Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Lun 1 Aoû - 2:09



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)


Comme à mon habitude en cette chaude journée d'été je déambulait dans les rues et comme à mon habitude je me retrouvais là où je n'aurai jamais eu envie d'être, me voila perdu dans cette espèce de foire débile. Ma colère devait chauffer encore plus que le soleil qui tapait pourtant bien en ce début d'après-midi. J'aurai pu tuer quelqu'un juste pour me soulager, le premier qui m'emmerdait je l'humiliais mais au possible. Et dire que cette journée avait plutôt bien commencée, pas de gens pour m'emmerder ce matin, pas de problème pour trouver de fringues et pour m'habiller, j'avais croisé personne que ce soit dans la matinée ou au repas, mais me voilà maintenant à supporter les cris stridents de mioches débiles de parent gâteaux je voulais vomir, tout ces gens c'était insupportable, enfin je marchait le plus vite possible cherchant à m'enfuir de cet enfer. Je ne souriais même pas, mes trait étaient crispés, contrit, à l'image de ma rage contenue, la moindre crasse que je pouvais faire discrètement je la faisais.

Soudain, je me faisais bousculer par quelqu'un, là j'explosais je ne savais pas pourquoi il était aussi pressé mais il allait regretter de m'avoir importuné ce jour là. Discrètement je dégainais les fils de ma canne et je les emmêlais dans ses pied le faisant ainsi s'étaler de tout son long. Je rengainais l'instrument du crimes et je me précipitais pour faire semblant de l'aider à se relever pendant que tout le monde présent se moquait de lui, ainsi je lui glissais à l'oreille discrètement.

La prochaine fois tu fera attention à qui tu bouscule bouffon.

Je le laissais ainsi coi tandis que moi je partais le dos tourné, cependant il ne fallut pas longtemps pour que mon pouvoir me prévienne de l'attaque imminente à venir sous peu. Je dégainais rapidement mes lames pour me retourner et parer l'attaque.

Attaquer quelqu'un dans le dos tu n'as pas honte? Une aveugle en plus.
 
Je souriais de toute mes dents d'un sourire malsain assez irritant.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Lun 1 Aoû - 20:20




La fête foraine, hilarant !

Une bonne journée en perspective. Je ne m'étais encore jamais amusé dans des manèges ! Ça n'existe pas ce genre de choses en Enfer, tu l'auras deviné. C'est l'été en plus, ça aide pas mal à la détente. Bref. J'ai commencé à compter les jours de mon exil ici, dans cette ville bizarre. Déjà une semaine ! Depuis mon entrevue avec Hazel, je n'avais pas pris le temps de faire connaissance avec d'autres gens "intéressants". À part l'agent immobilier pour ma super maison et mon boss... Rien de très pertinent. Mon retour aux Enfers sera accepté si j'expie ma faute, et côtoyer des gens en fait partie. Comme si je n'avais que ça à faire. Mais bon que veux-tu ? Mais j'y pense ! Je n'ai même pas pris le temps de regarder les jolies filles moi ! Grave erreur de ma part, je vais devoir y remédier. Les démones sont bien coriaces à draguer, à cause de mon physique humain, mais ici ? Ça sera beaucoup plus facile. Eh eh !

Allez, trêve de réflexions. Ça fait six fois d'affilé que je suis dans le Bateau Pirate, on va passer à un autre. Le manège était en train de s'arrêter. Je sortis en courant, dévala la pente et me précipita dans l'allée. Je voyais des jeunes faire la queue pour le tester à leur tour. Le parc d'attractions était rempli de monde. Pas de persuasion possible pour gruger tous ces humains dans la file d'attente. J'allais devoir prendre mon mal en patience. Je pris la voie de gauche en direction de l'entrée du parc quand tout à coup une étrange fille apparut de nulle part. Je la vis trop tard et la bousculai sauvagement. Je voulais m'excuser mais en moins de temps qu'il en faut pour le dire, je me retrouvai par terre. Je rêve ou quoi ? Elle m'avait fait tomber à son tour. Tout s'était passé très vite, mais j'avais quand même pris le temps de remarquer des fils enroulés autour de mes pieds pendant une fraction de seconde. Une aura diabolique se dégageait de cette fille. Tient donc ! Elle se précipita vers moi pour m'aider à me relever, enfin du moins faire croire, en me chuchotant :

- La prochaine fois tu fera attention à qui tu bouscule bouffon.

Bouffon ? Non mais pour qui elle se prend cette conne ? Je voyais tous les gens aux alentours morts de rire en me matant au sol. Ça ne va pas de passer comme ça. Je me relevai rapidement, sans prendre le temps d'épousseter mes vêtements. Je dégainai mon épée et fonçai droit sur elle. Au diable les gens ! Ça leur fera du spectacle. Contre toute attente, elle prit sa canne, fit jaillir deux lames... et para mon coup sans le moindre effort, avant de rétorquer :

- Attaquer quelqu'un dans le dos tu n'as pas honte? Une aveugle en plus.

Ah... la bonne blague. Ces pauvres humains ne pouvaient ressentir ce que je percevais en ce moment-même. Une gentille aveugle hein ? Tu me prends pour un idiot ? Tout en maintenant mon épée contre ses lames, je m'approchai d'elle et lui dit :

~ Pour une démone aveugle, effectivement... Tu te débrouilles plutôt pas mal.

Elle ne bronchait pas d'un cil. Sa force était considérable. N'importe qui de normal aurait pensé qu'elle était frêle et sans défense. Grossière erreur... Par contre, qu'elle ne s'attende pas à des excuses. J'étais pressé certes, mais elle aussi, sinon je l'aurai vu arriver et je l'aurai évité suffisamment en avance. Je la fixai droit dans les yeux. Elle avait un sourire très malsain, rien d'étonnant vu son rang. J'entendais les gens crier autour d'elle et moi. Soudain, un des humains s'écria :

- La sécurité du parc arrive, ça va s'arranger.

Merde ! Ça s’annonçait mal. Elle aussi avait entendu les derniers mots de ce crétin. Son sourire avait disparu et la contrariété avait pris le dessus. Notre combat allait être interrompu si elle et moi ne dégagions pas d'ici rapidement. Je l'interpellai :

~ Tu as entendu ? La sécurité arrive. Qu'est-ce que tu préfères ? Te tirer d'ici ou rester là et les attendre ?

Sa réaction ne tarda pas. D'un signe de tête commun, elle baissa ses lames et je rangeai mon épée dans ton fourreau. Je n'avais pas le temps de m'occuper de son cas, on verra plus tard. Je fis demi-tour et courus à pleine jambe vers le fond du parc. Je devais me cacher rapidement. Au loin, j’aperçus une sorte de cabanon contre le grillage qui entourait le parc. Je n'avais pas le choix. Je commençai à grimper sur l'arbre qu'il y avait à côté, puis par quelques prouesses je me propulsai vers le toit du cabanon, et enfin je passai au dessus du grillage avant de courir à nouveau sur la route. Pfiou ! Je n'entendais plus de cris. Je repris ma respiration. Cette conne m'avait foiré ma journée ! J'étais en colère après elle. Bref. Je repris la route pour rentrer chez moi. Soudain, j'entendis un ricanement sonore. Je me retournai violemment. La démone m'avait suivi.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mar 2 Aoû - 22:36



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)


J'entendais les humains paniquer autour de notre petit mano-a-mano, mais mes pensée étaient intégralement tournée vers mon adversaire, et par pensée, j'entend pouvoir bien entendu, au bout de quelques minutes, je savais tout ce que je voulais savoir, son nom, pourquoi il était ici, et son but, je fichais royalement du reste. Ce gosse était un démon certes mais ses racines humaines le rendait moins cruel. Je l'avais attaqué alors qu'il voulait juste aller faire un manège, malgré le fait que j'étais de mauvais poil je culpabilisais un peu, j'allais ranger mes armes et m'excuser lorsque l'un de nos spectateurs s'exclamait:

La sécurité du parc arrive, ça va s'arranger.

Et merde, comme si j'avais besoin de faire des vagues en ce moment.

Je grognais un peu en entendent cela et il fallait évidement qu'Alexander en rajoute, histoire d’aggraver un peu mon humeur.

Tu as entendu ? La sécurité arrive. Qu'est-ce que tu préfères ? Te tirer d'ici ou rester là et les attendre ?

Je ricanais pour me moquer de lui.

Très drôle Pigeon de feu, tu connais la réponse aussi bien que moi.

On rangeait nos lames dans leurs fourreau, lui partait d'un côte, moi de l'autre. Je me précipitais vers l'entrée j'esquivais tout les gardes que j'entendais arriver vers moi,une fois sortie je me cachais dans un arbre, heureusement feuillu, une fois la tension retombée j'utilisais mes pouvoirs comme sens d'alarme, je commençais à prendre le chemin vers la ville lorsque je ressentais une présence familière, celle de mon challenger de tout à l'heure. Je ricanais face à l'ironie de la situation car lui aussi était parti pour rentrer chez lui. Il m'avait entendu et s'était retourné, il était en colère contre moi et avec raison.

Détend toi tête brûlée, je voulais pas ruiner ta journée, j'étais énervée et j'ai sur-réagis. Je m'excuse si il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour me faire pardonner, hésite pas.

Je n'avais aucunement envie de le manipuler, et il serai facile pour lui de trouver ce qu'il cherche dans cette ville, de plus il n'avait aucune raison de soupçonner mon identité donc je pouvais être tranquille. Je souriais en replaçant mes lunettes, je m'approchais de lui en lui tendant la mains?

Au fait, je m'appelle Casey, Casey Williams, enchanté de rencontrer Alexander Cole.
 


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mar 2 Aoû - 23:29




Tu sais ce qu'il te dit le pigeon de feu ?

- Détend toi tête brûlée, je voulais pas ruiner ta journée, j'étais énervée et j'ai sur-réagis. Je m'excuse si il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour me faire pardonner, hésite pas.

Une démone qui s'excuse... moi qui passe une sorte de pacte avec un ange... décidément, cette semaine est des plus étranges. La colère qui émanait de mon corps se dissipait peu à peu. Ça ne servait à rien de lui en vouloir pendant des années. Je répondis :

~ Je dois reconnaître que j'aurai pu faire un effort de mon côté. Ne t'excuse pas.

Je ne la connaissais pas, je ne pouvais pas me fier à elle comme ça. On verra plus tard pour un service, si quand bien même j'en aurai besoin dans un avenir proche. Pigeon de feu... Si ce démon a la possibilité de voir mon apparence divine, tant mieux pour elle. En espérant que je n'ai pas besoin de m'en servir contre elle. Je suis sensé expier mes fautes, pas en créer d'autres.

Je la voyais me sourire en remettant en place ses lunettes. Elle était plutôt jolie sous ses airs tyranniques de tout à l'heure. J'ai quand même pu observer d'elle deux caractères bien dissociables en quelques minutes ! Chouette façon de rencontrer les gens Phoenix... la prochaine fois, ça sera comment ? Soudain, elle s'approcha de moi en me tendant la main et me dit :

- Au fait, je m'appelle Casey, Casey Williams, enchanté de rencontrer Alexander Cole.

~ Enchanté également de te... Attends, quoi ? C'est quoi la blague là ?

Ça ne lui suffisait pas de se moquer de mon apparence divine ? D'où connaissait-elle mon nom ? A ne rien y comprendre. Enfin, s'il n'y avait que ça... Je ressentais une subtile aura émaner de son corps. Cette Casey est particulière, mais en quoi ? Je ricanais doucement, lui rendis sa poignée de main et lui demanda :

~ Bien, maintenant que tu n'es plus en colère et moi non plus, je crois que tu me dois une explication, non ? Par rapport au fait que tu connaisses mon nominatif humain... Personne ne sait que je suis ici, et je ne crois pas une seule seconde que tu ais pu te renseigner auprès de la seule personne que je connaisse dans cette ville. Alors ?

Je n'étais pas sûre qu'elle daigne me répondre. Chaque démon a ses petits secrets après tout. Je lui fis signe de me suivre sur le sentier. Je rentrais chez moi de toutes manières, et il n'y avait qu'un seul chemin, alors autant qu'elle vienne avec moi au lieu de la laisser planter là.

Elle ne montrait aucune hostilité à mon égard, mais je ne pouvais m'empêcher de surveiller ses moindres mouvements. Une sale habitude. Ne tombe pas dans le panneau Phoenix, ou ça te coûtera cher.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 3 Aoû - 2:32



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Enchanté également de te... Attends, quoi ? C'est quoi la blague là ?

Sa réaction m’amusa, je ne pus retenir un petit rire mesquin à son égard, le pauvre, j'ai toujours aimé voir les réactions des gens que je perturbais ainsi. Il me rendais alors la poignée de main que je lui avais généreusement offerte, j'en profitais alors pour glaner plus d'information sur lui. Je continuais de sourire de façon amicale, une légère réponse à son ricanement, cela me faisait penser à se ricanement si horripilant que je peux avoir. Cependant, je ne lui voulait aucun mal, et il en restera ainsi tant que ce sera réciproque me disais-je.

Bien, maintenant que tu n'es plus en colère et moi non plus, je crois que tu me dois une explication, non ? Par rapport au fait que tu connaisses mon nominatif humain... Personne ne sait que je suis ici, et je ne crois pas une seule seconde que tu ais pu te renseigner auprès de la seule personne que je connaisse dans cette ville. Alors ?

Je ricanais moi même à mon tour, je l'entendais alors partir je venais le rejoindre à son côté outrée.

si tu veux vraiment ton explication, préviens moi si tu décide de bouger, j'aimerai te rappeler que je ne vois rien. Quoi qu'il en soit, la seule réponse que tu auras Phénix, est que ça vaut mieux pour toi et pour moi que tu en sache le moins possible.

Je continuais de l'accompagner et je souriais légèrement, je me disais que cette curiosité maladive de savoir ce que j'étais étais présente chez tout le monde, ce qui me faisait sourire , c'était que ça valait pour moi aussi, ma recherche désespéré de savoir ce que je suis devenu pendant cette année où j'ai perdu connaissance et que si je refusais de leur répondre, c'est parce que je ne le savais pas moi-même. Ne voulant pas laisser le silence s'installer je prenais la parole.

Les retrouvailles avec ta mère lors des arenas t'ont vraiment retournée je me trompe, à part utiliser Hazel tu t'es déjà demandé comment tu allais la revoir si elle est vraiment au paradis, de plus, t'es tu déjà demandé comment elle a pus se transformer en ange car si je ne me trompe pas elle était humaine.

Je le regardais sereinement car ce n'étais pas vraiment pour moi que je posais ces question, mais pour que lui réfléchisse à la question car le problème des démons est qu'ils sont trop impétueux et prétentieux mais ne se posent jamais les bonnes question, ceci était encore plus vrai chez ce spécimen. Ce qui me rappelait douloureusement que j'avais mon lot d'erreur qu'il faudrait que je répare. Je me recentrais sur mr.Cole, il ne fallait pas que je tombe dans la mélancolie. Le soleil du milieu de l'après-midi tapait sur le chemin où on était, cela devait faire légèrement briller mes lunettes. Le chemin devait border une forêt car j'entendais des bruit d'oiseau où de petits animaux à notre droite. A nôtres gauche devait se trouver un plaine car je n'entendais rien d'autre que le vent et je ne sentais que l'odeur de l'herbe sèche arriver jusqu’à mes narines.
 


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 3 Aoû - 4:21




Casey ricanait, tout en me rejoignant.

- Si tu veux vraiment ton explication, préviens moi si tu décide de bouger, j'aimerai te rappeler que je ne vois rien. Quoi qu'il en soit, la seule réponse que tu auras Phénix, est que ça vaut mieux pour toi et pour moi que tu en sache le moins possible.

Pfff... Elle est aveugle quand ça l'arrange elle. Qu'importe. Je répondis :

~ Comme tu voudras. On va partir du principe que tu as un sixième sens... ça sera mieux pour tout le monde. Tu viens ?

Elle était quelque peu outrée parce que je ne l'avais pas attendue ou même tirée vers moi pour partir. Cela étant, elle me souriait "gentiment" tandis que nous longions le sentier. Elle était pensive, tout comme moi d'ailleurs. Elle reprit la parole :

- Les retrouvailles avec ta mère lors des arenas t'ont vraiment retournée je me trompe, à part utiliser Hazel tu t'es déjà demandé comment tu allais la revoir si elle est vraiment au paradis, de plus, t'es tu déjà demandé comment elle a pus se transformer en ange car si je ne me trompe pas elle était humaine.

~ Ah... le sixième sens te reprend...

Je me remis à rire. Il fallait mieux Phoenix. Avant de lui répondre, j'observai le comportement de Casey. Elle essayait de distinguer ce qui l'entourait. Elle tourna sa tête du côté de la forêt, puis du côté de la plaine. Être aveugle à son âge... quelle tragédie. Ça me faisait un peu de peine.  Ah non qu'est-ce que tu fous inconscient ? C'est la mort que tu cherches ? Foutu côté humain merdique ! Impossible d'être insensible à rien à cause de ça. Après quelques minutes, je lui répondis :

~ Je te l'accorde. Voir ma mère apparaître comme ça, ce fut dur à encaisser. Je l'entendais en songe depuis plusieurs semaines avant cette visite. Et concernant Hazel, elle se renseigne. C'est tout ce que tu as à savoir.

Je détestais parler de mes affaires, tout comme elle d'ailleurs. Ça nous faisait un point commun. Je regardai ce beau Soleil d'après-midi. Je sentis soudain mon estomac gargouiller, ce qui fit rire Casey. Je lui proposai :

~ Tient ! J'ai un petit creux. Ça te tente de venir manger une pâtisserie ? C'est moi qui paye.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Ven 5 Aoû - 2:04



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Je te l'accorde. Voir ma mère apparaître comme ça, ce fut dur à encaisser. Je l'entendais en songe depuis plusieurs semaines avant cette visite. Et concernant Hazel, elle se renseigne. C'est tout ce que tu as à savoir.

Je souriais, s'il savais...si je voulais je pourrais trouver où est sa mère, lui dire où elle est et même quand il la retrouverai. Mais je me refusais à lire et à dévoiler l'avenir, c'est un pouvoir beaucoup trop puissant et il peux se révéler beaucoup trop dangereux. De plus personne ne devrait à connaitre son propre avenir, chacun possède son propre destin qu'il peut fauconner à sa guise, mais chacun doit faire son chemin. Je me ressaisissais, pour quelqu'un dont l'esprit vogue ainsi à travers les flots du temps, ce genre de mélancolie est un piège dans lequel je peux tomber facilement. Je tournais la tête vers Phénix en souriant, il y répondait en gargouillant. Je n'avais pas réussi à retenir un petit rire amusée.

Tient ! J'ai un petit creux. Ça te tente de venir manger une pâtisserie ? C'est moi qui paye.

Sans blague, j'avais pas entendu, je souriais en réfléchissant un petit peu, j'étais un peu surprise, c'était la première fois qu'on me proposait quelques choses comme cela. Mais pourquoi pas cela pouvait être sympa, enfin seulement s'il n'y avait pas trop se monde. Rien que le fait de penser à une boulangerie blindée de monde me donnait de léger frissons.

Pourquoi pas, je te demanderai juste un service, c'est qu'on parte tout de suite après, je n'aime pas vraiment la compagnie des autres saufs quelques exceptions.

Je souriais légèrement embarrassée. On partait donc vers la pâtisserie la plus poche, ou du moins la première qu'on a trouvé parce que lui ne connaissais pas la ville, et moi je ne savais pas où étaient les pâtisseries. On a tournée un peu dans les rues en parlant de tout de rien, c'est vrai qu'il était sympa mais il manquait de jugeote, je souriais en me disant que cette ville le ferai mûrir. On arrivait finalement à une pâtisserie quelconques et en plus, pour mon plus grand bonheur, il n'y avait pas beaucoup de monde. On se dirigeait tout les deux vers le comptoir.

Oh! Bonjour les amoureux, qu'est ce que ce sera pour vous?

J'étais piquée au vif par cette remarque, la seule personne qui comptait pour moi était Shisoka, pas un démon arrogant et trop sur de lui, je me retenais de lui claquer la tête contre le comptoir, mais il ne fallait pas que je cède à la violence, plus aussi facilement, je me contentais de répondre sur un ton assez amusé, cependant j'avais mon poing serré juste derrière ma cuisse.

Oh! Non, vous vous méprenez, nous ne sommes pas ensembles, enfin pour moi ce sera un mille feuille, et pour toi vieux ce sera quoi?

Je me tournais vers Alexander en souriant amicalement, je jouais bien sur la comédie, mais ça, moi seule le savais.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Ven 5 Aoû - 17:27




Je lisais la surprise dans son regard.

- Pourquoi pas, je te demanderai juste un service, c'est qu'on parte tout de suite après, je n'aime pas vraiment la compagnie des autres saufs quelques exceptions.

Elle était embarrassée, ça sautait aux yeux. Elle ne devait pas avoir l'habitude de ce genre de proposition. Je n’allais pas insister de toutes manières. La mine réjouie, je répondis :

~ C'est entendu. J'ai même un endroit sympa où aller. Nous ne seront pas dérangés.

Pauvre Phoenix... tu es con ou tu le fais exprès ? Ne profite pas de la situation tu veux ? Et en plus... je n'étais là que depuis une semaine, je savais où était le centre-ville avec les boutiques mais à aucun moment je m'étais demandé où il pouvait y avoir une pâtisserie. Bon... ça fera une balade. Le parc d'attraction n'était pas si loin que ça, juste en bordure. Casey et moi profitions de la balade pour discuter un peu de la pluie et du beau temps. Ça semblait lui convenir. Nous tournions dans les rues depuis plusieurs minutes quand enfin, une pâtisserie pointa en face de nous. J'entraînai Casey à l'intérieur. Il n'y avait pas grand monde, mais nous n'allions pas restés enfermés ici. Je n'allais pas lui faire l'affront de rejeter sa demande sur un coup de tête. Nous avancions vers le comptoir. Je regardai ces délicieuses pâtisseries... Si je m'écoutais, je les prendrai toutes ! Le vendeur s'approcha et nous salua :

- Oh! Bonjour les amoureux, qu'est ce que ce sera pour vous?

... Les amoureux...? Non, je ne crois pas non. Je la connais à peine, et elle n'est pas mon genre. J'avais envie d'éclater de rire. Casey répondit, amusée :

- Oh! Non, vous vous méprenez, nous ne sommes pas ensembles, enfin pour moi ce sera un mille feuille, et pour toi vieux ce sera quoi?

~ Une religieuse au chocolat, s'il vous plaît...

Beurk ! La politesse m'écorchait la bouche. Casey s'était tournée vers moi, avec le sourire. J'étais suffisamment "galant" pour aujourd'hui. Le vendeur revint avec un petit paquet où nos pâtisseries bien chaudes étaient logées. Je sortis ma monnaie, payai le vendeur et pris le paquet avant de sortir de la boutique. Et chose promise... Je guidai Casey en direction du lac.

Il n'était pas si loin lui non plus. Je comptai m'installer sur ce carré d'herbe où j'avais déposé Hazel la nuit de mon arrivée. De mémoire, on était caché dans la végétation sans risquer de se faire voir par le tout-venant. Nous avions repris notre marche. J'avais hâte de déguster cette religieuse. Casey continuait de me faire la conversation, sans se lasser. Enfin, nous arrivions à l'endroit prévu. Je l'aidai à s'installer avant de me poser. Puis, j'ouvris le paquet et lui tendis son mille-feuille. Tout être humain normalement constitué aurait pu croire à un début de romance... Il n'en était rien. Entre deux bouchées, je me tournai vers elle et lui demanda, sans réfléchir :

~ Et toi ? Sans rentrer dans les détails... pourquoi as-tu été expatriée dans cette ville ?



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 10 Aoû - 1:18



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Une religieuse au chocolat, s'il vous plaît...

Je réprimais un sourire amusé, je me reconnaissais un peu, enfin comme j'aurai pus réagir avant...non, vant j'aurai claqué la tête du vendeur contre le comptoir, enfin c'était du passé, je ne voulais plus rentrer dans cette phases d’hyper violence que j'ai traversé, rien que d'y repenser je pourrai en frissonner d'effroi, mais non, cela aurait été bizarre. Je me contentais donc de remercier les vendeur pendant qu'il nous donnait nos pâtisserie encore chaude, je salivait à la délicieuse odeur sucrée qui s'échappait du paquet. Lorsque je reprenais mes esprit, je rejoignais Alex rapidement un peu prise au dépourvue. Je le suivais tranquillement jusqu'à un lieu que je ne connaissais pas. L'air était humide, j'entendais de léger clapotis et une légère odeur de vase planait dans l'air, on devait se trouver prés d'un lac ou au moins une très grande étendue d'eau. Pendant tout le temps je continuais de lui parler, mais il n'était pas très bavard pour un démon, il manque de verve je trouvais. Alex nous arrêtais finalement et me donnait mon mille-feuilles qui sentait si bon. Je prenais une énorme bouchée lorsque mon acolyte interpella.

Et toi ? Sans rentrer dans les détails... pourquoi as-tu été expatriée dans cette ville ?

J'avalais mon morceau de mille feuille et je lui répondait sur un ton sarcastique en caricaturant un ton de vieille bourgeoise qui parle de vacances.

Je sais pas, pour une déchue c'est vrai que l'enfer est magnifique en cette saison, apparemment le paradis n'est pas mal non plus.

Je reprenais un ton plus sérieux en tournant ma tête vers lui comme pour le "regarder".

Sérieusement où est-ce que je pourrai aller à part ici. Enfin ça aurait pu être pire...

J'avais le regard dans le vague, je me demandais si je pourrai vraiment me sentir chez moi ici, ou même quelques part. Une autre évidence me tombait aussi dessus, tout les gens à qui j'ai fait du mal dans cette ville, tout ce qu'ils voulaient c'était vivre une vie presque normale, ils veulent tous s'améliorer pour peut-être sortir d'ici et moi je les harcèle et je les fais souffrir pour qu'ils soient pire qu'ils n'ont jamais été. Je sentais les larmes me monter aux yeux, je me haïssais, mais tellement profondément, je retenais mes larmes mais difficilement, je n'arrivais même pas à le cacher. Mais très vite je me rendais compte de toute la machineries mises en place par les deux souverains de Damned town, profiter des humains en quête de rédemption pour participer à leurs guerres. Des gens en quête de rédemption, en quête de bonheur, de pardon, victime de cette manipulation massive et odieuse. J'étais alors animé d'une colère sans nom je serrais les poings jusqu'au sang, les larmes si durement retenue étaient relâchée, mais ce n'était pas de la tristesse mais de la rage pure qui m'animait, pas une rage meurtrière comme avant mais une soif de justice amère, je me levais et j'entendais mon sang s'écouler sur le sol, mes mains étaient poisseuses de sang, je hurlais vers le ciel de Damned town, prêtant un serment de mort aux puissances divines.

Au nom du sang des innocents qui sera versé pour vos conneries, Abra et Dragon, au nom des vies que vous détruirez, sur mon propre sang et ma propre vie je jure de vous faire disparaître de cette ville, je m'assurerai que vous ne soyez plus un danger pour personne, je vous tuerai de mes propres mains et lorsque ce sera fait, je promet de protéger cette ville de toutes les influences divines

J'étais à bout de souffle et je me rappelais alors qu'Alexander était toujours là, je me retournais rapidement prête à esquiver une autre attaque, je l'avais complètement oublié et je ne savais comment il allait réagir.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 10 Aoû - 2:05




Un ton sarcastique émana de sa bouche.

- Je sais pas, pour une déchue c'est vrai que l'enfer est magnifique en cette saison, apparemment le paradis n'est pas mal non plus.

Elle se délectait de son mille-feuille. Entre deux bouchées, elle tourna sa tête vers moi et reprit :

- Sérieusement où est-ce que je pourrai aller à part ici. Enfin ça aurait pu être pire...

Encore une fois, elle restait évasive. Je n'aurai pas de réponse, même pas une miette. Mais ma question avait l'air de la faire réfléchir. Sa présence ici devait être un fardeau pour elle, c'était certain. Je pouvais apercevoir quelques larmes couler sur son visage. Phoenix, la prochaine fois, tu te tais ! Soudain, son regard changea... Il se remplissait de haine. Elle se leva subitement. Ses mains étaient serrées et couvertes de sang. Mais qu'est-ce qui lui prend ? Je ne saurai l'expliquer, mais elle avait l'air de se trouver dans une sorte de transe. Elle se mit à hurler :

- Au nom du sang des innocents qui sera versé pour vos conneries, Abra et Dragon, au nom des vies que vous détruirez, sur mon propre sang et ma propre vie je jure de vous faire disparaître de cette ville, je m'assurerai que vous ne soyez plus un danger pour personne, je vous tuerai de mes propres mains et lorsque ce sera fait, je promet de protéger cette ville de toutes les influences divines.

Ok... ça c'est fait. Tout en terminant ma religieuse, je l'observai en train de reprendre son souffle. Elle avait totalement oublié ma présence pendant plusieurs minutes. Elle se retourna, prête au combat. D'un ton calme, je lui dis :

~ On respire Casey, je ne vais rien te faire. Moi aussi je suis dépassé par les événements. Moi aussi j'ai envie de couper des têtes, et en l'occurrence celles de mes tortionnaires. Nous sommes dans le même camp toi et moi, un camp où l'injustice règne et où nous devons nous débrouiller pour survivre, et surtout ne pas nous faire manipuler par les autres.

Casey restait toujours debout, immobile et son regard fixé vers moi. Machinalement, j'arrachai un morceau de mon t-shirt, le déchirai en deux parts et me tournai vers elle. Je rétorquai :

~ Amène-toi, que je m'occupe de tes mains. Tu ne vas pas rester comme ça non ?

Sur ses gardes, elle se tourna légèrement et me laissa approcher. Pendant que le lui bandais les mains, je réfléchissais à ce qu'elle venait de dire. Abra et Dragon... qui étaient ces personnes ? Je lui posai la question :

~ J'ignore ce que tu fous ici, mais manifestement c'est une injustice bien pire que la mienne. Je te dirai bien que je suis désolé, mais tu ne voudrais pas de ma pitié alors... Je me contenterais d'une simple question : qui sont Abra et Dragon ?



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Jeu 11 Aoû - 2:35



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



On respire Casey, je ne vais rien te faire. Moi aussi je suis dépassé par les événements. Moi aussi j'ai envie de couper des têtes, et en l'occurrence celles de mes tortionnaires. Nous sommes dans le même camp toi et moi, un camp où l'injustice règne et où nous devons nous débrouiller pour survivre, et surtout ne pas nous faire manipuler par les autres.

Son ton était calme et étrangement rassurant, je me tenais toujours sur mes gardes, je ne savait s'il bluffait. Je fus surprise par le bruit que j'entendais ensuite, celui du tissu qui se déchire, cela venait d'Alex. Je me demandais ce qui se passait.

Amène-toi, que je m'occupe de tes mains. Tu ne vas pas rester comme ça non ?

Je faisais légèrement la moue, je me tournais légèrement à contre-coeur et je le laissais faire.

Tu sais tu pouvais laisser ton T-shirt entier, j'aurai pu me débrouiller avec le mien.

Je le laissait donc me bander les mains, ses mains étaient plus dure que celle de Shisoka, dure et précise, des mains d'épéistes.

J'ignore ce que tu fous ici, mais manifestement c'est une injustice bien pire que la mienne. Je te dirai bien que je suis désolé, mais tu ne voudrais pas de ma pitié alors... Je me contenterais d'une simple question : qui sont Abra et Dragon ?

Je le regardais complètement perdue, je me demandais s'il était sérieux, enfin je savais qu'il l'était mais je ne m'y attendais pas. J'hésitais entre être désobligeante ou méchante, enfin c'est un peu pareil je suppose. J'ai du rester coi pendant 5 bonne minute face à l'absurdité de sa question.

Mais...enfin...Dragon est le souverain des démons dans cette ville, ton supérieur quoi, et Abra est sa rivale absolue et accessoirement reines des anges de cette villes. Mais tout le monde sait ça, enfin tout les êtres divins qui parcourent cette ville du moins.

J'étais encore abasourdie par son ignorance, puis je me ressaisissais rapidement et j’enchaînais.

Les deux se livrent une guerre sans merci où l'enjeu est de gonfler leur rang un maximum, en pervertissant les âmes des mortels, les humains ignorants se retrouvent pris dans une manipulation de masse ou certain se retrouvent utilisés comme chair à canon alors qu'ils pensaient avoir une nouvelle chance. J'estime que les humains ont le droit de se repentir, ceux qui en ont envie j'entend, sans subir les lubie de deux souverains complètement ravagés du bulbes en quête de pouvoir.

Je pensais à Itsuke, à Avalon, ils avaient déjà subi ma propre influence et c'est déjà horrible, alors qui sait ce que peux leurs faire Dragon. Je séchais légèrement mes larmes et je souriais tristement à Phénix.

Désolé pour ça, ça n'arrivera plus.

Je souriais mais je voulais fondre en larmes, je repensais à tout ce que j'avais fait depuis mon arrivée ici et je me rendais compte que je m'étais perdue moi-même, et que ceci était aussi une façon de me rattraper et de me faire pardonner, c'était pathétique, je pensais ce que je disais à l'instant, mais c'est moi que je trouvais pathétique.

Je...Je suis désolé, c'est juste qu'il se passe beaucoup de chose dans ma tête en ce moment et je sais plus vraiment ou j'en suis, enfin je sais même pas pourquoi je te dis ça, je t'ai rencontré il y a quelques heures seulement...

Je m'asseyais dans l'herbe la tête entre les mains, c'était vrai je m'étais perdue moi-même et je sais même plus comment me retrouver, je soupirais en passant une main dans mes cheveux, je retirais mes lunettes laissant voir mes yeux rouges sans pupilles ni iris, justes intégralement rouge sang.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Ven 12 Aoû - 4:08




Cinq minutes de silence... Insoutenable.

- Mais...enfin...Dragon est le souverain des démons dans cette ville, ton supérieur quoi, et Abra est sa rivale absolue et accessoirement reines des anges de cette villes. Mais tout le monde sait ça, enfin tout les êtres divins qui parcourent cette ville du moins.

Première nouvelle. Comment n'avait-elle pas deviné cette évidence ? Je m'étais fait éjecté de Damned Town sans préavis et sans indication sur ce qui se tramait ici. Donc oui, je n'étais pas au courant. Casey reprit, toujours aussi effarée :

- Les deux se livrent une guerre sans merci où l'enjeu est de gonfler leur rang un maximum, en pervertissant les âmes des mortels, les humains ignorants se retrouvent pris dans une manipulation de masse ou certain se retrouvent utilisés comme chair à canon alors qu'ils pensaient avoir une nouvelle chance. J'estime que les humains ont le droit de se repentir, ceux qui en ont envie j'entend, sans subir les lubie de deux souverains complètement ravagés du bulbes en quête de pouvoir... Désolé pour ça, ça n'arrivera plus.

Elle sécha ses larmes. Ça arrive à tout le monde de craquer, c'est normal. Mais une ange et une démone déchue en une semaine... Ca fait beaucoup pour mon petit cerveau d’ignare. Elle s'excusa à nouveau :

- Je...Je suis désolé, c'est juste qu'il se passe beaucoup de chose dans ma tête en ce moment et je sais plus vraiment ou j'en suis, enfin je sais même pas pourquoi je te dis ça, je t'ai rencontré il y a quelques heures seulement...

~ Je ne le sais pas moi non plus. Une ange et une démone qui me livrent leurs plus profondes pensées... c'est de l'inédit pour moi. Peut-être ais-je l'allure d'un confident, qui sait ?

Casey s'était rassise dans l'herbe et avait enlevé ses lunettes. Je pouvais voir son vrai visage, mais cela ne me gênait pas. Elle n'avait rien de repoussant. Je réfléchissais à comment la "rassurer" un minimum. Pas si facile. Déjà qu'avec Hazel ça avait été le parcours du combattant ! Je devais trouver un peu d'originalité. Le coup de la pâtisserie avait été assez déroutant pour elle, je devais changer ça. Je sais ! Je m'accroupis à son niveau et lui demandai :

~ Je sais que tu n'es pas très friande de la compagnie des humains, mais vu l'heure, le parc d'attractions doit être fermé. Ça te dirait d'y retourner et d'en profiter ? Je suis sûr qu'on pourrait entrer sans se faire prendre et se dégoter une glace ou deux dans une échoppe.

Prodigieux. Encore une fois, j'avais plombé l'ambiance... ou pas. J'attendais sa réponse. Autant reprendre du bon pied là où ça avait dérapé après tout.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 17 Aoû - 0:50





Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)


Je ne le sais pas moi non plus. Une ange et une démone qui me livrent leurs plus profondes pensées... c'est de l'inédit pour moi. Peut-être ais-je l'allure d'un confident, qui sait ?

Je me retenais de lui rappeler que l'apparence n'avait pas d'impact sur moi, surtout avec mon handicap, je souriais légèrement. Je continuais de tourmenter mes pensées avec mes craintes et mes appréhension.

Je sais que tu n'es pas très friande de la compagnie des humains, mais vu l'heure, le parc d'attractions doit être fermé. Ça te dirait d'y retourner et d'en profiter ? Je suis sûr qu'on pourrait entrer sans se faire prendre et se dégoter une glace ou deux dans une échoppe.

Je relevais la tête surprise mais tout de suite un sourire espiègle s'étendait jusqu'à mes oreilles.

Ma foi, cela me semble légèrement "illégal", ce ne serai pas raisonnable.

Ma voix puait le sarcasme et la malice, je ne pouvais m'empêcher de lécher la commissure de mes lèvres en ricanant. Je me relevais lentement et je remettais mes lunettes d'un geste rapide.

Au diable la raison he he he, allons voler quelques glaces.

On repartait donc en direction de la fête, on passait discrètement par derrière et on escaladait le grillage prêt du glacier, l'un escaladait pendant que l'autre s'assurait que la sécurité ne nous embêterai pas. On avançait doucement vers le stand, je n'entendais rien, personne ne venait et on ne serai pas dérangé, je souriais toujours du même sourire chafouin que j'avais tout à l'heure. On était juste devant ledit stand.

Vu que je peux pas voir les parfums, tu nous prend les glaces? Pour moi ce sera vanille fraise s'il te plait.

Je guettais le moindre bruit, je sentais la petite brise passer dans le parc désert, personne ne se profilait à l'horizon, j'avais une légère boule dans l'estomac, j'avais l'impression d'être une enfant qui commettais une bêtise, même si j'avais déjà volé des choses, c'était toujours sérieux et dans un but précis, là c'était purement puéril, Phénix me tendait ma glace. Je la saisissais rapidement quand un cri retentis.

Hé! Qu'est ce que vous faite ici? Le parc est fermé depuis des heures! Vous n'avez pas le droit d'être ici!

Je me tournais vers Alexander toujours en souriant.

Cours!

Je partait en riant a pleine voix comme une enfant qui s'enfuit après que le vieux paysans les ais surpris a voler les pommes de son verger.


© codage by Serfy





____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Dim 21 Aoû - 22:57




Un sourire espiègle arborait son visage.

- Ma foi, cela me semble légèrement "illégal", ce ne serai pas raisonnable.

A d'autres ! Comme si cela la dérangeait. Le sarcasme avait pris le dessus tandis qu'elle se relevait et remettait ses lunettes en place. Elle reprit :

- Au diable la raison he he he, allons voler quelques glaces.

~ Ah ! J'en étais sûr. Allons-y gaiement alors !

Sans trop tarder, nous fîmes demi-tour vers le parc d'attractions. Voler quelques glaces n'avait rien de très illégal en soi, c'était de la nourriture et ça devait se manger rapidement. Et puis, les humains ne sont pas foutus de déguster ce que la nature leur propose, c'est bien connu. Alors, autant en profiter un peu. Retourner sur les lieux nous prit moins de temps que prévu. L'entrée se profilait à l'horizon. Par précaution, nous passions par l'arrière, longeant le grillage jusqu'au stand de glaces. Je l'avais bien repéré celui-là, bien avant que Casey ne me fasse tomber plus tôt. Tandis que je surveillais les alentours, elle grimpa le grillage et passa de l'autre côté. Je la rejoignis peu de temps après. Elle souriait toujours. Mon idée ne lui déplaisait pas finalement. Guettant le moindre bruit, elle me dit :

- Vu que je peux pas voir les parfums, tu nous prend les glaces? Pour moi ce sera vanille fraise s'il te plait.

~ Je m'en occupe.

Casey faisait le guet dehors tandis que je m'infiltrais dans le stand de glaces. Son ouïe serait plus efficace que la mienne sur ce coup. Je n'avais pas le temps d'y penser. La demoiselle m'avait demandé une vanille-fraise, j'allais lui fournir sa commande. Pour moi, ça sera chocolat-pistache tient. Manger une glace... quel délice en soi ! Il n'y avait rien de plus simple qu'un cône avec un parfum glacé. Si je m'écoutais, je volerais le stand entier, mais non, on va éviter les conneries hein ? Sans traîner, je me servis dans la glacière et quelques minutes plus tard, je sortis avec les glaces et tendis la vanille-fraise à Casey. Elle n'eut pas le temps de me remercier. Une voix se fit retentir proche de nous :

- Hé! Qu'est ce que vous faite ici ? Le parc est fermé depuis des heures ! Vous n'avez pas le droit d'être ici !

- Cours !

Casey prit ses jambes à son cou, en riant comme une enfant et en faisant attention de ne pas faire tomber sa glace. Ô et puis merde hein ! Je fis de même et la suivis à travers le parc. Je voulais ressortir au même endroit comme plus tôt dans l'après-midi, mais Casey avait pris un autre chemin. Nous ne mîmes pas longtemps à semer le gardien et à quitter le parc. Nos glaces commençaient à fondre avec la chaleur de cette fin d'après-midi. Nous étions explosés de rire. Cette montée d'adrénaline avait fait du bien. Elle semblait être de meilleure humeur subitement. Je lui demandai :

~ Ah ah ! C'était bien drôle tout ça. Dis-moi, qu'est-ce que tu voudrais faire maintenant ?



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Jeu 25 Aoû - 3:05



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)


Je courrais rapidement mais sûrement vers une clôture que j'escaladais, je galérais un peu parce que je ne voulais pas gâcher cette glace durement, j'arrivais finalement de l'autre côté, sauf que j'avais perdu Phénix, je commençais à le chercher, heureusement il n'était pas loin, je le rejoignais où on riait comme des salles gosses pendant 5 bonnes minutes, ça faisait du bien de rire comme ça.

Ah ah ! C'était bien drôle tout ça. Dis-moi, qu'est-ce que tu voudrais faire maintenant ?

Je réfléchissais un peu, puis je me rappelais ce que j'avais lors de échauffourée plus tôt dans la journée, je fis un grand sourire. Je dégainais les deux lames de ma cannes.

Mon sixième sens me dit que tu es un assez bon combattant, que dirais-tu d'un petit combat amical?

Je savais que le combat serai intéressant, mais je rengainais mes lames en me rappelant où on était.

Enfin pas ici, je te propose d'aller dans un endroit plus discret, on évitera les curieux comme ça.
 


© codage by Serfy





hrrp:
 

____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Jeu 25 Aoû - 17:08




Elle dégaina ses lames de sa canne.

- Mon sixième sens me dit que tu es un assez bon combattant, que dirais-tu d'un petit combat amical?

Ton sixième sens hein ? Avec la grosse épée arborant ma ceinture, il était difficile de s'imaginer le contraire. Elle reprit :

- Enfin pas ici, je te propose d'aller dans un endroit plus discret, on évitera les curieux comme ça.

~ Très bien. Ça me va. Retournons au lac, nous serons plus tranquille.

Tout en dégustant nos glaces, nous fîmes une fois encore demi-tour vers le lac. Les combats que j'avais menés en compagnie de Hazel me revinrent en mémoire. Je suis sûr que Casey les avais vu, d'où son envie subite de se battre contre moi. J'espère juste qu'elle ne va pas tricher... se servir de son don pour voir mes actions ce n'est pas très juste. Je lui demanderai en temps voulu.

Le Soleil pointait toujours dans le ciel. Casey avait retrouvé le sourire, malgré mes dérapages oraux. Au moins, le petit démon ignare l'avait occupé quelque peu, elle ne pensait plus au Dragon ni à sa comparse angélique. Il va falloir que je le rencontre un jour lui ! J'ai beaucoup de questions à lui poser. Je me demande s'il est en contact régulier avec les Enfers... Il pourrait me donner des nouvelles de mon père, en espérant qu'il ne soit plus en colère, ce qui me paraît impossible à cette heure. Pendant le trajet, aucun de nous ne parlait. Le lac n'était pas si loin, j'allais l'emmener directement proche des galets, et au pire le premier qui vient nous déranger, on le fera déguerpir. Une fois sur place, je lui dis :

~ Voilà, nous sommes arrivés. Tu es prête ?

Pendant le chemin, elle avait rangé ses lames. Elle les dégaina à nouveau, sourire aux lèvres. Je repris :

~ Bien ! Avant de commencer, j'aimerai imposer une petite bricole. Je veux un combat à la loyale. Si tu pouvais éviter de jouer avec ton don pour parer tous mes coups d'avance, ça ne serait pas fair-play. Tu es d'accord avec ça ?

Je sortis mon épée de son fourreau, en attente.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Sam 3 Sep - 14:56



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)


Je l'entendais dégainer son épée, j'avais pris en compte sa condition, et je la respecterai, j'avais appris à me battre sans de toute façon. Je souriais et je m'élançait contre lui et je l'attaquait à corps perdu, nos lames s'entrechoquait, le tintement de l'acier s'élevait dans l'air, je jubilais, quoi que je pouvais dire, j'aimais me battre, le frisson du à chaque parade, l'adrénaline à son paroxysme, j’enchaînais les attaques virevoltante, que Phénix semblait parer sans la moindre difficulté, ce qu'il ne parait pas il l'esquivait, il n'y avait pas à dire c'était un bretteur hors pair pour être capable de rivaliser avec moi, même si je n'étais pas encore à mon maximum. Apres plusieurs échange de notre petite danse mortelle, on se retrouvait chacun de part et d'autre de notre arène improvisée.

Allons, tu ne vas quand même pas te contenter de de te défendre tout le long de notre rixe, ce serai dommage

Je ricanais et je l'attendais de pied ferme, je prenais vraiment un réel plaisir lors de ce combat, mon coeur battait à la chamade, mon ouïe était à l’affût du moindre mouvement, j'avais les nerfs à fleur de peau sentant la moindre brise qui s'échouait contre mon épiderme, je l'attendais de pied ferme, prête à contre-attaquer.


© codage by Serfy





hrrp:
 

____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Sam 3 Sep - 16:56




Cette fille est dingue...

- Allons, tu ne vas quand même pas te contenter de de te défendre tout le long de notre rixe, ce serai dommage.

Elle s'était jetée à corps perdu sur moi, enchaînant les attaques et moi les parades. Aucun doute là-dessus, elle savait se battre. Elle avait accepté ma condition de ne pas "tricher" en se servant de son sixième sens, ce que j'appréciais. Le combat était d'un autre genre, rien à voir avec Hazel il y a une semaine. Je savais que je pouvais laisser libre court à mon imagination pour la surprendre, et ce même si son ouïe était plus développée que la mienne. Je lui dis :

~ Mille excuses très chère, je m'échauffais.

Elle veut du spectacle ? Elle va en avoir. Je vais te montrer ce que le Phoenix sait faire de sa lame, tu vas voir... Je sentais mon cœur battre de plus en plus fort, j'imaginais la façon dont j'allais contre-attaquer et lui mettre la misère, enfin du moins essayer. Je lui rétorquai :

~ Ne t'attends pas à ce que je te ménage. Tu veux un combat ? Tu l'auras. En garde !

Sans hésiter, je fonçai sur elle à mon tour. Mais au lieu de lui rentrer dedans avec mon épée, je feintai à la dernière seconde pour me retrouver derrière elle et la poussai dans le dos. Cette action la fit trébucher mais elle ne tomba pas. Agacée, elle se retourna et le combat reprit de plus belle. J'avais réussi à la surprendre une fois, elle ne se laissera plus berner par cette feinte désormais. Nos lames s’entrechoquaient inlassablement pendant plusieurs minutes. Aucun de nous refusait de laisser tomber, chacun était aux aguets des actions de l'autre.

Le lac n'était plus aussi calme qu'à notre arrivée. Malgré le combat, je guettais de temps à autre une éventuelle venue d'un humain et autre présence angélique ou démoniaque. Personne ne venait à notre encontre. Tant mieux, je ne voulais pas être dérangé, et Casey encore moins. Soudain, un bruit de feuillage se fit entendre. Mon attention se focalisa dessus pendant un court instant. Grave erreur... la même qu'avec Hazel dans l'auberge... Casey avait remarqué ce détail et m'avait mis à terre.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 7 Sep - 20:35



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Mille excuses très chère, je m'échauffais.  Ne t'attends pas à ce que je te ménage. Tu veux un combat ? Tu l'auras. En garde !

On va enfin pouvoir s'amuser.

Je me mettais en position de défense prête à parer, Alexander se jetait sur moi sans retenue, je le voyais arriver à l'avance, j'allais parer son attaque sans difficulté. Mais au dernier moment il se faufilait derrière moi et me poussait dans le dos, mon pied butait sur une pierre mais je retrouvais très vite mon équilibre m’empêchant l'humiliation ultime de la chute en plein combat. Je souriais, je me défoulait, je ne pensais à rien d'autre que notre joute improvisée, je me détendais. Mais il fallait reconnaître qu'il m'avait surpris, ce genre de petite ruse m'agaçait très vite, je me retournais donc, prête à remettre le couvert, la mélodie de l'acier contre l'acier résonnait encore et toujours dans ce petit coin du lac.

Je ré-attaquais ouvertement Phénix, sauf que cette fois il ne parait pas mon attaque, je baissais son épée avec une lame et je fauchais ses deux jambes avec l'autre, sans le blesser bien sur, et je pointait une lame vers sa gorge en arquant un sourcil tout en affichant un sourire satisfait.

On dirait que j'ai gagné. Tu étais distrait? C'était un peu trop facile à mon gout.

Je l'aidais à se relever, et je rangeais mes lames, j'avais gagné c'était le principal à mes yeux, je m'asseyais tranquillement dans l'herbe en souriant.

Je m'étais pas défoulée comme ça depuis des lustres...C'est fou ce que ça soulage.. Merci Phénix.

Je lui souriais franchement, j'étais détendue. Une idée traversait mon esprit, je souriais, elle ne me semblait pas si mauvaise.

Est ce que ça te dirait qu'on aille se prendre une mémorable cuite?


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Ven 9 Sep - 2:48




Casey semblait satisfaite.

- On dirait que j'ai gagné. Tu étais distrait? C'était un peu trop facile à mon gout.

Bravo Phoenix... Te faire battre par deux femmes en une semaine ! Nouveau record de honte tient. Casey m'aida à me relever et s'asseyait dans l'herbe, la mine réjouie. Ce combat eut l'air de la destresser une bonne fois. ELle reprit :

- Je m'étais pas défoulée comme ça depuis des lustres...C'est fou ce que ça soulage.. Merci Phénix.

~ Mais de rien, ça me fait plaisir.

Je frottai mes vêtements. Mon pantalon avait pris un sacré coup en tombant tout à l'heure... Je n'aimais pas voir autant de poussière dessus... Tant pis. La machine à laver fera son effet. Je regardais le ciel, en reprenant ma respiration pendant quelques instants. L'été semblait s'éterniser dans cette ville maudite. Soudain, ma voisine eut un comportement inatendu. Elle me dit :

- Est ce que ça te dirait qu'on aille se prendre une mémorable cuite?

De quoi ? Ah ouais, carrément ? A cette heure-ci ? Et pourquoi pas... Sans réfléchir, je lui répondis :

~ En voilà une idée ! Une excellente même. Je connais un endroit bien sympatique où aller, où nous serons tranquille... sans ces "humains" arrogants... tu me suis ?

Je me relevai d'un bond. Avec un hochement de la tête, Casey me tendit ses mains pour que le l'aide à se lever à son tour. Le bar en question se dessina dans mon esprit. Le Chicaneur... ouais, c'était ça. Je commençai à avoir l'habitude d'y aller maintenant, à vrai dire depuis ma rencontre avec Hazel. Le soir-même, j'y étais déjà en train de déguster une téquila. Mais qu'importe ! En ce début de soirée, je ne serai pas seul à picoler.

Tout en se racontant des blagues, nous retournions pour la énième fois en ville. Décidément, on en aura fait des kilomètres ! Le parc d'attraction, le lac, la pâtisserie... Au moins, je n'aurai pas perdu ma journée à glander. Je dois avouer que malgré la courte mésentente avec cette démone, nous nous entendions plutôt bien. A force de rigoler bêtement, nous arrivions plutôt rapidement au bar en question. Il avait une devanture plutôt normale si j'ose dire, mais à l'intérieur... une toute autre histoire. J'ouvris la porte de ce bar et convia Casey à l'intérieur. Je regardai autour de moi. Il n'y avais que deux personnes. Parfait, elle s'en portera mieux. Je fis signe au serveur en guise de salut et nous partîmes nous asseoir à ma table habituelle. Le temps que nous prenions place, le serveur arriva avec une carte et nous demanda :

- Bonsoir Alexander ! Je vois que vous êtes en bonne compagnie aujourd'hui. Qu'est-ce que je vous sers ?

~ Pour moi, ça sera un mojito, pour bien commencer. Et toi Casey ?



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mar 22 Nov - 20:18



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Avant même que j'ai eu le temps de penser, le jeune épéiste me répondait.

En voilà une idée ! Une excellente même. Je connais un endroit bien sympathique où aller, où nous serons tranquille... sans ces "humains" arrogants... tu me suis ?

Je souriais, après tout je n'avais pas envie de me prendre la tête et Alexander devait être la seule personne dans tout Damned town qui ne voulait pas ma mort, alors je pouvais bien passer un peu de bon temps avec quelqu'un pour une fois. C'est ainsi qu'après qu'il m'ai aidé à me relever, on retournait encore une fois en ville, l'ambiance était bonne on se racontait des blagues, la soirée était belle, il faisait, une légère brise me donnais parfois quelques frissons mais rien de bien méchant. Après une énième blague dont on ne se laissait pas, on arrivait au bar "le chicaneur" m'avait dit Alexander je crois...Avec un nom pareil on allait effectivement pas rencontrer beaucoup de monde. Je souriais légèrement à cette blague pendant que je rentrait rapidement dans le bar. Et on allait tranquillement s'asseoir.

Le bar est calme et!

Encore une fois mes pensées furent interrompues brusquement par l'arrivée du serveur, quelle sale manie que d'interrompre les pensées des gens.

Bonsoir Alexander ! Je vois que vous êtes en bonne compagnie aujourd'hui. Qu'est-ce que je vous sers ?

Vile flatteur, mais j'apprécie le compliment.

Je souriais discrètement pendant que Phénix prenait la commande.

Et toi Casey ?

Je me tournais vers le serveur avec un grand sourire.

Pour moi ce sera un double vodka-martini, au shaker, pas à la cuillère s'il vous plait.

Très bien, je vous apporte ça tout de suite!!


J'entendais le serveur s'éloigner et je me tournais à nouveau vers Alexander en rigolant un peu.

Pour une fois qu'on veux pas ma mort je peux bien en profiter.Je marquais une pause avant de continuer, Enfin je ne vais pas casser l'ambiance avec mes histoires...

J'avais tout de même le regard dans le vague, car je me demandais à ce moment à qui est ce que je pouvais faire vraiment confiance, il y avait Shisoka, mais je ne me le serai jamais de le mettre en danger même s'il est capable de se défendre, je n'aurai pas supporté de perdre quelqu'un d'autre. Je me rendais tristement compte que je n'avais aucun amis dans cette ville, en cas de problème j'étais seule. Je fus cependant ramené à la réalité par le serveur qui nous ramenais nos boissons.

Et voici pour vous jeunes gens!

Ce qui m'avait réellement ramené à la réalité c'est le bruit du verre qu'il avait posé devant moi. On payait donc le serveur et je prenais d'emblée une petite gorgé dans mon verre.

Excuse-moi, j'étais perdu dans mes pensées, sinon tu compte faire quoi dans un futur proche pour te payer la maison et la vie digne d'un homme de ton rang.

J'avais mis une petite pointe de sarcasme dans ma voix, il n'y avait rien de méchant, ce n'étais qu'une petite pique, mais là je cherchais surtout à me changer les idées. Je faisais tournoyer mon martini dans mon vers avant d'en siroter encore un peu.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Mer 23 Nov - 3:47




Soirée détente en perspective.

- Pour moi ce sera un double vodka-martini, au shaker, pas à la cuillère s'il vous plait.

- Très bien, je vous apporte ça tout de suite !!

Le serveur décampa au pas de course. Casey attendit qu'il disparaisse avant de me dire :

- Pour une fois qu'on veux pas ma mort je peux bien en profiter... Enfin je ne vais pas casser l'ambiance avec mes histoires...

~ Je pourrais te demander de quoi il s'agit, mais je risque de me faire rembarrer...

Casey avait quelque chose sur le cœur. Je me débrouillerais bien pour l'aider un peu, mais avec Hazel dans les pattes, ça n'était pas possible. Si ça se trouve, elle devait la connaître, et ça risquerait de ne pas lui plaire. Laisse passer un peu de temps Phoenix, ça sera mieux pour tout le monde. Le serveur ne tarda pas à revenir avec nos boissons et cria :

- Et voici pour vous jeunes gens !

Avec un signe de tête, chacun paya son addition et il repartit aussitôt. Casey prit une gorgée de son martini avant de reprendre la conversation :

- Excuse-moi, j'étais perdu dans mes pensées, sinon tu compte faire quoi dans un futur proche pour te payer la maison et la vie digne d'un homme de ton rang ?

~ ... Braquer une banque ma belle.

Je sentais une pointe de sarcasme dans sa question, ma réponse se fit avec une pointe d'humour. A ces mots, j'éclatai de rire comme un gamin. Elle enchaîna à son tour, tout en mélangeant son martini. C'était bien plus cool de causer avec Casey. Hazel semblait plus coincée et moins réceptive à mes bêtises. Mon rire se calma et je repris :

~ Non plus sérieusement. Je vais travailler dans une banque. J'ai été mis à l'essai, et il semblerait que j'ai ça dans la peau. Ça me permettra de payer ma grande maison "de riches" comme certains disent ici. D'ailleurs, un de ces jours, si l'envie te prend de passer me voir, je serai enchanté de te recevoir ! On pourra se taper une cuite à domicile.

Je pris une bonne gorgée de mon mojito. Ah... quel savoureux mélange... La seule chose dont j'étais sûr, c'est qu'il fallait énormément plus de verres pour me saouler, ce qui devait être le cas de mon invitée. Les humains ne savent pas apprécier les bonnes choses... c'est désolant. Je repris une gorgée et demanda à Casey, en posant mon verre :

~ Et toi ? Dis-moi... Comment se passe ta vie ici, dans cette ville de barges ? J'imagine que ça ne doit pas être la joie tous les jours...?

J'espérai vraiment qu'elle m'en dise un peu plus sur elle.



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Dim 27 Nov - 1:29



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



La réponse à ma question ne se fit pas attendre.

... Braquer une banque ma belle.

Alexander éclatait immédiatement de rire suite à ça, je riait légèrement moi-même. Remarque faites, c'est pas la plus mauvaise idée du monde pour un démon, ce qui me faisait rire aussi mais je le gardais pour moi. C'était très agréable de parler avec Phénix, il était d'une spontanéité parfois déconcertante (du moins pour la plupart),mais pour moi c'était rafraîchissant, comme il parlait au même rythme que sa pensée, il était un livre ouvert, même sans mes pouvoirs. Je suppose qu'une personne telle que lui me faisait me sentir plus en confiance et me permettait de parler plus ouvertement, moi qui était si habitué à manipuler chaque mot qui sortait de ma bouche...

Non plus sérieusement. Je vais travailler dans une banque. J'ai été mis à l'essai, et il semblerait que j'ai ça dans la peau. Ça me permettra de payer ma grande maison "de riches" comme certains disent ici. D'ailleurs, un de ces jours, si l'envie te prend de passer me voir, je serai enchanté de te recevoir ! On pourra se taper une cuite à domicile.

Je souriais à cette pensée, cela n'aurait pas été des plus désagréable mais je savais très bien faire ça toute seule, mais c'était intelligent après tout pourquoi aller contre ce quoi on est doué? Cependant cela ne l'empêchait pas de me retourner la question.

Et toi ? Dis-moi... Comment se passe ta vie ici, dans cette ville de barges ? J'imagine que ça ne doit pas être la joie tous les jours...?

Je souriais en sirotant un peu de martini, mais le dilemme s'offrait à moi, mentir? ou jouer franc jeu? Je reconnais que j'ai du prendre au moins 5 bonne minutes avant de trouver une solution, entre prudence et amitié il me fallait choisir...Je n'optais pour l’honnêteté, cela allait contre mes principes, mais ils me fatiguaient et en ce moment ils m'avaient portés préjudices plus qu'autre choses, mais la voix de la paranoïa est encore forte en moi, j'allais donc éluder cette question dans les règles de l'art.

Bah, je me débrouille en grappillant un peu d'argent là où je peux... Mais en soi je fais pas grand choses.

Je sirotait encore mon martini, je savais ce à quoi pensait Phénix.

Je sais que tu espérais plus, mais les habitudes ont la peaux dures...Je ricanais tristement avant de finir mon verre, Il me faudra plus d'alcool avant que ma langue ne se délie...

Je soupirais légèrement, même si j'avais déjà répondu.

Je ne referai pas confiance de si tôt aux gens, et quoi qu'en dise les autres, moi seule porte mon fardeau...Moi seule hérite de la culpabilité de mes actes, la souffrance qui m'a hanté et la peur de la voir resurgir sont plus forte que ça... est ce que je pourrais un jour refaire confiance à quelqu'un? J'en doute sérieusement...


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Dim 27 Nov - 15:05




Casey avait du mal à s'ouvrir à moi...

- Bah, je me débrouille en grappillant un peu d'argent là où je peux... Mais en soi je fais pas grand choses.

Casey faisait tourner inlassablement son martini. Elle semblait beaucoup plus complexe à l'intérieur cette fille... Peut-être que le fait d'être sarcastique était un moyen de défense naturel pour éviter d'avoir à s'attacher ? Je n'en savais trop rien. Je voulus rétorquer à ses mots, mais elle fut plus rapide et dit :

- Je sais que tu espérais plus, mais les habitudes ont la peaux dures... Il me faudra plus d'alcool avant que ma langue ne se délie...

~ Ô ! Si c'est juste une question d'alcool, on peut s'arranger.

Je bus d'une traite le reste de mon verre et appelai le serveur :

~ Garçon ? Un autre s'il vous plaît, et la même chose pour la demoiselle !

Il ne fallait pas que j'abuse non plus de la situation. Je savais qu'il fallait que l'on boive énormément de verres pour que l'alcool n'agisse sur nos organismes respectifs. Au moins, ça a du bon d'être démon ! Picoler nous aide à garder les idées claires, et à ne pas tuer tout ce qui bouge, enfin dans mon cas. Pour ce qui est de Casey, je n'en avais aucune idée. Soudain, une question se greffa dans mon esprit. Je demandai :

~ Dis-moi, toi qui est ici depuis un baye, est-ce que tu...

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase. Le serveur se pointa illico avec nos verres. Sans attendre, je lui fis signe et lui susurra à l'oreille :

~ Toutes les consommations à partir de maintenant sont à mes frais. Mettez-les sur ma note, je paierai à la fin de la soirée.

Avec un clin d’œil, le serveur fit demi-tour et alla servir des clients. Je me doutais que mon invitée avait tout entendu, mais qu'importe. Je pouvais lui enlever ça de la tête. Ça n'était pas dans mes habitudes d'être galant, mais bon... Je repris :

~ Donc, je disais... avant de me faire interrompre. Est-ce tu connais beaucoup de monde ici, comme nous ?

Je pris mon verre et bus une bonne gorgée de mon mojito. Quel mélange exquis...



____________________________________________________________

How not to be afraid of this absence of reason devoid of all madness ?
avatar
Démon
Démon
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 195
Âmes : 188
Date d'inscription : 24/07/2016
Localisation : Villa Maria
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole) Lun 28 Nov - 22:06



 


Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)



Ô ! Si c'est juste une question d'alcool, on peut s'arranger.

Il buvait ensuite son verre d'un coup me laissant arquer un sourcil, Je me demandais combien de temps il allait tenir si il buvait tout ses verres aussi vite, il était d'une gentillesse et d'un naïveté presque navrante mais en même temps cela faisait du bien de me détendre vraiment, j'avais toujours ce dilemme en moi, qui étais risible car je savais qu'avec l'alcool je finirai par parler, alors quoi? Je me cherchais une excuse? C'était pathétique.

Garçon ? Un autre s'il vous plaît, et la même chose pour la demoiselle !


Je souriais, au moins il savait comment traiter une dame, mais il allait en falloir beaucoup plus pour nous mettre minable car oui c'est ce que j'ai envie de faire ce soir, me mettre l'une des plus grosses cuites de mon existence, même si c'était un très mauvaise idée, j'assumais pleinement mon état après, demain matin ce sera surement une autre histoire. J'entendais le patron arriver avec le tintement des verres qu'il venait de remplir. Je souriais.

Dis-moi, toi qui est ici depuis un baye, est-ce que tu...

Trop tard.

En effet la patron venait de nous resservir, après qu'il nous ai servi il ne partait pas, qu'est ce qui pouvait doc le retenir?

Toutes les consommations à partir de maintenant sont à mes frais. Mettez-les sur ma note, je paierai à la fin de la soirée.

Je me retenais de rire, le pauvre, s'il savait seulement à quoi il s'exposait. Il allait payer le pris fort. Mais je me contentais de sourire malicieusement décidément on allait bien s’amuser ce soir.

Donc, je disais... avant de me faire interrompre. Est-ce tu connais beaucoup de monde ici, comme nous ?

Je souris malicieusement, pour moi il était temps d'accélérer le rythme.

Attend moi deux seconde.

Je retournais voir le patron au bar.

Excusez moi mais je voudrais un plateau avec 20 shots, les plus fort que vous ayez, mais essayez de varier un peu s'il vous plait.

Je souriais et je retournais m'asseoir, les shots allaient pas tarder à arriver. Je souriais malicieusement face à un Alexander perplexe.

Sois patient je t’expliquerai quand le serveur apportera la marchandise.

Au bout de 5 minutes le patron revenait avec le plateau je le remerciait en glissant un petit pourboire dans sa main au passage.

A partir de maintenant, à chaque fois que tu voudras me poser une question tu posera un shot et moi à chaque fois que je refuserai de répondre j'en prendrai deux.

Et pour illustrer ma proposition je prenais les deux shots de la question qu'il venait de me poser.

Alors? Pres à relever le défi?

Je poussais le plateau en sa direction en guise de mise à l’épreuve, cette soirée pouvait enfin vraiment commencer.


© codage by Serfy




____________________________________________________________

Je pense en #00ffcc
Je parle en#cc0000

Invité, je tire les ficelles de tout les pantins des cette ville, sauras-tu échapper à mes fils?


avatar
Démone déchue
Démone déchue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 367
Âmes : 368
Date d'inscription : 13/10/2015
Age : 19

Localisation : très loin...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le phénix banni et l'augure déchu (feat Alexander Cole)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Question sur l'augure ?
» qui m'a banni ?
» Titre banni / justice à Ambre ?
» mauvaise augure • le 13 juin à 11h05
» --Nayla-- Spectre de la Corneille de l'étoile Céleste de l'Augure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Damned Town :: Rp terminés-
Sauter vers: