Welcome to the dream [feat Casey Williams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Lun 3 Avr - 22:44



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve poussa un gémissement plaintif, elle ne s'était jamais sentie aussi mal, comme si elle se remettait à peine d'une longue maladie. Son corps ne semblait avoir aucune force et bouger ses membres endoloris lui demanda des efforts surhumains. Sous ses doigts elle sentait le sol froid, dur et lisse, son cerveau bien qu'encore embrumé enregistra qu'il ne pouvait pas s'agir du parquet de sa chambre. Utilisant les forces qui lui revenaient lentement, la fillette se hissa en position assise, elle tangua un instant avant de trouver un équilibre et ouvrit péniblement les yeux. Elle regretta immédiatement sa décision, l'agressive lumière du soleil l'aveugla. Était-elle restée inconsciente toute la nuit ? Apparemment. Une fois ses pupilles habituées, Eve put enfin observer le lieu où elle se trouvait. Il s'agissait d'une vaste place entourée de bâtiments qui respiraient l'opulence. Le sol était en marbre et en d'autres circonstances la jeune blondinette se serait probablement interrogée sur cet inélégant étalage de richesses sans retenue néanmoins ses pensées étaient parasitées par un sentiment d'angoisse qui s'était lentement insinué en elle. Eve n'avait jamais vu cet endroit de toute sa vie et n'avait pas la moindre idée d'où elle se trouvait.

Tentant de lutter contre le sentiment de panique qui l'assaillait, Eve fouilla sa mémoire pour comprendre comment elle avait pu arriver ici mais son cerveau ne semblait pas avoir très envie de coopérer avec ses efforts. Tout semblait voilé, distant tel un rêve qui vous échappe peu à peu une fois réveillée. Elle ne parvenait à saisir que des flashs de souvenirs. Elle se voyait assise en cercle avec ses amis et son frère, elle voyait le livre, elle sentait un écœurant goût métallique sur sa langue et enfin elle vit le liquide carmin se répandre lentement sur le sol de sa chambre jusqu'à presque le recouvrir entièrement. La bile lui monta aux lèvres et la fillette repoussa ses souvenirs aux confins de son inconscient se disant qu'elle penserait à cela plus tard mais sachant pertinemment qu'elle n'en aurait pas plus envie que maintenant. Pour se distraire, elle posa le regard sur les bâtiments qui entouraient la place où elle se trouvait. Leur style architectural était vraiment étrange, elle n'avait jamais rien vu de tel. Se pourrait-il qu'elle ne soit même plus en Angleterre ? Le dernier lieu où elle se souvenait avoir été, c'était sa chambre mais pour une raison inconnue quelqu'un l'avait visiblement transporté jusqu'ici. Drôle de ravisseur, songea-t-elle, qui vous enlève pour vous abandonner en plein milieu d'une ville étrange.

Eve finit enfin par se relever et épousseta sa robe, pour la première fois depuis son réveil elle remarqua qu'elle n'était pas seule. Il y avait des gens qui allaient et venaient sur la place, vaquant visiblement à leurs occupations quotidiennes. La plus part ne lui jetèrent même pas un regard mais certains l'observaient avec intérêt, d'autres murmuraient avec animation à leur voisin en la pointant grossièrement du doigt. la blondinette fronça les sourcils, elle n'aimait pas la façon dont ces gens la regardait, il y avait au fond de leur regard une lueur de fascination morbide qui lui déplaisait. Était-ce si extraordinaire qu'elle soit ici ? Ils lui donnaient l'impression d'être une espèce d'animal de foire que l'on avait traîné de force jusqu'ici pour divertir la galerie, c'était plutôt déplaisant. Une chose frappa alors Eve, elle ne voyait d'enfant nul part sur cette place, à par elle il n'y avait que des adultes d'âge varié certes mais elle ne voyait personne proche de sa tranche d'âge. Son observation la mit mal à l'aise comme si aucun enfant n'aurait jamais du se trouver ici et qu'elle ferait de fuir très loin d'ici au plus vite, avant qu'il ne soit trop tard. Malgré cela, elle était incapable de faire le moindre mouvement, ses pieds refusaient obstinément de bouger tandis que des pensées toutes plus inquiétantes les unes que les autres l'assaillaient. Fuir ? Et pour aller où exactement ? Elle n'avait pas la moindre idée d'où elle se trouvait, elle n'avait pas la moindre idée de pourquoi elle était ici. Demander de l'aide ? Et à qui précisément ? Les personnes qu'elle voyait soit l'ignoraient totalement soit la dévisagaient comme si elle était une sorte de mystère à élucider. Elle ne savait même pas si ils parlaient la même langue qu'elle, peut-être ne pourrait-elle même pas communiquer avec eux. Non, il n'y avait personne pour l'aider et elle était perdue. Un sentiment de solitude tel qu'elle n'en avait jamais ressenti s'abattit sur elle, et Eve se rendit compte pour la première fois à quel point ses parents lui étaient nécessaires. Certes, ils travaillaient beaucoup et n'avaient pas énormément de temps pour elle mais c'était dans leur maison qu'elle vivait, c'était leur nourriture qui la nourrissait et c'était grâce à leur argent qu'elle avait des vêtements à se mettre. Comment allait-elle survivre sans eux ? Alors que la réalité de sa situation s'imposait peu à peu à elle, Eve ferma les yeux, ne pouvant s'empêcher d'espérer vainement que tout cela ne soit pas réel, qu'elle se réveille bientôt dans son lit douillet chez elle sans même se souvenir de ce rêve atroce, elle espérait que tout cela ne soit qu'un horrible cauchemar qui disparaîtrait lorsqu'elle rouvrirait les yeux.

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Mer 5 Avr - 22:09



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Cette journée avait commencée comme toutes les autres, je m'étais levée, j'avais pris ma douche, je lisais dans ma boule de cristal les nouvelles. Je voyais qu'il était arrivé quelques chose à Alexander, c'était pas bon, son esprit était gravement perturbé,
il ne faudra pas tarder à agir avec lui. Alec est Alice étaient toujours aussi chien et chat, pff pas un pour rattraper l'autre,
Itsuke et Avalon vivaient leurs idylle amoureux, ce qui me faisait penser qu'il fallait toujours que j'apprenne a Itsuke à utiliser son nouveau don. Une fois cela terminé je me faisais couler un thé vert comme à mon habitude et je décidais de relire L'appel de Cthulu de Lovecraft. Quelques chose perturbait cependant ma lecture, le battant de ma boite au lettre venait de tinter,
qui pouvait donc bien savoir au j'habitais? Cette lettre n'avait rien de commune, primo elle était en braille, donc elle m'était bien adressée. J'ouvrais donc l'enveloppe et lisait son contenu.

Lettre mystèrieuse:
 

Décidément, l'aboyeur nous réservait bien des surprise. Il avait réussi à me retrouver si facilement, mais il m'avait cependant intrigué. J'avais été choisie pour être la tutrice d'une enfant... Il y a quelques mois j'aurai refusée, hors de question que je prenne quelqu'un sous mon aile, enfant ou pas, mais maintenant la donne avait changé, je pouvais plus agir comme si j'en avais rien à faire, je savais que j'en souffrirais tôt ou tard, alors je sautais dans mes chaussures, saisissais ma canne au passage, et je prenais la direction de la mairie, le soleil ne chauffait presque pas, il devait être tôt le matin entre 8h et 10h j'aurai dis. Je connaissais le trajet jusqu'à la mairie par cœur, deux fois à gauche, 3 fois à droite, 100 à 200 m entre chaque bifurcation, j'aurai même pu donner un nombre de pas exact mais j'en avais alors pas pris la peine. J'arrivais enfin sur la grande place. J'allais m'asseoir sur un banc et j'analysais les environs avec mon esprit, je tombais sur une présence particulièrement perturbée, aucun doute que s'était elle. Elle venait de se relever et de s'épousseter, elle s'appelait Eve, elle était une petite fille modèle, rien a se reprocher, alors pourquoi était elle ici? Mystère, aucun péché de trop, c'était bizarre, ou peut être ne s'en rappelait-elle pas... Je sentais soudainement sa solitude, la peur d'être seule au monde... Comme moi je l'ai été, si je l'aidais pas, elle allait devoir se débrouiller comme moi je me suis débrouillée, il en était hors de question, je rompais le liens avec son esprit et je me dirigeais vers elle et je m'accroupissais en posant une main sur son épaule en mettant ma canne sous mon bras.

Bonjour Eve, je m'appelle Casey Williams et j'ai été désignée pour être ta tutrice ici. Ce que tu vis est bien réel, ce n'est pas un cauchemar, mais cela ne veux pas dire que tu seras seule dans cette ville. Mon rôle est de t’accueillir et de prendre soin de toi, vois moi un peu comme une grande soeur si cela peux te donner une idée, ravie de te rencontrer, je suppose que tu as beaucoup de question et d'interrogation, alors je te propose de venir avec moi sur le banc là bas, pas que nous gênions les passants, tu viens?

Ma voix se voulait douce et rassurante, je lui tendais le ventre de ma main pour qu'elle la saisisse, et aussi parce que je ne savais pas où étais la sienne. Je souriais tendrement,
face à son visage, les lunettes bien remontées, elle me poserai surement des questions sur ma cécité, est ce que j'étais prête à en reparler? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Jeu 6 Avr - 15:11



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve sentit une pression sur son épaule et rouvrit les yeux, quelqu'un s'était approché d'elle, une jeune femme. Eve l'observa avec curiosité, elle ressemblait à une adolescente ordinaire à un détail près, sa peau était d'un étrange ton grisâtre. La fillette n'avait jamais rien vu de tel et se demanda comment une personne pouvait se retrouver avec un épiderme d'une telle couleur. Une maladie peut-être ? Eve préféra ne pas demander, après tout c'était surement un sujet sensible pour la jeune femme mais elle ne pouvait s'empêcher de la dévisager, elle et sa peau couleur cendre. l'inconnue semblait amicale et Eve se détendit légèrement au contact d'une personne qui ne semblait lui vouloir aucun mal. Elle disait s'appeler Casey, drôle de nom songea-t-elle, et être ici pour s'occuper d'elle, comme une grande sœur, cela rassura Eve, après tout c'était le rôle d'une grande sœur que de veiller sur les plus jeunes. Un froid intense envahi la poitrine de la fillette, comme si une créature s'était enroulée autour de son cœur. Une grande sœur devait protéger son petit frère et pourtant elle... Eve secoua la tête de droite à gauche pour en chasser ces pensées déplaisantes, la créature qui avait élu domicile dans sa poitrine sembla lui sourire, dévoilant des rangées de dents pointues, resserrant son étreinte douloureuse autour du cœur de la blondinette. Cette dernière redoubla d'efforts pour étouffer cette horrible sensation, elle était Eve Sinful ! Une élève modèle, elle avait toujours obéi à ses parents. Son comportement était exemplaire, on le lui avait répété assez de fois alors ça devait être vrai, elle n'avait rien à se reprocher ! La créature parut se calmer et s'assoupir, peu à peu le sentiment de malaise qui étreignait la fillette s'estompa et elle poussa un soupir de soulagement. Elle se promit de ne plus jamais penser à ce genre de choses, il s'agissait de pensées emplies de douleur, des souvenirs qui voulaient lui faire du mal alors il fallait qu'elle les oublie pour ne pas souffrir.
Elle était Eve Sinful et elle n'avait rien fait de mal.

Eve prit de lentes et profondes inspirations pendant quelques instants, elle finit par se calmer. Après une hésitation, elle prit la main que Casey lui tendait et se laissa entraîner jusqu'au banc, un peu à l'écart, qu'elle lui avait désigné. Elle s'assit et observa en silence les passants. Tout lui semblait si étrange, même l'accoutrement des gens la laissait perplexe, c'était comme si on avait décidé de réunir au même endroit des personnes provenant de cultures totalement différentes, il en résultait un mélange confus et désorganisé d'étoffes et de couleurs en tout genre. Eve trouva que l'ensemble jurait atrocement, elle baissa les yeux sur ses propres vêtements, une robe bleue accompagnée d'un nœud noir au niveau du cou, au moins ici il était peu probable qu'on lui fasse des remarques sur ses habits, ils n'étaient pas plus bizarres que ceux de n'importe qui d'autres. Elle sourit et reposa son regard sur Casey, sa tutrice auto-proclamée, elle aussi avait un style vestimentaire particulier, quelle idée de porter des lunettes de soleil aux verres rouges ! Entre ça et sa peau couleur ciel londonien... Casey réussissait l'exploit de dénoter même parmi la foule de la place où elles se trouvaient. Son look général était des plus négligé et la fillette doutait fortement qu'elle ait passé beaucoup de temps à se préparer ce matin. Eve se souvenait avoir lu il y a quelques années, une série de livres racontant l'histoire d'un jeune garçon qui à l'âge de onze ans découvrait l'existence de la magie, elle se rappelait avoir toujours était septique quand à la description de l'auteur concernant les cheveux toujours en bataille du protagoniste, elle doutait qu'il soit possible de posséder naturellement un telle caractéristique. A la vue de la tignasse de Casey, Eve était en train de sérieusement revoir sa position, divers épis partaient dans toutes les directions et la fillette remarqua en grimaçant plusieurs nœuds qui seraient difficile de démêler. Une chose était sûre, c'est que cela tranchait avec les longues boucles blondes d'Eve qui, même après s'être réveillée sur le sol pavé, demeuraient élégamment coiffées. Elle en ressentit une pointe de fierté, elle savait que cela faisait d'elle une personne vaine mais elle ne pouvait s'en empêcher, elle était fière de sa chevelure dorée et des soins qu'elle lui prodiguait. La fillette avait dévisagé Casey pendant un long moment, s'en rendant compte, elle rougit et détourna vivement le regard, c'était grossier et on lui avait déjà appris à ne pas fixer les gens mais la jeune femme était si différente des personnes qu'elle avait l'habitude de côtoyer qu'elle avait le plus grand mal à ré-freiner sa curiosité. Eve avait néanmoins besoin de réponses et s'aliéner la seule personne qui était venue lui parler ne semblait pas être un bon moyen d'en obtenir. Un véritable maelstrom de questions tourbillonnaient dans son esprit et la fillette dut s'y reprendre à plusieurs fois avant de se décider sur la question qui lui paraissait le plus urgent. Tentant tant bien que mal de dissimuler sa nervosité, Eve s'exprima d'une voix aussi neutre que possible.

- Où suis-je ? Et pourquoi m'a-t-on amenée ici ? Êtes-vous une sorte de secte qui enlève les enfants ?

Eve jouait nerveusement avec un ourlet de sa robe, car là était le cœur du problème, même si Casey paraissait amicale, ça ne changeait rien au fait qu'on l'ait kidnappée, qu'on l'ait arrachée à son foyer en pleine nuit pour l'emmener ici ce qui soulevait une question que la blondinette n'osait pas poser : Que comptait-on faire d'elle ?

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Jeu 6 Avr - 15:47



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Eve pris du temps à prendre ma main, d'abord parce qu'elle me dévisageait, je pouvais sentir son regard me donner des frissons tout le long de mon échine, elle semblait être une petite fille parfaite, modèle, douée à l'école, sociable, mais je me posais tout de même la question, qu'a-t-elle bien pu faire pour se retrouver ici, je n'avais pas suffisamment étendu mon regard en elle pour le voir, mais rien ne m’empêcherai de lui poser la question plus tard, pendant quelques seconde, quelques chose me tracassait, comme si deux présence distincte habitaient le corps d'Eve, ce n'était pas possible même Avalon et Zora, malgré leur schizophrénie avancée, ne dégageaient pas deux présence. La deuxième conscience s'était évanouie aussi vite qu'elle était apparue, j'en ai déduit que cela devait être mon imagination. Eve pris ma main, elle avait la peau douce, très douce, comme du satin ou du velours, à la fois fin et agréable au toucher, je reprenais ma canne et je nous menait au banc, banc sur lequel Eve passait encore son temps à me dévisager, je ne pouvais quand même pas avoir un look aussi atypique ici, non? Si? Enfin bref,
je laissais le temps à Eve de m'analyser, pendant ce temps je m'assurais que personne ne viendrai nous déranger, j’étendais mon pouvoir sur toute la place et quelques rues alentours, personne ne nous poserai problème. Je revenais doucement à moi.

Où suis-je ? Et pourquoi m'a-t-on amenée ici ? Êtes-vous une sorte de secte qui enlève les enfants ?

Je lui ai souris doucement, au moins elle commençait par les bases, au moins elle avait déjà un esprit logique, ce que la plupart des imbéciles présent dans cette ville n'avaient pas. Je me redressais et je m'appuyais paresseusement sur ma canne.

Ici Eve, tu es à Damned Town, un ville dans laquelle tout hommes, femmes et enfant visiblement ayant commis un "péché de trop" un crime, quelques chose de mal, se retrouve ici dans le but de se racheter.

Je retirais mes lunettes et je me frottais les yeux avant de les remettre puis je tournais la tête vers Eve.

Je me demande quand même bien comment une petite fille aussi modèle que toi à bien pu se retrouver dans un ville aussi dangereuse...


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 7 Avr - 15:16



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Lorsqu'elle entendit l'explication de Casey, Eve resta un instant interdite, figée, son cerveau ayant visiblement des difficultés à assimiler ce que lui avait dit la jeune femme. une ville damnée pour des âmes damnées, un endroit où envoyer le pire de l'humanité. La fillette eut un mouvement de recul, l'information lui avait fait l'effet d'une gifle et elle se sentait un peu sonnée. Sa première réaction fut d'accuser Casey de mentir, d'affirmer qu'un tel lieu n'existait pas et qu'elle essayait juste de se moquer d'elle ou de lui faire peur mais étrangement ses lèvres demeurèrent closes, puis la colère l'envahit. Ses mains se fermèrent en des poings qui tremblaient légèrement sous l'effet de son accès de rage enfantine. Elle n'avait aucune raison d'être ici, elle avait toujours écouté ses parents, obéi à toutes leurs règles, elle avait participé aux tâches ménagères et s'était occupée de son petit frère lorsque ses parents avaient été trop pris par leur travail et pour la remercier on l'envoyait ici ? C'était injuste et elle ne méritait pas ça, d'ailleurs en ce qui la concernait elle n'avait absolument rien à se reprocher, elle n'avait aucune faute à racheter et quiconque prétendrait le contraire était un menteur. Les traits d'Eve s'assombrirent et lorsqu'elle s'exprima, son ton était empli de l'agacement d'un enfant puni à tort par ses parents.

- Et bien il doit y avoir eu une erreur. Je n'ai rien fait de mal, je ne suis pas une mauvaise fille.

La fillette posa un regard noir sur la foule qui continuait d'aller et venir sur la place, comme si ces gens étaient responsables de son malheur, elle poussa un soupir de frustration et dut se retenir de ne pas taper du pied sur le sol pour signifier son mécontentement. Elle continua d'observer les passants avec une fascination emplie de crainte alors que sa colère s'estompait peu à peu. Ils étaient tous des criminels. Des voleurs, des meurtriers ou peut-être avaient-ils fait cette chose qu'un garçon et une fille peuvent faire ensemble et dont ses parents ne voulaient pas lui parler parce qu'elle était trop jeune. La blondinette scrutait les visages de ces inconnus avec insistance, cherchant un signe apparent du crime de chacun, elle s'amusa un moment à deviner ce qu'ils avaient pu commettre pour arriver ici. Elle les imaginait dans des ruelles sombres, un couteau à la main, agressant des innocents, ou s'introduire à pas de loup dans les maisons à la nuit tombée pour en dérober les biens. Elle s'imaginait leur visage déformé par des rictus narquois, se frottant les mains dans la pénombre en ricanant avec malveillance, comme dans les dessins animés qu'elle regardait le matin. D'un mouvement ample de la main elle désigna la foule.

- Alors tous ces gens ce sont des méchants ? Ils ont tous fait quelque chose de mal, de vraiment terrible alors on les a envoyé ici ? Ils n'en ont pas vraiment l'air...

Eve en était presque déçue, une fois mise de côté son imagination débordante, les personnes qu'elle voyait étaient toutes des plus ordinaires, mis à part leur façon de s'habiller. Les personnes mauvaises n'étaient-elles pas censées être clairement identifiables ? Ne devrait-il pas y avoir quelque chose qui les distinguent des autres ? Mais de ce qu'elle pouvait en observer, le pire de l'humanité n'avait rien de particulièrement remarquable, à moins bien sûr que le mauvais goût vestimentaire soit un indice de malfaisance, songea-t-elle. La fillette fronça les sourcils, perplexe, les choses semblaient plus complexes qu'elle ne l'aurait cru et elle détestait ça un peu comme lorsque les adultes lui disaient qu'elle comprendrait lorsqu'elle serait plus grande ou que c'était compliqué. Cela sonnait tellement comme une excuse pour ne pas avoir à se justifier. Elle reposa son regard sur Casey pour lui faire part de ses conclusions lorsqu'une réalisation frappa la fillette, elle avait oublié une personne dans ses observations : Casey. Ses yeux s'écarquillèrent et elle pointa la jeune femme du doigt avant de s'exclamer sans vraiment y réfléchir.

- Mais toi aussi tu es ici Casey ! Ça veut dire que tu as fait quelque chose de mal ! Ça veut dire que tu es une mauvaise personne !


____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Lun 10 Avr - 17:07



 


Goodbye to the dream [feat Eve Sinful]



Je laissais le temps à Eve d'assimiler ce que je venais de lui dire, c'était qu'une enfant après tout. Je me demandais tout de même ce qu'elle avait pu faire pour se retrouver ici, elle semblait en tout point être une enfant modèle, même dans son esprit pour le peu que j'ai vu, alors qu'est ce qui a bien pu lui arriver? Je m'affalais dans le banc en posant ma canne à côté de moi, la soleil chauffait agréablement le banc et moi avec. La place était presque déserte je pouvais l'entendre, quelques personnes qui passaient, parlaient, tous humains, aucun divins sur la place et les alentours, ça me rassurait d'une certaine façon, et puis je dépensais moins d'énergie pour savoir ce qu'ils voudraient s'ils venaient tenter de nous agresser. Eve restait silencieuse, je pouvais sentir sa frustration, cela m'amusait, si j'avais moi aussi été prise de mon lit pour me reveiller dans un endroit inconnu, je me serai énervée, et pas qu'un peu, mais j'étais tout de même surprise qu'elle m'accuse pas de mensonge, même si c'était la vérité, cela devait être dur à avaler.

Et bien il doit y avoir eu une erreur. Je n'ai rien fait de mal, je ne suis pas une mauvaise fille.

Je souriais ironiquement, elle pensait ne pas avoir sa place ici, pour elle, elle était victime d'une injustice, on croirai entendre un prisonnier qui repèterai inlassablement qu'il est innocent mais que personne ne croit.

Que ce soit vrai ou non, tu es coincée ici comme nous tous alors te plaindre servira a rien parce que personne ne sait comment sortir d'ici.

Sa fierté allait surement en prendre un coup mais il fallait qu'elle comprenne qu'ici, les règles était bien différente que dans son doux foyer bien douillet, ici c'était la loi du plus fort, et sous tous les rapport. Je n'allais pas lui apprendre à se défendre, elle était beaucoup trop jeune et beaucoup trop irresponsable pour que je lui colle une dague entre les mains, même moi j'avais 16 ans quand j'ai commencé à apprendre à me battre avant j'ai appris à me méfier et à écouter et à réfléchir, surtout à réfléchir et c'est exactement ce que j'allais lui apprendre, ou du moins j'allais essayer. Je reconnaissais que j'étais pas des plus à l'aise à la perspective d'avoir une gamine chez moi et de devoir tout lui apprendre, mais j'avais cette espèce d'instinct qui me disait de pas la laisser tomber, de pas l'abandonner, et puis je repenssais au fait que j'ai été choisie en tant que tutrice. Pourquoi moi? Il y avait plein d'autre candidat plus valide que moi pour ça, Avalon et Itsuke, ils auraient formés un famille parfaite, trop parfaite pour que ça ne me fasse pas vomir, mais ce serai toujours mieux que moi, enfin c'était trop tard, j'avais cette gamine sur les bras et j'avais pas le coeur à l'abandonner.

Alors tous ces gens ce sont des méchants ? Ils ont tous fait quelque chose de mal, de vraiment terrible alors on les a envoyé ici ? Ils n'en ont pas vraiment l'air...


Je pouffais légèrement, l'innocence de sa remarque était vraiment hilarante, je me retenais parce que je ne voulais pas la vexer, mais je ne pouvais pas m'en empécher, elle devait imaginer les méchant comme des personne toute vétue de noir avec un sourire malsain en train de se frotter les mains avec un sourire diabolique en révélant un plan machiavelique pour dominer le monde, là ou d'habitude je me serai moqué, là je trouvais l'image juste drole dans mon esprit. Le côté enfantin de Eve était rafraichissant, comme une grande giclée d'eau fraiche, je me calmais du mieux que je pouvais, je gardais pourtant ce leger sourire amusé sur les lèvre, cela faisait bien longtemps que je n'avais plus été confronté à cette inocence si remarquable des enfants.  Je me mettais en tailleur sur le banc et je plaçais ma canne sur mes genoux, faisait glisser mon index sur la tête de dragon qui tronait en son sommet reparcourant minutieusement ces courbes qui m'étaient maintenant si familières, j'étais presque dépendante de cette canne, en effet sans elle je ne pourrais presque plus me repérer dans la ville, être dépendant d'une aussi petite chose, c'était malheureux mais je tenais à cette canne comme à la prunelle de mes yeux, pour son utilité et pour son symbole, cette m'a accompagnée depuis ma cécité, je l'ai trouvé dans un temple abandonné, va savoir ce que celà faisait là dedans, mais maintenant elle m'apartenait et elle était une extention de ma personne.

Mais toi aussi tu es ici Casey ! Ça veut dire que tu as fait quelque chose de mal ! Ça veut dire que tu es une mauvaise personne !


Je me mettais rapidement à travers ses yeux et je voyais qu'elle me pointait du doigt, c'est avec un léger agacement que je tapais sur sa tête avec le bout de ma canne.  

Déjà on montre pas du doigt c'est très impoli, ensuite oui je suis une mauvaise personne, forcément puisque je suis ici, evite de dire des choses qui tombent sous le sens s'il te plait. Sache que le monde n'est aussi simple que les méchant d'un côté et les gentils de l'autre, oui j'ai commis de mauvaise chose, mais j'en ai faites des bonnes, et j'en ferai encore des bonnes et des mauvaises, j'ai décidé de t'aider, j'ai reçu une lettre me disant de venir ici pour t'acceuillir car j'avais été désigné comme ta tutrice, j'aurai très bien pus l'ignorer et t'abandonner à ton sort, alors evite ce genre d'accusation stupides.

Mon ton était à la réprimande mais je restais calmes, je ne la menaiçais pas je ne faisais que la gronder, elle allait très vite apprendre avec moi que les choses sont plus compliquées qu'elle ne le penses et que si ses parents étaient absents moi au contraire j'allais pas la lacher. Je me redressais ensuite pour me rappuyer sur ma canne et je reprenais.

Autre chose?


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 14 Avr - 13:15



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Le bout de la canne s'abattit doucement sur le crâne d'Eve qui émit un léger glapissement de surprise, bien que la chose n'ait causé aucune douleur à la fillette, celle-ci frotta l'endroit où l'objet l'avait frappé et lança un regard de reproche à son interlocutrice. C'est vrai que pointer quelqu'un du doigt ce n'était pas très poli mais ce n'était quand même pas sa faute ! On ne pouvait pas s'attendre à ce qu'elle ne réagisse pas après avoir entendu toutes ses révélations, elle n'était pas un robot de pure et froide logique qui resterait imperturbable en toute situation. Elle trouvait d'ailleurs qu'elle s'était plutôt bien comportée, elle ne s'était pas mise à hurler sur Casey ou ne s'était pas enfuie en pleurant pour quitter ce lieu où elle n'avait visiblement pas sa place. Non, elle avait maintenu ses émotions sous contrôle et ne s'était pas laissée dominée par ses dernières. Casey avait de la chance d'être tombée sur Eve, si cela avait été son petit frère Adam à sa place, la fillette n'avait aucun mal à l'imaginer se rouler par terre, le visage déformé par les sanglots pendant qu'il aurait réclamé son papa et sa maman et là, la brunette aurait compris à quel point Eve était mieux que lui ! Songer à son petit frère agaça la blondinette, leurs parents n'auraient pas accepté la moitié des choses que faisait Adam si c'était elle qui les avait réalisé, ils les avaient toujours traité différemment. Après tout Eve était une sorte de prodige non ? Si elle ramenait des notes parfaites c'était juste qu'elle était un petit génie et la chose n'avait pas pu lui demander beaucoup de travail n'est-ce pas ? Elle réussissait tout mieux que son frère et pourtant c'était lui qui recevait de l'affection et des encouragements alors qu'elle n'avait droit qu'à de vagues compliments donnés par pure politesse. Pendant un temps, Eve avait supposé qu'elle ne devait tout simplement pas faire assez et elle avait redoublé d'efforts pour être enfin digne de l'amour de ses parents mais rien n'y avait fait. La perfection était attendue de sa part et les rares fois où la fillette n'avait pas réussi à l'atteindre rapidement, ses parents le lui avaient reproché, affirmant qu'elle gâchait son avenir, qu'elle ne devrait pas uniquement se reposer sur ses facilités mais travailler plus que les autres car elle serait amenée à faire plus qu'eux. C'était une critique injuste, Eve faisait déjà plus qu'eux, à l'école elle aidait ses camarades et à la maison d'où ses parents étaient bien trop souvent absents elle devait s'occuper d'Adam et d'elle-même. Les épaules d'Eve s'affaissèrent, elle avait fini par comprendre, cela lui avait pris du temps bien sûr mais elle s'était rendue à l'évidence. Ses parents ne l'aimaient pas, ou du moins pas autant qu'ils aimaient son petit frère alors elle avait abandonné. Bien sûr elle continua d'être la petite fille parfaite, après tout c'était attendu, mais elle arrêta de montrer chaque bonne note qu'elle obtenait à ses parents, elle arrêta de leur raconter sa journée pendant les repas et plus généralement elle arrêta de rechercher leur compagnie et leur affection. Elle doutait qu'ils l'aient remarqué, après tout ils étaient bien trop occupés à passer les rares moments en famille que leur permettait leur travail à cajoler Adam pour se rendre compte que leur aînée s'éloignait peu à peu d'eux. Elle pensa avec amertume que si c'était Adam qui avait été envoyé à Damned Town, ils l'auraient remarqué dans la minute de leur retour à la maison mais elle... Combien de temps leurs faudrait-il ? Une semaine ? Un mois ? Non, elle exagérait mais elle savait qu'ils ne s'en apercevraient pas aussi rapidement, il leurs faudrait des heures, peut-être même une demi-journée pour repérer son absence. Elle avait parfois l'impression de ne pas réellement faire partie de cette famille, de n'être qu'une lointaine cousine venue rendre visite pour les vacances, elle était traitée poliment, nourrie, logée, mais leurs voix et leurs yeux n'avaient tout simplement pas la même affection lorsqu'ils se posaient sur elle, et sans cette chaleur, son cœur était peu à peu devenu froid.

C'est alors qu'Eve compris pourquoi elle pouvait demeurer si posée même après toutes les révélations de Casey : rester à Damned Town lui convenait parfaitement. Pire encore, la fillette se rendit compte qu'elle ne souhaitait pas partir. Après tout rien ne l'attendait chez elle si ce n'est toujours plus de responsabilités et de reproches. Non, elle n'avait plus sa place dans ce petit village du nord de l'Angleterre et elle ne l'avait surement jamais eu, quelqu'un avait du finir par s'en rendre compte et l'avait enlevée, peut-être qu'en définitif sa vraie place était ici ? Au moins ici elle n'était pas le petit génie duquel on attendait rien de moins que la perfection. Elle n'était pas non plus l'espèce de béquille bien commode sur laquelle ses parents s'appuyaient lorsqu'il s'agissait de s'occuper des choses que leur travail très prenant les empêcher de faire. Ici elle pourrait surement être juste Eve, ici elle pourrait enfin être libre. Et ce fut comme si un poids énorme lui était retiré des épaules et qu'elle pouvait respirer à plein poumons pour la première fois depuis longtemps. Son inquiétude liée à sa présence dans cette ville s'envola, elle y voyait désormais une échappatoire à la vie étouffante qu'elle avait menée jusqu'ici. Un nouveau départ pour être l'enfant qu'on ne l'avait jamais laissé être. Un vrai rêve devenu réalité. L'euphorie l'envahit, elle avait désormais hâte d'explorer la ville damnée, de rencontrer de nouvelles personnes et de faire toutes les choses qu'on lui avait interdit. C'était une véritable aventure qu'elle allait pouvoir vivre ! Un brillant sourire illumina son visage et la fillette secoua énergiquement la tête.

- Non rien d'autre. J'ai bien compris, je suis à Damned Town  et tu es ma tutrice. Je te suis très reconnaissante de ne pas m'avoir abandonnée à mon sort, après tout je n'aurais pas survécu longtemps par mes propres moyens, je n'ai pas de logement, pas d'argent et je suis trop jeune pour travailler. Eve se tut un instant, pensive, avant de reprendre. On m'a toujours dit que ma voix était un véritable cadeau du Ciel alors peut-être que j'aurais pu obtenir assez pour me nourrir en chantant dans un lieu public comme cette place...


Eve pencha légèrement la tête sur le côté, elle avait déjà vu des gens chanter ou jouer d'un instrument pour tenter de réunir de quoi manger, mendier n'était pas une idée qui lui paraissait des plus reluisantes mais elle se doutait que sans Casey elle n'aurait pas eu d'autres choix. Elle était cela dit confiante que sa voix lui aurait permis de survivre, elle n'aurait bien sûr pas mangé à sa faim mais assez pour continuer à vivre. Lorsqu'elle chantait, les gens s'arrêtaient pour l'écouter, même ses parents l'avaient toujours regardé avec admiration dans ces moments là. Elle était très fière de sa voix, presque autant qu'elle l'était de sa chevelure impeccablement coiffée !

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Lun 17 Avr - 15:47



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Je soupirais gravement, je m'amusais à lire dans les pensée d'Eve, elle se croyait au dessus de tout, qu'elle était parfaite,
et qu'à côté tout le monde avait tort, c'était dangereux, je rompais le liens pour pouvoir me plonger pleinement dans ma réflexion. C'était la première fois que je me retrouvais dans ce genre de situation, jamais autant, j'aimais bien aider les gens,
et les laisser vivre libre et heureux mais là on parle d'une gamine de 12 ans, avec qui j'allais vivre, qui était égoïste mais aussi intelligente et avec un grand potentiel de manipulation, moi je voyais clair dans son jeu, que ce soit avec ou sans mon pouvoir,
mais elle se rendait pas comte du danger dans lequel elle se trouvait, ici on pouvais la tuer, l'agresser, la tabasser, ici tout pouvais arrivé, après tout c'était un lieu de dépravation et de crime, plus ou moins important, mais tout de même.

Non rien d'autre. J'ai bien compris, je suis à Damned Town  et tu es ma tutrice. Je te suis très reconnaissante de ne pas m'avoir abandonnée à mon sort, après tout je n'aurais pas survécu longtemps par mes propres moyens, je n'ai pas de logement, pas d'argent et je suis trop jeune pour travailler.

Finalement elle est moins bête que ce que je pensais.

Je souriais un peu en entendant cela, non pas que cela me touchait, mais je l'avais peut être jugée un peu vite, peut être qu'elle était moins bête et naïve que je ne pouvais le penser.

On m'a toujours dit que ma voix était un véritable cadeau du Ciel alors peut-être que j'aurais pu obtenir assez pour me nourrir en chantant dans un lieu public comme cette place...

J'ai rien dit.

Ce qu'elle venait de dire était surement la pire idée qu'elle pouvait avoir, en soi si elle voulait gagner sa vie en chantant, je ne ferai rien pour l'en empêcher, au contraire, mais dans la rue, là il en était hors de question, en plus c'est pas comme si je ne lui avais pas dis 5 minutes plus tôt que la ville abritait toute sorte de criminel et personnes dangereuse.

C'est que je doute de ta voix, tu dois avoir un très belle voix si tu dis vrai, mais n'oublie que tu n'es qu'une enfant, je ne pense pas que tu aurais survécu ne serai ce que la première nuit, ici la nuit est dangereuse, tu habitais à la campagne, alors même si tu n'as jamais désobéi à tes parents, si tu étais sorti la nuit, tu pouvais faire un mauvaise rencontre mais cela aurai plus tenu de la malchance qu'autre chose, ici c'est quasi certain, sortir la nuit pour une enfant comme toi,
ça relève du suicide, en soi si tu veux sortir la nuit il n'y a pas de souci, demande moi juste et je t'accompagnerai, mais jamais seule, tu mourrais. Mais en soi je vais être claire, avec moi tu fais plus ou moins ce que tu veux, les seules conditions que je vais te donner sont : Primo, ne sors jamais seule la nuit. Deuzio, utilise ta tête, je ne te reprocherai jamais d'agir selon ton ame et conscience, tu veux être mauvaise, sois mauvaise, tu veux être gentille, sois gentille, mais le fais jamais stupidement.

J'éclatais ensuite de rire, j'avais l'impression de passer pour une mère oppressive. Moi, me comporter en mère, quiquonque m'aurai dis cela avant, je crois que je lui aurai ris au nez, mais maintenant il y avait Eve.

Excuse moi, c'est juste que je pensais pas avoir à m'occuper d'une enfant un jour, je dois passer pour une personne horriblement oppressive. Enfin maintenant le mauvais moment est passé je t’embêterai plus avec ça, mais quelle blague quoi...

Je continuais de rire inlassablement, je me trouvais tellement ridicule à essayer de la cadrer alors que j'étais même pas capable de me cadrer moi même, je devais être l'une des personne les plus dangereuses de cette ville et pourtant je demandais à cette gamine de les éviter. Je me calmais progressivement.

Excuse moi encore une fois, c'est hautement impoli de ma part, aller viens on se chercher un truc à manger en ville, ça te dis?

Je venais de me lever et je m'appuyais légèrement sur ma canne en souriant, encore légèrement hilare, et je tendais ma mains vers là ou je pensais, se trouvais Eve, mais je ne l'avais plus entendue depuis que j'avais commencé à rire, donc je ne pouvais que supposer ou elle était.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Sam 22 Avr - 16:26



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Le sourire d'Eve s'élargit, de manière quasi imperceptible. Elle comprenait le sens de la règle que Casey venait de poser, après tout même à la campagne le pire pouvait arriver aux enfants qui s'aventuraient en extérieur en pleine nuit alors dans une ville telle que celle-ci... Néanmoins, Eve sut instantanément qu'elle finirait par le faire quand-même, malgré le danger qu'elle ne saisissait certes pas entièrement du fait de son jeune âge mais dont elle percevait les grandes lignes, malgré l'irrationalité d'une telle décision, malgré le fait qu'elle n'ait rien à y gagner, malgré qu'elle n'en ait pas vraiment envie. La fillette savait qu'elle le ferait, peut-être pas demain, peut-être pas dans le mois mais elle le ferait. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'on venait de le lui interdire. Elle en avait plus qu'assez de suivre des règles que des adultes lui imposaient pour son soit-disant bien, elle les avait suivies toute sa vie et où est-ce que ça l'avait conduit ? Ici, à Damned Town, elle avait sagement obéi durant toute son existence et visiblement cela avait fait d'elle une personne immorale, une personne qui avait commis le pêché de trop. Alors cette fois elle ferait différemment, elle ne se laisserait pas voler son enfance une nouvelle fois, elle ne laisserait pas étouffer par les règles et les attentes des adultes une nouvelle fois. Et c'est pour cela qu'elle savait déjà qu'elle le ferait, qu'une nuit tous les arguments rationnels ne suffiraient plus à l'arrêter. Que la vigilance des adultes faiblirait. Que son instinct de préservation se tairait face à la petite voix au fond d'elle qui lui chuchotait de faire ce qui lui plaisait, d'être libre. Et en attendant, la blondinette se contenta de sourire, écoutant poliment Casey, après tout c'était ce que l'on attendait d'elle n'est-ce pas ?

Eve était curieuse de savoir qui avait bien pu songer que Casey était la bonne personne à choisir pour s'occuper d'une enfant, la jeune femme venait quand même de lui annoncer qu'elle ne voyait aucun problème à ce qu'Eve soit mauvaise, elle n'était pas experte mais elle doutait qu'il s'agisse là d'un conseil fréquent à donner aux enfants ! Les yeux de la fillette s'étaient écarquillés sur le coup de l'incrédulité. Elle était choquée que quelqu'un émette l'hypothèse qu'elle puisse être mauvaise. C'était totalement ridicule, elle n'avait même pas à prouver qu'elle ne l'était pas tant la chose était évidente, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir ! Eve eut une moue enfantine, vexée que Casey doute ainsi d'elle mais avant qu'elle ait pu faire la moindre remarque à ce sujet, cette dernière avait été prise de fou-rire. Eve la regarda avec confusion, ne comprenant pas ce qu'il y avait de si drôle mais il fallait bien avouer qu'elle avait toujours eu du mal avec l'humour et elle se contentait en général de se forcer à rire lorsque quelqu'un avait dit quelque chose de supposément amusant, peut-être qu'elle devrait faire de même ici aussi. Néanmoins la brunette la prit une nouvelle fois de vitesse en s'exprimant de nouveau. Elle riait car elle trouvait la situation ironique, elle ne s'était tout simplement pas attendu à devoir s'occuper d'un enfant. D'une certaine façon, Eve pouvait comprendre, même si cela avait été différent, elle avait du s'occuper de son petit frère Adam pendant plusieurs années pour palier aux absences de leurs parents. On ne lui avait pas laissé le choix ou demandé son avis, c'était juste arrivé et voila tout. Casey devait se trouver dans une situation similaire, à devoir s'occuper de quelqu'un d'autre sans forcément y être préparée, sans forcément savoir comment faire. Oui, Eve comprenait.

Lorsque Casey se leva, Eve l'imita, par réflexe, la jeune femme lui proposait d'aller chercher quelque chose à manger. La fillette porta ses mains à son ventre, elle n'avait rien avalé depuis hier soir et la matinée était désormais bien entamée et si le choc des différentes révélations qu'elle avait subi avait maintenu son esprit loin de préoccupation aussi bassement terrestre que de se nourrir, maintenant que l'on attirait son attention dessus elle se rendait compte à quel point elle était affamée. Casey tendant la main vers elle, ou plus précisément vers l'endroit où elle avait été assise quelques secondes auparavant, un  déclic s'opéra dans le cerveau de la blondinette et son regard se posa tour à tour sur la canne de Casey puis ses lunettes. Elle était aveugle, Eve pesta intérieurement de ne pas s'en être aperçue plus tôt, elle n'avait jamais été la personne la plus observatrice au monde mais là elle touchait vraiment le fond. Au moins n'avait-elle pas fait de remarque stupide au propos de la cécité de sa tutrice. Elle se demanda cela-dit comment la brunette comptait la garder à l’œil malgré son handicap, elle grimaça en se rendant compte du mauvais jeu de mots auquel elle venait involontairement de songer et se promit de ne jamais faire ce genre de blague idiote à voix haute, elle en mourrait de honte. Son estomac, visiblement agacé d'être à nouveau ignoré, la rappela à l'ordre en gargouillant, faisant légèrement rougir la fillette qui s'exprima avec embarras.

- Oui j'aimerais beaucoup manger quelque chose, en général je prends mon petit-déjeuner tôt et je crois que mon estomac n'apprécie pas que je ne me sois pas occupé de lui avant. Elle pouffa légèrement avant de continuer. Et puis ça me permettra de découvrir un peu cette ville puisque je dois désormais y vivre.

Eve déposa maladroitement sa main sur celle de Casey, elle n'avait plus l'habitude que quelqu'un la tienne par la main, ses parents ne l'avaient pas fait depuis des années alors elle décida de laisser la jeune femme prendre l'initiative, elle ne savait de toute façon pas où elles étaient censées se rendre, tout ce qu'elle avait vu de Damned Town pour le moment c'était cette place sur laquelle elle s'était réveillée. Elle était curieuse de découvrir le reste de la ville, de voir à quel point elle était grande ou petite. Si l'on y réunissait tous ceux qui ont fauté, elle devait être particulièrement étendue, est-ce qu'elle croiserait des gens qu'elle connaissait ? A partir de quand avait-on fait assez de mal pour être envoyé ici ? Danny, un élève une classe en dessous d'elle qui avait été attrapé en train de tricher en plein devoir avait-il été envoyé ici ? Eve en doutait, Casey avait sous-entendu que l'arrivée d'une enfant n'était pas chose courante, la façon dont les passants l'avait dévisagé allait aussi dans ce sens là. Cela ramena la fillette à la question de sa présence dans cette ville, elle fronça les sourcils, perplexe avant de demander :

-Casey, est-ce qu'il y a d'autres enfants en ville ? Lorsque je me suis réveillée, les passants me regardaient comme s'ils n'arrivaient pas à en croire leurs yeux.

Si Eve trouvait d'autres enfants peut-être auraient-ils une réponse sur sa présence à Damned Town autre que d'avoir commis un pêché de trop, ce qui était impossible puisqu'elle n'en avait commis aucun. Mais pour cela encore faudrait-il qu'il y ait d'autres enfants à qui poser la question...

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 12 Mai - 2:13



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Je me demandais toujours dans quoi je venais de m'embarquer, devoir m'occuper d'une gamine, c'était bien la dernière chose que je m'attendais devoir faire ici, et ça aurait été n'importe qui d'autre, je me serai contenté de le laisser de débrouiller comme tout le monde, mais Eve me faisait penser à moi, à ce que j'étais avant que je sois traitée et maltraitée comme une vulgaire marchandise, essaierais-je d'être auprès d'elle ce que je n'ai jamais eu? Sans moi elle serai seule, et elle mourrai très probablement au bout de quelques jours, ne serai ce que de faim, ou de manque d'argent, était-ce des excuses que je me donnais? Très probablement, si ça se trouve je cherchais juste un soutiens moral, ou me racheter une bonne conscience j'ai jamais été altruiste j'ai toujours agis plus pour mon plaisir, si j'ai aidé c'est parce que cela servait ma vengeance, alors est-ce que j'étais capable de garder une enfant avec moi qui suis recouverte d'horreur qui la ferai fuir en courant? Je savais que ça allait être dur, si j'avais bien lu son esprit, elle ne faisait même pas la définition de bien et mal, juste ce que papa-maman avait du lui dire, autant dire qu'il y avait du boulot, et qu'elle allait faire une paire de bêtises il je devrai recoller les morceaux. Aaaah ça m’énerve déjà de devoir éponger ses erreurs, mais d'un autre côté j'avais pas non plus envie de la couver, qu'elle tombe je l'aiderai à se relever et elle apprendra a regarder ou elle marche, quelle comparaison stupide...Enfin je commençais à divaguer donc je sortais de mes pensées. Après un léger scan des environs, on devrait pas avoir de problèmes, j'avais pas spécialement envie qu'Eve me voie tuer des imbéciles dès le premier jours.

Oui j'aimerais beaucoup manger quelque chose, en général je prends mon petit-déjeuner tôt et je crois que mon estomac n'apprécie pas que je ne me sois pas occupé de lui avant.

Je l'entendais pouffais, je souriais tendrement, je me demandais encore comment un être aussi innocent pouvais bien avoir atterrit ici, mais d'un autre côté j'étais une bizarrerie magique ambulante donc j'étais mal placée pour me poser ce genre de question et je décidais d'y réfléchir plus tard.

Et puis ça me permettra de découvrir un peu cette ville puisque je dois désormais y vivre.

Elle posait sa main sur la mienne, et je la serrai doucement. Je continuais de sourire, c'était qu'une gamine après tout, je pouvais bien lui laisser son innocence encore un peu.

Et ben aller, va pour un petit tour du centre ville.

C'est ainsi qu'on partait en direction du centre-ville, le temps que je me rappelle ou est ce qu'on pouvais trouver une bonne pizzeria, j'avais envie d'une bonne grosse pizza, faut dire que généralement c'est Shi qui me faisait à manger, donc je n'avais jamais étudie les resto en détails dans le centre ville.

Bah! Au pire je pourrai toujours me fier à l'odeur ou si quelques choses tape dans l’œil d'Eve, on pourra toujours y aller,j'ai juste à faire semblant que je sais ce que je fais.

Casey, est-ce qu'il y a d'autres enfants en ville ? Lorsque je me suis réveillée, les passants me regardaient comme s'ils n'arrivaient pas à en croire leurs yeux.

Je tournais la tête vers l'enfant au bout de mon bras, j'étais étonnée qu'elle ai remarqué ça.

Je dois avouer que c'est plutôt rare, je sais qu'il y en a mais je crois qu'ils sont nés ici, tu es la première enfant à avoir été amené ici par péché, ou alors je n'en ai pas connaissance, il faudra creuser la question plus tard. Eve je ne vais pas te mentir, pour qu'a ton age tu te retrouve ici, tu as du faire quelques chose de grave, très grave.

Qui dépasse peut être même les lois humaines.Pensais-je, mais je n'avais pas le droit de lui dire celà.

Je prenais une grande inspiration en me frottant les yeux de ma mains valide.

Ne te torture pas inutilement pour essayer de te rappeler ce que tu as fais, je pense que tu as tout oublié pour te protéger, toi et ta santé mentale, ça aussi on y repensera plus tard, quand tu sera installé et qu'on aura du temps, et du calme pour y réfléchir calmement d'accord?

Une douce effluve de sauce tomate et de pâte à pizza arrivera jusqu'à mon nez, je fis alors un grand sourire radieux.

Regarde un pizzéria, je crois qu'on touché le jackpot, ça te dis,
ou tu préfère autre chose, mais je reconnais que j'ai bien envie d'une bonne pizza.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Sam 20 Mai - 16:41



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve se mordilla la lèvre avec inquiétude, si ce que Casey disait était vrai, alors elle était la seule enfant à avoir jamais été amenée ici, elle ne pourrait donc obtenir aucune information utile de leurs parts. Elle aurait eu du mal à dissimuler sa déception si les mots que venaient de prononcer sa tutrice ne l'avaient pas autant choquée. Il y avait bien d'autres enfants à Damned Town mais il s'agissait d'enfants nés en ville. Des personnes avaient décidé d'élever leur progéniture dans la ville du pêché, une vague de révulsion envahie la fillette face à l'irresponsabilité et la cruauté d'un tel choix. Imposer à des bambins de vivre dans un endroit remplis de meurtriers et voleurs et surement de choses encore pire, c'était criminel, aucun enfant ne méritait un tel sort. Cette pensée stoppa un instant la blondinette qui resta interdite quelques secondes, aucun enfant ne méritait cela... Sauf elle visiblement, après tout quelqu'un ou quelque chose l'avait amenée dans cette ville. L'idée était des plus déprimantes, d'être la seule au monde à mériter un tel châtiment. Mais cela signifiait aussi que quelqu'un devait savoir pourquoi elle était ici, après tout il fallait bien qu'une personne ait pris la décision de la faire venir pour une raison quelconque et cette personne détenait forcément les réponses à ses questions. Elle s'apprêta à faire part de ses réflexions à Casey lorsqu'elle entendit cette dernière affirmer une nouvelle fois qu'elle avait du commettre des actes vraiment graves. Une vague d'amertume assaillit la fillette qui referma instinctivement la bouche avant de détourner le regard. Elle était déçue que Casey ne l'ait pas cru quand elle avait affirmé ne rien avoir fait de mal et se demanda si cela valait vraiment la peine de chercher ces réponses si le but n'était pas de prouver son innocence. En avait-elle d'ailleurs réellement envie ? Qu'est-ce que ça pourrait bien lui apporter ? On s'excuserait auprès d'elle en lui disant qu'il y avait effectivement eu une erreur avant de la renvoyer chez elle ? Et le problème était bien là, Eve n'avait aucune envie de rentrer là bas, elle se rendit d'ailleurs compte qu'elle ne pensait pas au lieu où elle avait grandi comme étant sa maison. Elle n'y avait aucun attachement émotionnel, quant à sa famille, elle songea amèrement qu'ils seraient probablement bien mieux sans elle ou à tout le moins guère affectés par sa disparition. Non vraiment, demeurer ici lui allait très bien. Un sourire amusé apparut sur son visage, avait-elle trouver la faille de Damned Town ? Elle imaginait l'endroit comme une sorte de Purgatoire où l'on enverrait celles et ceux qui ont fauté pour qu'ils se rachètent de leurs erreurs avant de leurs permettre de retourner de là où ils venaient ou de les envoyer au Paradis, mais puisqu'Eve n'avait aucunement l'intention de partir ni ne se reconnaissait aucune faute, allait-elle demeurer ici pour toujours ?

Agacée par la tournure qu'avait pris leur conversation, Eve garda le silence pendant le reste du trajet, se laissant entraîner par Casey qui la tenait toujours par la main. Son regard avait vagabondé avec curiosité entre les différentes devantures des magasins devant lesquels elles étaient passées. Elle était frappée par le manque de cohérence globale de l'ensemble, certaines échoppes auraient eu leur place dans le village d'où elle venait sans que personne ne trouve rien à y redire tandis que d'autres semblaient tout droit sorties d'un autre temps, elle savait cela dit être bien mal placée pour critiquer la modernité de l'apparence de qui que ce soit, après tout elle ressemblait bien plus à une poupée de porcelaine trouvée chez un antiquaire qu'à une petite fille de l'Angleterre du vingt-et-unième siècle et pourtant elle ne changerait sa façon de s'habiller pour rien au monde. Elle savait que cela la mettait en total décalage avec ceux qui l'entouraient, elle savait que porter tant d'attentions à son apparence faisait d'elle une personne vaine et superficielle. Elle appréciait bien trop entendre les gens s'exclamer à quel point elle était jolie et qu'ils aimeraient avoir une petite fille aussi belle qu'elle, elle avait aussi très vite remarqué à quel point ces déclarations semblaient toujours gonfler ses parents d'orgueil, elle avait donc tout fait pour renforcer cette impression et pensait y être parvenue avec succès. Eve se demandait si son habillage attirerait autant l'attention à Damned Town, probablement pas, mais elle doutait aussi de passer totalement inaperçue.

Casey avait faim elle aussi, et elle voulait manger une pizza. La fillette pouffa légèrement, sa tutrice était décidément une personne bizarre ce n'était absolument pas l'heure de manger de la pizza ! Néanmoins Eve n'avait rien mangé de toute la matinée et son repas d'hier soir avait été, comme d'habitude, des plus légers. Autant dire qu'elle n'avait pas eu de vrai repas depuis hier midi, une pizza lui semblait donc être une excellente idée. Elle entraîna donc l'aveugle en direction de la pizzeria de laquelle se dégageait une appétissante odeur, elle poussa d'une main la porte vitrée avant de s'exclamer joyeusement.

- Bonjour tout le monde !

Le "tout le monde" en question consistant en l'espèce, d'un pizzaïolo d'une cinquantaine d'années et d'une jeune femme assise derrière une caisse enregistreuse, les deux les regardant avec incrédulité. Eve n'aurait su dire si leur regard était du au fait d'avoir vu une gamine d'une dizaine d'années traîner une aveugle dans leur restaurant, aux habits d'Eve et de Casey ou au fait qu'il n'était même pas encore 11h et qu'ils n'attendaient probablement pas de clients avant au moins encore une heure. Ne se laissant pas abattre par l'absence de réponse des deux, la fillette continua d'afficher une sourire rayonnant pendant plusieurs secondes, jusqu'à finalement entendre l'homme et la jeune femme grommeler quelque chose qui se rapprochait vaguement d'une salutation. Satisfaite, Eve hocha joyeusement la tête et recommença à tirer sur la main de Casey pour la faire avancer plus vite.

- Aller Casey ! Dépêches toi ! J'ai faim moi !

Son ton plaintif lui donnait un air particulièrement puéril, surtout en s'accompagnant de ses efforts totalement inefficaces visant à faire avancer Casey mais qui semblait beaucoup amuser le pizzaïolo et la caissière.

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Dim 28 Mai - 10:58



 


Welcome to the dream [feat Casey Williams]



Apparemment, Eve aussi avait envie d'une pizza, elle m’entraînait par la main avec un enthousiasme propre aux enfants, je tentais de suivre le pas tant bien que main pour la première fois depuis que j'avais perdue la vue quelqu'un me tirait ainsi, j'avais un peu de mal à suivre, aussi bien mentalement que physiquement, cela m'agaçait un peu, j'aimais pas le fait de pas avoir le contrôle, mon esprit restait fixé sur le regard d'Eve, je voulais au moins savoir à peu près ou j'allais, on entrait dans la pizzeria, déserte avec juste un homme et une femme derrière le comptoir, respectivement le pizzaïolo et la caissière, la seule chose qui me perturbait c'était le fait qu'ils étaient l'un comme l'autre des anges, avec une aura aussi lumineuse que le soleil au zénith, je retenais un juron, de toutes les pizzeria qu'il devait y avoir dans cette maudite ville, il fallait qu'on tombe sur une tenue par des anges, quelle poisse.

Bonjour tout le monde !

Je fis de mon mieux pour sourire mais j'avais du mal à cacher mon malaise, je sentais que c'était pareil pour les tenanciers, mais je pouvais pas non plus dire d'aller ailleurs comme ça sans raison, j'aurai pu inventer un mensonge si je n'avais pas moi même proposé de venir, je me trouvais dans une sacré situation, tant que les anges n'intervenait pas, je n'avais aucune raison de me battre.

Bonjour....

L'envie et l'entrain n'était absolument pas au rendez vous, et les anges répondirent avec la même envie et une pointe de dégoût dans la voix, je sentais arriver la catastrophe d'ici , mais Eve me tirait inlassablement le bras.

Aller Casey ! Dépêches toi ! J'ai faim moi !

Je tressaillais, elle venait de dire mon prénom, si les deux autres faisaient le rapprochement c'était cuit, sans mauvais jeux de mots. Je me laissais un peu emporté par ma pupille.

Oui, oui j'arrive, je réfléchis à ce que je vais prendre. Hmmmm,
je prendrais une 4 fromage s'il vous plait. Tu prendras quoi Eve?

On commandais ainsi les pizza et on allait s'installer, tranquillement, mon attention était rivée sur les anges, si je me concentrais pour lire dans leur pensée, Eve se douterai de quelque chose, je voulais pas lui dire que je pouvais lire dans sa tête pour l'instant, je gardais donc une oreille attentive sur eux et je décidais de lire dans leur pensées quand on mangerai.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 9 Juin - 1:11



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Casey ayant visiblement accepté de la suivre, Eve cessa de tirer sur son bras et laissa son regard vagabonder dans la pizzeria. Ce n'était probablement pas un bon critère pour juger de la qualité de la nourriture servie mais au moins l'endroit semblait bien entretenu, le carrelage en damier noir et blanc était propre et la dizaine de tables que contenait l'endroit avait été lustrées, brillant doucement sous la lumière de cette fin de matinée. Les murs étaient couverts de boiseries aux couleurs claires qui donnaient un aspect chaleureux à la pièce bien qu'un peu kitsch au goût d'Eve. L'enseigne de la pizzeria, une pizza coupée en neuf parts avec de petites ailes sur le côté avait été accrochée sur les murs sous forme de néon colorés qui clignotaient à intervalle régulier. C'était en définitif un restaurant de taille assez modeste mais qui disposait d'un certain cachet et Eve se demanda s'il était populaire en ville. Après tout, tout le monde aimait la pizza, elle doutait que les criminels soient une exception.  

Casey avait déjà formulé sa commande, prise au dépourvu, Eve porta son attention vers le comptoir derrière lequel se situait le pizzaïolo, un cadre contenant une liste des pizzas que l'on pouvait commander s'y trouvait, la fillette la parcourra du regard. La carte était assez classique et comparable à ce qu'elle aurait pu trouver là où elle habitait auparavant. Elle en ressentit une pointe de déception, la fillette aurait aimé découvrir de nouvelles choses en arrivant ici et il était clair que la nourriture n'en ferait pas partie. Néanmoins, tester de nouvelles saveurs se faisait toujours au risque de détester sa nouvelle découverte, Eve se souvenait encore avec effroi de sa brillante, l'adjectif étant ici des plus subjectifs, idée de mettre du jus de citron concentré dans la pâte à crêpes qu'elle était en train de préparer. Inutile de préciser que le résultat n'avait pas vraiment fait l'unanimité. Frissonnant à ce souvenir, elle se décida pour quelque chose de plus classique, elle avait trop faim pour prendre le risque de ne pas aimer ce qu'elle mangerait. Elle demanda donc poliment.


- Oh ! Je prendrais une pizza végétarienne, s'il vous plait.

Eve trotta en direction de la table qu'avait choisi Casey, la blondinette n'était pas végétarienne mais elle était loin d'être une grande consommatrice de viande, elle en mangeait rarement. Et puis elle devait faire attention à sa ligne, sa mère le lui avait toujours dit alors ça devait être important. Elle s'assit en face de l'aveugle et remarqua que les deux employés du restaurant semblaient lancer des regards en coin à sa toute nouvelle tutrice. La chose étonna Eve, est-ce qu'ils la connaissaient ? Pourtant Casey n'avait pas eu l'air des les reconnaître lorsqu'elles étaient entrées et d'ailleurs si elle avait connu les personnes travaillant ici, Eve supposait que l'aveugle les lui aurait présentées ou à tout le moins aurait mentionné cette information. Non, Eve était relativement sûre que sa tutrice ne connaissait pas personnellement les deux personnes qui étaient pourtant en train de faire des messes basses dans son dos. Elle fronça les sourcils face à cette apparente contradiction et mit un certain temps à trouver une solution : ce n'était pas parce que Casey ne les connaissait pas que l'inverse était forcément vrai aussi. Eve avait déjà observé quelque chose de similaire dans son école concernant une élève d'une autre classe. Quel avait été son nom déjà ? Blaise ? Blair ? La blondinette se souvenait des murmures et des ricanements qui accompagnaient partout cette fille à cause d'une rumeur qui l'avait concernait elle, sa meilleure amie et un garçon mais à vrai dire Eve n'y avait pas prêté attention du moins jusqu'à ce qu'elle se rende compte que tant que ses camarades radotaient sur ces trois personnes, ils ne s’intéressaient plus autant à elle et ça c'était totalement inacceptable, fort heureusement les choses étaient revenues à la normale après le transfert de l'une des deux filles. Quelle en avait-été la raison déjà ? Oh quelle importance !

Était-il possible que Casey elle aussi traîne une mauvaise réputation en ville ? Cela semblait être le cas et la fillette se demandait ce qu'il fallait faire pour avoir mauvaise réputation dans une ville de criminels. Elle doutait cela dit que l'aveugle lui réponde si elle le lui demandait, après tout cette dernière l'avait déjà frappé une fois lorsqu'elle l'avait accusé d'être une mauvaise personne et Eve n'avait pas envie de passer de statut d'enfant délaissé à enfant battu, si elle voulait une information, la totale franchise n'était peut-être pas la route à suivre, la fillette opta donc pour une voie détournée, elle préférait en général être directe, tourner autour du pot et tenter de rassembler péniblement des informations étaient des choses qui l'agaçaient, pourquoi les gens ne pouvaient pas juste lui dire ce qu'elle voulait savoir ? Eve sourit doucement et demanda d'un ton plein de curiosité.


- Dis Casey ! Pourquoi as-tu été choisi pour être ma tutrice ? As-tu des relations hauts placées ? Ou alors es-tu célèbre en ville ?

Pas très subtil, Eve s'en rendait bien compte mais la subtilité n'avait jamais été son fort et puis la fillette préférait voir ça comme une preuve de son innocence juvénile, c'était les adultes qui mentaient tout le temps sur leurs véritables intentions et qui parlaient toujours à mots couverts et Eve n'avait pas envie de leurs ressembler. Du coin de l’œil elle repéra la serveuse s'approcher de leur table et s'en désintéressa immédiatement, supposant qu'elle venait leur proposer une entrée ou de commander à boire.

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 9 Juin - 5:06



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Eve commandait après moi, une végétarienne, choix discutable pour un enfant, mais je la laissais faire pour l'instant, après tout elle faisait ce qu'elle voulait. Mais mes pensées et mes oreilles étaient orientés vers les anges, comment j'avais bien pus me mettre dans une situation pareille, comment j'avais pus laisser Eve me mener sans réfléchir, et moi sans contrôler où on allait. Pas bien Casey, pas bien, tu le savais pourtant que ça pouvait dégénérer, mais bien sûr tu n'avais pas fais attention. Les anges complotais, je sentais leur regard peser, et j'entendais leurs messes basses, pas clairement mais j'ai au moins pus entendre mon nom, complet, prononcé plusieurs fois, la situation évoluais de mal en pis, à cause de la bourde d'Eve, ils m'avaient reconnus, et apparemment ma réputation me précédais en vue de la peur que je sentais émaner des deux pizzaïolos. D'habitude j'aurai été fier de mon effet, mais un facteur entrait en jeu, Eve, il était hors de question qu'elle soit mêlée à ça, ce n'étais ni son monde, ni son combat, elle devra faire ses choix par elle même, ni ange, ni démon ne devra l'influencer et ça je m'en faisais serment.

Dis Casey ! Pourquoi as-tu été choisi pour être ma tutrice ? As-tu des relations hauts placées ? Ou alors es-tu célèbre en ville ?

Je tournais la tête, légèrement surprise vers ma pupille, j'avais les pensées rivées sur elle,
et pourtant j'avais oublié sa présence, je mis quelques seconde à me reprendre. Que lui répondre? Lui avouer la présence de magie? Lui mentir? Déformer la vérité? J'optais pour la troisième option. Je n'avais pas eu le temps de lui répondre que la serveuse venait à notre table. Prise encore une fois au dépourvu je n'ai pas pu lire dans ses pensées pour connaître ses intentions. Pas bien Casey, pas bien du tout. J'avais l'impression de m'enfoncer dans un bourbier dont j'allais avoir du mal à m'extirper.

Excusez moi, est ce que vous désireriez une boisson en attendant vos pizzas?

Tout était parfait, trop parfait, cela sentait mauvais, quelques choses allait pas, le pizzaïolo pouvait faire n'importe quoi, un rapport, s'armer, dans le meilleurs des cas préparer un pizza, j'étais pas fatiguée, mais user de mon pouvoir maintenant aurait été inutile, je comptais bien passer l'après midi sur ma boule de cristal à chercher des infos sur la villes,
ou au moins les souverain et l'avancement de cette guerre absurde entre démons et anges. Je restais d'apparence calme je ne voulais pas paniquer Eve, et je ne voulais pas provoquer les anges, il aurait été malencontreux que je doive tuer deux anges trop entreprenant le premier jour avec ma pupille.

Je vous en prie je prendrai une limonade, avec une paille si possible. Et toi?

Je tournais la tête vers Eve pour lui faire comprendre que je m'adressais à elle. La serveuse partait rapidement un fois les commandes prises, je profitais de cet instant où les deux anges étaient un cuisines pour répondre à Eve.

Et bien figure toi que je n'en sais pas plus que toi, j'ai simplement reçue une lettre ce matin me disant de venir sur la grande place pour accueillir quelqu'un dont j'ai été désignée le tuteur, je suis venue, je t'ai trouvée endormie sur la place, j'ai su que c'était toi, et je n'en sais pas plus. Tu apprendras que cette villes est plutôt mystérieuse, même les adultes sont loin de tout savoir ici, moi même je peux te donner des conseils, te faire visiter, te dire les endroits à éviter, mais son fonctionnement,
je serai incapable de t'en parler.

La porte de la cuisine grinçait, avec l'odeur de pâte cuite, je devinais que les pizzas arrivaient, chaudes et qui avaient l'air délicieuse, mais elles en avaient seulement l'air,
comment savoir si elles n'étaient pas droguées ou empoisonnées, plus le choix, je plongeait dans le passé proche de celui qui apportait les pizzas, je me coupait de la réalité et je me retrouvait dans la cuisine, l'étalement de la pâte, des ingrédients, la cuissons, rien ne semblait empoissonné, je poussais un léger soupir de soulagement, les plats n'étaient pas empoisonnés, et heureusement.

Et voilà pour vous mesdemoiselles, bon appétits.

C'est avec un sourire légèrement crispé que je répondais au chef.

Merci, je vous ferai signe pour l'addition.

Le chef repartait en cuisine et je me tournais vers Eve en souriant.

Et bien bon appétit Eve, et bienvenue à Damned Town, malgré notre passé commun de criminel, beaucoup essaye de se repentir, alors je pense que tu passeras quand même un bon moment ici, après tout, qui sait combien de temps tu resteras pour ton cas assez...exceptionnel.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Ven 16 Juin - 23:20



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve n'était pas une personne particulièrement observatrice, un effet secondaire fâcheux de son égocentrisme. Difficile de toujours comprendre ce qu'il se passe autour de soi lorsqu'on ne porte que peu d'attention à celles et ceux qui vous entourent. Néanmoins parfois, la curiosité d'Eve venait contrer cette tendance, la fillette voulait comprendre et guettait donc des signes le lui permettant. Elle remarqua donc que sa question avait pris sa tutrice de court, tant mieux, les gens surpris avaient plus de mal à mentir, il était même possible qu'ils divulguent des informations qu'ils n'auraient autrement jamais révélé. Casey semblait hésiter, cela conforta la blondinette dans son idée qu'elle avait mis le doigt sur quelque chose, et cela concernait Casey. La question étant, quoi donc ?

Avant que Casey ait pu lui répondre, elles furent interrompues par la serveuse qui vint leur demander si elles désiraient boire quelque chose. Eve reporta son attention sur la nouvelle arrivante, son sourire était forcé. Soit elle était une très mauvaise commerçante, soit leurs sourire lui demandait un réel effort et puisqu'elle ne connaissait pas Eve... La fillette plissa légèrement les yeux et reporta son attention sur la jeune femme assise en face d'elle, cette dernière avait déjà commandé et attendait désormais que la fillette fasse de même, ne voyant pas de carte des boissons sur la table, elle pencha doucement la tête sur le côté et demanda d'un air pensif.


- Oh je ne sais pas trop... Est-ce qu'il y a à Damned Town les mêmes boissons que là où j'habitais jusqu'à aujourd'hui ? Ne laissant pas le temps de répondre, Eve soupira avant de continuer. Oubliez ça, apportez moi une limonade aussi ça ira très bien merci.

La serveuse la regarda avec curiosité un instant, Eve soutint son regard se demandant ce qu'elle pouvait bien lui vouloir. La serveuse finit par acquiescer lentement de la tête avant de s'en aller en direction des cuisines. La fillette fronça les sourcils, elle ne l'avait pas fixée comme les passants un peu plus tôt sur la place de la mairie, il n'y avait pas la même lueur d'excitation morbide au fond de ses prunelles, elle n'était cela dit pas tout à fait sûre de ce que ce regard avait bien pu signifier. Peut-être était-elle étonnée de voir une enfant en compagnie de Casey ? Cette dernière n'avait pas l'air d'être du genre maternelle, mais il ne pouvait pas s'agir que de cela, le regard de la serveuse avait été déterminé, le regard d'une personne qui vient de prendre une décision importante. Eve manquait d'informations pour supposer plus avant. Une moue d'agacement voila son visage, elle n'aimait pas être tenue ignorante, les adultes trouvaient toujours une bonne raison pour ne pas tenir informé les enfants et ensuite se mettaient en colère lorsque leur ignorance les conduisait à faire des erreurs. Pourquoi ne voyaient-ils pas que tant de problèmes pouvaient être évités s'ils leurs avaient parlés au lieu de les maintenir dans le noir ? Eve soupira à nouveau, âmes damnées ou non les adultes restaient les mêmes.

La réponse de Casey accentua cette impression, elle avait éludé la question, Eve ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, après tout elles se connaissaient à peine et l'aveugle n'avait probablement pas envie de révéler des parties intimes de son passé à sa jeune charge. Eve tapota doucement du bout des doigts sur la table, si elles n'établissaient une relation de confiance minimale, leur cohabitation allait être des plus inconfortable. Après tout personne n'avait envie de vivre avec une personne dont elle se méfiait ? Passer son temps à regarder par dessus son épaule à se demander ce que l'autre pouvait bien manigancer. Non vraiment, cela n'avait rien d'attrayant. Eve sourit doucement, pour éviter cela la solution était évidente, elle devait faire en sorte que Casey lui fasse confiance, facile, elle avait pratiquement été élevée dans le seul but de plaire aux autres. La fillette savait se faire aimer, elle avait juste besoin de temps, elle trouverait son chemin jusqu'au cœur de Casey. Après tout elle était parfaite, on l'avait élevée pour ça.

Le pizzaïolo s'approchait de leur table avec leurs commandes, il les déposa d'un geste adroit en face d'elles avant de leur souhaiter bon appétit. La réponse de Casey bien que polie était tendue, crispée, la tension entre les trois ne semblait pas se dissiper. Eve quand à elle lui décocha un adorable sourire avant de le remercier joyeusement. L'homme sembla pris au dépourvu, hésita un instant avant de lui retourner timidement son sourire et de s'éloigner. Eve reporta son regard sur la pizza en face d'elle, elle avait l'air délicieuse, elles avaient visiblement bien fait de venir ici. La pizza avait été prédécoupée mais les parts étaient encore bien trop grosses pour la fillette, elle se saisit des couverts et entrepris de couper la pizza en petites bouchées qu'elle pourrait ensuite piquer avec sa fourchette. Il était hors de question qu'elle mange avec les mains, et si elle se tâchait ? Elle n'imaginait même pas ce que sa mère dirait ! A vrai dire, si, elle l'imaginait très bien. De plus elle ne possédait en définitif que la robe qu'elle portait, il valait donc mieux y faire attention. Elle piqua précautionneusement une bouchée avec sa fourchette et la porta doucement jusqu'à ses lèvres, prenant garde de ne pas se tâcher avec la sauce tomate. Elle ferma un instant les yeux et profita des saveurs qui se répandaient dans sa bouche, la pizza était aussi bonne qu'elle en avait l'air. Elle répéta le processus à plusieurs reprises avant de songer à répondre à sa tutrice. Elle avait volontairement pris son temps pour répondre, elle voulait amener Casey à voir les choses de sa perspective concernant sa présence à Damned Town et pour cela il valait mieux ne pas répondre sur le coup de l'émotion, il valait mieux tenter une autre approche. La fillette déposa ses couverts et haussa les sourcils.


- Exceptionnelle ? Oui j'imagine que ma situation l'est, il ne doit pas y avoir beaucoup d'innocents dans la ville des damnés. J'imagine que tu ne me crois pas mais réfléchis-y posément quelques instants, qu'aurais-je bien pu faire de si affreux à mon âge ? Tricher pour mes devoirs ? Je suis de loin la meilleure élève de ma classe je n'en ai pas besoin. Voler le goûter de mes amies dans la cour de récréation ? Ce n'est pas la peine, les gens sont heureux de partager avec moi sans que j'ai besoin de recourir au larcin. Eve rit doucement. Non vraiment je ne vois pas ce que j'ai bien pu commettre de si terrible. Mais imaginons un instant que cela soit le cas, que j'ai commis quelque acte abominable et n'en ai plus aucun souvenir, je suis encore assez jeune pour ne pas être considérée comme responsable de mes actes, la faute incomberait alors logiquement à mes parents. Eve secoua la tête avec dérision. Alors j'imagine que oui, je vais rester ici un moment puisque je n'ai aucune faute de laquelle me repentir, pas d'expiation à mener. Je ne suis pas une criminelle et je n'ai rien à me reprocher.

Eve sourit avec amusement alors que le silence s'installait, elle imaginait par avance l'expression de choc sur le visage de sa tutrice. Elle n'était pas uniquement un joli minois, elle était aussi brillante, un véritable prodige dissimulé par son immaturité affective. Elle se doutait que Casey ne se laisserait pas charmer par son visage d'ange, après tout la jeune femme était aveugle, elle décida donc d'avoir recours à quelque chose qui parlerait probablement plus à sa tutrice : la logique.

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Dim 2 Juil - 16:19



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Le patron et la serveuse avaient décidé de passer à l'action, ils allaient tenter de m'arrêter, et de me tuer si je résistais, bref ça pouvait pas être pire, j'allais devoir tuer deux anges trop entreprenant et en plus ma nouvelle pupille allait tout voir, quelle plaie, cela allait me compliquer la tache, en plus de la traumatiser j'allais devoir me retenir pour ne pas commettre les boucheries dont je suis habituellement responsable.

Exceptionnelle ? Oui j'imagine que ma situation l'est, il ne doit pas y avoir beaucoup d'innocents dans la ville des damnés. J'imagine que tu ne me crois pas mais réfléchis-y posément quelques instants, qu'aurais-je bien pu faire de si affreux à mon âge ? Tricher pour mes devoirs ? Je suis de loin la meilleure élève de ma classe je n'en ai pas besoin. Voler le goûter de mes amies dans la cour de récréation ? Ce n'est pas la peine, les gens sont heureux de partager avec moi sans que j'ai besoin de recourir au larcin.

Je tournais la tête vers ma pupille qui riait innocemment, mademoiselle est parfaite ou du moins elle le pensais, mais tel Icare elle se brûlait les ailes à voler trop prêt du soleil, et j'allais la faire redescendre d'un étage très vite.

Non vraiment je ne vois pas ce que j'ai bien pu commettre de si terrible. Mais imaginons un instant que cela soit le cas, que j'ai commis quelque acte abominable et n'en ai plus aucun souvenir, je suis encore assez jeune pour ne pas être considérée comme responsable de mes actes, la faute incomberait alors logiquement à mes parents.

C'est pas bien de rejeter la faute sur les autres, décidément elle les accumulait, mais elle allait vite se rendre compte de son erreur, si elle était capable de réfléchir aussi loin cela rendait les choses intéressantes mais elle ne pourra jamais m'avoir avec son petit jeu, elle avait beau être la seule à être capable de me mentir elle était un livre ouvert, une sale petite peste égoïste et naïve, finalement le timing des ces salaud d'anges va pouvoir me servir pour lui donner sa première leçon.

Alors j'imagine que oui, je vais rester ici un moment puisque je n'ai aucune faute de laquelle me repentir, pas d'expiation à mener. Je ne suis pas une criminelle et je n'ai rien à me reprocher.

Je me met à ricaner, moqueuse et condescendante au possible, je retire mes lunettes et je la "fixe" de mes yeux rouge sang, brûlé par une mage inconnue, je voulais qu'elle se sente mal, qu'elle sache que la perçait de part en part, que le moindre recoin de son âme m'était dévoilé et qu'elle ne pouvait pas se cacher.

Oh oui, moi je suis parfaite et les autres font toutes les erreurs, je suis irréprochable, pff, conneries,
si tu es ici c'est pour les même raison que n'importe qui, te croit pas au dessus, tu ne vaux pas mieux que nous et vu le peux que je viens de voir, tu vaux même moins que certaine personnes en villes, tu te crois bonne et gentille et parfaite, tu n'es qu'une salle égoïste incapable de te mettre à la place des autres, tu te fiches des émotions, pensée, sentiments de ceux qui sont en face de toi,
qu'ils souffrent? Je m'en fiche j'ai ce que je veux donc ils l'ont mérité. Et tu dis ne rien avoir à te reprocher? Permet moi d'en douter, on ne ment pas à la magie, j'en sais quelque chose, croit moi... Tu sais, il n'est pas rare que lorsque que les enfants voinet ou commettent quelques choses que leurs petits esprits faibles et incompétents comme le tiens ne peuvent supporter, ils oublient ou effacent volontairement ceci de leur mémoire, mais tu as raison sur un point, qu'est ce qu'un enfant à bien pu faire pour se retrouver ici, car en effet ils n'ont pas la même perception de la morale que les adultes et leurs bêtises sont généralement la faute des parents, et pourtant te voilà, toi tu penses que tu n'as rien fait, mais j'ai une opinion différente, car la magie c'est comme un robot, ça ne commet jamais d'erreur. Je pense que tu as fais quelques choses, quelques choses de si horrible que cette ville ne peut ignorer malgré ta condition d'enfant, ce qui fait probablement de toi, la personne avec le crime le plus lourd dans cette ville, le plus innommable, c'est toi qui l'a commis à tel point que même ta mémoire et ton esprit refuse de l'admettre. Alors maintenant range moi cette assurance naïve parce que tu n'as aucune idée dans quel merdier tu viens d'atterrir et sans quelqu'un comme moi pour assurer tes arrières le seul endroit ou on te retrouvera c'est dans une tombe et j'en veux pour preuve ce qui va arriver dans les prochaines minutes, à mon signal tu te planque sous la table et tu n'en sors pas, compris, si tu ne m'obéis pas je jure qui si tu n'es pas morte tu passera la pire première semaine de ta vie.

En effet la serveuse approchait de notre table, une arme à la main, un revolver dont elle venait d'enlever la sécurité, je l'ai entendue à temps, je rapprochais ma canne de mon corps discrètement. La serveuse était à présent à côté de moi, elle braquait le pistolet contre ma temps, elle venait de l'armer, le cliquetis métallique si vulgaire des armes à feu ne me trompais pas.

Casey Williams, vous allez nous suivre sans faire d'histoire, sinon on sera obligé vous abattre, vous et votre amie.

Il y a une seule chose que je n'ai su contrôler à ce moment là, mon sourire, j'avais réafficher mon sourire carnassier que j'affichais avant.

Que vous m'en vouliez à moi ne me dérange pas, mais laissez Eve en dehors de ça, elle n'y est pour rien, mais par contre vous vous feriez mieux de courir, vous risqueriez de vous faire mal. MAINTENANT!!

C'était le signal, j'ouvrai ma canne pour laisser les lames qu'elle renfermait, s’échapper et faire à nouveau couler le sang, d'une lame je déviais le pistolet qui ne me laissait qu'une éraflure sur la joue, au quart de tour je renversais la serveuse et je lui plantais une lame dans la nuque, rapide et sans douleur, le problème était que je n'avais aucune idée d'ou se trouvait le pizzaïolo. C'est une balle dans mon épaule qui répondit à ma question, il était juste en face de moi, je fléchissais d'un genoux sous la douleur en criant de rage et bien sur parce que ça faisait putain de mal, mais pas le temps de s’apitoyer là dessus, l'adrénaline prenant le dessus je me relevais et me précipitais sur le tenancier et je lui sautai dessus tel un animal enragé et je luis plantais les deux lames de chaque côté de sa nuques, mort aussi sur le coup, je nettoyais mes lames dans son tablier et je les rengainais, je prenais quelques secondes, voir minutes pour me calmer, et je me relevais.

C'est bon Eve! Tu peux sortir.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Mer 5 Juil - 17:11



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve observa sa tutrice avec incrédulité et une pointe de déception. Elle ne s'était pas attendue à ce que Casey aille dans son sens immédiatement mais elle avait supposé qu'elle admettrait qu'il existe une possibilité qu'elle soit innocente, qu'elle lui laisse le bénéfice du doute. Après tout ses arguments étaient tout ce qu'il y a de plus raisonnables. Elle n'était qu'une enfant et à sa connaissance aucun système ne la condamnerait quoi qu'elle ait pu commettre, personne ne considérait que quelqu'un de si jeune puisse être responsable de ses actes, c'était un fait indéniable. Et pourtant l'aveugle l'avait balayé d'un revers de main comme s'il s'agissait de quelque chose de grotesque et ridicule. Visiblement il ne servait à rien de discuter avec Casey, elle avait par avance décidé que la fillette était coupable et partait de cette conclusion pour construire ses raisonnements ce qui était une très mauvaise façon de faire qui relevait plus du dogme irrationnel que de la réflexion. Au final décida Eve, sa nouvelle tutrice était pleine de préjugés, elle ne savait rien de ce qui avait pu arriver à la fillette, de ce que sa vie avait pu être ou ne pas être. Elle ne savait rien ni des motivations profondes de la blondinette, ni des causes de ses actes. Et pourtant elle était persuadée de déjà connaître la nature profonde de l'enfant, elle avait tort.

Au fur et à mesure du flot de paroles de Casey, l'incrédulité laissa place à la colère. La brunette devenait tout simplement insultante ! Elle serra les poings, les jointures de ses doigts devenant blanches, aurait-elle eu plus de force que ses ongles se seraient enfoncés dans ses paumes. Son corps tremblait légèrement sous l'effet de la rage. De quel droit cette parfaite inconnue se permettait-elle de la rabaisser de la sorte ? Si sa fureur ne l'avait pas rendue temporairement aphone elle aurait d'ailleurs froidement pointé le paradoxe des propos de Casey, elle affirmait qu'elle valait moins que certains en ville et pourtant elle ne savait pas pour quelle raison Eve était ici et ce qu'elle avait pu commettre ce qui était contradictoire. D'ailleurs lorsque l'absence de preuve que l'on ait commis le moindre crime devenait une preuve de culpabilité, on touchait vraiment le fond de l'argumentation logique. Parce qu'en définitif c'était ça que prétendait sa tutrice, le fait qu'elle n'ait pas de souvenir d'avoir fait quoi que ce soit de répréhensible était, selon elle, la preuve qu'elle avait fait quelque chose de mal mais l'avait oublié. En raisonnant ainsi, autant tout de suite condamner immédiatement la quasi totalité de l'humanité. La blondinette ferma les yeux, respirant lentement, elle reprit peu à peu la maîtrise de ses émotions, elle desserra doucement les poings et posa ses mains à plat sur la table. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, ses pupilles se firent froides, vides de toute émotion. Inconsciemment elle retomba dans un schéma de pensée qu'elle avait appliqué à ses parents il y a longtemps, lorsqu'une personne vous fait souffrir, poussez la aussi loin de votre cœur que possible et traitait la de la façon qui la rendra inoffensive : avec indifférence. C'est ce qu'elle avait fait avec ses parents qui ne s'étaient intéressés à elle que pour ce qu'elle pouvait leurs apporter alors elle avait peu à peu arrêté de chercher leur affection, elle les avait lentement poussés loin d'elle, non pas que cela ait été particulièrement complexe avec le peu d'attention qu'ils lui avaient accordée. Si Casey désirait que leur relation soit basée sur le même principe, Eve n'aurait aucun mal à s'en accommoder, après tout elle avait des années d'expérience à s'occuper seule d'elle-même, à vivre avec des gens qui étaient de quasi étrangers, non vraiment elle remarquerait à peine la différence.

C'est pourquoi lorsque Casey finit sa tirade en lui donnant un ordre, la fillette dut se retenir de ne pas lui rire au nez, alors quoi ? Elle espérait qu'après avoir passé plusieurs minutes à ne faire que la dévaloriser elle allait être obéie au doigt et à l’œil ? La blondinette s'apprêtait à se lever et à tout simplement s'en aller sans demander son reste lorsqu'elle aperçut la serveuse s'approcher une arme à la main. Sur l'effet de la surprise ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche s’entrouvrit légèrement. Elle n'avait jamais vu d'arme de sa vie et demeura paralysée par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle avait l'impression d'avoir quitté le monde réel et d'être dans un film. Elle retrouva ses esprits pendant que la jeune femme ordonnait à Casey de la suivre et dut admettre qu'elle ferait effectivement mieux de se cacher, elle était tout simplement incapable d'aider dans cette situation et après ce que l'aveugle lui avait dit, elle n'était pas non plus sûre d'en avoir envie. Elle ne put cela dit pas s'empêcher de répliquer avec amertume à la serveuse, avant de se mettre à l'abris sous la table.


- Elle n'est pas mon amie.

Elle entendit un coup de feu suivit de bruits de lutte se terminant par un horrible bruit de gargouillis, sous ses yeux, à à peine deux ou trois mètres, se trouvait désormais le corps de la serveuse. Celle-ci semblait tendre le bras vers elle et par réflexe Eve recula précipitamment jusqu'à ce que son dos vienne frapper le pied de la table. Alors que le bruit d'un deuxième coup de feu retentit, la fillette comprit que la jeune femme tendait probablement plutôt le bras vers son arme qui lui avait échappé des mains dans la bagarre et avait glissé près d'Eve. La blondinette s'en empara et pressa le métal froid contre sa poitrine, comme on serre un doudou la nuit pour éloigner les mauvais rêves. Les bruits du combat semblaient s'être arrêtés. Eve sortit furtivement la tête de sous son refuge improvisé. Le pizzaïolo était lui aussi allongé sur le sol, mort. Casey prononça son nom, Eve tressaillit et recula d'un pas dans l'autre direction. La peur plus qu'évidente sur son visage, son cœur battant la chamade devant le carnage qui a si vite remplacé ce qui était il y a encore à peine quelques instants, une scène des plus ordinaires. Ses pupilles affolées se posèrent sur la cause de cette scène de cauchemar, Casey. Elle recula de nouveau avant d'instinctivement pointer l'arme qu'elle serrait encore contre elle en direction de l'aveugle et de chuchoter précipitamment.

- Ne m'approches pas.

L'arme tremblait légèrement entre ses mains, elle était plus lourde qu'elle ne l'aurait cru mais elle lui donnait l'illusion de contrôler la situation. Après tout, même si elle n'avait jamais utilisé de pistolet, à cette distance il était très improbable qu'elle rate son tir. C'était bien là la merveilleuse et affreuse révolution qu'avait apporté les armes à feu, peu importe que votre opposant ait des décennies d'entraînements au combat, une simple pression de la détente et sa vie se terminait dans une explosion de poudre noire. Le morceau de métal entre ses mains l'ayant rassurée, Eve réussit peu à peu à dominer sa peur et remarqua enfin la blessure de sa tutrice. Une expression d'inquiétude s'attarda sur ses traits qui fut cela dit vite remplacée par de la colère au souvenir des mots durs de Casey. C'était cette personne qui l'avait accuser de tous les maux, cette personne qui avait pris deux vies avec tant de facilité qu'il était clair que ce n'était pas la première fois. Le canon de l'arme toujours pointé vers la brunette, elle s'exprima sur un ton sarcastique.

- Quels étaient tes mots déjà ? Ah oui ! Je vaux moins que beaucoup en ville... Et pourtant ce n'est pas moi qui ne peut visiblement pas rentrer dans un restaurant sans manquer de me faire assassiner. Tu as dit que ce qui allait se passer dans les prochaines minutes prouverait à quel point cette ville est dangereuse et à quel point j'avais besoin de toi. Mais la seule chose qui a été prouvée c'est que c'est ta présence qui m'a mise en danger. Crois-tu avoir battu une sorte de record ? Je veux dire je suis sous ta responsabilité depuis à peine deux heures et tu m'as déjà mise dans une situation de vie ou de mort ! Oui cette ville est clairement dangereuse mais visiblement elle l'est encore plus quand tu es là !

La fillette marqua une pause, ses yeux passant brièvement de la caisse enregistreuse à la porte du restaurant avant de se replanter sur Casey et de continuer plus froidement.

- Je me demande comment une personne qui a commis le crime le plus lourd de cette ville, le plus innommable, réagirait dans cette situation ? Dit-elle, reprenant volontairement les mots que l'aveugle avait utilisé pour la décrire avant de continuer d'un ton railleur. Une idée Casey ? Moi je pense qu'elle te tirerait dessus avant d'aller vider la caisse de la boutique et de s'en aller, ça ne serait même pas du vol après tout tu as déjà tué les propriétaires de cet argent. C'est ce que ce genre de personne ferait n'est-ce pas ? Je serais rentrée ici désarmée et fauchée et je ressortirais avec une arme et surement assez d'argent pour survivre quelques jours.

Eve prit plusieurs respirations profondes pour tenter de se calmer et de reprendre le contrôle de ses émotions. Elle baissa lentement l'arme avant de la laisser tomber sur le sol. L'état de choc dans lequel les événements récents l'avaient plongé se dissipant peu à peu. Elle plongea son regard dans les abîmes rougeâtres qui tenaient lieu d'yeux à l'aveugle.

- Mais plutôt que mes hypothétiques crimes si l'on parlait des tiens ! Parce qu'ils me mettent en danger moi aussi juste en étant à côté de toi alors clairement j'ai le droit de savoir pourquoi j'ai failli mourir à l'instant et si je reste à tes côtés j'imagine que ça arrivera à nouveau. Alors dis moi, il faut faire quoi de si affreux pour que même les employés de restaurant veuillent ta mort ? Qui es-tu exactement Casey Williams ?

Ayant fini, la fillette tourna vivement la tête pour ne pas avoir à faire face à la brunette et serra les dents pour ravaler les larmes qu'elle sentait lui monter aux yeux. Elle sentait que son corps tremblait de nouveau mais n'arrivait pas à l'empêcher. Hier encore elle rentrait des cours, parlait et riait avec ses camarades de classe avant de s'occuper de son frère en l'absence de leurs parents. Et ce matin on lui annonçait qu'elle était un monstre et on la jetait dans un lieu inconnu remplis de gens près à se tuer à la moindre occasion. Qu'avait-elle bien pu faire pour mériter ça ?

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Mer 5 Juil - 19:58



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Tout ça parce qu'on est allé dans la seule pizzeria de tout la ville qui était tenue par des anges, maintenant j'avais affaire à une enfant effrayée et qui pointait une arme chargée sur moi, décidément j'allais devoir m'armer de patience pour faire redescendre la tension, je soupirais encore un long moment, je voulais pas les tuer, j'aurai préférer qu'ils se contentent de m'avertir ou de se dégonfler, ça m’embêtait d'en arriver là à chaque fois, mais à chaque fois c'est eux ou moi.

Ne m'approches pas.

Je levais les mains en l'air et je jetais ma canne au sol, et je m'asseyais doucement en tailleurs, je portais rapidement une main à mon épaule, la balle était toujours là, et je saignais abondement il ne fallait que je tarde à me soigner sinon l'anémie me guettait.

Quels étaient tes mots déjà ? Ah oui ! Je vaux moins que beaucoup en ville... Et pourtant ce n'est pas moi qui ne peut visiblement pas rentrer dans un restaurant sans manquer de me faire assassiner. Tu as dit que ce qui allait se passer dans les prochaines minutes prouverait à quel point cette ville est dangereuse et à quel point j'avais besoin de toi. Mais la seule chose qui a été prouvée c'est que c'est ta présence qui m'a mise en danger. Crois-tu avoir battu une sorte de record ? Je veux dire je suis sous ta responsabilité depuis à peine deux heures et tu m'as déjà mise dans une situation de vie ou de mort ! Oui cette ville est clairement dangereuse mais visiblement elle l'est encore plus quand tu es là !

Je souris, un peu ironiquement, elle avait pas tort dans un sens, en effet je n'étais la personne la plus qualifiée pour m'occuper d'elle, je vivais dangereusement et ma personne laissait une réputation certaine derrière elle, donc oui je la mettais indirectement plus en danger, mais que pouvais-je y faire, j'avais été désignée comme tutrice, alors que plein d'autres gens étaient mieux placé que moi pour ça, et pourtant on était là comme ça, elle pourrait m'abattre, pas que ça me gène des masses, ya pire qu'une balle pour mourir après tout.

Je me demande comment une personne qui a commis le crime le plus lourd de cette ville, le plus innommable, réagirait dans cette situation ?

Il s'attarderait pas sur des détails et m'aurait abbatu depuis longtemps, mais je ne pense pas que ce soit la bonne réponse.

Une idée Casey ? Moi je pense qu'elle te tirerait dessus avant d'aller vider la caisse de la boutique et de s'en aller, ça ne serait même pas du vol après tout tu as déjà tué les propriétaires de cet argent. C'est ce que ce genre de personne ferait n'est-ce pas ? Je serais rentrée ici désarmée et fauchée et je ressortirais avec une arme et surement assez d'argent pour survivre quelques jours.

Je souris moqueuse, décidément elle sous estimait le danger de cette ville, très clairement, une enfant qui tremblait de peur rien qu'au fait de tenir une arme qui voulait se mettre à braquer des magasins, je lui souhaitais une mort sans trop de douleurs si elle voulait réellement s'y mettre.

Mais plutôt que mes hypothétiques crimes si l'on parlait des tiens ! Parce qu'ils me mettent en danger moi aussi juste en étant à côté de toi alors clairement j'ai le droit de savoir pourquoi j'ai failli mourir à l'instant et si je reste à tes côtés j'imagine que ça arrivera à nouveau. Alors dis moi, il faut faire quoi de si affreux pour que même les employés de restaurant veuillent ta mort ? Qui es-tu exactement Casey Williams ?

Je continuais de presser ma blessure et je me relevais pour aller arracher un morceau de tablier du gérant, je retirais mon T-shirt pour me faire un bandage de fortune, je décidais de m'occuper de la balle plus tard, quand on sera rentré à l'appart, une fois que j'eu finis je remettais mon T-shirt, heureusement le sang ne se voyais pas trop sur des tissus noirs. J'avais mal mais c'était supportable. Je revenais face à Eve et je lui retirais l'armes des mains et j'allais chercher celle du pizzaïolo pour les jeter dans la poubelle. Et je retournais m'asseoir en tailleur là ou Eve venait de me braquer.

Qui je suis... Beaucoup te donneront des définition différentes, mais je suis pas plus adulte que toi, j'ai à peu près 20 ans, j'ai arrêter de compter mon age depuis le temps, mais bon plutôt que spéculer sur ce que je suis ou pas, je vais te raconter mon histoire, tu te feras ton propre avis, et si tu veux fuir rien ne t'en empêche, j'irai poser des fleurs sur ta tombe toute les semaines si tu le fais. Enfin, le début de ma vie est plus ou moins comme l'a été le tiens, des frère et sœur, des parents, jusqu'à mes 8 ans tout allait à peu près bien à l’exception près que mes parents étaient très pauvres et on arrivait pas à s'en sortir, on avait pas assez d'argent, alors ils m'ont vendues, enfin loués devrai je dire, pour rendre une certain type de service, tu es à mon avis assez grande pour que je te l'explique mais ça prendrai trop de temps, j'ai vécu comme ça jusqu'à mes 16 ans environs, j'ai rencontré mon premier amour, Valérian, il m'a appris à me défendre, et m'a sorti de cette situation que me détruisait, mais mes parents voyaient pas ça du même œil et nous a dénoncé a la police, lui a été torturé et tué devant mes yeux, en effet je n'ai perdue la vue que plus tard, moi ils m'ont laissé en vie, rongé par la colère et la haine j'ai souhaité leur mort à tous, j'étais plus dangereuse qu'un animal sauvage, mais à ce moment s'est déclenché une espèce de phénomène je suis tombé dans le coma pendant près d'un ans, je me suis réveillée à l’hôpital, aveugle, j'ai touché l'infirmière et j'ai vu l’intégralité de sa vie, chaque moments de sa vie à sa mort, depuis je suis pourvu de ce "dons", un don de voyance, dans la panique je l'ai aussi tuée et je me suis enfuie, j'ai trouvé cette canne qui ne me quitte jamais depuis, et j'ai vécu dans la méfiance, la douleur et le mépris pendant tout le reste de ma vie, depuis peux je me suis rendu compte de ce que j'étais devenue, depuis j'essaye de refaire ma vie, de tourner la page, retrouver la petite fille que j'étais avant tout ça, trouver une raison de vivre, car pour être franche, si tu m'avais tiré dessus ,j'en aurai été plus heureuse qu'autre chose.

Je prenais une grande inspiration, je retournais mettre mes lunettes que j'avais laissée posées sur la table, seulement pour camoufler les larmes qui avaient commencer à couler, en réalité il n'en était rien, ma voix tremblait, je n'arrêtais pas de renifler, non décidément il y avait encore du boulot à faire.

Alors ou j'ai du me défendre, et j'ai même été cruelle, mais j'essaye de laisser cette vie derrière moi, alors oui je juge durement, je suis condescendante et arrogantes, et même si je suis capable de meurtre sans ciller, c'est parce que dans la plupart des cas c'est ma vie contre celle des autres... Alors juge moi, pourris moi, tue moi même si ça te chante pour ce que j'en ai à faire, je te préviens juste que ça collera à ta conscience et que le sang reste indélébile sur toi, moi j'ai trop tué pour laisser une gamine comme toi se salir les mains de mon vivant alors si tu compte vivre à la dure, vas y, mais je ne te laisserai pas te corrompre comme moi je me suis corrompue, pas de mon vivant.  

Je m'asseyais à notre table, le bandage était déjà trempé, il fallait absolument que j'aille me soigner, je me levais prestement vers la porte.

Bon je dois faire sortir cette balle, tu me suis ou tu comptes t'enfuir?
 


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Mer 19 Juil - 13:07



Welcome to the dream
feat Casey Williams
Eve écouta avec attention le récit que lui fit Casey de sa vie, elle semblait sincère et la fillette se retint de l'interrompre bien que certains détails lui aient échappée. Elle n'était pas sûre d'avoir compris ce que la jeune femme avait voulu dire lorsqu'elle évoquait des services qu'elle avait du rendre, mais puisque cette dernière avait promis de lui expliquer cela plus tard, elle la laissa continuer. Casey continua son histoire, sa rencontre avec un jeune homme, l'aide qu'il lui avait apportée avant d'être tué et sa quête de vengeance qui en avait suivi. La blondinette fronça les sourcils, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi la jeune femme avait réagi de la sorte. Pourquoi ne pas avoir juste cherché quelqu'un d'autre ? Elle supposa que son incompréhension était liée au fait que les actions de Casey avaient été dictées par deux émotions : l'amour et la haine. Oh, Eve savait ce que ces deux émotions étaient, elle avait lu des livres racontant des histoires d'amours éternels et de terribles vengeances, elle avait vu des films mettre en scène ces mêmes histoires mais pour ce qu'il s'agissait de les ressentir, rien n'était moins sûr. Elle se souvenait avoir aimé ses parents il y a longtemps, mais il ne s'agissait plus que d'un lointain souvenir, vaporeux et presque oublié, comme un rêve qui vous glisse entre les doigts une fois réveillée. De manière générale, la fillette n'était pas une personne très émotive, il lui arrivait bien sûr de ressentir colère ou joie mais elle maintenait ses émotions sous contrôle préférant adapter sa réaction à ce que les gens autours d'elle souhaitaient voir. Le parfait caméléon social, affichant presque toujours la bonne couleur, non pas pour passer inaperçu comme c'était le cas de l'animal en question mais au contraire pour attirer l'attention. C'était ainsi qu'on l'avait élevée et c'est ainsi qu'elle existait, l'amour et la haine n'avaient pas leur place dans sa vie.

La fillette écarquilla les yeux, stupéfaite, Casey disait avoir des dons de voyance ! La blondinette se demandait ce que ce don pouvait bien recouvrir, voyait-elle l'avenir ? Pouvait-elle parler avec les morts ? Lire dans les pensées peut-être ? Il est vrai que l'aveugle prétendait en savoir beaucoup sur Eve alors qu'elle ne lui avait que peu parlé d'elle. Avait-elle observé le passé de la fillette dans une boule de cristal ? L'idée intriguait l'enfant qui aurait bien aimé observer la façon dont Casey pratiquait son art. Les yeux d'Eve se portèrent sur la plaie que Casey pressait de ses mains au niveau de son épaule, ce n'était peut-être pas le bon moment pour demander une démonstration. Elle mit cela dit l'idée dans un coin de son esprit pour plus tard. C'était peut-être pour cela qu'on avait demandé à Casey de s'occuper d'elle, après tout Eve aussi était une sorcière même s'il ne lui semblait pas avoir de don de voyance. Instinctivement, l'une de ses mains se porta à son avant-bras qu'elle commença à serrer. S'en rendant compte, elle relâcha lentement son étreinte, prenant garde de ne pas remonter les manches longues de sa tunique ce qui dévoilerait la chair meurtrie de ses bras. Elle reporta son attention sur Casey, ce sera l'un des avantages de vivre avec une aveugle, songea-t-elle. Il ne sera pas bien difficile de dissimuler l'état de ses bras, elle n'avait pas spécialement envie d'avoir cette discussion avec qui que ce soit, elle imaginait que ses cicatrices susciteraient la pitié et ce n'était pas un sentiment qu'elle souhaitait susciter chez autrui. Et puis après une telle découverte, on lui demanderait une explication sur l'origine de ses cicatrices, elles étaient trop nombreuses et leurs formes trop particulières pour qu'elle puisse prétendre à une simple chute. Elle pourrait toujours prétendre ne pas se rappeler, ce ne serait qu'un demi-mensonge, elle se souvenait de l'ensemble mais les détails étaient flous et embrouillés, elle avait besoin de temps pour remettre de l'ordre dans ses souvenirs. Casey était d'ailleurs mal placée pour lui reprocher de ne pas tout lui avoir dit après tout elle aussi avait omis certaines parties de son histoire. Eve doutait qu'elle ait menti mais elle lui avait servi une vérité incomplète. En effet son histoire n'expliquait pas pourquoi on avait essayé de la tuer il y a quelques instants. Certes, il était probable que dans sa quête de vengeance elle ait à son tour blessé des personnes qui voudraient alors se venger d'elle mais des employés de restaurant ? C'était improbable. Non, il manquait des pièces à l'énigme qu'était Casey Williams.  

Eve observa l'aveugle remettre ses lunettes de soleil d'un regard pénétrant. La brunette n'espérait tout de même pas lui dissimuler ses larmes ? La fillette avait quasiment élevé son petit frère seule, un chouineur invétéré  qui avait très souvent essayé la même chose parce que "les garçons ne doivent pas pleurer devant les filles". Les astuces, elle les connaissait et d'ailleurs Casey n'était pas très douée, le léger tremblement de sa voix et le fait qu'elle semble subitement enrhumée et n'arrête pas de renifler n'étaient pas très discrets ! Elle poussa un léger soupir, par certains aspects Casey lui rappelait Adam, oh la jeune femme était bien plus autonome et indépendante que son frère mais en cet instant elle semblait posséder la même vulnérabilité qu'elle avait tant vu chez lui. Elle ne put retenir un léger sourire, c'était à se demander qui allait devoir s'occuper de qui. La jeune femme en question souhaitait visiblement partir, compréhensible au vue de sa blessure. La fillette se demanda ce qu'elle pouvait bien ressentir en cet instant. Était-elle uniquement concentrée sur sa propre survie ou s’inquiétait-elle qu'Eve refuse de la suivre et l'envoie balader ? Elle s'approcha en silence de l'endroit où se tenait Casey et donc par conséquent de la sortie de la boutique, elle s'arrêta à hauteur de la jeune femme, celle-ci lui parut tendue, elle soupira un nouvelle fois avant de se placer du côté où Casey était blessée pour lui permettre de prendre appui sur elle. Après tout bien que sa plaie soit à l'épaule, la fillette doutait qu'on se déplace avec autant de facilité avec une telle blessure et bien qu'elle ne soit pas particulièrement forte, une personne sur laquelle s'appuyer aiderait sa tutrice à avancer.


- J'espère que tes connaissances en médecine sont meilleures que les miennes ou alors que tu sais où trouver un docteur rapidement. Mes compétences en la matière se limitent à soigner les égratignures que mon frère se faisait aux genoux et aux mains et je doute qu'un peu de désinfectant et un pansement aient beaucoup d'effet sur une blessure par balle. Elle marqua un temps d'arrêt avant de continuer sur un ton amusé. Oh ! Et si tu mets du sang sur ma tunique, je t'assassine dans ton sommeil !


____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Dim 13 Aoû - 23:40



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Qu'est ce que cela m’énervait d'être faible comme cela, mais en même temps je me disais que cette histoire aura toujours le même impact sur moi et que je ne faisais que remuer le couteau dans la plaie, mais la majorité de mon attention était portée sur Eve,
qu'allait elle choisir? Allait elle partir? Rester? Et le sang coulait toujours plus de mon bras qui commençait à s'engourdir. Soudain, sans que je m'en rende compte je sentais les cheveux de la petite fille, comme si elle voulait m'aider à marche.

J'espère que tes connaissances en médecine sont meilleures que les miennes ou alors que tu sais où trouver un docteur rapidement. Mes compétences en la matière se limitent à soigner les égratignures que mon frère se faisait aux genoux et aux mains et je doute qu'un peu de désinfectant et un pansement aient beaucoup d'effet sur une blessure par balle.

Elle marquait une pause pendant laquelle j'arquait un sourcil, elle avait un sacré sang froid pour rebondir sur de l'humour après la crise qu'elle venait de me faire, je pourrai presque en tirer des leçons, mais l'heure n'était pas aux enseignements, mais aux soins et mon bras se chargeait avec aisance de me le rappeler.

Oh ! Et si tu mets du sang sur ma tunique, je t'assassine dans ton sommeil !

J'éclatais de rire, même si c'était pas le but je la trouvais adorablement ridicule, je m'imaginais la gamine tout renfrogné avec son air enfantin en train d'essayer de me porter, alors que ma tête tournait en pleine anémie.

Tu peux toujours essayer, mais on va retourner chez moi, j'ai le matériel nécessaire pour me soigner,
c'est pas la première fois que je me prend une balle et surement pas la dernière, aller faut qu'on se magne, en sortant d'ici tu prend la deuxième à droite puis la troisième à gauche, l'immeuble avec la façade grises.

Je forçais Eve à se mettre en marche, d'accord ou pas d'accord d'ici 30 minutes environs j'allais m'évanouir, et je comptais pas aller voir un toubib et laisser des traces, déjà que les deux abrutis de la pizzeria avaient surement contactés leurs supérieur je voulait pas qu'on retrouve ma trace, et encore moins ou j'habitais. Mon esprit divaguais autant que mon épaule me lançais, c'est à dire beaucoup, j'entendais à peine, et mon oreille interne me jouait une polka bien secouée. Je priais pour qu'on me laisse retirer cette balle et m'endormir pendant des heures, et manger comme un ogre, plutôt l'inverse sinon j'allais clamser dans mon sommeil, je sentais faiblement les escaliers sur lesquels je tentais de m'appuyer, on était déjà dans le bâtiment? C'était rapide, surtout pour une gosse, j'aurai été impressionné si la moitié de mon sang ne s'était pas échappé par la blessure béante sur mon épaule. On arrivait devant une porte, je reconnaissais l'odeur de l'encens que je mets d'habitude, dans un ultime effort j'utilisais mes dernières forces pour attraper les clés dans la poche de mon jean. Je n'avais que deux clés, celles de la porte et celle de la boite au lettre, je remerciais le génie qui a inventé le concept de rendre les clés de boite au lettre plus petites que leurs cousine de porte d'entrée. J'ouvrais la porte difficilement mais j'arrivais, j'en oubliais presque ma pupille tant l’effort me demandais de la concentration, en m'appuyant sur le mur, j'allais jusque dans ma chambre puis dans la salle de bains pour prendre la trousse de secours toujours à côté de la porte. Punaise si on m'avait dit que je l'utiliserai aujourd'hui... Enfin je sortais le contenu,
je tendais le fil et l'aiguille à Eve.

Casserole d'eau, fais bouillir, trempe l'aiguille et le fil et rapporte les moi, en attendant je m'occupe de la balle, reste concentrée sur l'eau, fais pas cramer l'appart petite tête.

Je souriais difficilement, et j'empoignais la pince Kocher pour extraire la balle, je tordais un bout de ma couverture pour mordre dedans et je plongeais l'outil dans la blessure, au pris d'un long cris de douleur et que recherche douloureuse, je finissais par trouver la balle et je l'extrayais aussi sec, ce qui m'arrachait un autre cri étouffé dans la couverture. Je prenais quelques temps pour reprendre mon souffle puis je relevais la tête.

Eve? C'est pret? Dis moi que c'est près sinon je jure de réduire ton ruban en morceau.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Dim 20 Aoû - 19:33



Welcome to the dream
feat Casey Williams
L'état de Casey était loin d'être rassurant même une novice en médecine comme Eve pouvait s'en rendre compte. Le bras de l'aveugle ne semblait plus contenir de force. La fillette tentait tant bien que mal d'alléger la peine de la brunette mais il fallait se rendre à l'évidence, elle n'était qu'une enfant et sa force était limitée, elle n'était qu'un piètre support. Elle tenta d'accélérer le pas malgré leur procession boiteuse, impropre à la vitesse, elle fut relativement satisfaite du résultat. Elles attiraient l'attention des passants et cette fois l'enfant était sûre que ce n'était pas à cause d'elle. Les regards qu'elles recevaient ne lui plaisaient guère et elle n'était pas sotte au point de croire qu'elle pourrait défendre Casey en cas d'altercation. L'état de cette dernière empirait lentement, son teint avait étonnamment réussi à blanchir encore plus, prenant une teinte blafarde maladive, la cause n'était pas difficile à identifier, Eve sentait le liquide chaud et poisseux qui s'écoulait de la plaie de l'aveugle lentement coller à sa chevelure, elle grimaça à l'idée de l'aspect que ses boucles blondes adorées devait avoir, elle avait hâte de prendre une douche... Elle secoua la tête, ce n'était pas le moment de songer à ça ! Elle pourrait toujours faire des reproches à Casey lorsqu'elle se serait assurée sa survie. Alors d'abord la deuxième à gauche puis la troisième à droite... Non ! L'inverse ! Il ne manquerait plus qu'elle se perde dans cette ville qu'elle ne connaissait pas.  

Par chance Eve réussit à suivre les directions et à ignorer toutes les distractions sur leur route, un exploit pour la blondinette ! Elle était quasi sûre que Casey avait perdu connaissance quelques instants pendant le trajet. Elle lui lança un regard inquiet, elle lui parut plus morte que vive, malgré tout elle réussit à péniblement introduire la clé dans la serrure. Une forte odeur d'encens assaillit les narines de l'enfant tandis qu'elle regardait l'habitat avec curiosité. L'aveugle ne semblait cela dit pas d'humeur à flâner et se dirigea vers une pièce en particulier, Eve la suivit, l'aidant toujours à avancer. Elles pénétrèrent dans une chambre de taille moyenne, la blondinette haussa les sourcils en voyant la chambre impeccablement rangée. Au vu de l'apparence négligée de sa tutrice, elle s'était presque attendue à trouver des sous vêtements éparpillés dans la pièce. Cela allait la changer de son jeune frère après lequel il fallait toujours ranger. Il y avait donc finalement des aspects positifs à cette nouvelle vie...

La jeune femme l'entraîna dans une nouvelle pièce, une salle de bain, apercevant enfin son reflet dans le miroir, Eve grimaça, le sang commençait à sécher et réunissait ses cheveux, désormais couleur carmin, en paquets informes. Au final n'était-elle pas autant que l'aveugle une victime de cette horrible matinée ? Il allait lui falloir des heures pour faire retrouver à sa chevelure leur aspect d'origine et... Ses atermoiements internes furent interrompus par la voix de la voyante. D'une voix peinée elle demanda à Eve d'aller faire bouillir une aiguille et du fil probablement pour l'aseptiser. La blondinette qui ne l'était plus tellement ouvrit la bouche pour objecter, clairement ses problèmes capillaires étaient prioritaires ! Mais avant qu'elle ait pu émettre le moindre son, la jeune femme se saisit d'une paire de ciseaux à la forme étrange, le regard de l'enfant fit plusieurs allers-retours entre la plaie et l'instrument avant que son esprit fasse le lien. Ses yeux s'écarquillèrent et elle s'empara du fil et de l'aiguille sans demander son reste, fuyant littéralement de la pièce pour ne pas assister à la scène. Elle ouvrit plusieurs portes avant de trouver la cuisine, elle attrapa distraitement une casserole, la remplit d'eau dans l'évier avant de la mettre à chauffer sur la plaque de cuisson, elle y plongea l'aiguille et le fil et attendit que l'eau bout. Elle entendait les cris étouffés provenant de la salle de bain et frissonna à l'idée de ce qui s'y déroulait. Elle se concentra sur les minuscules bulles d'air qui se formaient doucement à l'intérieur de la casserole pour ne plus y penser.

Elle finit par retirer l'aiguille et le fil du réceptacle avec une culière à soupe pour ne pas se brûler. Se dirigeant de nouveau vers la salle de bain, Eve arriva juste à temps pour entendre la dernière réflexion de Casey. La fillette poussa un léger glapissement outré et faillit faire tomber la culière et son contenu au sol, se ressaisissant au dernier instant, elle la tendit vers l'aveugle en lui jetant un regard de reproche.


- J'imagine que tu voulais dire : merci Eve pour tes efforts, je t'achèterais autant de nœuds pour cheveux que tu voudras ?

L'idée plut à la fillette, une lueur s'alluma dans son regard, le nœud à cheveux qu'elle portait allait avoir besoin d'être nettoyé et elle n'avait que les vêtements avec lesquels elle était arrivée, un défaut de son transport inopiné à Damned Town, elle avait perdu toutes ses possessions matérielles à l'exception de celles qu'elle avait sur elle, y compris tous ces précieux accessoires. Elle se sentait presque nue à l'idée de pas en avoir d'autres à se mettre. Elle se dandina légèrement de gauche à droite avant de reprendre d'une voix chantante.

- Et puis qu'est-ce qu'une... Dizaine de nœuds pour cheveux pour une incroyable voyante ? Pas grand chose vraiment !

Eve se rendait compte d'être en train de tenter de profiter de la situation, au vu de son état de faiblesse Casey pourrait très bien accepter ne serait-ce que pour la faire taire. Mais quelqu'un avait bien dit qu'à la guerre comme en amour, tous les coups sont permis ! Et elle aimait profondément ses merveilleux ornements... Malgré sa rêverie éveillée emplit de nœuds pour cheveux flottant autours d'elle tels des papillons, la blondinette finit par se rendre compte que Casey n'avait toujours pas utilisé l'aiguille, ni le fil et l'idée que se recoudre soit-même l'épaule puisse poser quelques problèmes d'ordre physiques lui traversa enfin l'esprit. La fillette grimaça en regardant la plaie de sa tutrice et demanda d'une voix faussement guillerette.

- Et c'est maintenant que tu comptes me parler de cet incroyable don pour la couture à une main que tu possèdes, n'est-ce pas ? ... N'est-ce pas ?

____________________________________________________________

avatar
Humaine
Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Âmes : 89
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams] Mar 3 Oct - 6:00



 


Welcome to the dream [feat Eve Sinful]



Eve revenais, elle avais interet à avoir fais ce que je lui avais demandé, sinon elle allait avoir besoin d'un tuteur. Je compris à peine ce qu'elle disais, on aurai dit un étrange charabia tout droit sorti de l'univers Lovecraftiens. Une de mes lecture préférées soi dit en passant, mais je digresse. Je saisissais l'aiguille avant de réfléchir à comment j'allais recoudre cette vilaine plaie qui était fiché comme une fleur empoisonnée sur mon épaule. Eve recommençais encore ses invocations fanatiques, en vérité je comprenais à son ton réprobateur et légèrement moqueur qu'elle se moquait de devoir me recoudre avec une seule mains. J'enrageai, devoir comprendre les gens par l'intonation de leur voix, j'étais pas plus capable qu'un vulgaire cabot c'était affligeant. Sans bouger mon épaule je pliais mon coude et retournais ma main de façon à presser la plaie, de cette même main je tâtais de l'index la forme de la blessure. De mon autre main, qui tenais l'aiguille, je commençais à recoudre cette trace qui ornait mon épaule, du haut vers le bas, serrant un maximum et de bas en haut, mais venait la partie la plus dure, comment j'allais faire le nœud, je commençais par caler entre mes dents une des extrémités du fil pendant que ma main qui tenais encore l'aiguille serrai de l'autre côté serrant ainsi les points de sutures, et croisant les deux fils, ainsi je commençais sommairement mon nœud, ce n'étais ni le plus beau, ni le plus propre, mais plus important il allait tenir, je devais juste éviter de me battre pour les 2-3 semaines à venir, rien de compliqué. Je relevais la tête pour situer Eve et m'adresser sommairement à elle.

Eve, j'ai perdu trop de sang, je dois manger, tu peux aller voir dans le frigo si il reste quoi que ce soit? Et s'il te plait, je ne dois pas dormir, tu ne dois pas me laisser dormir avant que je te dise l'inverse c'est bien clair?

Ma tête tournait encore et j'étais bien incapable de me lever, ou de marcher, je me forçais cependant durement à me lever en m'appuyant contre le mur, je ramassais les restes que j'avais laissé sur le lit pour aller les jeter dans la salle de bain, je manquais de m'écrouler plusieurs fois sur le chemin mais je tenais bon, j'allais ensuite dans la cuisine, j'ignorais si Eve m'avait écoutée ou non, mais j'étais trop faible pour essayer de détecter ses ondes mentales, cela faisait une éternité que je n'avais pas perdu mes capacité me laissant seule avec ma cécité.Je retrouvais cependant mon chemin et j'arrivais derrière Eve, je posais une main sur son épaule, je transpirais à grosses gouttes et je devais ressembler à un zombie.

Alors? Qu'est ce qu'on à là dedans déjà?


©️ codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 364
Âmes : 366
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 18

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Welcome to the dream [feat Casey Williams]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Welcome to the dream [feat Casey Williams]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la petite blonde au plan machiavélique. (feat. Casey & Lee)
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: La ville :: Mairie :: Place publique-
Sauter vers: