'est assez clair pour le moment ? »

Mina l'écoutait avec attention, enfin c'est ce qui lui semblait aux premiers abords. Il n'avait aucun moyen de savoir ce qu'elle avait en tête. Il fit une courte pause pour reprendre son souffle. Des larmes lui montaient aux yeux, qu'il essuya d'un revers de manche en détournant la tête. Il se retrouvait en position de faiblesse et il avait horreur de ça. Sa conscience lui hurlait dessus... lui demandant pourquoi il s'obstinait à reparler de son passé à une inconnue. Parce qu'elle l'avait demandé, et qu'il avait fait le choix de s'ouvrir pour la première fois de sa vie, tout simplement. Manquant de se mettre une gifle pour la faire taire, il me gratta la tête et reprit la discussion.

▬ « Si je suis un moine différent, c'est grâce à mon maître. Il s'appelle Lao, il répugnait la plupart de nos préceptes et les avait banni de sa vie, m'imposant son style de vie. J'aimais ça, au point de me mettre à dos la quasi totalité des autres novices. J'ai toujours vécu à ses côtés, jusqu'à mon bannissement. A part apprendre de lui et draguer les filles... Vous ne manquez rien. »

Ses derniers mots le firent rire. Draguer les filles... une manière élégante de détourner la réalité. Ô certes il les draguait, mais pour mieux se les taper derrière. Et il n'en avait pas honte, bien au contraire. Tao restait cependant aux aguets. Il n'avait rien d'autre à ajouter sur son passé insipide, mais il avait la ferme certitude qu'elle ne s'en contenterait pas.








(c) Kira pour Never Utopia


____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Âmes : 206
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Sam 17 Juin - 4:39

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
▬  Personne ne peut m'aider pour mon "amie"... C'est suffisamment compliqué comme ça. Je trouverai bien la solution... Un jour ou l'autre.

Il me dévisageait le sourire crispé aux lèvres. Hm, c'est malheureux qu'il réagisse de la sorte... Ce Tao ne savait pas comment réagir face à ma demande de le connaître un peu plus. Peut-être n'avait-il pas autant envie de le faire ? Pourtant il a commencé son récit et je comptais bien avoir le fin mot de cette histoire, qu'il le veuille ou non. De toute manière rien ne m'échappe même si il croit qu'il mène la danse, discrètement c'est moi qui la mène. Il se redressait en changeant sa posture avant de se chauffer la voix.   

▬ Bon... Avant qu'on commence, vous devez me promettre que cette conversation ne quittera pas ce perchoir. Je ne me suis jamais confié à qui que ce soit, pas même mon maître de l'époque et pourtant... Il en savait des choses sur moi. J'ai votre parole ? Et je vous défends de me provoquer...

Il avait haussé la voix à sa dernière phrase. M'oh ce n'est pas du jeux... Il est ennuyeux comme être humain, il ne veut pas que je le provoque, quel plaie ! Si je le fais discrètement est-ce que ça compte ? Hm, je ne pense pas, mais pour l'instant je dois écouter ce qu'il a à dire. Je hochais la tête en signe de compréhension et je levais mes mains pour prouver que je ne mentais pas en croisant mes doigts, même si je ne fais pas ce genre de geste. Il fermait les yeux en se massant les tempes et émettait un léger grognement.

▬ Tao n'est pas mon vrai nom. Je ne le connais pas. Je ne peux pas le demander à mes parents, ils sont morts dans un incendie. J'y étais, mais je ne sais pas pourquoi j'en suis ressorti vivant. Toujours cette même question sans réponse. Depuis ce jour funeste, je suis dans l'incapacité de dire clairement ce que je ressens, sauf le négatif. C'est assez clair pour le moment ?

Je le regardais en était très attentive à chaque mot qu'il sortait de sa bouche. L'humain n'est pas si différent de moi, on dirait qu'on partageait le même passé reste à savoir si nous partageons le même futur. À un moment il détournait la tête, pleurait-il ? Était-il aussi sensible qu'il en avait l'air ? Peut-être n'était-il pas aussi coeur de pierre qu'il prétend être... On ne me cache rien à moi, après avoir étudier les réactions de plusieurs personnes, ce simple geste ne me trompe pas. Il reprit en se grattant la tête.

▬  Si je suis un moine différent, c'est grâce à mon maître. Il s'appelle Lao, il répugnait la plupart de nos préceptes et les avait banni de sa vie, m'imposant son style de vie. J'aimais ça, au point de me mettre à dos la quasi totalité des autres novices. J'ai toujours vécu à ses côtés, jusqu'à mon bannissement. A part apprendre de lui et draguer les filles... Vous ne manquez rien.

▬ Il semblerait que nous partageons un même passé... Serais-tu mon âme soeur ? Je rigole bien entendu, je ne crois pas en ces sottises, mais je crois que toi et moi avions le même bagage émotifs et de vie. Et j'ai la nette impression que tu ne me dis pas tout...

Mes longs ongles vint se glisser sur la mâchoire de Tao souriant légèrement. J'ancrais mon regard au siens, il n'avait aucun moyen de détourner son regard, il était prisonnier de mon fils, mais pas pour longtemps. Doucement je glissais mon index le long de sa mâchoire jusqu'à son cou pour suivre sa jugulaire et je me reculais en retirant mon doigt sur son cou esquissant toujours un sourire. C'était un geste banale, mais j'adorais le faire, ça ne provoquait pas... Du moins je le pense et je préfère de penser ainsi.
   
▬ Tous deux nous avons eu un tutor qui nous a donné un but dans la vie. On apprit de notre maître ainsi que de draguer. J'espère un jour que tu apprendras à voler de tes propres ailes, à apprendre à te connaître et faire ton propre chemin. Ton maître t'a peut-être tout appris en créant un parfait petit taoïste, mais tu sembles oubliés que tu dois voler de tes propres ailes et d'arrêter de te ronger dans ton passé. Ce qui t'empêche d'avancer. Crois-moi sur parole c'est un gros défi et tu sembles être une personne qui adore les défis, je me trompe ?

Je lui touchais doucement son front avant de pencher ma tête sur le côté en souriant légèrement. S'échapper du passé pour vivre pleinement notre futur et s'enfoncer dans des choses qu'on aurait pu faire autrement. Je détournais légèrement mon regard pour regarder dans le vide avant de soupirer doucement.   

▬ Libre à toi d'écouter mon conseil, libre à toi d'être qui tu veux être dans ta vie. C'est ton choix et c'est ta vie après tout, je n'ai aucun droit sur toi... Et ça serait étrange si ça serait le cas.

Je changeais de position plus confortable en me redressant quelque peu en fixant droit devant moi. Ce perchoir avait un petit côté relaxant je dois avouée et surtout ce qu'il se passe sur ce perchoir reste sur le perchoir. Dans aucun cas je dois en parler avec Julian... De toute manière je ne pense pas qu'une vie humaine l'intéresse à ce point, donc ce n'est pas un problème.

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Dim 18 Juin - 4:59


L'habit ne fait pas le moine


▬ « Il semblerait que nous partageons un même passé... Serais-tu mon âme soeur ? Je rigole bien entendu, je ne crois pas en ces sottises, mais je crois que toi et moi avions le même bagage émotifs et de vie. Et j'ai la nette impression que tu ne me dis pas tout... »

"Sans blague !" pensa t'il sans sourciller. Elle n'avait pas à savoir autre chose, et en quoi cela l'arrangerait-elle d'en savoir plus sur lui ? Non mais vraiment, à quoi avait-il pensé ? Ses émotions le trahissaient à nouveau, comme dans les ruines avec Linnéa... enfin sans elle puisque ce moment-là, il l'avait vécu seul paumé dans une salle vide. Son arrogance dissimulait son savoir-être, mais il s'était pris à son propre piège. Il ne pouvait plus reculer. Et en cet instant, Mina baladait ses ongles sur son visage, l'incitant à soutenir son regard sans qu'il ne puisse s'en soustraire. Il lui semblait avoir mentionner qu'il ne voulait pas de provocation non ? Son index caressa son cou avant de s'extraire de sa peau. Heureusement qu'elle n'avait pas été plus loin, il aurait dû se défendre.

▬ « Tous deux nous avons eu un tutor qui nous a donné un but dans la vie. On apprit de notre maître ainsi que de draguer. J'espère un jour que tu apprendras à voler de tes propres ailes, à apprendre à te connaître et faire ton propre chemin. Ton maître t'a peut-être tout appris en créant un parfait petit taoïste, mais tu sembles oubliés que tu dois voler de tes propres ailes et d'arrêter de te ronger dans ton passé. Ce qui t'empêche d'avancer. Crois-moi sur parole c'est un gros défi et tu sembles être une personne qui adore les défis, je me trompe ? »

Mina recommença son manège mais en lui tapant le front. Non mais vraiment ! Pourquoi avait-elle ce besoin de palper la chair humaine ? Et puis d'abord, d'où lui venait cette familiarité soudaine ? Elle s'était mise à le tutoyer sans transition, geste qu'il n'approuvait guère.Quand bien même elle se soucierait de ce détail, elle ne pouvait s'empêcher de le conseiller sur son attitude à adopter. Il lui était difficile de se détacher de son passé, surtout quand il refait surface six pieds sous terre... Bref.

▬ « Libre à toi d'écouter mon conseil, libre à toi d'être qui tu veux être dans ta vie. C'est ton choix et c'est ta vie après tout, je n'ai aucun droit sur toi... Et ça serait étrange si ça serait le cas. »

▬ « J'apprécie vos conseils jeune fille, mais voyez-vous ma vie est d'un compliqué cynique... Et même si je suis joueur et que j'aime les défis, je ne peux pas aller de l'avant pour l'instant. »

Tao venait de lui couper la parole assez violemment. C'était à son tour de la dévisager, sourire crispé aux lèvres. Apprendre à le connaître... Personne au monde ne lui avait fait ce genre de demande. Même Avalon ne s'était pas permise ce genre de fantaisie. Cette Mina voulait-elle d'une certaine façon résoudre son problème en se basant sur le sien ? Il n'en savait rien. Lâchant un soupir d'abdication, il se redressa quelque peu et prit une toute autre posture avant de se chauffer la voix.

▬ « Mon passé est tout ce que j'ai de plus précieux. Si je m'en sépare maintenant, je ne suis plus rien. C'est malheureux à dire, je sais... Mais les faits sont là. Je me suis retrouvé confronté à lui il y a peu de temps, c'est encore frais et ça fait... »

"Mal." Tao en avait la nausée. Il passa sa main dans sa poche droite et s'empara de la pierre céleste chipée dans les ruines. Il la serrait dans la paume, sans révéler son existence à Mina, qui s'interrogeait sur la fin de sa phrase. Il en avait trop dit. Bien trop dit. Sa petite voix le suppliait de la faire partir. Un malaise commençait à s'installer. Son arrogance ne voulait plus revenir pour faire office de bouclier. Il se retrouvait nu face à ses tourments, et ça ne lui plaisait en rien.








(c) Kira pour Never Utopia


____________________________________________________________

I am my own master. I do what I like and with whom I want.
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 116
Âmes : 206
Date d'inscription : 12/11/2016
Localisation : Au temple
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin) Mar 20 Juin - 5:15

ft. Tao Shin

ft. Vaermina Sveinn

「 L'habit ne fait pas le moine 」
▬ J'apprécie vos conseils jeune fille, mais voyez-vous ma vie est d'un compliqué cynique... Et même si je suis joueur et que j'aime les défis, je ne peux pas aller de l'avant pour l'instant.

Pourquoi ne le pouvait-il pas aller de l'avant pour l'instant ? Les êtres humains sont bien étrange et ce depuis des années. Il me dévisageait en faisant un sourire crispé. J'avais la nette impression que cette conversation ne menait nulle part, que ça tournait en rond et je n'avais rien d'autre à ajouter... Il lâchait un soupir avant de prendre une posture avant de se chauffer la voix.

▬ Mon passé est tout ce que j'ai de plus précieux. Si je m'en sépare maintenant, je ne suis plus rien. C'est malheureux à dire, je sais... Mais les faits sont là. Je me suis retrouvé confronté à lui il y a peu de temps, c'est encore frais et ça fait...

Il ne terminait pas sa phrase, il l'a laissait en suspend. On dirait que ça lui faisait mal d'un côté juste à son expression et la manière qu'il l'a dit. Un silence de mort s'installait entre nous et je n'avais rien à dire d'autre... Je ne pouvais pas guider cet humain vers la démence, car il y est allé de lui-même sans le savoir... En espérant que quelqu'un lui montre la voie... Intérieurement j'espérais que cet homme change de voie, mais bon ce n'est pas moi qui fait les règlements et c'est lui seul qui sait quoi faire de sa propre existence. Je tournais légèrement mon regard de côté et aperçu ma diva préféré arriver finalement. Je me levais et je saluais de la main Julian en esquissant un sourire avant de lui faire signe de rester où qu'il est. Je tournais mon visage vers Tao souriant toujours.  

▬ Mon cavalier est arrivé, ne m'en voulez pas de vous quittez si rapidement et de toute façon je crois qu'on avait plus rien à se dire... Peut-être une prochaine fois qui sait ? Portez-vous bien Tao Shin. Et notre petite conversation est bien gardée avec moi.

Je lui fis un signe de tête avant de quitter son perchoir pour rejoindre Red en lui attrapant son bras et on se dirigeaient vers le jardin privé comme à notre habitude. Bien évidement je n'allais pas lui parler de la conversation que j'avais eu avec Tao, j'allais plutôt lui parler de ma journée avec Max et les clients que j'avais eu, comme si rien n'était et de toute manière je crains que mon ange déchu se moque des humains. Je n'allais certainement pas lui parler de ma faiblesse que j'ai eu lorsque je parlais avec Tao, car oui ça m'avait affecter sur un certain point que je n'aurais jamais imaginé. Si je commence à ressentir quelque chose, tout ce que j'ai traversé ne voudrais plus rien dire et je ne veux pas nécessairement ça.  

____________________________________________________________

avatar
Assassin
Assassin
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 117
Âmes : 172
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'habit ne fait pas le moine (feat. Tao Shin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'habit ne fait pas le moine. [Self-Murder]
» L'habit ne fait pas le moine... [Pv: Chatiel] [SPOILERS!!!]
» Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
» L'habit ne fait pas le moine... ou un truc du genre. [Pv Akihiko]
» L'habit ne fait pas le moine. [Twan] // END.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: