Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Mar 11 Avr - 2:29



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)


Sur la place, Séraphina avait été on ne peut plus claire, une certaine Flora, que je n'avais jamais rencontrée, et moi, devions aller chez le forgeron pour identifier d'étranges traces de moto, peu palpitant...j'aurai préféré interroger le complice laissé pour compte, au moins j'aurai pu m'amuser un peu, ne serai-ce que par sadisme pur. Enfin une mission était une mission et quelques chose me disait que Séraphina faisait partie de ces être en dehors de nous auxquels on devrai mieux se plier, elle a le même genre d'aura particulière que l'Aboyeurs, et je n'arrivais pas à lire en eux, mystère, mystère...Je partais bille en tête vers la boutique du forgeron, l'adresse était claire mais je mis un peu de temps à la trouver,
c'est à l'odeur du métal fondu et de la sueur que je finis par trouver, ce forgeron puait comme pas possible, un mélange de cendre, de charbon et de sueur. Flora ne semblait pas encore là, tant pis pour elle mon handicap m'avait suffisamment retardé pour ça et l'affaire était trop importante pour la laisser en suspens, mais ça n'empêchais pas le forgeron de me faire attendre, peu importe à quel point je lui disait que c'était important, il me répondait inlassablement que son travail devait d'abord être finis, et j'allais pas torturer un honnête homme. Je m'asseyais donc sur une chaise en tailleurs dans l'entrée, ma canne sur mes genoux. Et je continuais de réfléchir sur cette mystérieuse ruine.

Si les bandits ont pus trouver la ruine et voler la statuette, c'est que soit ils suivaient Séraphina, elle dit être célèbre, si tel la toutankhamon elle est célèbre pour les richesse, alors rien d'étonnant à ce que quelques esprit malveillant l'aient suivis pour rafler le trésor sous le nez de Séraphina, beaucoup de divins ne croient pas en la magie, et les humains encore plus, mais l'autre hypothèse peut être aussi simple que des abrutis ne sachant pas lire les écritures anciennes qui ont trouvés les magot et l'aient enmporté mais ça me parait peu crédible, sinon Séraphina aurai pas mise autant de temps qu'elle le dit à les trouver, donc ce sont forcément des gens qui savaient ou aller, donc en gardant ma première hypothèse, c'est soit Séraphina qui les a involontairement aménés là bas, soit il y a un autre explorateur talentueux qui se balade en ville, c'est dommage que je ne puisse pas retracer des évènement à partir d'objet, ce serai tellement plus simple... Je me demande si j'en seria capable un jour? Mais je digresse, il ne faut pas. Donc résumons les théories, soit ce sont des pilleurs qui ont reconnus puis suivis Séraphina, soit ce sont des pilleurs qui ont un autre explorateurs avec eux , mais je ne prend pas en compte le fais que Séraphina pourrait être de mèche, qu'est ce qui nous dis qu'elle ne ment pas, peut être qu'elle a engagé ces types comme gros bras pour l'aider à déblayer et ils se sont barré avec le butin. Et il y a autre chose qui me gène avec cette Séraphina, elle dit être une grande aventurière, mais elle s'est quand même perdue, si c'était vraiment une aventurière, elle devrait savoir repérer l'étoile polaire, la mousse qui pousse vers le nord, et plein d'autre chose que moi même je ne sais pas... Beaucoup de Mystère plane encore sur cette affaire, mais j'ai bien l'intention de faire la lumière sur chaque petits détails.

Le bruit de la clochette de la porte d'entrée venait de tinter, me tirant ainsi de ma réflection. Je relvais la tête, c'était une jeune fille, je pouvais sentir son parfum très léger et très fleuri, très agréable au nez, très délicat, ça fait beaucoup de "très". Enfin je souriais et j'acceuillais très chaleureusement ma compagne d'enquête. Qui serai Sherlock, qui serai Watson? Seul l'Avenir Conan Doyle pourra nous le dire.

Flora je présume? Je suis Casey Williams, enchanté de te connaître, nous avons un peu de temps devant nous ce satané forgeron refuse de nous recevoir tant qu'il a pas finis son oeuvre.

Je lui tendais la mains un peu au hasard vers la porte pour la saluer en souriant gentiment.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Dim 16 Avr - 1:45

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre

Ce matin, il y avait beaucoup de bruit, beaucoup d'animation dans la ville. Ce n'était pas vraiment habituel, et ça avait interpellé la jeune Flora. Il fallait dire que curieuse comme elle était, elle n'allait pas rester cloîtrée chez Alizée alors qu'il y avait sans doute quelque chose de fou qui se préparait à quelques pas d'ici.
Assez rapidement, elle se préparait et descendait sur la grande place. Là, une personne assez farfelue prenait la parole, elle expliquait que quelque chose de grave allait se produire, et qu'elle avait besoin d'aide. Il s'agissait d'une exploratrice, alors Flora se disait qu'elle avait bien fait de sortir. Elle avait besoin d'aide, alors sans hésiter, l'italienne avait levé sa petite main très haut, suffisamment pour que l'autre puisse la voir. Elle pensait à Hélène, la cherchait du coin de l'oeil, mais elle n'était pas ici. Dommage, c'était une si belle occasion pour en découvrir plus sur cette étrange ville, mais elle ne manquerait pas de tout lui raconter !

L'exploratrice, Séraphina, la désigna elle et une autre personne qu'elle ne connaissait absolument pas, à aller enquêter sur des traces de moto. Il était vrai que cette mission pouvait paraître moins palpitante que les autres, pourtant, Flora ne pouvait cacher son excitation. Même si l'heure était grave, elle voyait cet événement comme un jeu, comme un Cluedo géant. Elle avait toujours rêvé de faire ce genre de choses. Elle balayait la place avec ses yeux pour chercher la personne avec qui elle devait faire équipe, pourtant, elle ne la trouvait pas. L'autre devait sans doute être déjà partie, et c'était embêtant, car l'italienne ne connaissait pas encore très bien cette ville et se perdait souvent, pour elle, chaque rue se ressemblait, et elle avait un si mauvais sens de l'orientation ! Elle se blâmait de ne pas encore bien connaître les principaux lieux de Damned Town. Quoiqu'il en était, il fallait qu'elle se dépêche, pas le temps de traîner ! Elle se débrouillerait bien en demandant à des passants, du moins, c'était ce qu'elle croyait.

Les gens ici n'étaient pas tous très sympathiques et elle avait eu beaucoup de mal à trouver son chemin, mais elle parvint finalement à ses fins. Elle soupirait, elle avait vraiment eut du mal mais elle y était enfin, et elle avait dû se débrouiller toute seule ! La jeune fille poussait enfin la porte de la boutique du forgeron. Là, juste à côté, une personne semblait attendre, par déduction, il s'agissait logiquement de la Casey avec qui Flora devait faire équipe. D'ailleurs, elle se présentait aussitôt que la jeune italienne avait franchit les portes de la boutique.


Flora je présume? Je suis Casey Williams, enchanté de te connaître, nous avons un peu de temps devant nous ce satané forgeron refuse de nous recevoir tant qu'il a pas finis son oeuvre.

Elle tendait les mains un peu maladroitement vers la porte, affichant un agréable sourire qui mis Flora rapidement à l'aise. Elle saisissait cette main, puis se présentait à son tour.

"O... Oui, c'est moi Flora ! Je... Suis vraiment désolée de vous avoir fait attendre si longtemps... J'étais perdue haha..."

Elle n'osait pas aller voir le forgeron, celui-ci avait l'air bien moins commode que la jeune Casey, de toutes façons, il ne viendrait pas tant qu'il n'avait pas terminé alors il était inutile de le déranger. Flora lâchait la main de Casey et allait s'asseoir sur une chaise à l'entrée.


"Je ne pensais pas que cette ville possédait ce genre de secrets ! J'ai l'impression que beaucoup de gens sont effrayés à cause de ce qui se passe. Mais bon, on ne sait pas encore assez de choses sur cette histoire alors ça ne sert à rien de paniquer hm ?"

Disait-elle pour se rassurer comme elle pouvait. Elle adorait formuler des hypothèses, et dans cette histoire là, elle faisait déjà fonctionner son cerveau pour en créer, mais elle ne pouvait pas encore en parler, il lui fallait d'avantages d'informations. Elle se demandait d'ailleurs si sa coéquipière avait déjà des petites idées quant à cette histoire.

ft. Casey
avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Dim 16 Avr - 22:29



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :

Tandis que Flora et Casey échangeaient quelques banalités, un client étrange entra dans la boutique. Il interpella le forgeron, qui cesa immédiatement son travail, et l'invita à pénétrer dans l'arrière boutique. Ils restèrent enfermés une longue heure, quand soudain les deux hommes ressortirent. Tous deux, le sourire aux lèvres, venaient de conclure une affaire importante. Ils se saluèrent, et le client quitta la boutique. L'artisan retourna devant son enclume, puis aperçut Flora. Il ne fut pas insensible à sa beauté, mais ne laissa pas paraitre de sentiments, pour ne pas se montrer grossier. Il alla à la rencontre des deux jeunes femmes, et se tint prêt à écouter leur demande.
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Lun 17 Avr - 16:56



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Le jeune fille que je supposais être Flora, me serrait la main que j'avais tendue, cela confirmais ma supposition, mais le forgeron était toujours aussi lent, et je reconnais que j'avais de plus en plus de mal à cacher mon empressement, mais bon...d'un autre côté on ne pouvais rien faire.

O... Oui, c'est moi Flora ! Je... Suis vraiment désolée de vous avoir fait attendre si longtemps... J'étais perdue haha...

Je rigole moi même un petit peu en l'entendant.

Entre moi qui suis aveugle et elle qui avait un mauvais sens de l'orientation, heureusement qu'on ne nous avait pas refilé la visite des ruines, on se serai perdus en moins de deux.

Ne t'inquiète pas cela arrive à tout le monde, moi la première, mais cette fois il va falloir faire plus attention, nous sommes quand même en mission, en plus pour pouvoir en apprendre plus sur la ville, alors vaut mieux se concentrer au maximum.

Flora me lâchait la mains et je l'entendais aller s'asseoir sur une chaise un peu à ma gauche, en face j'aurai dis, je humais à nouveau son parfum, qui étais en totale opposition avec celui du forgeron, enfin je ne pense pas qu'on puisse parler de parfum pour le forgeron mais cela n'avait pas d'importance.

Je ne pensais pas que cette ville possédait ce genre de secrets ! J'ai l'impression que beaucoup de gens sont effrayés à cause de ce qui se passe. Mais bon, on ne sait pas encore assez de choses sur cette histoire alors ça ne sert à rien de paniquer hm ?

Je fronçais les sourcils et mon visage s'aggravait.

Nous sommes dans une ville qui échappe aux lois de l'espace et du temps, elle n’apparaît sur aucune carte, et personne ne peux s'en échapper, aucune science n'est capable de cela, la seule option possible restante reste à admettre l'existence de magie, le propre de l'imbécile et de croire impossible ce qu'il ne peux prouver, or on ne peux rien prouver de logique, alors en admettant l'illogique, peut être que cette "malédiction" n'est qu'un série de coïncidence, mais si la magie existe et que la malédiction se révèle être vraie, alors si on a des raison de paniquer, mais il ne faut pas, en paniquant on ne ferai que se condamner, il faut avant tout garder notre sang froid et lever la malédiction, mais je reconnais que je m'inquiète plus des hommes que de la malédiction, en effet, on ne sait mémé pas si Séraphina dis la vérité, à partir de ça tout les doutes sont permis, le problème des hommes est qu'ils sont imprévisible, un malédiction c'est comme un train, à moins de le provoquer ça déraillera jamais et c'est facile à mettre en route comme à arrêter, mais les hommes eux, on ne peux prévoir leurs réaction et actions.

Alors que je finissais de parler, un homme entrait dans la boutique et allait directement rejoindre le forgeron. Mon visage s'illuminait de nouveau.

Ah! J'espère que c'est le client, on va enfin pouvoir avoir nos réponses!

Je m'étais hélas réjoui trop vite, ils ont passé une heure là dedans, une heure durant laquelle mon humeur c'est dégradé, j'ai passé mon temps à raler, pester, me renfrogner. J'allais finir par réellement m'énerver quand le client sorti. Le forgeron nous invitais ensuite à entrer, non sans remarque de ma part sur le temps qu'on a attendu.

Bonjour, excusez nous de l'insistance dont je fais preuve mais c'est vraiment urgent, est ce que vous pourriez nous aider en nous disant si vous arrivez à identifier les traces de moto sur cette photo.

Je sortais alors une photo de ma poche, la photo donnée par Séraphina et je la lui tendais


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Sam 6 Mai - 21:50

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre


Flora ne s'attendait pas à ce que sa coéquipière se montre si grave. Elle prenait cette histoire très au sérieux, et se posait énormément de questions, pas seulement sur cette histoire de malédiction, mais également sur la condition humaine, sur ses vices... Elle fut très surprise et l'écoutait avec attention, sans rien dire. Alors qu'elle voulait prendre cette histoire calmement,
sans stresser, l'autre avait réussi à lui transmettre un certain stress.

Une arrivée inattendue vint bousculer cette tension qui allait s'installer, un homme entrait dans la boutique, par déduction, Flora pensait qu'il s'agissait du client pour qui le forgeron les avait laissées patienter. Elle lui fit un mince sourire. En réalité, elle était surtout contente de se dire que l'enquête allait enfin pouvoir commencer. Maaaaais...

Les choses se passèrent autrement. Le client et le forgeron s'isolèrent pendant près d'une heure. Une heure durant laquelle Casey rouspétait et perdait patience, une heure durant laquelle Flora s'amusait à la regarder. Elle, elle était impatiente mais savait se contenir.
Finalement, le commerçant avait terminé son entretien. Il saluait l'inconnu, un large sourire aux lèvres, ce que Flora avait trouvé ça louche. Les deux avaient l'air bien complices, mais impossible pour l'instant de savoir pourquoi. Elle laissait ceci de côté et se levait, suivant Casey, bien remontée contre cet homme qui paraissait bien grossier aux yeux de Flora.

Bonjour, excusez nous de l'insistance dont je fais preuve mais c'est vraiment urgent, est ce que vous pourriez nous aider en nous disant si vous arrivez à identifier les traces de moto sur cette photo.

Flora jetait un rapide coup d'oeil à la photo qu'elle n'avait pas bien eut le temps de regarder auparavant. Elle restait silencieuse, mais regardait le forgeron avec cette certaine lueur,
elle espérait qu'il puisse leur apporter des réponses. En attendant, elle observait l'environnement dans lequel les deux jeunes femmes étaient, il ne lui inspirait pas confiance. Avait-elle raison de se méfier de la sorte ?

ft. Casey


HRP:
 
avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Mar 16 Mai - 7:52



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :
La réaction du forgeron ne fut pas celle escomptée. Il se figea un instant devant la photo, sans pour autant laisser son sourire quitter son visage, puis rendit le papier à Casey. Il cligna nerveusement des yeux un instant, puis se gratta le cuir chevelu. Il réfléchissait  à vrai dire. Mais à quoi ?

♦ J'connais pas ces traces ma bonn'dame. J'suis forgeron, j'sors pas beaucoup d'ma forge v'savez. Par contre, j'connais b'en les autres commerçants d'la ville. J'pense que l'fleuriste pourrait vous aider, l'avait une moto; l'a vendu y'a quelque années d'ça. C'est un bon client, dites lui qu'vous venez d'ma part, il vous aidera volontiers ! Moi j'peux pas faire grande chose. A moins qu'vous ayez besoin d'moi plus longtemps, j'dois retourner au boulot. Désolé ma bonn'dame, et mam'zelle.

Le forgeron afficha une mine désolée, et tendit la main vers la porte de sortie, sans un mot de plus. Peut-être le fleuriste sera-t-il meilleur informateur ?
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Lun 22 Mai - 4:58



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Le forgeron pris quelques instants pour regarder ces fichues traces, ensuite il me rendais le bout de papier que m'avait donné Séraphina, il prenait ensuite quelques secondes pour réfléchir.

J'connais pas ces traces ma bonn'dame. J'suis forgeron, j'sors pas beaucoup d'ma forge v'savez. Par contre, j'connais b'en les autres commerçants d'la ville. J'pense que l'fleuriste pourrait vous aider, l'avait une moto; l'a vendu y'a quelque années d'ça. C'est un bon client, dites lui qu'vous venez d'ma part, il vous aidera volontiers ! Moi j'peux pas faire grande chose. A moins qu'vous ayez besoin d'moi plus longtemps, j'dois retourner au boulot. Désolé ma bonn'dame, et mam'zelle.

J'ai du me retenir d'exploser en écoutant sa réponse, car il avait raison, Séraphina aurai du pointer vers un mécaniciens pas un satané forgeron, et je m'en voulait de pas y avoir réfléchi plus tôt, la veine sur mon front avait doublé de volume, le temps écoulé ne servait à rien, c'était du temps durant lequel la malédiction pouvait s'étendre, voir empirer, les autres enquêtais tous et nous on a été coincé plus d'une heure chez cet enfoiré, inutile de surcroît, c'est sans un mot et avec un rictus que je quittais la forge pleine d'amertume, en sortant j'évacuais ma frustration en donnant un coup de pied empli de haine dans le sol, bon qu'à lever un peu de poussière certes, mais ça me calmais les nerfs, j'entendais Flora me rejoindre à ma droite, son parfum aussi doux à côté de mon esprit bouillonnant me colla un sourire amusé pendant un instant sur le visage.

Satané forgeron, il nous aura fais attendre pour rien, faut vite qu'on trouve le fleuriste, mais restons sur nos gardes, je préfère la paranoïa et rester en vie que mourir bêtement parce que j'ai négligé un détails, je n'ai pas confiance en ce forgeron, et encore moins en la piste qu'il vient de nous fournir, mais c'est la seule que nous ayons, dans le pire des cas j'utiliserai des moyens plus...draconiens.

Je relevais la tête pour"regarder" Flora.

Flora je vais jouer cartes sur table, si je prend cette histoire à cœur, c'est parce que je suis doté de "dons" extralucides, je suis capable de voir le passé, le présent, et le futur de toute personne rien qu'en me concentrant sur celle ci, j'ai donc un rapport...particulier, avec la magie, et c'est pour ça que je m'inquiète autant, j'ai perdu la vue à cause d'elle, même si j'ai gagné un avantage plus qu'utile en retour, mais ici nous sommes face à un malédiction remontant très loin dans l'histoire d'une ville dont l'essence même de son fonctionnement est basé sur la magie, si moi ça m'a fais perdre seulement la vue alors que c'était une magie que je vais appelée, "solitaire", imagine les dégâts que peuvent causer une malédiction de grande ampleur lancé dans un lieu comme celui ci, si nous n'arrivons pas à obtenir de réponses concluantes lors de cette enquêtes, c'est la vie de tout Damnes Town qui pourrait être entre nos mains, je cherche pas à t'intimider ou quoi que ce soit, mais je tiens à te prévenir que je reculerai devant rien pour résoudre cette affaire, et c'est pas le genre de situation que tu as l'habitude d'affronter alors je préfère te prévenir.

Je souris un peu pour essayer de détendre l'atmosphère.

Aller, en route, on a un fleuriste à aller voir, je sais que tu dois avoir plein de questions, mais on en parlera une autre fois, là on a un fleuriste à aller voir.

Si le fleuriste était un client régulier, sa boutique ne devrai pas se situer trop loin d'ici, une odeur sucré et suaves que je reconnaissais comme celle de fleurs parvenais à mes narines, c'était subtil, mais je pouvais surement retrouver la boutique, je faisais signe à Flora de me suivre sans même la regarder, je remontais l'odeur des fleurs que j'avais capté, je me sentais comme un vulgaire clébard mais l'heure n'étais pas aux apparences, comme je l'avais dit à Flora, pour cette fois, tout les moyens sont bons, j'avais abandonné tout masque, tout artifice, cette fois il fallait réussir à tout prix. Au bout de quelques minutes on arrivait devant la boutique, un grand sourire s'affichais sur mon visage, je m'adressais rapidement à Flora.

Je te laisse cuisiner le fleuriste tu semble avoir un meilleur effet que moi sur les vendeurs.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Sam 3 Juin - 18:29

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre


Tout ça pour ça.

Une expression qui prenait tout son sens à ce moment précis. Les deux jeunes filles avaient attendues si longtemps pour... Rien. Le forgeron ne pouvait pas les aider, il ne semblait même pas comprendre vraiment ce qu'elles cherchaient. Les mines déconfites, elles s'en allèrent. Flora était seulement déçue d'avoir autant patienter pour avoir droit à ce genre d'informations, d'autant plus qu'elle trouvait que ce forgeron était bien plus que louche, en revanche, Casey avait l'air vraiment remontée, et l'italienne se demandait bien pourquoi.
Avait-elle quelque chose à voir avec toute cette histoire pour se sentir touchée à ce point ? En tout cas, elle aussi se méfiait du forgeron, mais à ce niveau là de l'enquêtes, les demoiselles n'avaient pas vraiment d'autres choix que de suivre la piste du fleuriste. Finalement, Casey adressait un regard à la jeune fille, qui ne s'attendait probablement pas à ce qu'elle lui dévoile autant de choses d'un coup.

"Flora je vais jouer cartes sur table, si je prend cette histoire à cœur, c'est parce que je suis doté de "dons" extralucides, je suis capable de voir le passé, le présent, et le futur de toute personne rien qu'en me concentrant sur celle ci, j'ai donc un rapport...particulier, avec la magie."

Des dons extralucides ? Elle venait donc de lui annoncer que c'était une voyante. Cela aurait pu choquer Flora, mais ce n'était pas la première fois qu'elle croisait une "voyante". Souvent, c'était surtout de vieilles arnaqueuses, alors la magie, elle n'y croyait pas. Elle était loin de se douter que celle-ci était d'une certaine manière bien réelle, mais à ses yeux, les pouvoirs magiques appartenaient plutôt aux contes de fées. Elle écoutait tout de même tout ce que l'autre avait à lui dire, bien qu'elle restait dubitative.

"C'est pour ça que je m'inquiète autant, j'ai perdu la vue à cause d'elle, même si j'ai gagné un avantage plus qu'utile en retour, mais ici nous sommes face à un malédiction remontant très loin dans l'histoire d'une ville dont l'essence même de son fonctionnement est basé sur la magie, si moi ça m'a fais perdre seulement la vue alors que c'était une magie que je vais appelée, "solitaire", imagine les dégâts que peuvent causer une malédiction de grande ampleur lancé dans un lieu comme celui ci."

Oula. Ça faisait vraiment beaucoup d'informations d'un coup que Flora devait assimiler.
Elle ne comprenait pas tout, lorsque Alizée lui avait expliqué ce qu'était cette ville, elle était restée très floue sur ce sujet. Alors, apprendre vraiment que Damned Town fonctionnait plus ou moins avec la magie, Flora avait du mal à le croire. Elle passait par diverses expressions faciales, tantôt suspicieuse, tantôt étonnée, elle affichait au bout du compte un visage grave. Elle qui pensait qu'il ne s'agissait que d'une affaire sans trop de gravité, cela pouvait prendre une ampleur bien plus grave, mais... Pouvait-elle vraiment faire confiance en ce que disait la jeune femme à côté d'elle ? Après tout, elle ne la connaissait pas, et voila qu'elle lui délivrait un discours des plus surprenants.

"Si nous n'arrivons pas à obtenir de réponses concluantes lors de cette enquêtes, c'est la vie de tout Damned Town qui pourrait être entre nos mains, je cherche pas à t'intimider ou quoi que ce soit, mais je tiens à te prévenir que je reculerai devant rien pour résoudre cette affaire, et c'est pas le genre de situation que tu as l'habitude d'affronter alors je préfère te prévenir."

Flora ne disait plus rien. Elle ne savait plus tellement où elle en était. D'un côté, Casey avait probablement raison, et la ville pouvait être en danger, d'un autre, elle lui en avait peut être trop dit, et Flora ne pouvait pas s'empêcher de se m"fier. Elle trouvait déjà cet endroit et ses habitants très étranges, cela ne faisait que la conforter dans cette sensation.
Pourtant, l'autre lui lançait un sourire, comme pour détendre l'atmosphère. Elle semblait comprendre la situation dans laquelle se trouvait l'italienne, mais elles ne pouvaient pas se permettre de trop tarder, Flora l'avait bien compris, elle laisserait sa curiosité de côté le temps d'en finir avec cette affaire, mais elle comptait bien en savoir d'avantage sur toutes ces histoires de magie. Pourtant, elle se demandait une chose. Si les deux soupçonnaient le forgeron, et que l'une d'entre elles avait un don de clairvoyance, pourquoi n'était-elle pas entrer dans la tête du suspect afin d'en savoir plus ?

Elles arrivèrent enfin devant chez le fleuriste, et Flora ne pouvait pas s'empêcher de contempler la beauté de toutes ces fleurs. Il y en avait tellement, des bleues, des blanches,
des grosses, des petites... Elle eut un moment d'égarement, avant que sa coéquipière la rappelle à l'ordre, lui demandant d'aller interroger elle-même le commerçant.

C'était d'un pas hésitant qu'elle se dirigeait alors dans la boutique. Il faisait frais, c'était agréable. Il y avait trois plans de travail, et un bureau, en plus de l'espace réservé au fleurs. Le fleuriste, lui, était au fond de la boutique, il occupait le poste de travail le plus loin, et Flora ne savait pas très bien si elle pouvait franchir le bureau afin d'aller interroger cet homme. Pourtant, elle prit son courage à deux mains et allait à sa rencontre.

"B... Bonjour Monsieur. Je m'excuse de vous déranger, mais... Euh..."

Elle respirait un grand coup, cherchant rapidement les phrases dans sa tête afin de ne pas trop cafouille,
se tournait rapidement vers Casey, réaction totalement illogique, puisque l'autre ne pouvait même pas la voir, puis, reprenait son discours, se tournant à nouveau vers l'homme, cherchant dans ses poches la photo.

"Mon amie et moi enquêtons sur une affaire assez importante qui nous a conduit jusque chez le forgeron qui nous a ensuite dirigé vers vous."

Elle lui montrait la photo, lui laissant le temps de l'analyser, puis, enchaînait.

"Il nous a dit que vous pourriez sûrement nous aider, il semblerait que vous ayez vendu une moto il y a quelques années de cela... Est-ce que par hasard, vous vous rappelleriez de la personne qui vous l'a acheté... Par exemple ?"

ft. Casey
avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Sam 3 Juin - 21:33



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :

Le fleuriste se tenait dans l'arrière boutique. Sécateur à la main, il taillait les tiges de roses noires, destinées à une commande privée passée quelques heures plus tôt. Lorsque Flora vint vers lui, il enleva un gant de protection, et approcha d'elle, un sourire surpris aux lèvres. Il ne s'attendait pas à trouver un client en cette période de la journée. Il salua la cliente puis sortit de l'arrière boutique, indiquant inconsciemment à la demoiselle de reculer et ferma la porte. Il l'écouta attentivement et posa son sécateur sur un rebord de côté. Il prit entre ses doigts la photographie puis sembla réfléchir un instant.

♦ Ces traces ne correspondent pas à mon ancien véhicule, les roues sont bien trop grosses. Je dirais même que des traces de ce genre sont rares. Je pense que la moto que vous recherchez n'est pas conventionnelle. Cela ne m'étonnerait pas que son propriétaire l'ait trafiqué...

Il jeta un œil vers l’avant, et découvrit la silhouette de Casey qui patientait plus loin. Il haussa les épaules, affichant une moue bien désolée et rendit le cliché à l'enquêtrice.

♦ J'aimerais sincèrement vous aider plus, cette histoire m'inquiète également. Je ne connais aucun mécanicien dans le coin, les garages se font rares, je crois même que le dernier a fermé il y a longtemps des suites de la mort de son proprio. Je ne sais même pas si un jour, un garage a existé à Damned Town, je n'ai jamais vu de voitures dans la ville, et les motos sont extrêmement rares. Mais quand j'étais motard, j'aimais passer du temps au bar, au niveau de l'intersection entre l'avenue principale et la ruelle où se situe la boulangerie. C'est un bar qui ouvre souvent tard le soir. Peut-être que votre motard lui aussi le fréquente ? Je connais bien le barman, dites lui que vous venez de la part du fleuriste, il vous aidera.


Le fleuriste s'empara à nouveau de son sécateur, prêt à retourner à son travail, et s’excusa poliment auprès de la demoiselle, il ne pouvait l'aider plus.
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Lun 5 Juin - 1:31



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Flora prenait les devants comme je lui avait suggéré et allait voir le fleuriste plus loin dans la boutique pendant que je restais en arrière, en réalité je voulais pas commettre un carnage et renverser tout les pot de fleur, je me contentais donc de porter oreille attentive et de porter attention à ce qui allait se dire, quitte à prendre mon mal en patience.

Mon amie et moi enquêtons sur une affaire assez importante qui nous a conduit jusque chez le forgeron qui nous a ensuite dirigé vers vous.

Je l'entendais ensuite sortir la photo que je lui avais donnée avant de rentrer, elle prit une petite pause et puis elle enchaînait.

Il nous a dit que vous pourriez sûrement nous aider, il semblerait que vous ayez vendu une moto il y a quelques années de cela... Est-ce que par hasard, vous vous rappelleriez de la personne qui vous l'a acheté... Par exemple ?

Le fleuriste prit la photo, et réfléchissais quelques instants avant de redonner la photo à Flora.

Ces traces ne correspondent pas à mon ancien véhicule, les roues sont bien trop grosses. Je dirais même que des traces de ce genre sont rares. Je pense que la moto que vous recherchez n'est pas conventionnelle. Cela ne m'étonnerait pas que son propriétaire l'ait trafiqué...

Je souriais, au moins on avait peu de chances que deux personnes possèdent la même,
cela allait faciliter les recherche, il nous fallait justes les modèles de pneus, chercher qui les vends, le cuisiner, et on pourrait finalement trouver notre motard mystérieux, enfin une indication digne de ce nom, après tout ce temps perdu chez le forgeron, le fleuriste venait de mettre un grand coup de pied dans le derrière de notre enquête. Je me calmais un peu,
mes nerfs étaient en pelote et j'avais l'agacement facile, j'espère pour les voleurs qu'ils n'avaient pas l'intention de poser problème parce que je me serai fait un plaisir de les écorcher  vif un à un juste pour me calmer, enfin il n'était pas encore temps d'y penser et je sentais que le fleuriste n'avait pas encore tout dit.

J'aimerais sincèrement vous aider plus, cette histoire m'inquiète également. Je ne connais aucun mécanicien dans le coin, les garages se font rares, je crois même que le dernier a fermé il y a longtemps des suites de la mort de son proprio. Je ne sais même pas si un jour, un garage a existé à Damned Town, je n'ai jamais vu de voitures dans la ville, et les motos sont extrêmement rares. Mais quand j'étais motard, j'aimais passer du temps au bar, au niveau de l'intersection entre l'avenue principale et la ruelle où se situe la boulangerie. C'est un bar qui ouvre souvent tard le soir. Peut-être que votre motard lui aussi le fréquente ? Je connais bien le barman, dites lui que vous venez de la part du fleuriste, il vous aidera.

Et deux pour le prix d'un, je jubilais intérieurement même si une certaine part de moi se trouvait ridicule à me mettre dans des état pareil, les émotions à fleur de peau, le sang pulsait dans mes tempes, ma curiosité me mettait dans tout mes état, je voulais avoir le fin mot de l'histoire connaître cette malédiction, cette magie, toutes ces interrogation auxquelles même moi je n'ai de réponses, ma soifs de connaissance et d'apprendre resurgissait, comme si une certaine part de moi se réveillait d'un long sommeil, celle de l'enfant espiègle qui voulait toujours en savoir plus, qui répondait toujours par "pourquoi?", cela m'aurai presque mise de bonne humeur si cela ne concernait pas un crime qui pouvait potentiellement tous nous tuer. Je sortais donc rapidement de la boutique. Devant je m'étirais paresseusement en attendant Flora, son parfum me venait en même temps que j'entendais la clochette sonner.

Au moins cette fois on ne sera pas venues pour rien, allons à ce bar qu'il nous a indiquer, avec un peu de chance notre motard sera trop stupide pour ne pas y retourner et on va le cueillir comme une fleur. Enfin ne rêvons pas trop, mais cette fois je gère les choses j'ai plus l'habitude que toi des ces lieu mal famés, je me charge de poser les question, et de te protéger s'il y a besoin, les motard ne sont pas les gens les plus intelligents du monde généralement donc autant prévoir le tout, aller on y va.

Je prenais la direction indiquée par notre marchant floral, il nous faisait passer par les petites ruelles, c'est au détour d'un coin de rues, quelques minutes avant d'arriver au bar que j'en profiter pour discuter avec Flora.

Sinon comment va Alyzée, je crois savoir qu'elle t'as accueillie à l'observatoire, c'est pas trop bizarre de vivre avec une personne avec des habitudes aussi différentes que les tiennes?

Le temps qu'elle me réponde on arrivait au fameux bar à motard type hells angels, le gros cliché de base, rien qu'à la musiques et au bruit des moteur qui supposé de grosses moto américaine plutôt que de petites moto japonaise plus souples, tellement clichés que l'endroit puait la sueur et la bière, un mélange charmant, vraiment. Je glissais plus discrètement à ma compagne.

Essaye de voir rapidement si tu reconnais pas les pneus des motos présentes pour voir si on peut trouver notre gaillard si non, passe moi la photo que je la montre au barman au moins. Rappelle toi, dans le bar, c'est moi qui parle.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Dim 11 Juin - 12:05

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre


"C'est un bar qui ouvre souvent tard le soir. Peut-être que votre motard lui aussi le fréquente ? Je connais bien le barman, dites lui que vous venez de la part du fleuriste, il vous aidera."

Flora était bien partagée entre la joie d'avoir trouvé une nouvelle piste, qui plus est, vraiment utile, comparée à celle donnée par le forgeron, et la peur de s'aventurer dans ce genre de quartier malfamé. Mais les jeunes filles n'avaient pas de temps à perdre, il fallait qu'elles se dirigent vite vers ce bar, chaque seconde comptait, alors, après avoir salué et remercié le fleuriste, elle se retira, suivant Casey qui n'avait pas perdu de temps pour s'éclipser. Elle semblait d'humeur bien plus agréable, elle détenait enfin un véritable indice, et Flora pouvait comprendre cette hâte à vouloir partir, surtout après le temps qu'elles avaient perdu.

"Au moins cette fois on ne sera pas venues pour rien, allons à ce bar qu'il nous a indiquer, avec un peu de chance notre motard sera trop stupide pour ne pas y retourner et on va le cueillir comme une fleur. Enfin ne rêvons pas trop, mais cette fois je gère les choses j'ai plus l'habitude que toi des ces lieu mal famés, je me charge de poser les question, et de te protéger s'il y a besoin, les motard ne sont pas les gens les plus intelligents du monde généralement donc autant prévoir le tout, aller on y va."

Flora acquiesçait, elle ne savait pas si l'autre serait capable de la défendre, puisqu'elle était aveugle, et assez frêle, mais elle était sans aucun doute plus forte que l'italienne. De toutes façons, elle, elle ne savait pas se défendre, alors elle était bien contente au final d'être accompagnée par une personne un peu plus habituée qu'elle à ce genre de situations.

Flora marchait derrière Casey. Elle était vraiment étonnée de constater que l'autre était très autonome malgré son handicap. Elle se demandait aussi dans quelles circonstances l'autre avait bien pu être amenée à être "une habituée" des endroits mal fréquentés. Quel genre de personne pouvait-elle bien être ? C'est vrai qu'avec sa façon de parler, de s'habiller, d'agir, elle n'avait rien d'une jeune fille fragile comme Flora. Pouvait-elle alors dire que cette constatation était rassurante ou au contraire, carrément angoissante ?

"Sinon comment va Alyzée, je crois savoir qu'elle t'as accueillie à l'observatoire, c'est pas trop bizarre de vivre avec une personne avec des habitudes aussi différentes que les tiennes?"

Comment pouvait-elle bien savoir ? Flora relevait la tête, de surprise. Alors l'autre avait réellement des dons de clairvoyance ? Non, elle devait sans doute connaître la personne qui l'avait recueillie, et Alizée avait du lui parler de la jeune fille. Un léger silence s'installait. A vrai dire, depuis que Flora habitait chez cette femme, elle ne l'avait que très peu côtoyé. Elle ne savait pas précisément ce qu'elle faisait de ses journée, elle ne savait même pas exactement qui elle était, mais c'était certain que les deux jeunes femmes étaient différentes en tout point.

"Je... Euh... Ca va... Je ne la vois pas trop alors euh... Je pense qu'elle doit être très occupée. En tout cas, c'est vraiment gentil de sa part de m'avoir accueillie là-bas alors que je ne savais pas où aller. Je dois avouer qu'elle me faisait un peu peur au début, elle était si... Imposante... Mais en fait, elle cache bien son jeu... Je crois... Parce qu'elle a un bon fond."

Elles arrivèrent enfin devant le bar. Flora devait se boucher le nez, ça sentait tellement mauvais. Elle avait toujours eut vraiment peur de ce genre d'endroit, elle sentait son rythme cardiaque s'accélérer. Devait-elle vraiment rentrer dans ce lieu ?

"Essaye de voir rapidement si tu reconnais pas les pneus des motos présentes pour voir si on peut trouver notre gaillard si non, passe moi la photo que je la montre au barman au moins. Rappelle toi, dans le bar, c'est moi qui parle."

Elle balayait du regard les quelques motos qu'elle pouvait voir, puis, elle jetait un coup d'oeil à la photo, c'était certain, celle qu'elles cherchaient n'était pas ici, elle lui fit non de la tête, afin qu'elle comprenne qu'il fallait entrer, pourtant, elle attendait que Casey pousse la porte en premier, jamais elle ne s'aventurerait d'elle même là-bas.

"Je... Reste bien derrière toi, je n'aime pas trop ce genre d'endroit. J'espère qu'on en aura pas pour trop longtemps, et qu'on trouvera ce que l'on cherche..."

ft. Casey
[/quote]
avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Mer 14 Juin - 11:02



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :

Les deux enquêtrices arrivèrent au bar, qui malgré leurs attentes, ne contenait que peu de monde à cette heure de la journée. Une légère fragrance de café se dégageait dans l'atmosphère, mais ni relent d’alcool, ni relent de cigare. Seuls cinq clients occupaient les lieux, avec le barman évidemment. Deux amis étaient accoudés au bar, discutant de tout et de rien en buvant une bière; un homme, un habitué visiblement, buvait un verre de vin, assis à une table plus loin; une femme lisait un journal tranquillement; dans un coin sombre, un homme dormait, son chapeau retourné sur le visage pour ne pas être gêné par la lumière. Casey, suivit de Flora, qui gardait ses distances, s'approcha du comptoir et interpellèrent le barman. Il se retourna et... nos deux femmes se rendirent compte qu'il s'agissait d'une jeune demoiselle ravissante. Ses longs cheveux noirs étaient finement arrangés en une tresse immense, qui descendait le long du cou de la propriétaire. Ses yeux verts scrutèrent les deux nouvelles arrivantes, avant qu'un sourire enchanteur ne vienne irradier le visage de la commerçante.

♦ Je ne me trompe pas en disant que vous n'avez jamais mis les pieds ici n'est ce pas ? Dites moi tout, vous désirez une quelconque consommation ou bien... vous venez pour tout autre chose ?
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Dim 2 Juil - 14:26



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Le bar était assez vide, en même temps on était en milieu de matinée, je n'étais donc qu'à moitié surprise, la moto que l'on recherche n'étais pas ici, on pouvait facilement supposer que son propriétaire ne l'étais pas non plus, inutile de lire les pensées des personnes du bar. J'allais donc tout de suite au comptoir, je m’asseyais sur un des tabouret et Flora se joignait à moi en prenant celui à ma droite, me laissant le plaisir de sentir son parfum si délicat qui me plaisait particulièrement, mais je reprenais vite mes esprit, l'heure n'étais pas aux divagations, on se ferai plaisir plus tard, pour l'instant on avait un motard à appréhender et j'étais prête à tout pour y arriver, même ignorer le doux parfum suave que dégageait Flora.

Je ne me trompe pas en disant que vous n'avez jamais mis les pieds ici n'est ce pas ? Dites moi tout, vous désirez une quelconque consommation ou bien... vous venez pour tout autre chose ?

Je fis un léger sourire au barman qui s’avérait être une barmaid, sa voix était assez chaleureuse, un incontournable de tout les barman, mais malgré sa voix et son ton si chaleureux, l'un comme l'autre, on sentait l’expérience et l'usure de la routine malgré sa vingtaine d'année, peut être trentaine, en bref une jeune femme au la voix très agréable et acceuillante. Un léger rock, un peu punk sortait d'un coin de la pièce, surement un jukebox, le son était faible, pour l'ambiance, même pour moi il n'était pas gênant.

Bonjour Mademoiselle, en effet nous ne sommes jamais venues ici mon amie et moi, et on est venu pour les deux raisons, donc je prendrai une demi de bière blonde et mon amie prendra un coca. Je vous laisse le temps de nous servir.
On aura juste un bref service à vous demander, des traces de moto à reconnaître et le fleuriste nous indiqué votre bar en disant que vous pourriez nous aider.

Je faisais un léger clin d’œil à Flora qui devais se demander comment j'avais deviné pour sa boisson de prédilection, de plus le barman semblait très avenant, cela n'allait donc pas être difficile de lui soutirer les informations qu'on voulait, la barmaid me répondait avec sa voix si accueillante et partait donc exécuter ma commande, cela me laissait donc 5 minutes en tête à tête avec Flora.

C'est quand même assez cliché tu ne trouve pas? Les deux enquêteurs, enfin enquêtrice dans notre cas, qui se retrouvent dans un bar mal famé pour obtenir des informations. On se croirait dans un bon roman policier, type film noir américain, il manque juste le jazz en arrière fond et le tableau est cliché au possible, enfin toujours est il qu'obtenir les informations que l'on veut sera facile ici, mais il nous restera à appréhender notre mystérieux motard, et il pourra essayer de se défendre, il faut que tu te prépare à l'éventualité que l'on va peut être devoir se battre.

Je marquais une légère pause, en réalité je ne savais pas du tout comment la situation allait évoluer, cela pouvais être le meilleur comme le pire et je préférais m'attendre au pire pour mieux retomber sur mes pieds.

Cela ne veut pas dire que la situation va forcément partir en freestyle, mais je préfère rester prudente et me méfier, après tout c'est comme ça que je suis rester en vie jusque là...

C'est à ce moment que la tenancière revenait avec le demi et le coca et se plaçait directement à notre disposition pour ce fameux service, je lui souriais à nouveau gentiment. Je sortais la fameuse photographie sur laquelle figurait ces maudites traces de pneu.

Je vous remercie, c'est un service tout simple, est ce que vous sauriez à qui appartient la moto qui à laissé ces traces? Le fleuriste à dit que c'était surement des pneus venant d'une moto modifiée, si cela peut vous aider.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Mar 4 Juil - 12:21

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre


En entrant dans le bar, Flora se demandait bien quel genre de personnes allait-elle rencontrer. Elle espérait sincèrement que tout se passe pour le mieux, qu'aucun client ne vienne aborder les deux jeunes filles, car elle savait que certains pouvaient être de gros lourds, mais elle n'était pas socialement capable de leur dire de dégager. Heureusement qu'elle était accompagnée. Finalement, l'italienne fut plutôt rassurée en constatant que l'endroit était quasiment vide, en même temps, il n'était pas bien tard, qui irait au bar se bourrer la tronche pendant la matinée ? Elle s’avançait alors jusqu'au comptoir, toujours derrière son amie, et s'asseyait sur un tabouret à la droite de Casey. Le barman qui leur tournait le dos dans un premier temps vint les accueillir. Il s'avérait alors qu'il s'agissait d'une barmaid, et encore une fois, Flora fut surprise. Elle se demandait comment une si jolie jeune femme puisse travailler dans un endroit pareil. A ces yeux, seuls les gros bourrins, les porcs, et les motards bien poilus pouvaient se sentir à l'aise ici. Alors oui, elle la jugeait, sans vraiment s'en rendre compte, mais elle la jugeait, quand bien même l'autre était agréable et souriante avec elle. Il fallait dire qu'en plus de cela, Flora n'était pas vraiment dans son élément. Le lieu lui paraissait si sombre et oppressant, même la musique, qui n'était pourtant pas bien forte, sonnait mal à ses oreilles.

Bonjour Mademoiselle, en effet nous ne sommes jamais venues ici mon amie et moi, et on est venu pour les deux raisons, donc je prendrai une demi de bière blonde et mon amie prendra un coca. Je vous laisse le temps de nous servir.
On aura juste un bref service à vous demander, des traces de moto à reconnaître et le fleuriste nous indiqué votre bar en disant que vous pourriez nous aider.


Flora haussait les sourcils. Avant même qu'elle n'eut le temps de dire ce qu'elle désirait, Casey avait pu deviner que sa boisson favorite était le coca. Bon, il fallait bien avouer que même si l'italienne avait du mal à y croire, l'autre possédait bel et bien un don de clairvoyance, ou bien un excelent esprit de déduction. La brune la "regardait", d'une certaine manière, lui faisant un clin d'oeil. La barmaid, toujours avec cette agréable attitude, s'exécuta, et les deux jeunes femmes se retrouvèrent seules le temps de quelques minutes. Quelques minutes durant lesquelles Casey entamma une conversation.

C'est quand même assez cliché tu ne trouve pas? Les deux enquêteurs, enfin enquêtrice dans notre cas, qui se retrouvent dans un bar mal famé pour obtenir des informations. On se croirait dans un bon roman policier, type film noir américain, il manque juste le jazz en arrière fond et le tableau est cliché au possible.

Cette pensée détendait quelque peu la jeune fleur, elle souriait à cette remarque. C'est vrai qu'en regardant la situation un peu plus en profondeur, la voyante avait entièrement raison, et Flora pensait à un autre détail. Il manquait plus que le suspect débarque dans le bar, un cigare à la bouche, faisant une entrée spectaculaire. Elle se mit à rire discrètement. En parlant du suspect d'ailleurs, Casey enchaînait.

Enfin toujours est il qu'obtenir les informations que l'on veut sera facile ici, mais il nous restera à appréhender notre mystérieux motard, et il pourra essayer de se défendre, il faut que tu te prépare à l'éventualité que l'on va peut être devoir se battre.

Finalement, Flora n'eut pas vraiment le temps de profiter de ce petit moment de détente. Rien que le fait d'imaginer devoir se battre, ça lui filait une angoisse... Elle était incapable de se défendre, et tout ce qu'elle souhaitait, c'était de ne pas être face à ce genre de situation. Pourtant, Casey tentait de la rassurer en lui disant qu'il était possible que ce cas de figure n'arrive jamais. C'était trop tard, et la blondinette se pinçait les lèvres. Nerveusement, ses jambes bougaient toutes seules.

La serveuse revint vers les deux enquêtrices et Casey entamait son petit interrogatoire. Elle sortait la photo, que l'autre jeune femme regardait avec attention. Au moins, elle était coopérative, c'était bien plus pratique.
Flora espérait que cette femme ait plus d'informations, mais aussi qu'elles partiraient d'ici assez rapidement, elle ne parvenait pas à se sentir bien dans cet endroit.

ft. Casey

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Mar 4 Juil - 18:27



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :

La barmaid servit les deux demoiselles et prit dans les mains la photo. Elle la fixa un long moment, intensément, et un mot traversa son esprit : Mince. Mais elle ne laissa rien paraitre, et toujours armée de son plus beau sourire, elle rendit le cliché aux enquêtrices. Sur un ton enjôleur et doux, elle affirma.

♦ Mesdames, je ne peux pas vous aider beaucoup concernant le modèle de la bécane, car des roues telles que celles-là sont plutôt classique. Cependant, je peux vous dire une chose, vous ne recherchez pas un motard, mais un amateur. Vous voyez la trajectoire des roue ? Elle est terriblement impropre, tremblante, hésitante. Peu importe qui a roulé cette bécane, non seulement il n'avait jamais roulé de sa vie, mais en plus, il n'a pas été loin à mon avis. Rouler dans les rues de la vile n'est pas autorisé, et les forêts et les montagnes sont très dangereuses...

La jeune femme recula un peu, passa sa main sous le comptoir, et en ressortit une lame étincelante. Elle attrapa avec vigueur un fruit dans la corbeille à leur côté, et le découpa en fins morceaux avec une agilité déconcertante. La pauvre pomme finit en parfait tranché net. Elle versa une goutte de rhum dessus, et fit flamber l'assiette. Deux seconds plus tard, elle déposa devant les jeunes femmes le met.

♦ Je ne peux pas vous aider plus, veuillez m'en excuser. En guise de ma désolation, je vous offre une pomme flambée, offert par la maison. Si vraiment vous voulez en savoir plus, je vous conseille de retrouver le propriétaire de la moto. Allez-voir à la parfumerie. La gérante est l'une des plus ancienne de la ville, elle devrait connaitre tous les ragots. Mais méfiez vous d'elle, elle est... très étrange...

Elle termina ses paroles sur un sourire pulpeux, et partit nettoyer des verres du côté du lavabo. Les autres clients n'avaient pas bougés d'un pouce. Seule la musique du jukebox occupait la pièce.
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Jeu 6 Juil - 7:56



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Mince, ce mot venait de résonner à travers l'esprit de la barmaid, elle savait donc bien quelques choses mais elle ne comptais pas coopérer, elle avait choisis la pire situation pour oser me mentir. J'étais quand même heureuse d'avoir gardé un œil sur son esprit, et elle d'avoir pensé son mince aussi fort car je n'ai vu, ou entendu rien d'autre rien d'autre dans son esprit, je pouvais bien sur sonder son esprit jusqu'à trouver l'information que je voulais, et c'était ce que j'allais faire, après lui avoir laissé une chance de me raconter la vérité, mais j'attendais de voir ce qu'elle avait à dire.

Mesdames, je ne peux pas vous aider beaucoup concernant le modèle de la bécane, car des roues telles que celles-là sont plutôt classique. Cependant, je peux vous dire une chose, vous ne recherchez pas un motard, mais un amateur. Vous voyez la trajectoire des roue ? Elle est terriblement impropre, tremblante, hésitante. Peu importe qui a roulé cette bécane, non seulement il n'avait jamais roulé de sa vie, mais en plus, il n'a pas été loin à mon avis. Rouler dans les rues de la vile n'est pas autorisé, et les forêts et les montagnes sont très dangereuses...

Elle venait de faire une énorme erreur, j'avais déjà repéré la faille, j'étais quand même heureuse de ne pas en avoir trop dit pour le fleuriste. J'entendais un bruit de découpage, rapide, maîtrisé, habile, j'espère pour elle qu'elle ne tentait pas de m'intimider avec ce genre de numéro stupide, donc si je réfléchissais bien, soit elle était impliquée, soit c'était un habitué, dans tout les cas, elle le faisait pour couvrir quelqu'un, la question était pourquoi? A partir de là briser des défenses mentales auraient été facile.

Je ne peux pas vous aider plus, veuillez m'en excuser. En guise de ma désolation, je vous offre une pomme flambée, offert par la maison. Si vraiment vous voulez en savoir plus, je vous conseille de retrouver le propriétaire de la moto. Allez-voir à la parfumerie. La gérante est l'une des plus ancienne de la ville, elle devrait connaitre tous les ragots. Mais méfiez vous d'elle, elle est... très étrange...

Pff, tu me prend pour qui, je n'avais même pas besoin de ton "mince", en plus tu connais le fleuriste,
tu te doute bien que si c'était vraiment un amateur, il nous l'aurai dit et ces traces de moto ne lui auraient posés aucun problème,
il est temps de me raconter la vérité.

Je me levais et je passais derrière Flora en lui glissant à l'oreille.

Je ne sais pas si tu l'as vu, mais elle ment, c'est du baratin ce qu'elle nous a sorti, je vais essayer de lui tirer les vers du nez, si je n'y arrive pas ça risque de dégénérer, attend moi dehors ce sera plus sur pour toi.

Et je continuais mon chemin vers la barmaid.

Ma grande j'espère pour toi que tu as une explication solide, et que tu sera coopérative, sinon j'ose croire que tu manie aussi bien le couteau pour couper des pommes que de la chair.

Je me posais paresseusement, les avant bras posés sur le comptoir, en souriant à la barmaid.

Vous savez, quand le fleuriste nous a indiqué ce bar, c'était parce qu'il n'arrivait pas à identifier les traces, en nous disant que c'était pas des roues classiques, et que le propriétaires était surement quelqu'un qui s'y connaissait, alors soit c'est lui qui ment, soit c'est vous. Cependant, une pensée me trotte dans la tête, si comme vous le dites rouler dans la foret et la ville est dangereux, vous ne pensez pas qu'un amateur aurait eu un accident? Peut être pas, mais bon, toujours est il que le fleuriste nous a indiqué ce bar parce que les roues de cette motos sont modifiés, trafiquées, et que ces roues viennent donc surement, selon lui, de la moto de quelqu'un qui s'y connait. Ceci est donc totalement opposé avec ce que vous venez de me dire, vous ne trouvez pas cela bizarre?


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Lun 10 Juil - 18:33

Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre


Et mince ! Encore une fois, la personne à interroger ne pouvait pas fournir les informations nécessaires pour que les deux enquêtrices puissent avancer. Flora soupirait. Elle n'était pas vraiment d'un naturel patient, et nerveusement, elle se mettait à tapoter le comptoir avec sa main.

Pourtant, la jeune femme tentait tant bien que mal de se faire pardonner en offrant aux jeunes filles une pomme flambée. Alors, Flora se disait qu'elle était sûrement de bonne foi. Elle ne toucha pas à cela, il fallait dire que l'italienne avait un rapport très particulier avec la nourriture, et ce, depuis des années. C'était bien dommage, car ça avait l'air délicieux. Elle regardait sa camarade, un air désolé, et un peu lassé, collé au visage, elle notait cependant que l'autre restait relativement septique aux dires de la barmaid. Elle se levait soudainement, venant chuchoter quelque chose à l'oreille de la jeune blonde.

Je ne sais pas si tu l'as vu, mais elle ment, c'est du baratin ce qu'elle nous a sorti, je vais essayer de lui tirer les vers du nez, si je n'y arrive pas ça risque de dégénérer, attend moi dehors ce sera plus sur pour toi.

Haussant les sourcils, la surprise se lisait facilement sur son visage. Une profonde angoisse venait l'envahir, et des sueurs froides traversaient son corps tout entier. Son cœur s'emballait, et elle, elle se blâmait de réagir ainsi. Elle lançait un regard à Casey. Elle ne pourrait rien faire pour lui venir en aide, non, mais elle se voyait mal l'abandonner. Elle était peut-être trouillarde, mais ce n'était pas une lâche ! Elle lui répondait par un non de la tête, lui faisant bien comprendre qu'elle resterait le cul vissé sur sa chaise. Et puis, l'enquête commençait enfin à devenir intéressante. Alors, elle canalisa quelque peu sa peur, serrant les poings, laissant sa jambe s'agitait à cause de l'adrénaline que la situation lui offrait.

Vous savez, quand le fleuriste nous a indiqué ce bar, c'était parce qu'il n'arrivait pas à identifier les traces, en nous disant que c'était pas des roues classiques, et que le propriétaires était surement quelqu'un qui s'y connaissait, alors soit c'est lui qui ment, soit c'est vous.

Il était vrai qu'en y réfléchissant bien, cette réflexion se tenait. Flora était impressionnée. Comment Casey avait pu avoir l'esprit aussi vif pour en déduire cela ? Toujours plus curieuse, elle restait là, à l'écouter, ne regardant pas en face d'elle, préférant la beauté du plancher.

Cependant, une pensée me trotte dans la tête, si comme vous le dites rouler dans la foret et la ville est dangereux, vous ne pensez pas qu'un amateur aurait eu un accident? Peut être pas, mais bon, toujours est il que le fleuriste nous a indiqué ce bar parce que les roues de cette motos sont modifiés, trafiquées, et que ces roues viennent donc surement, selon lui, de la moto de quelqu'un qui s'y connait. Ceci est donc totalement opposé avec ce que vous venez de me dire, vous ne trouvez pas cela bizarre ?

Elle se mettait la main sur les lèvres, montrant de ce fait qu'elle analysait les dires de sa camarade. Mais oui, c'était entièrement logique. Comment Flora avait-elle pu croire un instant que la jeune femme pouvait-être honnête ? Et dire qu'elle avait tenté de les amadouer avec une simple pomme flambée, et que l'italienne était tombée dans le panneau ? Heureusement que Casey était là. Finalement, Flora faisait une bien mauvaise enquêtrice. Au moment où tout semblait dégénérer, elle pris la décision de sortir du bar, afin d'aller chercher de l'aide, au cas où la situation deviendrait incontrôlable. Discrètement, elle décidait de se diriger vers la sortie...

ft. Casey

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 128
Âmes : 161
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 20

Localisation : Là où je suis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Ven 14 Juil - 21:24



Indice...


Journal de bord de Séraphina Fabulosa :

La réaction de la barmaid fut pour le moins peu attendue. Elle planta sa lame sur le comptoir, et son visage se ferma soudainement. Tous les clients du bar tournèrent leur regard vers les deux enquêtrices. L'un d'eux tremblait, et l'homme anciennement assoupi priait intérieurement. D'un mouvement de main, elle écarta tout le contenu du comptoir sur le côté, et posa ses deux mains sur le bois.

♦ Mesdames, je suis la propriétaire de ce bar, depuis le départ à la retraite de mon père. J'ai côtoyé plus de motards durant ma jeunesse que jamais vous ne pourrez en rencontrer de votre vie. J'ai passé toute mon adolescence sur une bécane. Je ne laisserai personne me dire que je me trompe. Le fleuriste, comme vous l’appelez, est un bon ami, et je doute qu'il soit du genre à mentir.

Elle arracha des mains la photos, et la reposa devant les deux femmes.

♦ Ces formes striées laissées dans la terre proviennent d'une modification par chauffage de la carcasse de l'objet. C'est mon père, qui le premier, réalisa cette technique, pour modifier la forme des roues et leur donner une meilleure adhérence sur sol boueux. Depuis son invention, mon père étant généreux homme, il l'a transmis à tous ses amis, et aujourd'hui, toutes les motos de la ville possèdent ce genre de pneu, car ils assurent une meilleure sécurité aux conducteurs désireux d'arpenter les routes extérieures à la ville.

Un appel au calme se profila dans l'esprit de la serveuse, qui respira profondément.

♦ La personne qui a roulé cette moto n'était pas une experte, elle n'avait jamais roulé de sa vie, j'en mettrais ma main a couper. Soit c'était un amateur qui venait de recevoir sa bécane, soit ce n'était pas la sienne qu'il roulait. Et comme vous le dites vous même, il est dangereux pour un amateur de rouler dehors, donc il n'a pas été loin sans être victime d'un accident, à moins d'un énorme coup de chance. Maintenant, à moins que vous ne vouliez à nouveau remettre en doute mes connaissances, ou que vous n'ayez d'autres questions, si vous n'avez rien d'autres à faire en ces lieux, je vous demanderais de quitter mon bar.
avatar
Dirigeante
Dirigeante
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Âmes : 48
Date d'inscription : 03/03/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia) Ven 11 Aoû - 23:39



 


Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)



Enfin elle sortait le grand jeu, le petit numéro qu'elle venait de faire ne me prouvait qu'une seule chose, que j'avais réussie à l’énerver, c'était plus facile que je ne l'aurai cru, après tout, il avait juste suffit de pousser un peu sa fierté, je m'attendais quand même à mieux après tout, je n'avais même pas eu le temps de m'amuser.

Mesdames, je suis la propriétaire de ce bar, depuis le départ à la retraite de mon père. J'ai côtoyé plus de motards durant ma jeunesse que jamais vous ne pourrez en rencontrer de votre vie. J'ai passé toute mon adolescence sur une bécane. Je ne laisserai personne me dire que je me trompe. Le fleuriste, comme vous l’appelez, est un bon ami, et je doute qu'il soit du genre à mentir.

Je sentais encore une fois la photo s'échapper de mes mains.

Ces formes striées laissées dans la terre proviennent d'une modification par chauffage de la carcasse de l'objet. C'est mon père, qui le premier, réalisa cette technique, pour modifier la forme des roues et leur donner une meilleure adhérence sur sol boueux. Depuis son invention, mon père étant généreux homme, il l'a transmis à tous ses amis, et aujourd'hui, toutes les motos de la ville possèdent ce genre de pneu, car ils assurent une meilleure sécurité aux conducteurs désireux d'arpenter les routes extérieures à la ville.

Elle semblait vouloir se calmer, elle inspirait profondément et expirait de même.

La personne qui a roulé cette moto n'était pas une experte, elle n'avait jamais roulé de sa vie, j'en mettrais ma main a couper. Soit c'était un amateur qui venait de recevoir sa bécane, soit ce n'était pas la sienne qu'il roulait. Et comme vous le dites vous même, il est dangereux pour un amateur de rouler dehors, donc il n'a pas été loin sans être victime d'un accident, à moins d'un énorme coup de chance. Maintenant, à moins que vous ne vouliez à nouveau remettre en doute mes connaissances, ou que vous n'ayez d'autres questions, si vous n'avez rien d'autres à faire en ces lieux, je vous demanderais de quitter mon bar.

Je levais les mains en signe de paix, un air naïf sur le visage, je prenais un ton sympathique, voir même chaleureux.

Allons, allons pas la peine de vous énerver pour si peux, après tout je n'ai fait que relever une incohérence je n'ai jamais mise vos compétence en doute, j'ai seulement une dernière question après je promet de quitter le bar. Pourquoi ne pas nous l'avoir dit d'entrée de jeu, après tout ce n'est pas comme si vous étiez impliquée non? Je veux dire si tout les motard de la ville ont cette modification, cela n'a aucun sens de nous le cacher, alors pourquoi?

Discrètement, je dégainais légèrement ma lame, quelques centimètre seulement pour être sure de réagir rapidement si la barmaid décidait réèlement de devenir dangereuse, ce que je souhaitais secrètement mais cela n'aurai pas été raisonnable.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 363
Âmes : 364
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Mystère, forgeron dis nous ou notre ennemi se terre (RP d'Event feat Flora Benaglia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» Nous sommes notre propre Fleau [Dany]
» NOUS AVONS NOTRE NOUVEAU COLISÉE
» La saleté est notre ennemi [Mission rang D] [Hidaka Eikō] [PAUSE]
» Ana ϟ make love not horcruxes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: La ville :: Le centre-ville :: Boutiques-
Sauter vers: