Prologue : Ink's Stain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Prologue : Ink's Stain Sam 11 Mar - 18:49





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽


Tu inspires profondément, serres les poings et lèves ta tête vers l'arche qui te surplombe. Tes cheveux bercés par le vent virevoltent tels des épis de maïs au milieu d'un champ. Ce monde, dans lequel vivent et survivent des milliers d'êtres insignifiants te surprendra toujours. Qui aurait pu croire, qu'un jour comme celui viendrait pour toi ? Tu jettes un dernier coup d’œil à la lettre de Luke, puis la déchire en pièce. La brise légère éparpille les fragments de papier tout autour de toi, tandis que tu fais craquer chacune de tes articulations, comme un rituel sacré. Tu fais un pas, afin de franchir cette limite qui sépare l'extérieur et l'intérieur de la cité. Une fois de l'autre côté, un frisson parcourt ton corps, et un redoutable sourire carnassier se dessine sur tes lèvres.

Ainsi tu es enfin dans cette ville, aux milliers de secrets. Cette cité au centre de tout, qui accapare l'attention des foules. Pour une fois, le petit blondinet avait raison. Tu te sens étrangement bien, comme si ces monuments, cette pierre, ces ombres et ces ruelles t'appartenaient. Tu as l'impression de te sentir fort, de posséder un territoire immense, qui s'étend jusqu'à ton horizon. Ton cœur déchire ta poitrine, et ton sang bouillant te brûle les veines. Tu ressens des auras peu importe où tu poses le regard. Anges et déchus... Alors il disait vrai. Elle abrite vraiment beaucoup de monde n'est ce pas ? Peu importe le nombre de sujets, un royaume reste un royaume. Tu repenses un court moment à la gloire que t'apporte ta présence ici. Même si tu n'as cure de ce que les autres disent de toi, tu sens au fond de toi une flamme de fierté naitre. Est-ce parce que tu es le seul des grands rois en ces lieux ? Peut-être également.

En suivant l'artère principale luxueusement pavée, tu passe tes phalanges sur les murs des maisons. Le matériau qui les constitue doit être fascinant. Tu devrais te plonger dans les livres laissés dans ton futur palais, vers lequel tu te rends actuellement. Le soleil est levé, et ses rayons bercent les ruelles désertes. Peu de monde dehors. Ce n'est pas habituel. D'ailleurs, tu n'as aucune envie de croiser sur ta route cette misérable demoiselle. Tu ne saurais dire où elle se cache, mais tu te feras un devoir de la traquer, puis de la tuer, pour terminer finalement ce combat passé. Tu as trop attendu. Repenser à elle te fait serrer les poings, et ton visage se crispe légèrement. Ce jour viendra, où ta vengeance implacable s’abattra sur son cou. Son sang coulera le long de tes bras, alors que tu lui arracheras le cœur. Tu ris intérieurement. Cette idée te plait beaucoup.

Ton chemin est monotone, même si le paysage alentours mérite que tu le regardes. Tu savoures le silence, qui pour le moment règne ici. Il ne sera que de courte durée, car se profile dans ton cortège un orage fantastique. Au loin, une ombre gigantesque se peint sur le sol. Tu crois que les contours de la maire, cette immense bâtisse millénaire, sont visibles plus loin. Tu approches donc de la place publique, si tu te reportes aux plans du démon. Le palais est au nord. Tu dois passer devant d'autres bâtiments encore. Tu feras d'ailleurs un détour par le temple, qui t’intéresse particulièrement. Tu débouches sur ladite place, après quelques minutes. Étrange, personne, pourtant... tu entends comme des claquements de talon dans ta direction. L'ombre se fait menaçante, et le vent s'accentue.

Que se passe-t-il ?

La réponse n'est pas celle que tu espérais. Les bruits cessent et une silhouette sort de l'obscurité. Au croisement, sa tête se tourne vers toi. Une seconde. Rien qu'une seconde, le temps se coupe. Dans ton esprit défilent milles images de ta mémoire, et ton sourire devient moue agressive. Tes prunelles s'assombrissent et se fixent sur l'être qui vient d'arriver. Elle est là. Son aura... tu la reconnaitrais entre milles. Tu sens le parfum de ses cheveux et de sa peau malgré la distance. Tu ressens son sang qui s'agite en elle, tu ressens son dégout qui lui brule la gorge. Elle est là. De sa mine hautaine et de sa position supérieure, elle s'approche de toi. Sa chevelure blonde flotte dans le vent.

Ô Damned Town, quelles surprises lui réserves-tu donc ? T'offrir dès ton arrivée, sur un plateau d'argent, ta rivale depuis toujours ? Si c'est une seconde chance, tu ne passeras pas à côté. Tu as donc l'honneur de la rencontrer, dès ta première visite. Tu as l'immense honneur de la dépecer dès aujourd'hui. Célestia... ton heure a sonné.
© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Sam 18 Mar - 20:52

  • Keithan
  • Célestia
Ink's Stain
"Le Mal domine le Monde. C'est un fait. On a jamais entendu un jour, quelqu'un dire que "Le Monde va bien". Il va toujours mal. Il va mal car il se laisse guider par le Mal. Il se laisse trop facilement séduire par ce mode de vie et ne parvient pas à en sortir. Pourtant, le destin remercie toujours quelqu'un qui agit bien et punit toujours quelqu'un qui agit mal. Alors pourquoi se satisfaire de sa punition ? "

Un souffle.
Je sentais un souffle dans mon cou qui me sortait très rapidement de mes songes. C'était Daniel. Il me regardait, les sourcils froncés, mais ne disait rien. Il n'avait pas besoin de parler de toutes les manières, ce regard en disait long. Je l'avais déçu, et je savais très bien pourquoi.
Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait ces derniers mois. Je me laissais rapidement aller à des colères assez spectaculaires lorsqu'il s'agissait de démons, et j'avais mis ma vie en danger en rencontrant leur roi. Pourtant, je voulais faire changer ce regard, je savais que c'était surtout parce qu'il avait eut peur pour moi, mais je voulais lui prouver que je pouvais être une bonne reine.
Je lui lançais un sourire, et me levais de mon trône, lui tournant le dos. Il devait se demander à quoi je pensais, c'était normal, j'étais d'humeur rêveuse ces temps-ci. Je regardais le ciel à travers l'immense vitre qui protégeait mon salon. Bleu, comme mes yeux, comme d'habitude. Je laissais le silence s'installer. Je savais que ça énervait mon ami, cette part de mystère que je gardais en moi, je n'y pouvais rien, ça m'amusait c'est vrai.

Je daignais enfin le regarder, gardant mon sourire. Il y répondait enfin, discrètement, mais il le faisait. Je le connaissais bien à présent.

"Je pense qu'il est temps de passer à l'action."

Il allait râler, je le savais, il allait me dire qu'il fallait attendre encore un peu, se préparer d'avantage, mais ça faisait beaucoup trop longtemps que nous nous préparions, et durant tout ce temps, je craignais que les démons arrivent à Damned Town, qu'ils soient mieux préparés que nous, et je ne pouvais pas me permettre de rester au Paradis sans rien faire.
Je le coupais dans son élan, avant même qu'il n'ait le temps de prononcer un mot.

"Regarde comme cet endroit est si calme, si paisible. Je voudrais qu'il en soit de même dans cette ville, je voudrais que tout le monde puisse connaître le bien et se complaire là dedans, alors... Ce n'est pas en restant plantée là que j'arrangerais les choses. Je vais descendre à Damned Town aujourd'hui, juste pour contrôler si tout va bien. Et si jamais je suis amenée à croiser Keithan, je saurais me débrouiller, ne t'en fais pas. Je ne suis plus une enfant ! "

Je lisais dans son regard l'inquiétude, mais je savais qu'il me comprenait. Il s'en alla, il pouvait me faire confiance. Je passais encore quelques minutes à profiter du calme du Paradis, de mon Paradis, et je m'apprêtais à partir, comme je l'avais prévu.

Le temps était clément aujourd'hui à Damned Town. Il faisait bon, et le vent apportait légèrement de fraîcheur à l'atmosphère. J'aimais ce temps. C'était celui qui ressemblait le plus à chez moi, celui où je me sentais en accord avec moi-même.

Doucement, je me baladais dans les rues de la ville, cela dit, je restais prudente, on ne savait jamais. J'aimais beaucoup cet endroit. L'architecture était belle, l'air était bon, il n'y avait aucun déchet au sol. Je me sentirais tout à fait à mon aise ici, et j'espérais ne faire aucune mauvaise rencontre. Une personne n'agissant que par le mal ne pouvait pas diriger cet endroit, c'était impossible, je ne l'accepterais pas ! Cette ville avait besoin d'être guidée par le bien. Elle contenait tant de personnes tourmentées, il ne fallait pas qu'elles se dirigent vers le mal mais plutôt qu'elles se soignent et qu'elles réparent leurs erreurs, Damned Town était ici pour ça après tout.

Il n'était pas vraiment tard, pourtant, les rues étaient désertes, c'était étonnant, on aurait dit que le temps s'était arrêté de tourner, et j'avouais que cela m'inquiétait un peu, quelque chose d'assez incroyable allait se produire, et je ne pourrais pas savoir si cette chose serait une bonne chose ou non. Pourtant, je continuais à avancer, d'abord vers la Mairie. Elle était si grande, si belle, si majestueuse. Je passais quelques minutes à l'observer. J'ai toujours aimé ce genre de bâtiments, ils possèdent une grande histoire, par ailleurs, ils sont souvent les bâtiments les plus anciens d'une ville, alors ils me fascinent. J'aimerais pouvoir déceler toute l'histoire d'une cité rien que par sa mairie, je pense que c'est le meilleur moyen de le faire.

Quelque chose me sort de mes pensées. J'ai la chair de poule et des sueurs froides que je ne parviens pas à contrôler. Je me racle la gorge. Je la ressent tellement fort, cette aura maléfique, et je la reconnaîtrais entre mille. Keithan. Il était ici. Je pris une grande inspiration, il fallait que je me calme, que je me contienne. J’avançais, un peu tendue, mais toujours d'une manière élégante et gracieuse, vers la place publique. Le vent qui était jusque-là plutôt calme se lève soudainement, faisant voler mes longs cheveux vers l'endroit où je me rendais.

Il était là, je ne m'étais pas trompé, rien qu'à sa vue, j'avais envie de le voir disparaître. Je m'approchais lentement vers lui. Le silence planait toujours, mais il n'était plus apaisant comme tout à l'heure non. Il était pesant et annonçait un grave danger. Je ne voulais pas me battre ici, pourtant, je l'avais dis, je ne me laisserais pas faire.

"Tu vas retourner d'où tu viens, sale démon."
Désolée pour cette réponse un peu moyenne ><
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Âmes : 50
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Jeu 13 Avr - 10:17





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽


Des nuages menaçants encerclent lentement la place, tandis qu'au loin, une première détonation grondante retentit. Le vent s'accentue, et tes vêtements flottent au rythme de son souffle. Tu es immobile, le visage braqué dans la direction de ton ennemie. Vous vous observez un court instant, une période de temps suffisant pour faire rejaillir la colère qui se tapissait en vous. Du moins surtout en toi. Tu n'es pas tranquille, ton sang est agité. Ton aura fluctue, autant que la sienne. Elles s'affrontent toutes deux dans un duel invisible, cherchant l'une et l'autre à se dominer, à se corrompre et à insinuer dans l'autre la moindre trace opposée. Échec. Ton aura n'est pas assez puissante, mais elle est résistante. Ce duel à distance est vain, le rapprochement est inévitable. La reine des anges, même si lui accorder ce titre est à ton gout dérisoire, fait quelques pas vers toi. Mais tu restes de marbre, l'expression de ton visage ne bougeant pas d'un pouce. Elle cherche à t’impressionner, mais avec toi, c'est peine perdue. Tu ne comptes pas être tendre avec elle, les gens de son espèce mérite le seul châtiment qui convient à leur race, la Mort.

   
Tu vas retourner d'où tu viens, sale démon


Tes yeux d'or se posent sur le visage marqué de rage de Célestia, puis s'attellent à scruter sans répit un tableau magnifique : une figure angélique défigurée par un courroux sans nom. Tu aurais presque envie de rire, si ton cœur n'était pas si insensible au monde extérieur. Tu ne prends même pas la peine de lui répondre pour le moment. Tu sais que tes paroles ne lui feront rien. Tu te remémores la violence dont elle avait fait preuve quelques années plus tôt, qui avait ravagé ton palais, tué de nombreux de tes fidèles. Et cette brutalité, comme tu espérais la retrouver s'agiter devant tes yeux, telle la flamme d'une bougie se contractant désespérément sans oxygène. Le silence que tu imposes augmente la pression alentour. Bientôt, un éclair viendra déchirer le ciel; s'il s’abattait entre vous deux, cela ne t'étonnerait pas. La tension est perceptible au toucher, un rien, et tout craque, éclate, dégénère. Il suffit d'une étincelle...

   
Sunt verba et voces praetereaque nihil.
Si tu crois pouvoir exercer sur moi la moindre influence, tu te trompes. J'ai posé le pied dans cette vile, et rien ni personne ne pourra m'en faire repartir. Encore moins une dégénérée comme toi.
 

Ta voix calme et grave résonne aux quatre coins de la place. Pourtant tu ne t'es pas exprimé avec violence et emportement. Le manque d'individu entraine une meilleure réverbération du son. Mais ce principe n'est pas pour te déplaire. Au moins, tu es certain que ses oreilles ont perçu et intégré le message : toi, tu comptes bien t'installer ici.
© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Jeu 13 Avr - 23:13

  • Keithan
  • Célestia
Ink's Stain
Le temps changeait si rapidement.
Le vent soufflait de plus en plus fort, le temps changeait subitement. J'avais presque envie de sourire, face à cette situation. Plus théâtral que cela, c'était impossible. Il me regardait,
je le regardais, nous ne bougions pas, mais la tension était à son comble et tout pouvait exploser d'un moment à un autre. Mon sang circule tellement vite, mon coeur bat tellement fort, mais je sais rester calme extérieurement, même si je bouillonne à l'idée de lui faire mordre la poussière. Il fut un temps où j'aurais essayé de trouver un terrain d'entente.
Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Les démons ne savent pas se montrer coopératifs, ils m'ont fait trop de mal, je ne veux plus en entendre parler. Je ne veux plus les voir. Ils n'ont qu'à rester en Enfer.

Le "roi" ne me répond même pas, et la tension continue encore de monter. Nous restons là,
immobiles, nous nous combattons, nos auras se déchaînent. Il ne peut rien faire, moi non plus, je le sais bien.

"Si tu crois pouvoir exercer sur moi la moindre influence, tu te trompes. J'ai posé le pied dans cette vile, et rien ni personne ne pourra m'en faire repartir. Encore moins une dégénérée comme toi."

Je me racle la gorge et serre les poings. Je gardais mon calme face à cette réplique, et pourtant... Comment osait-il ? Me traiter de dégénérée, moi, alors qu'il était le chef d'une armée d'êtres infâmes et cruels, tous plus dérangés les uns que les autres.

Je ne bouge toujours pas. Je continue à le regarder, le vent fait danser ma longue chevelure qui cache à certains moments mes yeux pour les dévoiler quelques secondes plus tard. Personne ne pourra le faire partir d'ici ? Laissez-moi rire ! S'il croyait qu'il allait tranquillement poser les fesses à Damned Town sans trop d'efforts, il se fourrait le doigt dans l'oeil.

Je fais finalement un pas dans sa direction, un seul et unique. Je soutiens toujours mon regard, mais cette fois-ci, un sourire déterminé, peut être légèrement arrogant, se dessinait sur mon visage. Il me faisait rire avec ses manières, toujours à rester insensible, pensant qu'il était le plus puissant, et que cet endroit lui revenait de droit. Devais-je lui rappeler qui avait détruit son royaume il y a de cela quelques années seulement ? J'avais confiance en moi, je ne comptais pas perdre face à ce roi de pacotille.


Mon premier tuteur me disait toujours, lorsqu'il m'entraînait, que le premier coup dans une bataille était décisif. La première personne qui l'assène avait forcément l'avantage sur l'autre. Il n'avait pas tord, pourtant, je n'ai jamais été du genre à foncer dans le tas, je savais que c'était perdu d'avance si je me mettais à l'attaquer immédiatement, sans avoir de stratégie au préalable. Je fis un pas sur le côté, puis, lentement, je lui tournait autour, comme un lion qui tourne autour de sa proie. Je ne le quittais surtout pas des yeux, si je perdais à ce simple combat de regards, comment gagner une bataille comme celle qui se préparait.

"Parce que tu crois que poser le pied sur cette ville te donne le privilège de t'y installer. Ne me fais pas rire. Tu n'as aucun droit sur Damned Town, tu n'as rien à faire ici."

Je me rapprochais de lui petit à petit, gardant tout de même une certaine distance. Allions-nous nous battre pour de bon ? Je le sentais, mais je n’espérais pas, je connaissais nos forces respectives, je ne voulais pas détruire cette ville, surtout pas à cause de ce personnage dégoûtant.

"Et rappelle-toi que tu ne me fais pas peur, pas une seule seconde, et que je suis prête à tout contre toi."
Ecrire ici.
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Âmes : 50
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Sam 15 Avr - 11:17





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽


Des nuages noirs comme la mort s'accumulent au dessus de vos têtes. L'orage s'installe et prends ses aises, chassant le calme sur son passage. Pas un passant, mais peu t'importe. Le décor est en place, la pièce se jouera à guichet fermé, sans aucun spectateur gênant pour interrompre votre jeu. Les premières répliques ne sont que l'échauffement, les trois coups n'ont pas encore sonné. Lz souffleur sera votre seul observateur, tandis que son chuchotement bruyant agite tes cheveux et les siens. Tu fais le vide dans ton esprit, pour te concentrer pleinement sur le moment présent, afin de profiter jusqu'au plus profond de ta chair de cette sensation extatique qui t'empare. Une excitation funeste, décuplée par le raclement de gorge nerveux de ta rivale. Elle a peur, elle n'est pas confiante, et tu le sens. Même si ses traits sont apaisés, son corps ne l'est pas. Tu crois la connaitre par cœur, pourtant tu la détestes et fait de ton mieux pour ne jamais la rencontrer. Mais tu la gardes à l’œil, et tu possèdes de bons informateurs.

Elle se décide enfin à réduire l'écart entre toi et elle. Que c'est charmant, cette misérable engage l'affrontement qui fera rage d'un instant à l'autre. Elle entame ce qui s'apparente à une technique de combat mal maitrisée, espérant futilement te garder en joug par un cercle de pas. Illusion, comme si une faible comme elle allait pouvoir te mettre en difficulté. Personne ne peut enfermer en cage un dragon. Non, tu ne la sous estime pas, tu connais très bien sa force, mais pour toi, Célestia n'est rien d'autre qu'une pourriture, à l'image même de sa race, dont elle tire orgueilleusement les rênes. Tu te demandes comment cette chose a pu devenir reine, puis te souviens que dans son peuple, la succession est familiale. Tous des incapables, et la petite dernière n'échappe pas à la règle.

   
Parce que tu crois que poser le pied sur cette ville te donne le privilège de t'y installer. Ne me fais pas rire. Tu n'as aucun droit sur Damned Town, tu n'as rien à faire ici. Et rappelle-toi que tu ne me fais pas peur, pas une seule seconde, et que je suis prête à tout contre toi
 

Des menaces à peine voilées, qui viennent chatouiller tendrement tes tympans. Tu as l'impression étrange d'avoir déjà vécu cette scènette. Est-ce l'acte suivant à votre rencontre ? Et dans ce cas, est-ce sur cette place que se déroulera vos péripéties et le grand final ?
Tu poses ta main gauche sur le manche de ton uchigatana, prêt à dégainer et à transformer cette petite peste en charpie. Tu suis du regard le corps de l'ange, sans montrer le moindre signe d'agacement. Au contraire, l'idée de pouvoir croiser le fer te séduit. Mais il manque un élément au tableau pour qu'il soit complet.

   
Oui, car je ne possède pas moins de droits que toi d'être ici. Alors si je décide d'établir mes quartiers dans cette ville, le ferais, peu m'importe ton consentement. Quant à tes menaces puériles, je te conseille de les garder pour toi, cela t'éviterait de gaspiller inutilement de la salive. Il vaut mieux se taire que de parler stupidement pour ne rien dire. Cesse de jouer les reines Célestia, tu n'as aucun autorité sur moi.


Ta seconde main vient relever les manches de ton vêtements, révélant à l'air libre tes avant-bras musclés, et l'extrémité de ton monstre d'encre. Puis elle vient se loger dans ton cou, alors que ta jambe gauche glisse légèrement sur le côté. Position de combat, tu es paré à l'humilier !
© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Sam 20 Mai - 11:00

  • Keithan
  • Célestia
Ink's Stain
On imagine souvent les anges comme des êtres calmes, doux, répandant le bien autour d'eux, je voulais être comme cela,
mais je m'énervais trop facilement, surtout face aux démons. Surtout face à ce démon.
Son arrogance me débectait, j'avais vraiment envie de lui foutre des claques, et bien plus encore. J'avais envie de le réduire à la taille d'un insecte, pour ensuite l'écraser cruellement.

Je n'avais pas vraiment le choix de toutes les façons. Face aux démons, je ne pouvais pas et je ne devais pas rester la gentille reine des anges. Je devais mettre cette gentillesse de côté pour terrasser mes ennemis. Je n'avais pas peur de toutes les manières, et je faisais cela pour mon peuple, alors oui, je pouvais bien libérer certains de mes côtés un peu plus sombres.

Je m'arrêtais subitement. Je me figeais avec le temps. Le vent ne soufflait plus, le tonnerre ne grondait plus. Tout s'arrêta, pendant une fraction de seconde, avant de reprendre comme auparavant. Encore une fois, j'inspirais profondément. Le ciel allait vraiment éclater en même temps que notre bataille. C'était le début d'une nouvelle histoire, mais pas une belle histoire non, celle-là commencerait très mal, et s'écrirait dans la violence, avant de connaître la paix, une fois que les démons et que leur roi ne seront plus.

Je n'avais pas pris mon épée aujourd’hui. Même si je n'avais pas un bon pressentiment, je ne m'attendais pas à rencontrer le "Roi" des démons. Je pense qu'il en était de même pour lui. Ce sera donc un duel au poignard pour moi. Je ne comprenais pas pourquoi les anges, surtout mes tuteurs, n'aimaient pas cette arme, à leurs yeux, cela faisait assassin, à mes yeux, il ne s'agissait que d'une arme comme une autre.

J'avais assez réfléchi. Si je n'entamais pas le combat, on resterait immobiles, à se regarder dans le blanc des yeux, encore longtemps. Moi, je n'avais pas le temps pour ces bêtises, et même si je ne voulais pas attaquer la première, je sentais que je n'avais plus vraiment le choix. De toutes les façons, je connaissais sa force, et même si je ne le sous-estimais pas, je savais qu'il ne me vaincrait pas si facilement. J'avais largement eu le temps de m’entraîner depuis notre dernière rencontre, lui, je ne sais pas, il me semble que je l'avais tout de même beaucoup retardé dans ses projets en ruinant la grande partie de son royaume.

Pendant tout ce temps de pause, de silence, j'avais amélioré ma rapidité, je savais que cela me serait très utile plus tard, j'avais eu raison. Keithan eut à peine le temps de me voir lever le pied que j'étais déjà derrière lui, le poignard sorti, dans mes mains. Je lui avais entaillé le bras, quelques gouttes de son sang répugnant se fracassaient sur le sol. Je me retournais rapidement, il était dos à moi.

Les hostilités pouvaient enfin commencer.
Vraiment... Vraiment désolée pour ce retard. ><
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Âmes : 50
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Dim 4 Juin - 13:59





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽

Malgré le grondement assourdissant du tonnerre qui emplit le ciel, malgré le crépitement insatiable de la pluie s'écrasant sur les pavés, malgré le hurlement du vent à travers les ruelles de la ville, tout te sembles calme. Alors que tu t'apprêtes à affronter la pure vulgarité qui se tient face à toi, un autre duel se prépare au-dessus de tes épaules. Ange contre démon, tempête contre ciel dégagé. Au loin, le soleil semble redoubler de clarté, et un second vent souffle à contre sens. Comme si les ombres nuageuses affrontaient les rayons de l'astre céleste. Deux joutes à deux niveaux, deux combats entre éléments opposés. Qui sortira vainqueur ? Tu as ta propre idée. Selon toi, tu as l'avantage, car la reine, vaquant à ses occupations impériales, n'a certainement pas du pouvoir s'entrainer. Toi, tous jours, tu manies les armes. Que ce soit seul, ou avec Hannah, chaque journée qui suivit ta dernière rencontre avec cette abominable femme fut le théâtre d'exercices d'endurcissement physique ou de technique. Tu vas lui faire voir, à cette peste, que le titre que tu possèdes n'est pas seulement décoratif.

Ta patience est récompensée. Ton adversaire entame le premier coup, une très mauvaise idée face à un expert tel que toi. Rapide, elle fond sur ton corps, tel un corbeau viendrait arracher les yeux d'un cadavre tout juste tombé à terre. Tu ne prends même pas la peine d'esquiver, et une entaille rougeâtre traverse ton bras droit. Quelques gouttes de sang s'écoulent pour venir embellir le sol. Cette substance délicate et si fragile, essence de la vie des êtres aux pulsions animales. Ce liquide précieux, aux vertus indéniables. Un parfum métallique vient agresser tes narines, éveillant à tes sens des souvenirs lointain. Tu le ressens en toi, depuis l'intérieur, ce fumet de fer, ce fumet de rouille, caractéristique du plasma encore brûlant, quittant à peine sa source. Ton bras subit des tremblements imperceptibles. Le tracé sur ta peau est si fin, un simple trait de crayon de couleur. Tu perçois une respiration cadencée derrière toi : l'espère de reine est prête à retourner à l'assaut. Mas tu ne lui laisses pas le temps.

   
Rapida insectum


Tandis que tu prononces ces mots, ton bras gauche balaye d'un mouvement circulaire l'espace autour de toi, entrainant un sifflement strident, comme si ton arme découpait chaque particule gazeuse alentour. Ton attaque entraine une rotation de ton corps, se trouvant désormais en direction de l'ange. Tout va si vite, ton coup ne l'a pas touché, mais a tranché dans sa chevelure d'or. Tu peux entr'apercevoir des mèches de kératine voletant dans les air. Elle est dos tournée, entamant une manœuvre pour revenir face avec toi, mais trop tard. En quelques secondes, ton bras gauche retourne vers sa proie, et se précipite en un moulinet de poignet pour frapper l'arrière de la cuisse de cette femme putréfiée. Le coup vibre à nouveau, et touche. Belle entaille n'est ce pas ?
© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Dim 25 Juin - 13:00

  • Keithan
  • Célestia
Ink's Stain
Tout va si vite, et une personne normale n'aurait même pas pu comprendre ce qui lui arrive. Moi si, mais parce que je connais ce démon, et parce que je me suis entraînée longuement. Il est prévisible, et comme lui auparavant, je ne prends même pas la peine de bouger. Je vois quelques fines mèches de cheveux s'envoler dans le ciel, je reste immobile quelques micro-secondes, avant de tenter de me retourner. Je savais qu'il m'attaquerait, et j'aurais dû rester un peu plus sur mes gardes. Il avait profité de mon moment d'inattention pour m'attaquer. Le choc est tel que je ressens une certaine sensation désagréable à la cuisse. Ce n'est pas de la douleur, mais ça s'en rapprochait. J'aurais du être plus prudente.Je ne prends pas le temps de regarder ma blessure, mais je sens le sang couler, ma robe est fichue à présent.

Cette fois-ci, je ne perds pas de temps, je me retourne vivement. Il se tient là, devant moi, impassible, j'inspire profondément, je ne dois pas me laisser dépasser par son comportement, sinon, je cours à ma perte. Je lève mon poignard et le pointe dans sa direction, adoptant en même temps une position d'escrime. Encore un peu et on m'entendrait dire "En garde". Il se trouve assez loin de moi. Je m'approche lentement, toujours le couteau pointé vers lui, un air provocateur sur le visage. Je ne ferais pas la même erreur une seconde fois, je n'attaquerais pas comme j'ai attaqué tout à l'heure. Je vais lui faire sortir ses armes à lui, puis nous nous battrons, mais sans détruire une moitié de la ville comme nous avions pu détruire une grande partie de son royaume.

"Allez. Bats-toi un peu. Je n'ai pas que ça à faire."

Immobile j'attends, mais je me prépare à toute éventualité. Il est rapide, mais je le suis également, alors je suis prête à riposter, à l'attaquer, et à le détruire.
Réponse courte, comme convenu, pour aller plus vite  ><
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Âmes : 50
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Mer 28 Juin - 17:57





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽

Ton adversaire enfouit toute sa douleur en elle, afin d'éviter de ne bouger qu'un seul membre pour laisser traduire de sa faiblesse. Tu pourrais être fier, car l’orgueilleuse reine des anges à la réputation lumineuse comme le serait la luciole qui s'apprête à s'électriser contre le lampadaire communal se tient devant toi, visage crispé, déformé par une haine insurmontable la rongeant de l'intérieur. Tu es le seul capable de faire ressortir cette hargne bestiale qui sommeille en elle. Tu as toujours été capable d'exprimer le pire chez les autres, de réveiller leur instincts sauvages, leurs vils comportements animaux. Toi seul est maitre dans l'art de mettre hors d'eux ceux qui se préparent à t'affronter. N'est ce pas la le propre du démon que de rendre les autres mauvais ? Que de faire d'eux des pantins en proie aux turpitudes des passions ? Ce travail te convient bien à vrai dire, tu retrouves en cette activité fort lucrative la douce satisfaction de répandre le mal. Le mal corrupteur qui s'infiltre par toutes les pores de la peau, transformant en engeance même le plus pur des agneaux.

Ta rivale est face à toi, un vulgaire couteau de cuisine à peine aiguisé entre les mains. Elle croit pouvoir t'impressionner avec arme si ridicule ? Tu aurais ri si ton cœur de glace ne t'empêchait pas de ressentir des émotions. Ridiculement absurde; même la piqure d'une écharde serait plus douloureuse que la moindre de ses attaques. Un moulinet de la main te permet de replacer ton sabre devant toi, en position offensive. Tu prends appuis sur tes mollets, décidé à te déplacer d'une minute à l'autre vers ta cible, la petite vermine à écraser d'un revers de semelle.

   
Allez. Bats-toi un peu. Je n'ai pas que ça à faire.


Cette garce ose user de sa langue putride pour te provoquer ? Mais ne sait-elle donc pas qui tu es ? Ce dont tu es capable lorsque tu te mets en colère ? Aurait-elle oublié ce combat terrible qui vous opposa jadis ? Tu n'apprécies pas son ton condescendant, qui cherche à te décrédibiliser, à faire de toi une petite bête à corne incapable de combattre. Oh non tu ne supportes pas ce vocabulaire employé, cette façon de s'exprimer qui ne te donne qu'une envie : broyer chacun de ses os jusqu'au dernier pour lui faire comprendre qu'avec toi, la mort est une alternative plus douce et plus agréable. Mais tu la connais bien, tu sais qu'elle cherche à t'énerver, à te mettre hors de toi. Elle aime l’adversité. Si tu restais calme, le combat serait trop simple, elle ne se battrait pas avec ardeur, et mourrait sans te donner honneur. Alors que si ta rage brûle dans tes veines, toute la ville se souviendra de votre affrontement.

   
Dépêche toi de mourir dans ce cas, les choses pourront enfin aller d'elles mêmes si tu finissais rapidement six pieds sous terre.


Des frissons délicieux continuent de parcourir ton corps en proie à de légers tremblements, et soudainement, tes pieds se mettent en action. Tu te propulses contre l'ange, assénant des coups de sabres redoutables. Tous sont parés, des stridulations de l'acier résonnant à travers la place.

La tempête frappe encore, le tonnerre s'abattant en rythme sur des pauvres nuages blanc. Le ciel zébré par la foudre accompagne votre affrontement au sol. Chaque image découpée par les outils de Thor reflètent de la violence de vos croisement de fers. Chaque participant se bat farouchement, ne laissant pas un seul instant de répit à son opposant. Partout où le regard se pose, deux êtres prêt à tout son visible. Vos déplacements sont rapide, si rapide qu'un œil humain peinerait à déterminer vos mouvements. Crac. Le flash blanc révèle un spectacle ahurissant. Toi, tu respires à peine, tant la pression est grande. Chaque attaque est menée avec brio et minutie. Tu pares, entaille, estoque, contre, et inversement dans une cascade d'actions enchainées sans interruptions, comme répétées avant la grande représentation se tenant en ce jour béni. Que pleuvent les lames sur vous, bien que ni l'un, ni l'autre ne parvient à prendre l'avantage. La légende raconte que vos forces s'équivalent, bien que tu ne veuilles pas l'admettre, et qu'elle non plus. Sauf que la légende est vérité, et votre duel ne semble pas trouver de fin, aucun de vous deux ne s'épuisant, tenant le rythme effréné. Déjà, des chocs violents se perdent autour de vous : tu frappes si fort, que ta lame parvient à découper en deux une dalle en marbre de la place publique. Heureusement pour toi que le matériau dans lequel fut forgé ton arme est si résistant, sinon elle se serait brisée en milles éclats cristallins.

Les bruits de votre combats ont attiré les foules. Des gens se sont osés à entrouvrir leurs volets, des passants curieux, autant fascinés que terrifiés, restent tapis dans l'ombre, au coin des ruelles, observant, les yeux emplis d'une émotion étrange, cette scène dramatique se jouant devant eux.  
© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Sam 1 Juil - 23:23

  • Keithan
  • Célestia
Ink's Stain
J'observai chacun de ses faits et gestes. Lui qui semblait si impassible auparavant commençait enfin à dévoiler sa véritable nature. Je lisais aisément son agacement face à ma provocation et ceci me fit sourire. Aucune personne ne devrait se réjouir de ce genre de choses, pourtant, face aux démons, et surtout face à celui qui se faisait prétentieusement appelé Dragon, je ne pouvais pas réagir autrement.

Dépêche toi de mourir dans ce cas, les choses pourront enfin aller d'elles-mêmes si tu finissais rapidement six pieds sous terre.

Non, je ne m'énerverais pas. Je n'en avais plus vraiment envie, ses paroles me firent plus sourire qu'autre chose. Je restais encore immobile, alors que le ciel, lui, s'apprêtait à se déchaîner. Il allait attaquer d'une seconde à l'autre, et j'étais prête cette fois-ci. Je parvenais à le contrer. Ses mouvements étaient rapides, très rapides, mais les miens allaient à la même vitesse. Nous nous échangions une multitude de coups, lorsqu'il me blesse, je le blesse aussi, lorsqu'il se protège, je me protège. Je refusais de l'admettre, mais c'était vrai, nos forces étaient égales. J'espérais pouvoir être plus endurante que lui, mon but étant de l'avoir à l'usure.

A bout de souffle, nous ne pouvions pas nous permettre de nous arrêter pour autant. Il éclate une dalle en marbre, s'il pense vraiment m'impressionner avec son numéro, c'était raté, car je ne détournerais pas mon attention. Je continue à lui envoyer des coups de poignards, comme une acharnée, j'entends le village qui s'éveille, qui lève la tête pour nous voir nous battre. J'aurais aimé leur dire de s'en aller, car ce qui se préparait pouvait être dangereux pour eux, je ne voulais blesser personne, mais je ne pouvais pas abandonner. De toutes manières, personne ne risquait rien pour l'instant.

Nous continuons à enchaîner les coups, chacun d'eux semblent être de plus en plus précis, et ils sont bien plus difficiles à contrer. Je sais très bien que nous ne pourrions pas continuer à nous battre comme cela éternellement, et je devais accélérer ce combat pour y mettre enfin un terme. Alors que mon cerveau tente de trouver une solution rapide, je continue à l'entailler avec mon couteau. Pendant un court instant, je m'arrête, puis je disparais pour me retrouver dos à lui. Je ne pense pas que cela surprenne ce roi misérable, mais j'agis au plus vite afin de lui assener un violent coup sur la nuque à l'aide de mon avant bras. Je reviens face à lui, toujours à la même vitesse, et le frappe dans son ventre. Il se relèverait facilement de cette attaque, d'autant que mes coups ne sont pas assez violents pour lui faire vraiment mal. Cela me sert juste à gagner du temps. Je me recule enfin pour regarder cet être misérable qui se tient devant moi. Nous sommes tous les deux dans un sale état, mais l'adrénaline ne nous fait plus rien ressentir. Ni même la douleur, ni même la peur. Rapidement, je fonce vers lui, visant sa nuque. Serait-il assez lent pour ne pas esquiver ce coup ? C'était peu probable.
HRP
avatar
Ange
Ange
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Âmes : 50
Date d'inscription : 05/03/2017
Localisation : Dans les nuages.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain Sam 8 Juil - 0:55





   
   
Feat Célestia O. Dovansky & Keithan S. Kahara

   
☾ Ink's Stain ☽

Si elle croit pouvoir t’impressionner cette saleté, avec ses frappes puériles, dignes d'enfants s'entrainant en usant d'armes factices en bois. Ses entailles sont d'une profondeur si ridicule que ton épiderme ne ressent pas même la douleur de sa lame. De temps à autre, de minces filets de sang glissent le long de tes membres. Mais ce flux, aussi doux que la caresse de l'ombre de minuit sur la peau des innocents, que la tentation funèbre exercée par les ombres sur les humains faibles d'esprit, t'électrise. Face aux sangs, les personnes normales réagissent brutalement. Peur, anxiété, insécurité, douleur; telles sont les sensations ressenties par des individus au corps de crevette. Toi, ce plasma rougeoyant, qui semblerait presque sombre si le soleil ne l'éclairait pas de sa lumière nauséabonde, tu aimes le sentir parcourir tes écailles. Il te donne des frissons, qui s'accentuent encore depuis quelques moments. Tes pupilles d'or sont grandes ouvertes, scrutant chacun des mouvements de cette reine de pacotilles, guidant ton bras vengeur pour parer et attaquer, pour frapper et tuer. Célestia, elle n'est pas impressionnée par tes coups, tu le voix bien. Comme elle est bien naïve, comme elle est bien misérable. Elle ne te prends pas au sérieux, cela se lit sur son visage, aussi laid que son caractère. Terrible sont les anges, et leur maudite pureté, qui ternie leur visage et durcit leurs traits. Qu'ils meurent tous autant qu'ils sont, à commencer par elle.

Soudainement, la fillette décide d'effectuer une offensive surprise, perçant un peu plus violemment ton enveloppe charnelle, bien que cela ne t'affecte pas véritablement. Elle atteint ton cou et ton ventre, pensant t'entraver. Quelle imbécile ! Jamais une main d'ange ne pourra te mettre à genoux. Jamais les phalanges putrides d'une créature répugnante des nuages ne saura en mesure de mettre un terme à ta grandeur, de toucher ton corps. Ils feraient mieux de garder leur pureté dégoutante pour les leurs, et offrir au monde une présentation un minimum plus digne. S'il existe un créateur dans ce monde, tu te demandes comment il put laisser vivre ce genre de choses. Emplis de défauts, vides d’intérêt, faible, exécrable, détestable, cette race inférieure n'a pour utilité que de servir de combustible pour les torrents de flammes infernaux. L'idée de voir des centaines d'anges brûler éternellement pourrais te faire sourire si ton cœur n'était pas de glace.

Quelques pas en arrière, et ta rivale s'élance vers toi, son couteau de cuisine à la main. Trop lente : ta main vient attraper son bras avec une force phénoménale et tu serres de toute ta puissance. La catastrophe est inévitable. La surprenante douleur percute Célestia, qui ne peut se résoudre à tenir son arme. Avec la vitesse, et l'énergie cinétique de la lame, celle-ci est éjectée en arrière, à une grande distance. Or c'est sans compter la foule de spectateurs discrètes réunis autour de vous pour observer ce spectacle digne des meilleurs théâtres. L'acier billant virevolte en tournoyant et file à toute allure. Un bruit de chair déchirée retentit, suivi d'un cri de douleur. Quelqu'un dans le public a réceptionné ton cadeau. Des gens accourent pour venir à son secours. L'homme n'est pas en danger, mais la fierté de ton adversaire vient d'en prendre un coup, son expression change considérablement. Serait-ce de la colère visible par ce front plissé, ce regard luminescent ? En tout cas, quelle erreur de débutant, de se laisser ainsi distraire par l'extérieur. Un coup de genou bien placé contre la paroi ventrale du corps de l'autre insecte permettra peut-être de lui faire ravaler son orgueil. Tu la repousses, d'un coup d'épaule, et pointe ton uchigatana dans sa direction.  

Le véritable combat ne fait que commencer Célestia, cesse tes enfantillages et laisse moi te donner l’honneur de périr par ma lame tant qu’il en est encore temps.

© codage by Serfy

____________________________________________________________

Pas de nouvelles d'Hannah depuis un temps, je m'en porte bien mieux ♪
Si tu veux me connaitre, va par ici ~



Merci Hélène pour ce kit sublime ♥️
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 610
Âmes : 394
Date d'inscription : 10/05/2015
Age : 18

Localisation : Palais des démons
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Prologue : Ink's Stain

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Prologue : Ink's Stain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Prologue
» Prologue du film 16 Pokémon L'éveil de Mewtwo
» Prologue d'une étrange histoire.
» L'Épilogue du Prologue [One-Shot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: La ville :: Mairie :: Place publique-
Sauter vers: